Jean, Messager de la Lumière – 2

Œuvrer pour le Royaume de Dieu

 

Il est facile d’être ouvert à nos proches mais c’est plus difficile pour ceux qui sont éloignés de nous. Il nous faut « sortir de notre cocon confortable de catholiques chrétiens » nous dit Jean ! 

 

 Livre Tome 5 : En route vers la Jérusalem céleste

 Page 21 : Œuvrer pour le Royaume de Dieu – message du 10 février 2005 – (mis sur le site le 5 octobhre 2020)

 « Oui, nous revenons à ce que vous devez être et faire pour mériter le Royaume de Dieu. 

Auparavant il s’agit de vous convertir à la justice du Royaume, c’est-à-dire vous orienter vers ce qui aide à construire l’humanité. 

Pour œuvrer au Royaume de Dieu il s’agit de participer à toute initiative qui favorisera une prise en charge des gens par eux-mêmes.
Ainsi vous encouragerez les projets qui conduisent à un développement durable et harmonieux du milieu dans lequel vous vivez. 

Regardez ceux que vous connaissez bien, votre chez-vous, vos familles, vos amis, vos voisins….

Les efforts et les gestes que vous réalisez amènent beaucoup de fruits d’espérance, de compréhension et d’amour, ce qui signifie que vous collaborez au projet de Dieu. 

Il est facile d’être ouvert aux personnes qui vous sont proches, à ceux qui vous ressemblent et que vous connaissez plus ou moins bien. 

Le défi est d’être également réceptif et ouvert aux gens qui sont plus éloignés de vous, différents par leur culture et leur race, et même à ceux qui sont atteints de divers travers : votre devoir est de les comprendre en considérant que vous pourriez être à leur place !

La télévision tout comme Internet, ces progrès de la technologie permettent de faire mieux connaissance avec les gens de l’autre bout du monde, oui le monde entier est à la portée du bout de vos doigts ! 

Et malgré cela, vous ne les comprenez toujours pas !

 

 

Il y a deux mille ans, quand Jean-Baptiste criait : Convertissez vous, car le Royaume des Cieux est tout proche, sa réalité était bien différente de la vôtre dans le sens que le monde était beaucoup plus restreint. Et pourtant le sens de son message reste constant et pareil, c’est-à-dire : se convertir, œuvrer à briser les injustices et lutter contre ce qui détruit le Royaume.

Pensez 

  • à la personne à qui on refuse un emploi à cause de son origine,
  • à la femme battue par son conjoint et qui a si peur d’en parler, 
  • aux réfugiés éprouvés par les terreurs de guerre, 
  • aux personnes abandonnées, 
  • aux enfants qui ont faim : tous sont des victimes de la destruction du Royaume. 

Pour sortir de ces injustices, vous libérer de tout préjugé, de vos intolérances, de votre manque de compréhension, de vos jalousies aussi et de vos manques d’amour, il s’agit de prendre le temps de vous ouvrir à la grandeur de Dieu et à la grandeur des humains. 

Vous ne pouvez ignorer que Dieu, votre Créateur, qui est sans limite, appelle toute l’humanité à se convertir et à bâtir son Royaume.

Hélas! la réalité est que l’humanité a des limites. 

Vous évoluez suivant différents rythmes, de différentes façons. 

Malheureusement, les médias se chargent de véhiculer l’idée que dans la diversité de l’humanité, vous êtes les meilleurs et que ceux qui sont différents ne sont pas aussi bons que vous. 

Vous le croyez et c’est la plus grande erreur que vous commettez !

Pour sortir du piège qui dit que seuls les chrétiens et encore de façon plus étroite, seuls les catholiques sont privilégiés et sauvés par Dieu, il vous appartient de garder votre ouverture envers ceux et celles qui sont différents et les accepter…

Respectez les différences des autres et répondez à leurs approches. 

Ainsi vous serez en mesure d’approfondir votre foi et votre spiritualité qui vous demande de contribuer au Royaume de Dieu, en d’autres mots à développer à plein votre potentiel… 

Vous ne devez pas rester indifférents aux autres, ainsi en sortant de votre cocon confortable de catholiques chrétiens, en allant vers les autres vous répondrez à l’appel de Dieu.

Toute violence est à exclure pour résoudre les problèmes et les phénomènes néfastes de la société qui peuvent être traités par ledialogue, les négociations avec les instances, l’établissement de la justice et de l’égalité, le rejet de la haine et du racisme, et la reconnaissance des droits de tous les opprimés.

Le rêve de justice de Dieu ne doit pas être restreint dans un échéancier, le rêve de justice de Dieu est permanent.

Dieu vous donne le défi d’envisager, qu’avec Lui comme partenaire, un autre monde est possible aujourd’hui sur la terre entière. 

 

Jean, messager de La Lumière »

Un avis sur “Jean, Messager de la Lumière – 2

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :