Comment le chrétien doit voir l’année 2021 au vu de la crise de 2020

Bonne, Sainte et Heureuse Année 2021, et comment le chrétien doit envisager l’année nouvelle

 

 

Il est de coutume de présenter ses vœux en début d’année. Je ne vais pas y déroger. Quand j’étais gamin, le 1er et le 2 janvier nous allions présenter en famille, dans le courant de la journée, nos vœux à tous les membres de la famille proche. Mes parents emmenaient leurs quatre enfants, et c’était l’occasion de voir des cousins plus éloignés que nous ne voyons quasi qu’une fois l’an – ils revenaient dans la région pour l’occasion. Et invariablement, les mots prononcés en arrivant étaient ceux du titre ci-dessus : bonne, sainte et heureuse année, où le ‘sainte’ avait de l’importance. Notre père, un homme de grande foi, le voulait ainsi, et nous avons fait nôtre cette « formule ».

C’est donc avec joie que je prononce mes vœux de cette manière à tous ceux qui viennent sur ce site pour trouver de quoi affermir leur foi, obtenir des réponses à des questionnement personnels, alimenter leur faim de mieux connaître Jésus et son Eglise pour mieux les aimer. Que le Seigneur vous comble de ces bienfaits et de ces grâces, particulièrement en ces temps difficiles. Venez-à Lui, plus que jamais, pour lui demander d’être avec vous tout au long de cette année. Il ne demande que cela, faire partie prenante de votre vie, tous les jours qu’Il vous accorde de vivre sur cette terre. Son désir le plus cher et le plus ardent est de vous voir Le suivre en tout ce qu’Il est, dans la simplicité du cœur et de l’âme. Il veut être non seulement le réconfort dont vous avez besoin, mais surtout cet ami qui veut le meilleur pour vous. Celui qui met sa confiance dans le Seigneur ne peut être déçu.

 

L’année 2020 aura été bien difficile pour chacun. Sans vouloir vous décourager, il est peu probable que cette année 2021 soit meilleure, que du contraire, hélas. Il faut en effet être lucide, les derniers mois écoulés et plus encore les dernières semaines sont annonciateurs de grands tourments. Les Etats-Unis ont connu une fraude électorale d’une ampleur jamais vue. La corruption a gangrené tous les échelons du pouvoir et de l’économie. Les forces du mal ont usé de leur pouvoir machiavélique pour imposer une dictature de la pensée dans tout domaine. Toutes les valeurs sont inversées, ce qui était bien est devenu mal, et ce qui était mal est devenu bien. Le mensonge et la tromperie sont aujourd’hui érigés en vertus. Oui, les forces du mal dévoilent de plus en plus au grand jour leur plan de destruction de la société.

 

Ne vous y trompez pas, la crise sanitaire fait partie d’un plan orchestré de main de maître pour asservir tous les peuples de la terre. L’oligarchie financière qui détient le véritable pouvoir sur les nations hait la Création et le Créateur. Les hommes et les femmes de cette engeance sont au service du Prince de ce monde qui croit enfin arriver à ses fins. Les temps que nous vivons sont ceux de la grande bataille entre les forces des Ténèbres et de la Lumière. Il ne s’agit pas seulement d’un combat entre les hommes de la terre mais d’un combat entre les forces spirituelles, celles des anges déchus avec Satan et les anges de Lumière avec à leur tête Saint Michel Archange. Certes ce combat n’a jamais cessé mais il connaît une montée en puissance inimaginable, et se développera de plus en plus pour connaître son paroxysme dans un avenir proche. Oui les forces de l’Enfer se déchainent comme jamais, le Prince de ce Monde pense que son heure est venue. Il met en branle toutes ses forces pour voir aboutir son dessein de destruction de l’humanité.

 

Faut-il avoir peur ? Certainement pas ! La peur ne vient d’ailleurs pas de Dieu mais de l’Ennemi. Que du contraire alors ! Le Christ ne nous a-t-il pas dit que nous devrions nous en réjouir car cela signifie que notre délivrance est proche. Oui, ce que nous vivons, et c’est seulement le commencement visible, sont les éléments annonciateurs de la seconde venue du Christ. Mais attention, ne vous attendez pas à un second avènement du Sauveur comme il y a deux mille ans. Le retour du Christ en Gloire que nous devons attendre, c’est l’avènement du Christ dans nos cœurs. Pour ceux qui acceptent de recevoir le Christ en eux, comme le Seigneur et le Maître de la Vie, de la vie de chacun, ce sera le règne du Christ en nous. Nous pouvons nous en rendre compte par notre désir d’aujourd’hui de le posséder pleinement. C’est Lui qui suscite en nous ce saint désir d’aller vers Lui. Et ce « ressenti » n’est-il pas déjà quelque chose de fort en nous, qui cherchons à être plus proche de Lui, plus semblable à Lui, cherchant à Vivre dans la Divine Volonté ?

 

Plus d’un prophète nous annonce cette ère merveilleuse d’un monde nouveau, proche de celui du Paradis terrestre où l’amour pour Dieu et pour le prochain sera vécu comme il n’a jamais existé. Oui, réjouissons-nous et ne craignons surtout pas. Le Christ nous a réconforté en nous disant qu’Il serait toujours avec nous, jusqu’à la fin du monde. Alors de quoi devons-nous nous inquiéter ? Certes, nous connaîtrons sûrement des moments difficiles et même très pénibles, il ne faut pas se le cacher. Mais celui qui recourt au Seigneur chaque jour, se confiant totalement dans sa Miséricorde et son Amour infini, recevra des grâces que nous avons de la peine de comprendre. L’histoire de l’Eglise nous montre que les premiers chrétiens morts martyrs en témoignage de leur foi ont comme été protégés dans leur souffrance, une souffrance ressentie d’une manière atténuée et même absente. Lisez la Bible, et vous en trouverez de nombreux exemples.

Celui qui met sa confiance dans le Seigneur ne sera pas déçu. Prenez conscience que Jésus est véritablement avec vous, une présence que nous avons du mal à percevoir humainement parlant mais que notre foi rend présente. Vous pouvez tendre la main vers Jésus-Christ, votre Seigneur et Dieu. Il la prend véritablement dans sa propre main. Vous serez étonnés, quand vous aurez quitté cette terre, de voir tout ce que notre Jésus a fait pour nous durant notre vie. Vous pourrez voir véritablement, soyez-en certains, que Jésus a pris votre main chaque fois que vous lui avez tendue la vôtre. Tout comme Jean pouvait mettre sa tête sur la poitrine du Seigneur, nous pouvons faire de même, et cela aussi vous le verrez. Combien est grand le mystère insondable de la Grandeur et de l’Amour de Dieu pour nous !

 

Oui, ne vous découragez surtout pas ! Soyez forts et humbles de cœur. Le Christ a vaincu le monde. Il nous a montré le Chemin à suivre. Empruntez-le avec hardiesse et confiance. Qu’importe l’avenir ! Pour nous il est assuré avec le Christ. Qu’importe le nombre d’années que nous devons vivre, c’est le nombre nécessaire pour que nous comprenions qui nous sommes et ce que nous avons à faire sur cette terre. Notre voyage n’y est que le prélude à la Vraie Vie. C’est le bonheur sans fin qui nous attend au terme de ce passage. Pour ceux qui n’atteindront pas directement le Ciel, le Purgatoire est ce lieu où l’Amour nous broiera et polira notre âme afin qu’elle devienne un diamant pur.

 

Courage, confiance, espérance ! Soyez des cœurs vaillants, remplis d’amour, œuvrant pour le bien de tous !

 

Que le Seigneur vous bénisse tous, avec abondance.

 

Christian D.

 

Un avis sur “Comment le chrétien doit voir l’année 2021 au vu de la crise de 2020

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :