Jean, Messager – Votre âme est comme une fleur

Votre âme est

comme une fleur

 

Messages tirés du livre Tome 1 Jean Messager de La Lumière

 

Poésie dictée par Jean le 22 août 1999

Il faut que les hommes soient intimement persuadés que la mort n’existe qu’en apparence. Comme la chenille qui se transforme en papillon votre corps ne meurt pas, il rejoint les éléments de la terre, il y a métamorphose….

 

L’âme se sépare du corps, elle brise les liens qui la retiennent et devient libre pour retrouver la famille qui est passée sur l’autre côté de la rive : ce sont les retrouvailles, c’est la grande fête ! Que nous soyons au paradis ou au purgatoire, nous avons cette faculté de vous aimer encore plus et de vous aider dans votre pèlerinage terrestre. (15.02.99)

 

De l’amour terrestre, vous avez beaucoup de déceptions. Tout ceci malgré tous les efforts que vous ferez pour être agréables aux hommes. Parfois malgré eux, ils vous infligeront des blessures, car ils ne sauront pas comprendre vos espoirs… (05.07.98) 

 

L’homme a voulu soumettre la nature et qu’a-t-il fait ?

 

Il s’est asservi lui-même en s’attaquant à son propre corps par le clonage et souvent en utilisant des médicaments dont il est incapable de mesurer les effets….

 

Pourtant les erreurs passées sont bien réelles comme autant de mises en garde. Se trouvant mal dans sa peau, il est conduit aux dépressions, au suicide, à la drogue, au sexe, à la violence, en un mot au mal de vivre. 

 

Tout se dégrade de plus en plus vite et la terre devient pratiquement inhabitable… 

Les dangers relatifs au nucléaire sont bien connus, il a fallu de terribles accidents pour vous ouvrir les yeux ; et une autre menace bien plus sournoise est la génétique !

 

Croyez qu’il n’est pas trop tard pour réagir ; vous avez surtout oublié que Dieu est non seulement Connaissance mais Amour. L’intelligence humaine n’est qu’un monstre, un outil du diable, si elle n’est pas guidée par l’amour et la main de Dieu ! (09.07.98)

 

C’est par la souffrance que l’âme grandit, c’est par la souffrance qu’elle avance.

 

Vos épreuves vous devez les supporter avec calme et résignation, car si Dieu les permet, Il a bien une raison, c’est uniquement pour votre purification ; vous êtes sur le chemin du ciel, tout votre passé n’est rien en comparaison de ce qui reste à faire !

 

C’est par les prières, les chapelets, les Eucharisties, que vous poursuivrez allégrement votre route vers Dieu, car le Seigneur soutient ceux qui sont des enfants, donc humbles et soumis à la volonté du ciel. (24.08.98) 

 

 

Jean, Messager de La Lumière  »

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :