ASDE 020 : Aime-Moi toujours

Fille du Soleil

 

12 avril 2006

 

Je suis… l’Amour

 

Aime-moi toujours, Fille du Soleil, que la louange soit sans cesse sur vos lèvres… Je t’exalterai devant la Face de notre Père, Je rendrai ta descendance féconde en bonnes oeuvres, elle redira mon amour aux nations. Prends l’habitude de te lever tôt le matin, glorifie-moi dès le lever du jour, prie pour ceux qui ne le font pas, J’ai besoin d’âmes ferventes pour sauver le monde.

 

Je viens révéler toute chose, l’heure est venue où dans le monde on me connaîtra comme tel… Je recherche les petits pour confondre les grands, je suis le Buisson ardent, l’Arche sainte, tout genou doit plier devant moi ; j’embrasserai l’humanité de mon Feu, elle ressemblera à une torche qui ne s’éteint jamais ; mon désir est que toutes les âmes soient sauvées, j’emploierai les moyens divins pour les faire sortir de leur léthargie, le monde me sera soumis et recherchera ma gloire…

 

Une aube nouvelle se lève sur l’humanité, je viens changer la face du monde, entendent ceux qui ont des oreilles.

 

Mon langage n’est pas ambigu, le monde doit se préparer à ce changement radical qui va se produire sur terre. Je mettrai un baume sacré dans les cœurs, j’extirperai la mauvaise graine et elle ne reviendra plus. Je prendrai place dans mes demeures et j’y resterai… Je suis le Tout-Puissant, personne ne peut m’empêcher de faire ce qu’il me plaît pour ma gloire et celle de mon Peuple ; les sourds entendront, les aveugles verront ma droiture et ma justice qui seront senties jusqu’aux extrémités de la terre. L’heure est à la repentance mondiale, que chacun plie le genou, implore mon pardon et me suive… Ma vigne deviendra de plus en plus florissante, j’ai besoin de toujours plus d’ouvriers, qui sème dans les larmes récolte dans la joie. Paroles du Seigneur tout-puissant.

 

 

10 juin 2006

 

Mon Seigneur et mon Dieu.

 

Je Suis.

 

Je suis Amour, puissant générateur de grâces qu’il me plaît de répandre sur la terre, ma générosité va de pair avec la vôtre, plus vous donnez et plus vous recevrez, la bonté céleste est attirée par la bonté terrestre, les portes du ciel sont ouvertes pour répandre la manne. Tendez vos bras vers le ciel, soyez des réceptacles vivants de mes largesses, le vent souffle où il veut, reçoit toujours plus celui en qui je demeure et demeure en moi.

 

Cherchez à vous purifier en permanence, n’alourdissez pas votre corps par une nourriture trop riche et abondante, mettez vos sens au repos. Soyez sains de corps et d’esprit. Le silence est synonyme de paix. Trop de bruit, trop de pensées, trop de paroles, trop de gestes, trop de « moi » sont des obstacles qui m’empêchent de me réaliser pleinement en vous. J’accomplis beaucoup en l’âme toute livrée à moi… Mes enfants, ne vous contentez pas de lire ou d’écouter, vous seriez plus heureux si vous mettiez en pratique mes volontés.

 

Je suis attiré vers la pureté quelle que soit sa forme… Le maître de maison avait nettoyé la pièce où j’allais préparer la Pâque avec les Douze, la chambre haute était meublée et propre… Je me complais en une âme qui confesse souvent ses péchés et cherche à s’améliorer… Je désire que vous soyez purifiés de vos souillures avant de me recevoir, c’est à dire lavés dans le bain salutaire de mon Sang, ainsi vous pourrez prendre part au Banquet royal que Je vous offre en permanence. Confessions et Eucharistie purifient, l’un ne peut aller sans l’autre. Vous péchez habituellement, confessez-vous souvent, communiez journellement. Une âme en état de grâce, libérée de ses péchés, resplendit dans l’univers comme un petit soleil de gloire.

 

Je prépare mes petits soleils de gloire à entrer dans l’éternité divine, quelle joie pour le ciel lorsqu’une âme entre dans la Maison du Père, je suis heureux de la présenter à ma Cour, son bonheur va prendre racine en mes palais, elle sera à jamais exaltée.

 

Mon Père m’a donné les âmes pour que je fasse leur bonheur, qui met sa foi et sa confiance en moi trouve l’espérance éternelle et ne sera pas déçu.

 

11 juin 2006

 

Après la sainte Messe.

 

Ma joie, c’est de te sentir en moi.

 

J’entends battre le Cœur de Jésus.

 

Tu mets ta joie dans le Seigneur et je m’en réjouis. Je travaille à son insu chaque âme pour la transformer en double de moi-même, la pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle, toute élévation se fait avec moi, par moi et en moi, je viens délivrer le monde de ses peurs, de ses angoisses, je l’ennoblis à ma convenance.

 

J’aime ma Création plus qu’elle ne l’espère et pour me plaire, elle doit se soumettre à mes volontés, les dix commandements doivent être respectés avec vigueur, mon Evangile lu quotidiennement, l’envie de devenir meilleur et les efforts doivent perdurer. Pour chaque âme, les anges du mal mènent leur combat avec mes anges, chaque effort qui tend à l’amélioration de soi-même est une victoire pour moi, chaque fois que vous succombez à une tentation, la victoire revient à mon adversaire ; sachez coopérer avec les anges que je mets à vos côtés pour défendre vos intérêts et les miens… A chaque jour nouveau, efforts nouveaux.

 

Si l’humanité entière entrevoyait la grandeur de mon amour, elle chercherait à se rapprocher de moi. Le meilleur moyen de venir à moi est de se tenir à la sainte Table où je vous offre ce que je Suis. Aucune idole ne peut offrir ce qu’elle n’a pas : la Divinité… Je suis le seul possesseur des armes de la Victoire, le moyen le plus efficace de me connaître en profondeur est de me recevoir inlassablement, afin que l’Amour fasse définitivement sa demeure en vous. En l’Eucharistie renouvelée, vos souhaits sont réalisés, l’âme qui communie souvent attire en elle ma Miséricorde, tout lui est donné par surcroît ; par le baptême, vous devenez enfants du Père, les sacrements de l’Eucharistie et de confirmation raffermissent ces premiers pas pour aller toujours plus de l’avant… Une âme eucharistique est celle qui a tout compris. En l’Eucharistie, JE VIS pour vous transmettre la Vie, l’âme renaît et s’épanouit, tout en elle chante la joie du Christ ressuscité. Je suis venu sur terre expressément pour que, par moi, à votre tour, vous ressuscitiez.

L’âme attirée par l’Eucharistie fait la joie de mon Cœur, elle m’offre la plus belle des louanges et des actions de grâces. En acceptant de me recevoir, elle reconnaît son indignité, son néant, sa bassesse, sa fragilité, elle se donne pour qu’à mon tour, je lui donne. Confiante, elle croit qu’en elle, je réaliserai mes promesses. Une telle âme me ravit, mon devoir est de ne pas la décevoir, j’entre dans son jeu pour le faire mien. Mes enfants, lorsque j’ai institué les sacrements, je savais ce que je faisais, je voyais ce que vous ne voyez pas… Mon Coeur soupire d’entendre votre soupir :

 

Jésus-Eucharistie, je vous aime,

soyez éternellement mon bonheur,

ma paix, ma joie… Soyez tout en moi.

Un avis sur “ASDE 020 : Aime-Moi toujours

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :