ASDE 020 : J’ai toujours parlé – don Ottavio Michelini

J’ai toujours parlé   As-tu remarqué quelles difficultés ont les soi-disant bons pour croire eux-mêmes en Moi, Verbe de Dieu fait chair, réellement présent dans mon Eglise ? Quelles difficultés font les soi-disant bons pour accorder le droit de cité au Fils de Dieu ?   Mais on a encore plus de mal à admettre que laLire la suite « ASDE 020 : J’ai toujours parlé – don Ottavio Michelini »

ASDE 020 : Aime-Moi toujours

Fille du Soleil   12 avril 2006   Je suis… l’Amour   Aime-moi toujours, Fille du Soleil, que la louange soit sans cesse sur vos lèvres… Je t’exalterai devant la Face de notre Père, Je rendrai ta descendance féconde en bonnes oeuvres, elle redira mon amour aux nations. Prends l’habitude de te lever tôt leLire la suite « ASDE 020 : Aime-Moi toujours »

ASDE 020 : Signe de fête – Don Ottavio Michelini

Signe de fête     Je suis Mgr Giovanni Pranzini, écris.   Rappelle-toi, Don Ottavio, je jour où, dans la cathédrale de Mirandola, le 12 mars 1932, je t’ai ordonné prêtre. Dans la nuit, il tomba 12 cm de neige. Moi, ton évêque, je te dis que cette chute de neige n’était pas fortuite, maisLire la suite « ASDE 020 : Signe de fête – Don Ottavio Michelini »

S’entretenir avec Lui après la communion

S’entretenir avec Lui après la Communion Saint José-Maria   Roi, Médecin, Maître, Ami   L’Esprit Saint ne guide pas collectivement les âmes, mais, à chacune, il insuffle ces résolutions, ces inspirations et ces actes d’amour qui vont l’aider à saisir et à accomplir la volonté du Père. Cependant je pense que la trame de notreLire la suite « S’entretenir avec Lui après la communion »

Jean, Messager – Votre âme est comme une fleur

Votre âme est comme une fleur   Messages tirés du livre Tome 1 Jean Messager de La Lumière   Poésie dictée par Jean le 22 août 1999 Il faut que les hommes soient intimement persuadés que la mort n’existe qu’en apparence. Comme la chenille qui se transforme en papillon votre corps ne meurt pas, ilLire la suite « Jean, Messager – Votre âme est comme une fleur »