ASDE 048/2 – Cénacle de la Divine Volonté

Août 2014   CAPSULE No. 2

CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ

Mission d’Amour sans frontières

THÈME : COMMENT APPRIVOISER LE SILENCE

(Je vous encourage à lire un sujet par jour et de l’approfondir)

 

« Le détachement tend vers un pur néant, car il tend vers l’état le plus haut

dans lequel Dieu peut agir en nous entièrement à sa guise. »

 

 

2ème jour – LE FRUIT DE L’AMOUR

« Il est sur terre

Un arbre merveilleux ;

Sa racine, ô mystère !

Se trouve dans les cieux.

 

De cet arbre ineffable,

L’amour, voilà le nom ;

Et son fruit délectable

S’appelle l’abandon. »

(Ste-Thérèse de l’Enfant-Jésus)

 

LUISA : « Je voyais à l’intérieur de Notre-Seigneur un arbre verdoyant plein de beaux fruits, et ces âmes qui opéraient pour plaire uniquement à Dieu par le moyen de son Humanité, je les voyais sur cet arbre à l’intérieur de Jésus. L’humanité de Jésus leur servait de demeure. » (Tome 4, le 8 octobre, 1901, p. 97.)

 

LE PLUS GRAND LIVRE MYSTIQUE est la nature. Si tu observes la nature tu vas te rendre compte que tout est lent. exemple : tu t’assois pour regarder pousser un arbre, ça ne pousse pas vite, il n’y a pas grand-chose qui bouge et pourtant à l’intérieur de l’arbre il y a toute une vie qui bouillonne et qui s’organise et ne cesse de grandir. Supposons que tu plantes un cerisier, il ne fera pas de cerises les premières années, parce qu’il plante ses racines, il grandit, il s’installe. Mais si, à un moment donné, le cerisier décidait de couper ses racines et de partir à l’aventure parce qu’il est tanné d’être planté à la même place, malheureusement, on sait bien que les forces commenceraient à lui manquer, son feuillage se dessécherait il ne produirait pas beaucoup de cerises. Il pourrait vivoter un bout de temps mais très tôt il sécherait et serait voué à la décomposition. Ce qui fait vivre un arbre c’est sa partie cachée.

 

MÉDITATION (2ième JOUR)

 

Est-ce que tu pourrais penser un seul instant que le temps que le cerisier prend pour faire grandir ses racines et se nourrir de l’intérieur, c’est du temps perdu ? Jamais de la vie ! Eh bien, le temps de silence pour toi, c’est exactement la même chose ! Le temps que tu investis pour vivre au niveau de tes racines cachées à l’intérieur c’est le temps le plus précieux et le plus nourrissant pour ta vie. C’est le seul temps qui te fera porter le meilleur fruit du monde, c’est-à-dire « devenir toi » … « devenir l’Amour ». La vie te pousse à produire un seul fruit : L’AMOUR dans l’abandon total à la Divine Volonté. La vie cachée … la vie souterraine … la vie au niveau de tes racines profondes… c’est la vraie nourriture de la Divine Volonté. Lis attentivement ce qui suit :

 

Luisa dit :

« Il me sembla que Jésus avait un arbre planté dans le Cœur. L’arbre était si profondément enraciné que ses racines semblaient atteindre la pointe du cœur. En somme, l’arbre semblait avoir pris naissance en même temps que la nature humaine de Jésus. J’étais émerveillée de voir la beauté, la spécificité et la hauteur de cet arbre; il semblait toucher le ciel et ses branches semblaient s’étendre jusqu’aux dernières limites du monde.

 

Jésus me dit :

« Ma fille cet arbre a été conçu en même temps que moi dans le centre de mon cœur. Depuis ce temps, grâce à cet arbre de la Rédemption, j’ai éprouvé dans le plus profond de mon cœur tout ce que l’homme allait faire de bien et de mal. Il est aussi appelé l’ARBRE DE LA VIE, de sorte que toutes les âmes qui se tiennent unies à cet arbre recevront la vie de la grâce dans le temps et, quand l’âme sera arrivée à maturité, il leur accordera la vie et la gloire dans l’éternité. » (LIVRE DU CIEL, Tome 4, le 5 novembre 1902, p. 144)

 

Jésus dit plus loin dans les écrits que la Rédemption est l’ARBRE, et sa racine est sa Volonté (la partie cachée) (19 mars 1926). Par la Rédemption Jésus a planté l’arbre de la Divine Volonté qui devait se développer, puis fleurir et à la fin donner les fruits célestes, mais ses 33 années sur la terre n’ont pas suffit pour que les créatures soient suffisamment préparées à se nourrir de cet aliment si délicat de la Divine Volonté, donc il a choisi LUISA d’une manière toute spéciale afin de lui faire connaître les biens que cet arbre offre. La mission de Luisa a donc été de former l’arbre avec les branches complètes et la multitude de ses fruits. (6 juin 1926). Notre mission à nous est de rester incorporé à l’arbre et ne jamais donner vie à notre propre volonté 999en toutes choses.

 

Le cerisier produit ses cerises à chaque année même s’il n’y a personne pour les cueillir, sa joie c’est de faire des cerises, mais à chaque année il fait des cerises encore plus belles, encore plus rouges, encore plus appétissantes, et à un moment donné ses cerises vont être tellement belles que les gens vont voir ça de loin et ils vont courir vers lui pour manger de son fruit. Tu vois, toi, tu as juste à planter tes racines, aller au fond de toi-même et produire ton fruit, tôt ou tard les gens vont courir après toi pour goûter ton fruit. Tant que tu vas chercher à l’extérieur et que tu te coupes de tes racines, tu risques seulement de te dessécher, parce que la vraie nourriture essentielle c’est à l’intérieur de toi que tu vas la trouver… jamais à l’extérieur.

 

Si je te dis tout ça aujourd’hui, c’est pour ouvrir ton appétit au silence… pour te donner le goût d’aller au fond de toi et de te nourrir toi-même, parce que ma nourriture à moi, elle est faite pour moi et je ne peux pas te la donner parce qu’au niveau spirituel chacun a sa propre nourriture céleste faite sur mesure pour lui, et il n’y a pas un être humain qui peut lui apporter cette nourriture-là. Moi je peux juste te donner le surplus de ce que j’ai reçu comme nourriture, c’est-à-dire le trop plein … tout ce qui déborde.

 

IMPORTANT : Je vous invite à lire le Livre du Ciel, Tome 15, le 28 novembre 1922, pp. 1-2 :

L’ARBRE DE L’ÉGLISE

 

À demain ….

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :