Amour de Dieu : 2ème partie (et fin)

 

 

 

 

Les textes qui ont précédé nous ont invité à prendre en compte dans notre vie chrétienne d’abord, même s’ils adressent à tous les hommes, la préparation à cet évènement que notre Dieu désire nous faire comme ultime approche d’Amour, comme dernière chance offerte si j’ose dire pour convertir nos cœurs et nous tourner vers Lui. Oui, c’est véritablement d’une préparation dont il s’agit car si nous désirons vivre cette rencontre avec l’Amour, n’est-il pas préférable que notre cœur soit ouvert afin que nous ne soyons pas dépourvus à Lui donner ce « Oui » qu’il attend de nous, un « Oui » sincère, un « Oui » prononcé comme véritable enfant du Père.

 

Les deux extraits suivants sont repris du quatrième volume du livre « Amour pour tous les miens, Jésus » écrits par la « Fille du Oui », disponibles aux éditions Saint-Raphaël au Canada, mais disponible gratuitement sous format pdf sur le site dédié aux messages reçus par Francine Bérieault. Il eut été possible de reprendre de nombreux passages de ces écrits mais je me limiterai à en reprendre deux, qui viennent compléter les messages précédents, en précisant un peu plus en quoi va consister cet Avertissement, et comment chacun pourra vivre celui-ci en fonction de l’ouverture de son cœur et du mode de vie spirituelle de chaque âme. S’ils seront peut-être jugés sévères par certains, ils témoignent justement de la Miséricorde de Dieu mais aussi de sa Justice, et donc globalement de son Amour pour chaque être humain.

 

CD

 

 

309 – Tout vous sera montré (Jésus)

 

Mes enfants chéris, Jésus est pour vous un être rempli de bienveillance. Je suis si amour, si tendresse ! Je vous veux amoureux de votre Sauveur. Il vient le temps où je viens me montrer en vous. Croyez que mes paroles sont vérité, pleines de puissance et de lumière ; elles jaillissent de votre intérieur. Sachez que tout ce qui est en vous crie vers moi ! Lorsque vous vous languissez de ma venue, moi, Jésus, qui sais que ce moment d’attente est très important pour vous, je dépose en vous des grâces qui vous préparent à me voir car, sans ces grâces, vous ne pourriez résister à tant d’amour. Il y a si longtemps que j’attends ce moment d’amour auprès de chacun de vous.

Francine Berieault

Voyez-vous, si peu d’entre vous sont prêts pour cet événement, car peu y croient et peu s’y préparent ; ils sont trop préoccupés de se donner du temps pour leurs propres besoins et ils oublient leur vie spirituelle. Pour certains de mes enfants, cette vie d’indifférence est terminée. Oui, des enfants tout comme vous ont choisi de dire oui à l’Amour et ils ont reçu des grâces d’amour d’une telle intensité que tout leur être en a été transformé; aujourd’hui, ils peuvent percevoir ma lumière qui jaillit en eux.

 

Certains d’entre eux peuvent témoigner qu’ils entendent Dieu par locutions intérieures ou par inspirations du Saint-Esprit; d’autres connaissent des joies si intenses que des larmes coulent sans qu’ils puissent les retenir ; d’autres ont des visions intérieures et extérieures; d’autres, qui acceptent de souffrir pour les âmes, reçoivent des grâces de force et d’amour si puissantes que leurs douleurs ne peuvent les empêcher d’être joyeux; d’autres sentent des odeurs qui viennent du Ciel; d’autres sont témoins de l’agir de Dieu : des statues et des objets bénits suintent et parfois ils dégagent des odeurs de roses et d’encens; d’autres entendent des voix qui viennent des êtres chers qui sont, soit auprès de nous, au Ciel, soit au purgatoire; d’autres perçoivent le Ciel en eux; d’autres sont témoins de signes venant du Ciel et d’autres voient ma Présence auprès d’eux ainsi que celle de ma Mère.

 

Voyez-vous, mes enfants, tout cela est voulu de la Divine Volonté, ce sont des signes du Ciel. J’ai annoncé le règne de mon Père sur la terre comme au Ciel. Ces signes du Ciel vous annoncent ma venue en gloire dans le cœur de mes enfants: voyez et comprenez. C’est vous, les incroyants, les indécis, les indifférents, qui rejetez loin de vous mes élans d’amour. Vous ne voulez pas de ma sainte Présence en vous; vous rejetez les prières, les sacrements et la messe. Les plaisirs terrestres vous ont ensorcelés à un tel point que vous êtes devenus des êtres illicites avec des tempéraments de peureux, de non-croyants.

 

Mes enfants, seuls ceux qui disent oui à ma venue ne souffriront pas, car ils sont présentement en train de vivre leur purification. Ceux qui attendent de me voir en eux pour prononcer leur oui ne souffriront que le temps de leur purification, cela est vrai ; mais combien grandes seront leurs souffrances, ils regretteront d’avoir attendu, car la joie qu’ils auraient pu avoir ne sera pas connue d’eux. Ceux qui disent non à ma venue et soutiendront leur non devant l’Amour, ce sont eux qui choisiront de souffrir pour l’éternité.

 

Regardez autour de vous, ne voyez-vous pas que ce monde dans lequel vous vivez est plus pourri que Sodome et Gomorrhe ? Est-ce que tout cela vous convient ? Si oui, c’est donc que vous avez choisi délibérément de dire non à l’Amour. Alors, si vous voulez continuer votre vie sans rien changer, vous serez déçus, car le temps de l’amour est celui qui remplacera ce temps où tout tourne à la dérive.

 

Mes enfants, moi qui suis la Vie, je ne peux plus vous laisser vivre avec vos erreurs; il faut me croire lorsque je vous dis que je vais venir en vous et que vous verrez vos erreurs; je ne blague pas ! Je suis Dieu Amour, j’ai fait votre monde, je ne puis donc vous leurrer. Si vous pensez pouvoir vous cacher derrière votre ignorance volontaire, c’est vous qui vous leurrez, car je viens en vous pour vous le démontrer; oui, je viens bon gré mal gré. Vous qui êtes dans le péché depuis si longtemps, tout s’accomplira; que cela soit bien clair.

 

Tout est là prêt pour vous tous, les enfants de Dieu : enfants de toute race, de toute langue, de toute religion, de toute nation; chacun de vous sera appelé par son propre nom, car je vous connais tous. Vous serez dans mon amour et vous verrez toute votre vie : rien ne sera oublié. Vous connaîtrez les moindres détails de votre vie intérieure et de votre vie extérieure: rien ne vous sera épargné. Toutes les paroles et tous les gestes que vous avez faits, qu’ils soient bons ou mauvais, vous seront connus : rien n’est aussi puissant que ma justice.

 

Par cet écrit, je veux vous montrer que vous devez vous préparer à une Grande Purification. Tous les ravages faits à votre esprit, à votre corps, à votre cœur et à votre âme seront irradiés par le feu de l’amour. Tel le fer qui se laisse blanchir par le feu afin qu’il soit exempt de toute impureté, vous aussi vous serez blanchis par le feu purifiant afin que vous soyez exempts de toute impureté. Tout ce qu’il y a en vous sera devant vous, car vous serez en vous.

 

Lisez ceci :

 

Les sentiments de rancœur, d’envie, de colère, de frustration, d’orgueil, d’avarice, de peur, de jalousie, de haine, de supériorité, d’hypocrisie, d’indifférence, de perversité, d’égoïsme, de malveillance et autres, qui ont nui à votre âme et à celle de votre prochain et ont été contre l’Amour, ne pourront plus être cachés en vous, vous saurez ce qu’ils ont produit et vous en porterez le poids.

 

• Vos moindres pensées contre moi, l’Amour, contre votre prochain et contre vous-mêmes, telles des pensées d’impureté, de convoitise, de destruction, de vengeance, de gourmandise, de jugement, d’infidélité, de tricherie, de paresse, de luxure, et combien d’autres que vous avez nourries vous seront montrées.

 

• Toutes vos paroles, mêmes celles qui n’ont été prononcées qu’en vous, que vous avez dites contre moi, l’Amour, contre votre prochain et contre vous-mêmes, tels vos remarques, vos jugements, votre humour noir, vos mensonges, oh! vos blasphèmes, vos injures, vos insolences, vos moqueries, vos comparaisons blessantes, vos opinions, vos calomnies, vos critiques, vos parjures, vos sottises, vos mauvais discernements, et d’autres, rien de tout cela ne pourra être caché, vous ne pourrez-vous reconnaître innocents devant ces faits.

 

• Tous vos gestes contre moi, l’Amour, contre votre prochain et contre vous-mêmes, tels les meurtres, les viols, l’inceste, les ventes interdites, les achats illégaux, les fraudes, la pédophilie, les plaisirs sexuels abusifs, la violence physique, la gourmandise, la paresse, l’adultère, la domination, les manipulations, les complots, les séquestrations, les révoltes, les protestations, les refus d’amour, les désobéissances, les abus de boissons, les abus de médicaments, les abus de drogues, l’idolâtrie, les scandales, les parades immorales, les manques de partage, les gestes contre la nature, les gestes contre toute espèce animale, et combien d’autres, tout ce qui est de vous sera mis au jour : vous découvrirez votre intérieur qui vous a fait faire le mal.

 

• Les raisons qui vous ont poussés à faire le mal, en refusant de vous en éloigner, et pour lesquelles vous avez refusé de donner de l’amour à moi, l’Amour, à votre prochain et à vous-mêmes vous seront montrées, tels les mauvaises influences de la télévision, les mauvaises revues, les mauvais films, les musiques diaboliques, les danses endiablées et langoureuses, les jeux malsains, les endroits clandestins, les lieux de débauche, les sciences occultes, les contrebandes de produits défendus, les sortilèges — et vous savez qu’il y en a d’autres, et moi aussi —, tout cela vous le connaîtrez puisqu’il ne sera plus possible de cacher vos bassesses.

 

• Vos manques de charité envers votre prochain qui ont été la cause de leurs souffrances, vous les verrez.

 

• Savoir que vous avez contribué à des bassesses tels le racisme, l’athéisme, l’exclusion, le manque de compassion, la révolte, le parjure, les complots, etc., seront des raisons de vous cacher pour ne pas voir que vous avez manqué d’amour envers votre prochain.

 

• Vos regards froids, hautains, mesquins, snobs, haineux et autres, vous les affronterez.

 

• Vous serez en face de tous ceux qui ont souffert à cause de vous, tels votre époux ou votre épouse, vos enfants, vos parents, vos frères, vos sœurs, vos proches, vos amis, vos professeurs, vos camarades, vos dirigeants, vos employeurs, les enfants avortés, les membres actifs de mon Église, les religieux, les religieuses, vos frères et vos sœurs de toute race, de toute langue, de toute religion, de toute nation; oui, vous ressentirez la honte, car je les mettrai devant vous; cela se fera par ma puissance de présence puisque je les porte en moi.

 

• Vous prendrez connaissance de toute animosité envers moi, l’Amour, et envers votre prochain.

 

• Vous serez en face des préjudices faits à votre prochain par votre mauvaise conduite.

 

• Vous qui avez voulu connaître le plaisir au détriment de l’amour du prochain, je vous montrerai combien de fois vous avez fait souffrir ceux qui ont prié pour vous, alors que vous les avez ridiculisés.

 

• Vous qui parlez contre l’Église de Rome et contre toutes les Églises qui en font partie — leur nombre est beaucoup plus grand que vous croyez car, là où est ma Présence, c’est l’Église —, vous connaîtrez les conséquences de vos paroles et de vos rejets face à mes Églises qui sont un ensemble de mon Édifice royal.

 

• Vous qui parlez contre mes consacrés, vous apprendrez que vous êtes membres de mon Église tout comme eux et vous verrez tout ce que vous avez fait contre mon Corps Mystique qui est moi, eux et vous. Parce que vous avez voulu l’abaisser à votre niveau en détaillant ses fautes humaines sans penser à vous qui en faites partie, vous en souffrirez, car vous verrez que le Corps Mystique est fait d’hommes et de femmes qui ont donné leur vie pour rendre à Dieu l’amour. Ces hommes et ces femmes ont tout quitté pour suivre des chemins rudes en apportant aux autres du secours. Ils ont instruit les enfants de Dieu en ne calculant pas leur temps, ils ont soigné les enfants de Dieu en ne pensant pas à leurs propres douleurs, ils ont porté secours aux plus démunis en ne cherchant pas un but personnel.

 

• Vous, mes consacrés, vous seuls serez devant toutes les paroles que vous aurez dites et devant tous les gestes que vous aurez posés contre moi, l’Amour, contre votre prochain et contre vous-mêmes; vous verrez toutes les conséquences de vos actes, tout vous sera dévoilé. Parce que vous aurez été la cause de beaucoup de douleurs, vous connaîtrez des émois terribles et, plus grand encore, vous répondrez des affronts que vous aurez faits à votre sacerdoce devant moi, le Christ Prêtre, et chaque membre actif qui compose l’Église Mystique. Toute conséquence due à votre infidélité sera mise au jour; vous connaîtrez toutes les âmes qui se sont perdues à cause de votre négligence.

 

• Vous, les baptisés de mon Église, vous découvrirez votre manque de fidélité à mon sacrement : le baptême. Parce que vous avez refusé à vos petits-enfants ce sacrement alors que vous-mêmes avez reçu la grâce purifiante qui a effacé la tache originelle, vous serez devant les bienfaits d’amour de ce sacrement et vous ressentirez un très grand vide devant tout ce qu’ils ont manqué à cause de vous. Vous prendrez conscience de la douleur que vous avez fait subir à leur âme et à votre âme, elles qui ont souffert des atrocités parce qu’elles n’ont pas été protégées contre les morsures du Démon.

 

• Tous les baptisés de mon Église, tous les enfants de toute religion et tous les enfants d’aucune religion, mais croyant à la bonté, seront devant leur foi et, face à leur croyance, ils seront leur propre juge devant tout ce qu’ils ont négligé de faire pour l’amour de Dieu qui est la Bonté, pour l’amour du prochain et pour l’amour d’eux-mêmes.

 

• Vous qui avez été baptisés et qui avez refusé de venir vous nourrir de mon Corps et de mon Sang, vous comprendrez l’importance de l’Eucharistie. Parce que vous aurez choisi de ne pas me recevoir en vous, vous vous sentirez comme des êtres inférieurs devant ceux qui auront reçu ma Présence.

 

• Vous qui m’aurez reçu en état de péché véniel, vous connaîtrez la honte de ne pas avoir été au plus tôt à confesse. Votre intérieur vous montrera votre indifférence à ne pas désirer me plaire.

 

• Vous qui m’aurez reçu en état de péché mortel, vous serez devant vos propres gestes qui sont si noirs et vous découvrirez mon amour pour vous, moi qui suis monté au Calvaire. Je vous montrerai mon geste d’amour et vos gestes impurs vous feront ressentir une forte douleur comme un étau qui serre votre cœur froid devant mes plaies qui s’ouvraient à chaque fois que vous me preniez en vous.

 

• Vous qui aurez touché à mon Corps pur avec vos mains sales, vous sentirez la saleté de vos mains qui auront une odeur de soufre. Vous saurez que je me suis laissé prendre par amour, alors que je me donnais dans l’oubli de mon Être pur; cela vous démontrera votre négligence envers moi, le parfait Être du Fils de Dieu le Père.

 

• Vous qui n’aurez pas fait attention à ma Présence en vous alors que je venais de me donner à vous dans l’Eucharistie, vous vous reconnaîtrez comme des enfants peu dignes de la Présence de Dieu. Vous sentirez une solitude intérieure, vous saurez ce que vous avez fait à moi, la Présence.

 

• Vous qui aurez négligé de venir m’adorer, vous verrez votre manquement et vous vous sentirez inconfortables devant l’Amour, le Roi des rois; vous vous sentirez indignes de tant d’amour.

 

• Vous qui n’avez pas vu la nécessité de fléchir les genoux et d’incliner votre tête pour m’adorer au moment de l’élévation de mon Corps et de mon Sang, parce que vous n’avez vu là qu’un culte quelconque, vous serez dans la honte face à votre manque d’égards envers moi, le Roi des rois; je vous montrerai ce que vous n’avez pu avoir : mes innombrables grâces que je ne réserve qu’à mes sujets.

 

• Vous qui aurez profané mon lieu saint et tout ce qui est dans son enceinte, vous vous verrez dépossédés de toute action. Vous allez vouloir fuir, car vous vous sentirez à découvert. Parce que vous aurez violé mon enceinte, vos membres ressentiront l’immobilité et vous saurez que c’est à cause de ce que vous aurez fait. Vous, les renégats, serez dépourvus de tout égard envers vous-mêmes, car vous n’aurez pas respecté tout ce qui est sacré et votre être entier sera dans la douleur, car vous ressentirez ce que, moi, j’ai ressenti lorsque vous commettiez ce sacrilège contre mon lieu d’amour.

 

• Gare à vous qui avez pratiqué : messes noires, sacrifices, incantations, idolâtrie satanique, etc. et aussi à vous qui y avez participé, vous serez devant l’Amour que vous avez trahi. Parce que vous avez pratiqué des messes noires en faisant des sacrifices dans le but de faire périr des âmes, de nuire aux enfants de Dieu, d’obtenir par la force ce qui satisferait votre soif du pouvoir, en sacrifiant des humains et en faisant couler le sang des créatures de Dieu, vous vous êtes marqués du signe de la Bête. Comme vous allez souffrir vous, les traîtres ! Pourquoi avoir choisi tant de souffrances ! Vous n’avez voulu que vivre en votre être sans penser que je suis la Vie en vous. Vous vous êtes condamnés à la mort éternelle; vous serez ce que vous aurez voulu être : des êtres immondes pour l’éternité. Vous verrez tout ce que vous avez fait contre moi; toutes vos actions et toutes vos pensées se mettront ensemble pour vous fouetter, vous connaîtrez ce qu’est d’avoir les fers aux mains et aux pieds et être plongés dans une eau bouillante; tous les instruments de torture que vous avez utilisés vous tortureront, toutes vos paroles blessantes vous atteindront au plus profond de vous-mêmes, tout de vous sera dans la douleur de ne pas pouvoir vous défendre contre ces tortures. Ce qui sera le plus pire pour vous, c’est de savoir que tout ce que vous m’avez fait subir n’aura pas réussi à me détruire ni à détruire la foi en ceux qui m’aiment. Vous avez compris que tout ce que vous allez subir, ce sera tout ce que vous m’avez fait endurer. Oh! que tout cela fera votre perte, car une rage plus grande contre moi se fera sentir en vous et elle se tournera contre vous, les êtres donnés à Satan. Ne vous croyez pas plus fins que vous ne l’êtes, Satan vous a trompés et vous saurez bientôt ce qu’il vous réserve; ce que je viens de vous décrire n’est rien comparé à ce qui vous attend en enfer.

 

• L’Amour sera en vous et c’est avec mon amour en vous que vous ressentirez tous ces manquements. Vous seuls vous vous jugerez. Vous ne pourrez fuir votre propre jugement. Vous qui m’avez été donnés par mon Père vivrez tout cela, ainsi que vous tous dont votre nom n’apparaît pas dans le Livre de la Vie. Même si nous savons que vous portez un non à l’Amour, vous aussi vivrez tout cela, mais comme vous aurez accepté d’être le mal à l’état pur, peu après la Grande Purification, la terre ouvrira son ventre pour vous avaler afin qu’il n’y ait plus jamais de mal sur la terre de l’Amour. Il aurait mieux valu que vous ne soyez pas venus au monde.

 

Vous qui portez un oui à l’Amour, parce que je vous connais tous, mes grâces vous soutiendront, car je vous veux en moi pour l’éternité. Lorsque vous me verrez devant vous, vous saurez que je suis celui qui vous a sauvés de l’enfer ; j’éradiquerai de vous tout ce qui vous a fait souffrir, car je veux arracher de vous tout mal. Je suis votre bon Pasteur et vous, mes brebis ; mes brebis me connaissent, c’est pourquoi vous vous laisserez purifier. Vous qui ne voulez pas vous préparer dès maintenant, vous connaîtrez la Grande Purification ; tout cela se fera dans une très grande souffrance. Pourquoi ne pas répondre à notre appel dès maintenant ? Moi, j’ai répondu à votre sauvetage, je ne puis donc pas être pour vous un Être négligent ; ce que vous ne voulez pas que je sois pour vous, ne le soyez pas pour vous.

 

Mes enfants, comme je vous aime ! Je me donne, à chaque instant, sur tous les autels du monde afin de purifier vos offrandes. Venez m’offrir votre vie pour qu’à chaque jour je puisse tout purifier. Je ne vous demande pas de venir à la messe tous les jours, bien que mon Cœur en serait content, mais venez-y le dimanche. Donnez-vous du courage et faites votre possible; est-ce si dur que ça de vous permettre de vivre sans trop souffrir ? J’ose encore vous dire que la fin de ce monde de haine est arrivée, que cette terre sera transformée par l’Amour; alors venez, mes enfants, moi, Jésus, je vous attends dans la lumière de votre intérieur. Je vous aime. Amen.

 

Page 178 à 184 

 

 

 

249 – Laissez mûrir votre oui  (UNITÉ D’AMOUR)

 

Le Père : Mes enfants de l’Amour, moi, votre Père du Ciel, je suis en ma fille et en vous. Lorsque je vous parle, écoutez-moi. Ce temps est très important, il en est de votre vie à tous. Ne prenez pas à la légère ce qui est écrit, cela va vous donner des lumières ; tout en moi est lumière, ne suis-je pas l’Être Suprême de l’univers ? Le Ciel et la terre sont remplis de ma sainte gloire.

 

Jésus : Vous qui êtes à cet instant en conformité avec votre Dieu, je vous déclare: « Moi qui suis le Fils de Dieu en Dieu, le Tout-Puissant, le Fils incarné, le Parfait, l’infaillible Dieu, je vous dis que tout ce qui est écrit est de nous. Prenez à cœur ce que nous vous faisons parvenir, car tout doit s’accomplir. » Enfants d’amour, Dieu parle pour vous informer de ce que vous devrez faire pour avoir la vie éternelle, c’est à vous de choisir si vous la voulez en prononçant votre oui à l’Amour. Personne, oui, je dis bien personne d’autre que vous ne peut vous obliger à prononcer un oui, car il faut qu’il vienne du plus profond de vous-mêmes.

 

Ceux qui, présentement, disent oui dans le seul but d’être sauvés de l’enfer et qui ne font rien pour être amour avec leur prochain, comment pourront-ils obtenir les grâces nécessaires pour que leurs souffrances soient moins douloureuses lorsque la purification sera en eux? Ce sont les grâces qui font en sorte que vous êtes sincères, humbles, charitables et amour comme mon Père le veut. Ces grâces sont des cadeaux que nous, l’Amour, nous vous offrons. Vous ne pouvez, par vous-mêmes, obtenir ces grâces, elles viennent de notre amour. Par notre pouvoir, nous saurons si votre oui est un oui sincère. Même si ça semble facile pour certains ou difficile pour d’autres de prononcer un oui qui vient du cœur, abandonnez-vous en moi; moi seul, l’Amour, je connais chacun de vous. Si l’un d’entre vous croit que son oui n’est pas comme il le voudrait : plus profond, plus sincère, comment le pourrait-il puisqu’il n’est pas encore l’enfant pur et parfait? Ce oui qu’il prononce est le oui d’un petit enfant; moi seul, je peux le faire mûrir en un oui sincère, sage, profond et plein d’amour.

 

Mes enfants, laissez ce oui entrer en vous afin qu’il puisse mûrir, je le ferai germer avec mes grâces; il prendra racine en vous et il grandira. Telle la graine semée dans la terre, elle doit pourrir pour germer, puis elle sortira de terre afin de grandir, c’est là qu’elle donnera des fruits. Ces fruits sont des grâces qui vous donnent des forces de connaissance, des forces de piété, des forces qui aident à la prière, des forces d’amour, oui d’amour pour vous et pour votre prochain. Voilà le oui à l’Amour, un oui vivant qui va produire en vous des fruits. Je sais le faire grandir, car je sais tout de vous, je suis l’Être de votre être; je vois en vous qui vous êtes, cela depuis votre naissance.

 

Qui me suit connaît mon amour pour le prochain: heureux celui qui me suit, il sera avec moi dans ma Terre Nouvelle. Le mal sévit partout et le bien se multiplie partout pour faire obstacle au mal : heureux celui qui aura fait du bien au plus petit d’entre les miens, je le récompenserai en multipliant le bien qu’il a fait.

 

Le Père : Mes enfants, la gloire de mon Fils fera votre gloire. Je bénirai tous ceux qui se seront ouverts à ma demande d’amour. L’Amour est venu en votre monde par le oui de Marie et c’est par un oui en chacun de vous que l’Amour sera en vous éternellement.

 

Je suis l’Être Suprême, par ma seule puissance, je vous démontrerai que seul Dieu est le Tout ; pas un seul d’entre vous ne sera pas dans ma justice. L’Amour est venu en votre monde pour vous initier à l’amour et qui n’aura pas répondu à son œuvre répondra de sa conduite. Même si je suis un Dieu de bonté, je suis aussi un Dieu de justice ; quiconque voudra la vie éternelle devra passer par ma justice. Vous serez jugés par l’amour et cet amour sera inébranlable.

 

Le Saint-Esprit : Moi, le Saint-Esprit d’amour et de puissance, je suis descendu sous forme de langues de feu sur ma sainte épouse Marie et sur chaque apôtre, les choisis de Dieu le Père et du Fils ainsi que de moi, la Puissance d’amour.

 

Je vous déclare : « Moi, le Dieu de force, le Dieu de lumière, je ferai descendre sur chacun de vous ma toute-puissance et ma lumière vous envahira. Tel un éclair, tous vous entrerez en vous; vous serez dans une grande lumière et Dieu Amour se montrera à vous. Devant vous, votre vie commencera à se dérouler; ce sera comme une marée haute, vous ne pourrez rien arrêter. Tout sera devant vous et, en même temps, vous en ferez partie. Tout ce que vous avez fait qui n’est pas amour, depuis votre naissance jusqu’à ce jour, devra être éradiqué de vous si vous prononcez votre oui, alors vous vivrez éternellement. Pas un seul d’entre vous ne m’est inconnu, je sais qui porte un oui ou un non; mais, comme je suis un Dieu juste, je veux que vous soyez libres de le prononcer. Moi, la Puissance, je mettrai en cette lumière une puissance qui vous aidera à connaître votre réponse; oui, chacun de vous connaîtra sa réponse avec lucidité.

 

• Tous ceux qui auront prononcé un oui enflammé, je les envahirai d’une telle lumière de paix et d’amour qu’ils connaîtront le bonheur à l’instant même. La lumière jaillira d’eux, tout ne sera que merveille. Parce qu’ils auront déjà prononcé leur oui et qu’ils auront aussi accepté de vivre leur purification, Dieu leur montrera tout ce qu’ils ont enduré par amour. Ils verront combien Dieu les a enveloppés de son amour lors de leur purification. Que de joie ils ressentiront devant tout ce que Dieu a fait pour eux depuis leur naissance, et que de reconnaissance ils auront d’avoir accepté l’amour de Dieu. Parce qu’ils se sont donnés, l’Amour va se donner à eux, et eux vont le recevoir pour mieux se redonner : l’apothéose de l’amour !

 

• Tous ceux qui auront prononcé un oui hésitant, sans vouloir savoir s’ils étaient vraiment sincères, ceux-là verront la lumière dans la joie. Ils seront saisis par la lumière et en eux tout commencera. Ils se verront tels des enfants en faute d’amour et regretteront avec tellement d’amour d’avoir offensé leur Dieu qu’ils ressentiront la joie du repentir. Ils connaîtront un moment de purification profonde, car ces enfants connaîtront de la joie et, en même temps, des douleurs d’amour. Cette joie sera en eux et, parce qu’ils verront ce qu’ils ont fait contre l’Amour et ce qu’ils n’ont pas fait pour l’Amour, ces douleurs d’amour seront aussi en eux. Ils se donneront à l’Amour et l’Amour les prendra pour ne jamais, oui, ne jamais les laisser.

 

• Tous ceux qui auront porté un oui en eux mais, par manque de courage, ne l’auront pas prononcé, auront en eux une lumière qui leur rappellera qu’ils sont des enfants de Dieu ; eux qui ont voulu l’ignorer ne pourront s’ignorer devant l’Amour. Dieu les couvrira de son amour pour leur montrer qu’il les aime et qu’il a lui-même nourri leur oui, car Dieu connaissait leur manque de courage pour prononcer leur oui, ceux-là vont découvrir l’amour de Dieu pour eux avec une brûlure en leur cœur. Leur purification sera à la mesure de leurs œuvres d’amour pour leur prochain et pour Dieu mais, parce qu’ils se sont ignorés en ne voulant pas prononcer leur oui, ils souffriront. Leurs souffrances seront accompagnées de grâces d’amour, ils seront dans la joie de découvrir qu’ils sont des enfants d’amour pleins de courage en eux, ainsi plus jamais ce courage ne sortira d’eux.

 

• Tous ceux qui n’auront pas voulu prononcer leur oui par manque de preuves de la venue de Dieu en eux, ceux-là connaîtront une peine d’amour pour ne pas avoir pris leur oui au sérieux ; ils verront tout ce que Dieu voulait leur donner et tout ce qu’ils auraient pu découvrir s’ils n’avaient pas manqué de foi. Ils auront des souffrances, mais leurs souffrances leur seront nécessaires pour redevenir des enfants de foi en la puissance de Dieu ; ils découvriront l’amour inconditionnel de Dieu. Ils seront en paix devant tout ce qu’ils verront, car ils sentiront la protection de Dieu ; ils vont même désirer offrir leurs douleurs sans connaître leur récompense. Dieu leur montrera ce qu’ils ont mérité à cause de ce geste d’amour ; une paix indéfinissable les couvrira et ils n’auront plus jamais besoin de preuves de l’amour de Dieu pour eux.

 

• Tous ceux qui auront dit un oui hypocrite, alors qu’ils nourrissaient un non, moi, le Dieu Puissance, je leur ferai voir tous leurs manquements envers l’Amour. Parce qu’ils ont voulu montrer un dévouement pour Dieu et leur prochain alors qu’en eux ils n’avaient que dégoût pour l’amour de Dieu, à cause de ce refus hypocrite envers l’Amour, ils découvriront tout ce qu’ils auraient pu avoir : le bonheur, la joie, la paix, l’amour et la vie éternelle. Une immense peine les envahira, elle sera si grande que leur corps sera envahi de douleurs tellement atroces qu’ils voudront disparaître ; mais aucun de ces enfants ne s’enfuira, car l’Amour les aura saisis. Comme ils auront dit non à l’Amour, ils ne pourront pénétrer dans la Terre Nouvelle.

 

• Tous ceux qui n’auront pas de oui en eux, mais un non, eux les indifférents de l’Amour seront très souffrants. À cause de leur indifférence à l’amour de Dieu, à l’amour du prochain et à l’amour d’eux-mêmes, rien en eux ne leur montrera un profond désir de devenir amour, car Dieu les connaît. Leur indifférence contre tout ce qui est de Dieu les aura rendus froids ; ils resteront de marbre devant l’amour de Dieu pour eux et sa Présence. Comme ils ne voudront pas du feu de l’amour, ils ressentiront des souffrances qui seront ce qu’ils sont : de la pure glace. Ces souffrances n’auront sur eux aucun effet de regret, ils n’auront que haine pour l’Amour qui leur fera découvrir ce qu’ils sont. Oh ! que ces enfants n’auraient jamais dû connaître la vie, le néant pour eux aurait été un lieu mieux que celui dans lequel ils seront pour l’éternité.

 

• Tous ceux qui n’auront pas de oui en eux, mais un non voulu, connaîtront la profondeur de leur refus. Eux qui nourrissaient leur non avec joie, refusant les sacrements, ridiculisant mon Église et leur prochain, faisant la guerre aux plus petits qu’eux, ces enfants seront des hors-la-loi de Dieu, car ils ont combattu mes enfants ; ils ont renié mes lois allant jusqu’à me détruire dans leur vie : ils connaîtront mon courroux. L’Amour leur montrera que leur présence est indigne de lui, ce qui les rendra très malheureux. Tous leurs méfaits seront pour eux des morsures et leurs souffrances les rendront inertes, car Dieu ne voudra pas entendre leur haine contre lui; à cause de cela, des douleurs se feront sentir comme une verge qui les fouettera; ce sera eux-mêmes qui se l’infligeront et ça leur sera connu. Ces enfants n’auront que des douleurs pour nourriture dans les siècles des siècles.

 

• Tous ceux qui auront dit un non haineux ouvertement à l’Amour en faisant à la Présence réelle des actes immondes et en offrant au Diable leur âme, parce qu’ils ont offensé le saint Corps du Christ, parce qu’ils ont sacrifié leur âme alors qu’elle appartenait à Dieu, ceux-là, les ignobles traîtres, les renégats, seront dans des souffrances si grandes qu’ils appelleront la mort de venir à leur secours, mais la mort rira d’eux, car elle se préparera à leur infliger ce qu’ils ont fait à Dieu de manière à ce qu’ils soient punis sévèrement puisque la mort est le courroux de Dieu pour ceux qui le renient. Il aurait mieux valu que ceux-là ne soient pas venus au monde. Leurs douleurs seront indéfinissables. La plus atroce des douleurs sera d’endurer le regard de Dieu sur eux, Dieu brillera d’amour pour eux ; ils connaîtront l’amour qui s’éteindra et leur âme le ressentira. Oh ! Comme ce sera affreux pour eux !

 

Mes enfants, comprenez que toutes ces choses sont pour votre temps, là, maintenant. Voyez, autour de vous, combien est grande la détresse de ce monde, il est en train de s’autodétruire ; si l’Amour ne vient pas habiter le cœur de mes choisis, il ne restera plus que haine.

 

La Trinité : Croyez-vous sincèrement que nous, Dieu d’amour, continuerons à vous regarder de votre intérieur en restant silencieux ? Non, cela ne peut plus continuer ! Des avertissements vous ont été donnés, ils vous ont fait connaître notre Volonté ; c’est à vous, maintenant, de prendre votre propre décision. Venez, mes enfants, venez dire à l’Amour qu’en vous, il y a un oui d’amour. Vous vous négligez si vous ne vous donnez pas la chance de connaître le bonheur qui est en vous.

 

Comme nous vous aimons ! Nous, l’Amour, nous vous enveloppons d’une telle présence intérieure. N’ayez aucune crainte, l’amour n’est que paix, que joie, que liberté et que bonheur ; il est sincère, il est véridique et il est lumière. Prenez votre décision, cela est pressant. Que cela soit dit : « Tout enfant qui est en nous est à nous par l’Amour, avec l’Amour et dans l’Amour. Nous sommes UNITÉ D’AMOUR. Mes enfants, le oui à l’Amour est la vie en joie. La Trinité vous bénit. Amen.

 

Page 28 à 32

 

 

Conclusion

 

 

A chacun de tirer les conclusions les mieux adaptées pour lui-même à la suite de cette lecture. Comme pour toutes révélations privées, chacun est libre d’y accorder le crédit qu’il veut, aucune garantie formelle ne peut en effet être donnée sur ce qui précède.

 

Quand bien même cet Avertissement ne viendrait jamais, ces lignes nous invitent à une conversion de tout notre être, cœur, esprit et âme afin d’être tout imprégné de l’Amour de Dieu, à en vivre non seulement pour nous même mais pour tous nos frères et sœurs de la terre, afin d’être un véritable témoin de Jésus-Christ, ce qui devrait être le fait de tout chrétien, de tout catholique.

 

Car en fait, toutes ces recommandations nous pressent à être prêts pour comparaître devant Dieu un jour, que ce soit pour l’Avertissement comme pour la fin de notre vie, quand nous entrerons dans la vie éternelle, pour une éternité d’Amour ou une éternité de haine, c’est-à-dire d’absence complète de cet Amour. Alors, autant se préparer de suite, sans attendre. Ne reportons pas ce qui peut se faire dès aujourd’hui. Et ceci est valable pour tous, tout autant pour moi que pour vous.

 

Et si cet Avertissement a bien lieu, autant le vivre dans l’Amour de Dieu, comblé de ses grâces comme nous le serons, en étant prêts à donner notre « Oui », non seulement à ce moment-là, mais en l’ayant déjà offert dès maintenant, comme le Seigneur nous le demande instamment. N’est-ce pas ce que l’Eglise nous enseigne depuis 2000 ans au travers des Ecritures Saintes ?

 

 

Christian Dachy

 

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :