ASDE 051 Enfants de Medjugorje

 

 

Medjugorje, le 16 juin 2017

 

 

Chers enfants de Medjugorje, loués soient Jésus et Marie !

 

1. Le 2 juin 2017, Mirjana reçut son apparition mensuelle à la Croix bleue en présence d’une grande foule. Après l’apparition, elle transmit le message que Marie nous adresse :

« Chers enfants, COMME dans les autres lieux où je suis venue vers vous, ICI AUSSI je vous invite à la prière. Priez pour ceux qui ne connaissent pas mon Fils, pour ceux qui n’ont pas connu l’amour de Dieu ; (priez) contre le péché ; pour les consacrés, pour ceux que mon Fils a appelé à avoir l’amour et l’Esprit de force pour vous ; (priez) pour l’Eglise. Priez mon Fils ! L’amour que vous ressentirez dans sa proximité vous donnera la force et vous préparera aux actes d’amour que vous réaliserez en son Nom.

 

Mes enfants, soyez prêts ! Ce temps est critique. C’est pourquoi je vous appelle à nouveau à la foi et à l’espérance. Je vous indique le chemin par lequel vous devez aller : ce sont les paroles de l’Evangile. Apôtres de mon amour, le monde a tellement besoin de vos mains levées vers le ciel, vers mon Fils, vers le Père Céleste ! Il vous faut beaucoup d’humilité et de pureté de cœur. Ayez confiance en mon Fils et sachez que vous pouvez toujours devenir meilleurs. Mon cœur maternel désire que vous, les apôtres de mon amour, soyez les petites lumières du monde, pour que vous éclairiez les lieux où les ténèbres veulent régner, pour que vous indiquiez le vrai chemin par vos prières et votre amour, pour que vous sauviez les âmes. Je suis avec vous. Je vous remercie. »

 

Magnifique message évangélique ! « Tenez vos reins ceints et vos lampes allumées. » « Tenez-vous prêts, car c’est à l’heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme va venir. » (Luc 12,35 et 40). Marie ne précise pas ce qui nous attend ni ce à quoi nous devons nous préparer, mais depuis 36 ans, elle nous mâche le travail en nous donnant tous les éléments pour être prêts et expérimenter la vraie paix. Chacun pourra comprendre cette exhortation en relisant ses messages tout en invoquant l’aide du Saint Esprit. (Voir PS 2).

Avec beaucoup de finesse, la Vierge vient aussi réconforter ceux qui, ayant bu avec bonheur à cette source de grâces qu’est Medjugorje, auraient pu laisser le doute s’installer en eux. Oui, elle est bien Celle qui venait rue du Bac (Paris), à Lourdes, Fatima, Guadalupe (Mexique), Kibého (Rwanda)… La même !

 

 

2. Adieu les piercings !

 

Un prêtre italien est venu à Medjugorje pour la Pentecôte avec un groupe de jeunes. Voyant que la plupart d’entre eux avait des tatouages et des piercings, il les a pris chacun en particulier et leur a expliqué comment Dieu demande à son peuple de ne pas faire de tatouages sur le corps, ni d’incisions. (Lévitique 19, 28). Mais aucun d’eux n’a renoncé à ses piercings.

 

Durant la nuit, il a passé des heures en prière et les a tous confiés à la Vierge, lui disant « C’est à toi d’agir, moi j’ai échoué ! » Le lendemain matin, le groupe s’est rendu à la Croix bleue pour l’apparition de Marie à Mirjana. Au retour à la pension, surprise ! Chacun de ces jeunes est venu vers le prêtre pour lui remettre ses piercings. Pas un ne manquait ! Il a souri et, s’adressant à la Vierge, lui a dit : « Ce que je n’ai pas pu faire, toi tu l’as fait ! » Il a mis tous ces piercings dans une enveloppe et les a déposés sur le lieu des apparitions. La Vierge aime beaucoup les fleurs, mais quand nous lui abandonnons une chose nuisible, je crois qu’elle l’apprécie encore plus !

 

 

3. NOUVEAU !

 

Le livre « Scandaleuse miséricorde » est disponible en version E-Book. 

Le livre de sr Emmanuel qui fait pleurer de joie, un bestseller aux EdB. Ces récits bouleversants font toucher du doigt l’amour incroyable de notre Dieu. Préface du P. Jacques Philippe. Ed. Des Béatitudes. 295 p, nombreuses photos. 18,50€. Cde en ligne à Maria MultiMedia, www.mariamultimedia.com ou sur Amazon, www.amazon.fr sur EDB, www.editions-beatitudes.com

 

En ligne sur Exultet :

 http://www.exultet.net/eshop/index.php?main_page=product_music_info&products_id=10564

 

Chez votre libraire. Conseillez « Scandaleuse Miséricorde » à vos amis de Facebook ! Collaborez avec le Berger qui rêve de retrouver ses brebis perdues pour leur faire miséricorde !

 

 

4. Pourquoi tous les jours ?

 

 J’ai souvent entendu la réflexion suivante: « C’est bizarre que la Vierge vienne tous les jours à Medjugorje, elle, si discrète d’habitude ! Je doute que ce soit vraiment elle ! »

 

J’ai remarqué que les personnes qui parlent ainsi ont en général plus de 60-65 ans.  En revanche, je n’ai jamais entendu un jeune faire ce genre de réflexion. Comment cela se fait-il? Vous allez vite le comprendre grâce à un petit questionnaire que je propose aux personnes qui doutent ainsi. Leurs réponses sont souvent les mêmes.

 

– Lorsque vous étiez petit, à l’école, y avait-il plus de 60 % de vos camarades dont les parents étaient divorcés et qui souffraient de cruelles blessures intérieures ?

– Oh, non ! Il y avait maximum un ou deux enfants de divorcés.

– A l’âge de 10 ans, vous apportait-on en classe des préservatifs et vous expliquait-on comment vous en servir ?

– A 10 ans, je ne savais même pas que ça existait!

– Quand vous étiez petit, aviez-vous en permanence des écouteurs sur les oreilles, avec accès potentiel et illimité à toutes sortes de programmes violents, pervers, pornographiques, voire sataniques ? Sachant que certaines musiques contiennent des messages subliminaux pour inciter à la perversion et au suicide…

– Oh, non ! A mon époque, personne n’utilisait ces écouteurs.

– Vous proposait-on de la drogue à la sortie de l’école ? Y avait-il des dealers parmi vous?

– Personnellement, je n’en ai pas vus, même si les dealers devaient déjà exister.

– Dans votre « école catholique », vous emmenait-on par exemple à Euro Disney le vendredi saint ?

– Impensable ! A l’époque, on respectait les Fêtes chrétiennes. D’ailleurs, mon prof de religion était croyant.

– Lorsque vous étiez adolescent, vous a-t-on déjà tabassé dans la rue sans aucune raison ? Ou racketté sans que la Police, apeurée, ne veuille intervenir ?

– Cela existait, mais c’était très rare.

– La « Gay Pride » existait-elle ?

– Oh non ! En revanche, nous défilions en ville sans problème dans nos robes de communiants. Pour la Fête du Saint Sacrement, il y avait une longue procession et nous jetions des pétales de rose à Jésus hostie. Mais maintenant c’est interdit, « ça gênerait la circulation. »

– Enfant et adolescent, parliez-vous entre amis des modes d’emploi pour le « suicide assisté » ? Connaissiez-vous le jeu du foulard ? Les jeux de rôles ?

– Non ! Inconnus au bataillon !

– Quand vous êtes rentré à l’université, combien de vos camarades s’étaient déjà suicidés ?

– Aucun ! Mais on entendait parler de certains cas, rarissimes.

– Lorsque vous aviez 5 ans, vous proposait-on de changer de sexe ? Vous disait-on que l’on pouvait se marier avec quelqu’un du même sexe ?

– Impensable !           

– Etant enfant, aviez-vous la possibilité légale d’envoyer un de vos parents en prison, en déclarant qu’il vous avait frappé ?

– Je commence à comprendre, ma sœur….

– Attendez, ce n’est pas fini ! Lorsque vous étiez jeune adolescent, pouviez-vous aller en boîte de nuit ? Si oui, courriez-vous alors le risque de vous réveiller un matin dans le lit d’un inconnu, sans aucun souvenir de la soirée, après avoir ingurgité du GHB mélangé à la boisson qu’on vous avait généreusement offerte ?

– Pardon… De quoi s’agit-il ?

– Et je ne parle pas des « Festivals de Satan » et de leurs conséquences catastrophiques sur les jeunes ! Je passe aussi sur l’avortement et l’euthanasie. Eh bien sachez-le, vos petits-enfants entre 4 et 25 ans sont aujourd’hui bombardés de ce genre de propositions qui les abîment et parfois les détruisent. Alors… Allez-vous encore reprocher à la Mère de Dieu qui est leur mère de venir chaque jour pendant 3 petites minutes pour les bénir, les aider et prier pour eux alors que Satan, lui, a l’antenne 24 heures sur 24 ?

– Je n’y avais pas pensé… je vais y réfléchir….

– Réfléchir ne suffit pas.

 

Je vous en prie, protégez vos enfants et laissez le Ciel les protéger ! Ce temps est critique, soyez prêt !

 

Chère Gospa,

 

toi, imperturbable, tu viens chaque jour depuis 36 ans, malgré tout ce que l’on peut dire sur toi. MERCI ! Je t’en prie, continue à venir vers nous, nous avons trop besoin de toi ! Merci infiniment pour tout le bien que tu as fait depuis le 24 juin 1981, merci pour tant de vies sauvées, tant de familles réconciliées, tant de vocations au mariage chrétien et au sacerdoce, tant de cœurs qui ont pu découvrir la paix. Merci pour tant de pauvres consolés, qui ont enfin retrouvé le goût de vivre ! La liste serait bien longue. Très chère Gospa, alors que la fin de tes apparitions approche et que la révélation des secrets ne va plus attendre des décennies, je t’en prie, renforce encore la grâce de tes venues et daigne pardonner notre coupable indifférence à tes appels. Nous t’en supplions, continue sans te lasser à nous serrer contre ton Cœur maternel et immaculé ! Vierge de Fatima et de Medjugorje, prie encore ton Fils, pour que son infinie miséricorde nous épargne la corruption, les calamités, la guerre et surtout la mort de l’âme. A toi, sa Mère, il a donné un tel pouvoir sur son Cœur ! Il ne peut résister à une seule de tes supplications. Oui, Mère très aimante, daigne répondre à notre appel. Nous t’aimons tellement !                                                                  

 

Sœur Emmanuel +

Tiré du site : www.enfantsdemedjugorje.fr 

 

___________________

Medjugorje, le 16 juillet 2017

 

 

Chers enfants de Medjugorje, loués soient Jésus et Marie !

 

1. Le 2 juillet 2017, Mirjana reçut son apparition mensuelle à la Croix bleue en présence d’une grande foule. Après l’apparition, elle transmit le message que Marie nous adresse :

 

« Chers enfants, Merci de répondre à mes appels et de vous rassembler ici autour de moi, votre Mère Céleste. Je sais que vous pensez à moi avec amour et espérance et je ressens moi aussi de l’amour pour vous tous, comme mon très cher Fils en ressent également ; Lui qui, dans son amour miséricordieux, m’envoie vers vous toujours à nouveau. Lui qui a été homme, qui a été et qui est Dieu, un et trine, et qui a souffert pour vous sa Passion dans son corps et dans son âme. Lui qui s’est fait Pain pour nourrir vos âmes et ainsi les sauver. Mes enfants, je vous enseigne à être dignes de son amour, à orienter vos pensées vers Lui, à vivre de Lui. Apôtres de mon amour, je vous recouvre de mon manteau car, comme Mère, je désire vous protéger. Je vous en prie, priez pour le monde entier ! Mon cœur souffre, les péchés se multiplient, ils sont très nombreux, mais avec l’aide de vous qui êtes humbles, modestes, remplis d’amour, cachés et saints, mon cœur triomphera. Aimez mon Fils par-dessus tout, et le monde par Lui. N’oubliez jamais que chacun de vos frères porte en lui quelque chose de précieux : l’âme. C’est pourquoi, mes enfants, aimez tous ceux qui ne connaissent pas mon Fils afin que, par la prière et l’amour qui procède de la prière, ils deviennent meilleurs ; afin que les âmes soient sauvées et qu’elles aient la vie éternelle. Mes apôtres, mes enfants, mon Fils vous a dit de vous aimer les uns les autres. Que cela soit inscrit dans vos cœurs et, par la prière, essayez de vivre cet amour. Je vous remercie »

 

2. Vive les enfants !

Je reçois ce mot de la petite Paola (Italie), 8 ans :

– Paola, pourquoi tu ne veux jamais envoyer un baiser à la Sainte Vierge qui est au-dessus de ton lit, dans le cadre ?

– Parce que ce n’est pas la vraie Sainte Vierge ! Le baiser, je le lui envoie de la fenêtre, vers le Ciel ! Comme ça, il arrive tout de suite à la vraie Sainte Vierge !

 

3. Le 13 mai dernier, la petite Maria-Pia voyait le jour en Italie. Mais elle n’était restée que 6 mois dans le sein de sa mère et ne pesait que 540 grammes. Autrement dit, elle se trouvait entre la vie et la mort. L’angoisse ! Très vite, Maria-Pia, atteinte d’une infection pulmonaire, est en détresse respiratoire et doit être entubée. Ses parents, très croyants, s’empressent de la faire baptiser et se mettent tout de suite à prier. Avec une autorisation spéciale des médecins, Maria-Pia reçoit le sacrement du baptême en salle de soins intensifs. Moment de grâce particulier pour toute la famille ! Chacun éprouve alors une grande sérénité. Devenue désormais fille de Dieu, leur petite Maria-Pia est dans les mains du meilleur Père qui soit. Une certitude que n’ébranlent pas les sombres pronostics des médecins qui ne cachent pas que la vie de l’enfant est en danger et que les jours à venir seront déterminants.

 

Son grand-père, Davide, qui accompagne souvent des pèlerins à Medjugorje, a aussitôt une intuition dans le cœur, elle s’impose à lui comme une évidence : il faut joindre à la prière verbale une action très concrète et exigeante qui puisse engager tout l’être : il propose un pèlerinage à pied à tous les hommes de la famille. Davide envoie donc un message sur WhatsApp à chacun d’eux, expliquant son projet et les invitant à partir tous ensemble de sa maison à 6h du matin le samedi suivant (27 mai) pour parcourir au total 15 Km jusqu’à un Sanctuaire dédié à la Vierge Marie, vénérée en ce lieu sous le nom de la « Beata Vergine della Sassola ». En somme, 30 Km à pied, aller et retour, pour unir leurs voix et supplier le Ciel de sauver la petite Marie-Pia.

 

A son grand étonnement, la réponse est immédiate et unanime : « Nous serons tous là ! » Et ce samedi-là, les voilà au nombre de 15 à transpirer sous un soleil de plomb, heureux et paisibles, scandant leur marche au son des rosaires priés avec la ferveur d’une urgence vitale. Tout en sueur, ils assistent à la messe où une surprise de taille les attend : leurs épouses sont là ! Sans avertir leurs maris, elles se sont mises d’accord pour les rejoindre et terminer le pèlerinage avec eux. Le cœur vibrant d’une joie indicible, la famille au grand complet arrive au Sanctuaire, et fait monter une dernière prière pour ébranler le Ciel.

 

La réponse du Seigneur ne se fait pas attendre ! Moins d’un jour plus tard, le 28 mai, ils apprennent que la petite Maria-Pia commence à réagir aux antibiotiques et que l’infection régresse. Ils sont extatiques ! Le grand-père Davide pleure de joie !

 

Deux jours plus tard, la maman transmet une autre bonne nouvelle : l’enfant respire sans assistance médicale et son petit problème cardiaque s’est résolu de lui-même. Aujourd’hui la petite Maria-Pia se porte bien. Elle grandit peu à peu et toute sa famille suit ses progrès avec sollicitude. Afin de remercier Dieu pour le don de la vie et pour sa protection, le grand-père Davide a refait le même pèlerinage à pied, le cœur débordant de joie. 

 

Que retenir de ce beau témoignage ? Des tonnes de grâces sont suspendues au-dessus de nous, prêtes à tomber sur ceux qui décident de croire, d’agir et de remercier. Il faut parfois être violent avec Dieu ! Dieu se laisse facilement toucher ; il inspire Lui-même à ses enfants les initiatives à prendre pour avoir la joie de les exaucer. Davide et sa famille ont fait tout ce qui était en leur pouvoir, et Dieu a fait le reste !

 

Aujourd’hui, vous n’avez peut-être pas une petite Maria Pia entre la vie et la mort ; mais vous avez sans doute un fardeau sur le cœur. Quel qu’il soit, n’oubliez pas que le Ciel est prêt à vous bénir ! Certes, l’exaucement ou la guérison ne sont pas automatiques. Toutefois, comme la Vierge l’a précisé, beaucoup plus de guérisons seraient accordées si l’on priait avec le cœur et si l’on abandonnait le péché (à travers une confession sincère). Il suffit alors d’entrer dans cette certitude que Dieu nous aime infiniment et qu’il rêve de nous combler, selon Sa sagesse.

 

 

4. Avertissement à Fatima ? Le 13 juillet 1917, il y a juste 100 ans, la Vierge montra l’enfer aux 3 petits bergers.

 

Puis elle leur dit : « Vous avez vu l’enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon cœur Immaculé. Si l’on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d’âmes se sauveront et l’on aura la paix. La guerre finira. Mais si l’on ne cesse d’offenser Dieu, sous le règne de Pie XI commencera une guerre pire encore…. Pour empêcher cela, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la Communion Réparatrice des premiers samedis du mois. Si l’on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l’on aura la paix. Sinon, elle répandra ses erreurs à travers le monde… Le Saint Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties. A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera…. » (Voir NB)

A la fin de quoi ? 36 ans d’apparitions à Medjugorje nous ont enseigné à vivre de la grâce de Dieu et à cesser d’offenser Dieu. Ne prenons pas le risque d’ignorer plus longtemps cette voix maternelle qui ne cherche qu’à nous éviter le pire ! Chacun de nous peut hâter ce triomphe et éviter ainsi beaucoup de souffrances.

 

5. Pentecôte à Rome ! La Vierge ne nous cache pas que son Cœur souffre, car « les péchés se multiplient, ils sont très nombreux », dit-elle. Or le péché n’a jamais apporté la bénédiction ! Dans la logique spirituelle, nous aurons à souffrir de cette pléthore de péchés si nous n’entrons pas dans une sincère contrition et ne changeons pas la direction de notre vie. Mais le Triomphe du Cœur Immaculé approche à grands pas ! Je tiens à citer ici la prophétie de Patti Mansfield donnée

le 3 juin, lors du rassemblement de Pentecôte à Rome avec le pape François.

 

« Frères et sœurs, tandis que nous priions le Saint Esprit, le Seigneur m’a donné un mot, le voici : ‘Levez les yeux et voyez, les champs sont blancs pour la moisson. Si vous m’obéissez, et si vous obéissez l’inspiration de mon esprit, vous verrez déjà infiniment plus que ce que vous pouvez demander ou imaginer. Vous verrez la puissance de mon Esprit descendre sur la race humaine. Je vous le dis, les champs sont blancs pour la moisson, mais j’ai besoin de votre obéissance. J’ai besoin de votre docilité, j’ai besoin de votre foi ; et alors vous verrez des merveilles qui vont vous étonner, infiniment plus que ce que vous pouvez demander ou imaginer, pour la gloire de mon Nom. »

 

 

Chère Gospa, pardon, pardon, pardon d’avoir si peu écouté ta voix maternelle et d’avoir méprisé tes messages de paix ! Heureusement, avec toi, il n’est jamais trop tard ! Encourage-nous !

 

Sœur Emmanuel +

 

Nota Bene : Nous vous invitons vivement à relire les messages de Fatima. St Jean-Paul Dieu a dit en mars 1984, après avoir consacré le monde au Cœur Immaculé : « Medjugorje, c’est la continuation et la réalisation de Fatima ! »

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :