ASDE N° 057 Cénacle de la Divine Volonté

 

Avril 2015 (suite)                                                                                                                                                          CAPSULE No. 6 (Numéro spécial)

CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ

 

 

3 – L’immaculée conception

prophétisée à Marie Lataste

 

La Doctrine de Jésus-Christ enseignée par le Sauveur Lui-même à Marie Lataste

 

QUELLE BELLE DÉCOUVERTE Je suis émerveillée parce que dès l’instant où j’ai  pris connaissance des écrits  de Jésus à Marie Lataste, j’ai compris dans mon cœur que ces écrits avaient un lien direct avec les écrits de Luisa.  Les deux viennent de Jésus et se complètent.  Surtout après avoir lu la prophétie sur l’Immaculée Conception je n’ai plus eu aucun doute.  Mais la question est :  pourquoi ne les a-t-on pas reçus avant   Comme je le dis plus haut, je crois qu’on ne les a pas reçus avant, parce que « maintenant » c’est le BON MOMENT.  Il fallait connaître les écrits de Luisa avant sinon on n’aurait pas compris ceux de Marie Lataste.  Exemple :  Auriez-vous compris la première page de cette capsule sans une connaissance suffisante de la Divine Volonté ? … Nous n’aurions même pas compris le sens du thème : « Le Tabernacle de mon cœur ».  Ceux qui VIVENT dans la Volonté de Dieu (à l’intérieur) peuvent comprendre ces choses, grâce à l’intimité qu’ils ont avec Celui qui habite leur cœur, mais ceux qui, pour l’instant, FONT la Volonté de Dieu, (à l’extérieur) auront beaucoup plus de difficultés à percer ces mystères.  Quelle chance que ces manuscrits nous soient dévoilés MAINTENANT !  Quelle révélation extraordinaire ! Soyez dans l’Allégresse JÉSUS EST RESSUSCITÉ dans le Tabernacle Admirable de votre cœur.  ALLÉLUIA !

 

MARIE LATASTE, (1822-1847)

Née à Mimbaste, en France, le 21 février 1822. Elle était la cadette d’une pauvre famille de paysans.  Elle dit : « Je n’ai jamais eu d’autre institutrice que ma mère.  Elle savait peu, elle m’a appris ce qu’elle savait, c’est-à-dire peu de choses. Je sais lire et écrire, voilà tout ». Elle fait sa première communion à l’âge de douze ans. Elle reçoit ses premières grâces mystiques vers l’âge de 14 ans. À 17 ans, le jour de l’Épiphanie de l’année 1840, après la communion, levant les yeux vers l’autel, elle a vu Jésus qui lui souriait avec bonté.  Jusqu’à la fin de 1842, chaque fois qu’elle assista à la messe, Jésus lui apparut pour l’instruire. À 19 ans, son directeur spirituel lui ordonne de mettre tout par écrit.  Elle écrivit pendant deux ans. Elle dira : « Après un si long temps, ma mémoire se rappelle des instructions et des paroles du Sauveur Jésus comme s’il venait presque de me les adresser. »   Jésus l’appela à se faire Religieuse du Sacré-Cœur (Sœur Marie du Sacré-Cœur).  En 1844 elle entra au noviciat. Le 9 mai 1847, elle tomba gravement malade ; ayant à peine prononcé ses vœux, elle mourut le 10 mai 1847. Elle n’avait que 25 ans.

 

 L’IMMACULÉE CONCEPTION ANNONCÉE À MARIE LATASTE

Marie Lataste est morte en 1847 et l’Immaculée Conception lui fut annoncée avant mÊme que Pie lX  le définisse comme dogme le 8 décembre 1854,  et avant mÊme l’annonce à Bernadette Soubirous,  « Je suis l’Immaculée conception »  le 25 mars 1858. 

 

Voici ce qu’elle écrit au sujet de l’Immaculée Conception :

 « Quand Jésus fut dans mon cœur, il me dit ainsi :  « Ma fille, vos hommages ont été agréés par ma Mère et aussi par moi.  Je veux vous remercier de votre piété par une nouvelle qui vous fera plaisir.  Le jour va venir où le Ciel et la terre se concerteront ensemble pour donner à ma Mère ce qui lui est dû.  Le péché n’a jamais été en elle, et sa conception a été pure, et sans tache, et immaculée comme le reste de sa vie. Je veux que sur la terre cette VÉrité soit proclamÉe et reconnue par tous les chrÉtiens.  Je me suis élu un Pape et j’ai soufflé dans son cœur cette résolution. Il aura  toujours dans sa tête cette pensée pendant qu’il sera  Pape. Il réunira les évêques du monde pour entendre leurs voix proclamer Marie IMMACULÉE dans sa Conception et toutes les voix se réuniront dans sa voix.  Alors, sur la terre, rien ne manquera à l’honneur de ma Mère.  (Livre 3, ch. 4)

 

13 LIVRES et 92 LETTRES

Marie Lataste a écrit 13 livres et 92 lettres. Sa soumission entière à la Volonté de Dieu était son bonheur. Jésus lui dit dans le Livre #13 : « Je désire que les instructions que je vous ai données soient livrées PLUS TARD aux âmes qui auront de la dévotion à mon Cœur sacré. »

« Mon intention est que d’autres profitent de mes paroles.  Je veux qu’on garde fidèlement vos écrits. Les choses les plus cachées seront connues un jour, et ce qui se dit aujourd’hui dans le silence de mon sanctuaire ou de votre cœur sera publié sur le toit des maisons.  TOUT CE QUE JE VOUS DIS SE RÉPANDRA DANS LE MONDE, et ce sera pour le bien d’un grand nombre. 

 

OPINION D’UN RELIGIEUX

Un religieux, mort en odeur de sainteté, exprimait ainsi dans une lettre son opinion sur les écrits de Marie Lataste : « Ces volumes sont vraiment pleins d’une DOCTRINE ADMIRABLE ; on y reconnaît à chaque page la touche du Verbe fait chair et l’absence de la créature qui n’a fait que recevoir pour donner.  Il est à souhaiter que cet ouvrage se répande et qu’il soit lu par un grand nombre ; car il n’est pas écrit pour une seule classe de personnes, mais pour toutes.  C’est la conviction qu’on y puise en le lisant. 2 J’espère que l’on aplanira les obstacles pour qu’il se répande à tous les degrés de la société actuelle, et que la majorité pourra porter la main à cet arbre, qui est vraiment un ABRE DE VIE, planté dans le PARADIS DU CŒUR DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST.

« Les écrits de la Servante de Dieu, Marie Lataste (sous forme de cahiers et de lettres adressés à son directeur) ont été soigneusement conservés par ce directeur, mort à la fin d’août 1867, qui était connu pour un des ecclésiastiques les plus dignes et les plus vénérables du diocèse.  Ces écrits eurent plusieurs éditions.  La dernière est celle des éditions Téqui en 1974. Une nouvelle édition de ce trésor serait un GRAND REMÈDE à l’ignorance religieuse, ce fléau mortel, et aux hérésies qui introduisent division et confusion.  Les hommes passent, la VÉRITÉ ne passe pas … » (Luisa est née en 1865)

 

Les rÉvÉlations de Jésus à Luisa et à Marie Lataste peuvent maintenant circuler dans le monde entier avec internet.  Le PLAN D’AMOUR DE DIEU est sans frontières et tous pourront maintenant le connaître, selon les dispositions du cœur de chacun.  Si le cœur est fermé, il reste dans la noirceur.  Si le cœur est ouvert, la LUMIÈRE se fait et l’éternité entre dans le temps.

 

RESTE dans la vie afin que Dieu te trouve VIVANTE. reste dans la vie, c’est-à-dire reste avec Moi.

reste dans la vie, c’est-à-dire reste unie avec Moi, ne fait qu’une même chose avec Moi

et tu auras ma Vie et la possession éternelle de Dieu. »   (Jésus à M. Lataste)

 

En 1863, les études des PÈres de la Compagnie de JÉsus, faisaient remarquer que les instructions reçues du Sauveur par Marie Lataste, embrassaient d’une manière étonnante une très grande partie de l’enseignement catholique, dont les grandes vÉritÉs dogmatiques et les principes fondamentaux de la vie chrÉtienne et de toute vie morale.    Les CARMÉLITES aussi en disent autant de bien : « Oh ! que Dieu est admirable !  Voilà qu’il s’est servi de cette petite créature, en qui Lui seul a pu agir, pour parler des grandes Vérités de la religion et confirmer ce qu’en ont dit nos saints et savants docteurs, mais de qui les sublimes pensées pourraient être attribuées à leur génie ou à leur esprit personnel. Ici peut-on voir autre chose que l’Esprit de Dieu ?  La lecture de ces Oeuvres ne peut faire que le plus grand bien.  Dans ces Oeuvrs admirables, les Vérités sont exposées avec tant de force, d’élévation et de clarté que l’esprit en est comme saisi et la foi en devient plus vive.  Il sort de ces lignes, de tout cet ensemble de DOCTRINE DOGMATIQUE ET MORALE, comme un parfum suave que l’on chercherait en vain ailleurs, si ce n’est dans les Divines Écritures » … (et, comme de raison, les Écrits de Luisa Piccarreta).

Ce n’est pas par hasard que ces écrits arrivent maintenant parce que Jésus enseigne à Marie Lataste, dans les moindres détails, le chemin à suivre pour Éviter le pÉchÉ et se soumettre À la VolontÉ de Dieu

 

Jésus lui dit : « Ma fille, Ma fille, vous serez le lieu de mon repos, c’est en votre cœur que je veux habiter comme dans une demeure pleine de délices.  Je vous ai choisie pour ma servante, mon épouse, l’interprète de mes paroles aux âmes, ma voix dans le désert du monde.   Réjouissez-vous, votre bouche deviendra une VOIX Éloquente, qui, du fond de la solitude, fera retentir tous les échos du monde en invitant les Âmes pieuses à glorifier Mon nom. »

 

QUE RETENIR DE LA VIE DE MARIE LATASTE ? Voici ce qui est dit à ce sujet.

« Sa vie fut une suite de révélations dont de nombreux témoignages nous sont restés grâce à sa correspondance.  Ils témoignent d’une ferveur spirituelle tout à fait exceptionnelle.  Ceux qui l’ont connue affirment : « Fervente, tant dans l’explication du DOGME que de la MORALE, cette paysanne illettrée à l’origine, par sa piété et son don d’écrire, s’est élevée à la hauteur de la littérature théologale hors du commun »

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :