ASDE N° 059 : Cénacle de la Divine Volonté

Avril 2015 (suite et fin)                                                                                        CAPSULE No. 6 (Numéro spécial)

CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ

 

6 – la volonte de dieu

« générale » et  « particulière »

LE BUT Des ÉCRITS DE MARIE LATASTE :        La Gloire de Dieu et le salut des âmes.

LE BUT Des Écrits de Luisa Piccaretta :  La Gloire de Dieu et le salut des âmes.

 

Malheureusement, comme nous n’avons pas tous les Tomes de Luisa, il semble bien que le Seigneur ait des stratagèmes bien particuliers pour nous faire comprendre sa VOLONTÉ d’une manière ou d’une autre.

 

NOUS SAVONS TOUS QUE La Divine VolontÉ n’est pas une dÉvotion mais une Vie.  Cependant, il me semble important de savoir ce que Jésus pense des dévotions …  Surprise !  il en parle justement  à Marie Lataste !

 

« Jésus me parla ainsi : « Ma fille, il y a nombre de personnes qui cherchent dans le monde à refroidir la piété des âmes justes, à diminuer leur force, et elles essaient d’arriver à ce but en versant le ridicule sur ces âmes. 

 

 « Plusieurs font consister leur dévotion dans les œuvres de piété, prières, communions jeûnes, lectures et marques EXTÉRIEURES de piété.  Mais elles veillent peu sur leurs cœurs, nourrissant et flattant de petites passions qu’elles devraient détruire.  Elles sont attachées à la terre ; elles fuient la mortification des sens ; elles parlent avec trop de liberté, ont de petites médisances, ou les écoutent avec plaisir.  Elles se procureront toutes les satisfactions permises ; elles fréquenteront des associations qui ne sont point interdites, mais qui conviennent peu à des personnes pieuses, et relèveront chez les autres des fautes légères comme étant très graves.  Cette conduite, ma fille, fait mépriser la dévotion.

 

« D’autres, au contraire, font consister toute leur dévotion dans l’intérieur.  Ne leur parlez point d’exercices de piété, ni de pratiques extérieures. C’est le cœur, disent-elles, que Dieu demande, le cœur qu’il regarde, le cœur qu’il recherche. Oui, c’est le cœur qu’il recherche, qu’il veut, qu’il désire ; mais il veut aussi des exercices de piété, des marques extérieures de dévotion.  La vue de ces pratiques donne du courage aux faibles, et les porte, eux aussi, à servir Dieu et à lui rendre gloire.

« Les personnes qui comprennent bien la dÉvotion joignent les exercices extérieurs de piété aux sentiments intimes de leur cœur. Elles savent ne point s’attacher aux exercices extérieurs de piété car, pour elles, la dévotion ne consiste pas dans les prières, les communions, les génuflexions et d’autres pratiques bonnes et excellentes, mais uniquement dans le parfait accomplissement de la VOLONTÉ DIVINE et dans L’AMOUR DE DIEU.  Voyez comme elles cherchent avec soin à connaître la VOLONTÉ DE DIEU.  Elles savent qu’il y a une Volonté de Dieu « générale » qui est d’éviter le péché et d’observer les commandements ; elles savent aussi qu’il y a une autre Volonté de Dieu « particulière », qui concerne chaque personne, chaque état, chaque condition.  C’est cette Volonté « particulière » qu’elles observent.

« Une personne se sauve là où d’autres personnes se perdront, parce que celles-ci ne font pas ce que Dieu demande d’elles.  Dieu ne demande pas également de tous ; mais il demande à chacun selon les grâces qu’il lui a faites, selon son état, selon sa condition, et dans chaque état, dans chaque condition, tous peuvent se sauver en accomplissant ce que Dieu demande.

« Heureux sont ceux qui cherchent ainsi à connaître la VOLONTÉ DE DIEU pour l’accomplir avec fidÉlité !  S’ils la cherchent, ils la trouveront, parce que Dieu brille aux regards des âmes comme une lumière éclatante. Il s’appelle la Lumière, il est la LumiÈre.  Combien marchent dans les ténèbres parce qu’ils ne cherchent point la Lumière.  Ce sera en vain qu’ils s’excuseront auprès de Dieu en disant qu’ils ne connaissaient point sa Volonté sur eux, mais ils ne l’ont point cherchée.

Cherchez donc à CONNAÎTRE LA VOLONTÉ DE DIEU, suivez en tout cette Volonté, ma fille, accomplissez-la par AMOUR pour Dieu ; vous aurez une dévotion ferme, solide, vraie, et vous passerez de la lumière du temps à celle de l’éternité, de la vie qui passe à celle qui ne passe pas.   (Livre # 5, ch. 25)

 

LA PAIX ET LA VOLONTÉ DE DIEU

« La soumission à la volonté de Dieu n’est pas la même chose que la paix.

 

    LA PAIX est un état de l’âme donné par la charité

 

ÉTAT DE TRANQUILITÉ

« LA SOUMISSION À LA VOLONTÉ DE DIEU est plus qu’un état, c’est une inclination active, opérante, une inclination qui fait que l’homme accomplit tout ce que Dieu veut, supporte tout ce que Dieu veut qu’il supporte, et n’attend que ce que Dieu voudra lui donner.  Telle est la soumission à la Volonté de Dieu.

 

ÉTAT DE CALME

 Qu’est-ce, en effet, que se soumettre à Dieu ? 

« C’est accomplir Sa Volonté, c’est faire ce qu’il désire, lui accorder ce qu’il demande, c’est reconnaître qu’il est maître souverain, que rien n’est au-dessus de lui; c’est adorer ses desseins, c’est lui plaire en tout, c’est lui marquer son dévouement, lui donner des preuves convaincantes de l’amour qu’on a pour lui; c’est en un mot donner à Dieu tout ce que l’on a, car c’est se dépouiller complètement et agir en tout selon le bon plaisir de Dieu. Rien d’autre n’est plus agréable à Dieu. La soumission à la Volonté de Dieu est préférable pour Dieu à tous les jeûnes, à toutes les austérités, à tous les sacrifices, à l’apostolat le plus fécond et le plus fructueux … s’il ne demande rien de ces choses.

 

« COMBIEN EST AGRÉABLE À DIEU UNE ÂME AINSI SOUMISE À SA SAINTE VOLONTÉ »

La soumission à la Volonté de Dieu est aussi l’acte le plus avantageux pour l’homme.  Pourquoi ?  Parce que suivre cette volonté, c’est marcher dans le droit chemin, c’est marcher dans le bien, c’est suivre la direction de Dieu, et Dieu ne conduit que dans le bien et la vérité.  Que cherchez-vous sur la terre ?  La VÉRITÉ.  Que désirez-vous ?  La possession de la VÉRITÉ.  Vous la trouverez dans la soumission à la volonté de Dieu parce que vous trouverez Dieu, et que DIEU EST LA VÉRITÉ.  Dieu a fait les hommes pour les ramener à lui.   Il les y ramène par plusieurs voies différentes tracées par sa Volonté.  Pour aller à lui, il faut suivre ses voies, et pour suivre ses voies, il faut être soumis à sa volonté.  Celui qui se soumet à sa volonté, va vers Dieu et arrive au ciel.

« La soumission à la Volonté de Dieu n’est pas un bien seulement pour le ciel, elle est encore un bien pour le temps.  Cette soumission fait disparaître les contradictions, les maux, les souffrances et les épreuves, parce qu’elle les fait aimer en tant que venant de Dieu et de sa volonté.  La soumission à la volonté de Dieu fait disparaître toute haine autre que celle du péché

« Donc, mon enfant, que Dieu vous envoie des peines, des souffrances, des maladies, des infirmités, des contradictions, des affronts ou qu’il vous éprouve de quelque manière que ce soit, soyez soumise à sa Volonté.  Ayez confiance dans cette volonté et vous arriverez au Ciel. »  (Sr.  Marie Lataste, Livre # 8, chap. 10)

 

 

7 – les âmes scrupuleuses

 

Vers l’âge de 13 ans et demi, Marie Lataste est devenue très scrupuleuse ; elle éprouvait des tentations très violentes et presque continuelles contre la chasteté.  Elle ne trouvait pas de consolations dans la prière ni la fréquentation des sacrements.  Elle communiait tous les mois, et chaque fois, elle se sentait accablée par une peine extrême.  Un peu plus tard, Jésus lui donne ses instructions concernant le scrupule :

 

Jésus m’a parlé ainsi : « Voilà l’image du scrupule :  Le scrupuleux est celui qui juge faussement le jugement de sa conscience.  Il juge faussement parce que son intelligence ne reçoit pas à plein jour l’illumination de ma Lumière.  Il se fait comme une ombre dans son intelligence, et cette ombre il la prend pour les ténèbres, parce qu’elle l’empêche de voir l’éclat de la lumière, c’est-à-dire la vérité.  Ainsi, après avoir posé un acte qui peut être bon et qui même l’est en réalité, revenant sur cet acte et ne le voyant pas tel qu’il est réellement, l’intelligence le juge mauvais et le regarde comme tel.  Néanmoins, ma fille, ces âmes sont malades et elles désirent guérir, car leur maladie est un tourment très pénible qui leur cause une souffrance extrême ; elles me sont unies par l’amour, mais leur amour est mal compris, mal entendu.  Il n’y a pas en elles de simplicité, d’abandon, de confiance, elles ne sont pas vis-à-vis de moi comme je le voudrais, comme des enfants vis à vis de leurs mères.  Cet état peut être utile pour ces âmes mais il peut leur être aussi très néfaste.

 

« Les âmes scrupuleuses, quand elles perdent leurs scrupules et qu’elles entrevoient clairement la vérité, deviennent des âmes d’une haute sainteté; mais aussi quand elles ferment complètement les yeux à cette vérité, elles tombent dans toute sorte de péchés et se  séparent complètement de Dieu.

 

« LE SCRUPULE s’empare aussi des âmes qui déjà marchent depuis longtemps dans la pratique des vertus.  Elles feront une action indifférente, une action imparfaite, une action même qui pourra être véniellement coupable ; aussitôt le trouble s’empare d’elles, elles croient s’être séparées de Moi et ne plus marcher à la clarté de ma lumière.  Ce premier trouble agit sur elles pour ce qu’elles accomplissent encore après, et l’état dans lequel elles se trouve devient, de toutes les épreuves auxquelles elles peuvent être exposées, la plus rude et la plus terrible.  Dieu permet cela bien souvent pour le plus grand bien de ces âmes, pour les exercer à une plus grande humilité pour se les attacher davantage.   Mais pour que cette épreuve tourne à leur profit, il faut qu’elles s’exercent à l’humilité, à la douceur, à la simplicité, à l’amour familier envers Dieu, envers Moi, envers ma Mère ; il faut surtout qu’elle se défient d’elles-mêmes, de leur jugement, de leur manière de voir, elles doivent s’en défier tellement que ce jugement faux produit leur scrupule ; elles doivent non seulement s’en défier mais y renoncer.  Alors se renonçant elles-mêmes, l’humilité grandira, et le scrupule, qui le plus souvent naît de l’orgueil, de l’amour propre, de la complaisance et de l’obstination pour sa manière de voir et de juger, le scrupule disparaîtra complètement.

 

« Le meilleur moyen pour guérir un scrupuleux, c’est de lui montrer la vérité, de lui donner la lumière qui lui manque, puisque le scrupule est l’erreur dans un jugement porté par l’intelligence.  Cette erreur provient quelquefois d’une éducation fausse ; il faut compléter ou redresser cette éducation en donnant la vérité et la lumière.

 

« LE SECOND REMÈDE, c’est l’amour de cette vérité connue.  Là où se trouve l’amour, là n’existent point la crainte ni le trouble.  Or, le scrupule est encore souvent produit par la crainte.  L’impression trop forte qu’éprouve l’image à la vue de certaines idées premières, aperçues sous un faux jour et d’une manière exagérée, tient l’âme dans la crainte, la crainte agit sur l’intelligence et l’intelligence juge comme elle ne doit pas juger ; de là le scrupule.  Or, la vérité, sous quelque aspect qu’elle se présente, ne produit jamais le mal ; la vérité, c’est le bien ; seule l’altération de la vérité fait le mal.  Aimez donc la vérité, attachez-vous à elle ; si vous l’aimez, vous n’aurez pas de crainte, parce que l’amour chasse la crainte. VOILÀ LES DEUX REMÈDES PRINCIPAUX POUR GUÉRIR LE SCRUPULE : 1) Voir la vérité   2) Aimer la véritéAjoutez à cela la prière, la soumission complète à la Volonté de Dieu, la plus grande humilité, et le scrupule s’en ira bientôt.

 

LE SCRUPULE CONCERNANT LE PÉCHÉ MORTEL

 

« Ainsi donc, ma fille, quand il vous semblera que vous avez commis un péché mortel ou plusieurs, si vous n’en êtes pas sûre, si vous ne pouvez-vous rendre un témoignage certain de cette faute, ne vous troublez point, ne vous arrêtez point à cette faute ; allez en avant, vous n’avez point péché mortellementQuand on pèche mortellement, on le sait bien, on s’en aperçoit, parce qu’il faut pour cela un plein consentement de la volonté.  Or, vous pouvez toujours savoir si vous avez donné ce consentement.  Si ce consentement donné n’est pas pour vous une chose certaine, ne vous arrêtez pas à examiner si vous l’avez donné ou non.  Le démon ne cherche que cela, afin de vous troubler, parce qu’il sait bien qu’après votre examen vous ne seriez guère plus avancée, tandis que vous auriez, au contraire, produit ou augmenté le trouble en votre âme.

 

« Dites-vous plutôt à vous-même :  je ne sais pas si j’ai péché ; mais ma faiblesse est si grande que j’ai bien pu pécher.  Mon Dieu, pitié pour moi ; je me jette dans les bras de votre miséricorde et déteste de tout mon cœur ce péché que j’ai bien pu commettre.   N’oubliez pas, ma fille, que, lorsque vous éprouvez de la peine pour un acte mauvais, et qu’après la tentation, vous ne savez si vous avez consenti ou non, il est certain que vous n’avez point péché.  C’est pourquoi je vous engage, si vous vous trouvez jamais en une pareille circonstance, d’abandonner tout cela dans le sein de la miséricorde de Dieu, de vous abriter dans les plaies de mes pieds et de mes mains, en disant à Dieu :  Si j’ai péché, mon Dieu, pardonnez-moi; si je n’ai point péché, préservez-moi à l’avenir de toute faute et conservez-moi la paix de l’âme. Agissez ainsi, ma fille ; donnez-moi votre cœur et je lui donnerai le calme, la paix, la tranquillité, parce que je lui donnerai la vérité.  (Sr.  Marie Lataste, Livre # 7, ch. 4)

 

 

 

8 – mot de la fin

 

LA VIE EST UN CHOIX

POUR TERMINER j’aimerais vous raconter cette histoire très touchante sur la vie.   C’est l’histoire d’une jeune parce qu’elle était aveugle.  Elle détestait tout le monde, sauf son amoureux qui était toujours là pour elle.  Elle disait que si elle pouvait seulement le voir, elle l’épouserait.

Un jour, quelqu’un lui fit don d’une paire d’yeux pour lui permettre de retrouver la vue et de voir le monde autour d’elle, y compris son copain.   Tout de suite après l’opération, son amoureux arrive délicatement auprès d’elle et lui dit tendrement : « Ma chérie, maintenant que tu peux voir, veux tu m’épouser ? » Mais, en le voyant pour la première fois, quelle ne fut pas son étonnement en réalisant que son copain était lui-même aveugle.  Elle fut terriblement choquée et refusa de l’épouser à cause de son handicap visuel. Son amoureux s’éloigna en pleurant toutes les larmes de son corps.

Un peu plus tard il lui écrivit une lettre sur laquelle une seule phrase était écrite : « Occupes-toi bien de mes chers yeux. »  …   C’était lui le donneur.

 

LEÇON DE MORALE : Voici la manière dont le cerveau humain change avec les circonstances. On garde peu de souvenirs de ce qu’était notre vie avant de changer, et de ceux qui toujours, ont été là pour nous, même dans les situations les plus pénibles.

La vie est un choix :

Avant de dire des mots pour heurter quelqu’un, pensez a ceux qui ne peuvent pas parler.

Avant de vous plaindre que la nourriture n’est pas bonne, pensez à ceux qui n’ont rien a manger.

Avant de vous plaindre de la vie, pensez à ceux qui nous ont quitté trop tôt.

quand vous Êtes profondÉment dÉprimÉ(E), souriez et remerciez Dieu d’être en vie.

*  *  *

VOUS ÊTES RESSUSCITÉS AVEC LE CHRIST

« Recherchez donc les choses d’en haut, là où se trouve le Christ »

Rechercher les choses d’en haut, c’est d’abord les désirer.  Le désir agrandit le cœur et, en l’agrandissant, le prépare à recevoir des choses plus grandes encoreRechercher les choses d’en haut, c’est aussi laisser l’Esprit de Dieu conformer notre vie à celle du Christ ; le laisser changer nos cœurs pour qu’en nous rencontrant, ce soit déjà un peu Lui qu’on rencontre ; en nous voyant, que ce soit un peu Lui qu’on voit.

VIVEZ EN JÉSUS RESSUSCITÉ !

 « Ma RÉSURRECTION est le soleil de la religion catholique, la gloire de tous les chrétiens.  Ma Résurrection symbolise les âmes qui formeront leur sainteté dans ma Volonté.  Les saints des siècles passés sont symbolisés par mon Humanité.  Les saints dans ma Volonté sont symbolisés par mon Humanité RESSUSCITÉE… »  (T. 12, p. 101)

FIAT

Pour la plus grande Gloire de Dieu ET LE SALUT DES ÂMES !

Nicole Boulanger Cénacle VIVANT de la Divine Volonté

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :