L’angoisse des Nations – Partie 1

L’angoisse des nations

 

Voici un texte que j’ai enregistré il y a une dizaine d’années. Il n’a rien perdu de son actualité que du contraire. Je vous en souhaite bonne lecture ! Comme il est assez long je l’ai divisé en deux parties, la deuxième suivra demain.

 

Partie 1

 

Lorsqu’il se produit des événements tragiques tels que des tremblements de terre, des raz de marée, des soulèvements et des guerres civiles, des graves crises économiques, sociales ou politiques, nous sommes amenés à réfléchir aux paroles de Jésus, si nous avons une vision spirituelle du royaume de Dieu et si nos esprits sont éveillés pour discerner les signes des temps.

 

Il y a sur la terre deux catégories de gens :

  • ceux qui ont l’intelligence obscurcie,
  • ceux dont l’esprit est éclairé par la lumière de Dieu. Jean 1.9

 

Les premiers sont comme les gens de l’époque de Noé et de Lot, ils ne se doutent de rien jusqu’à que des catastrophes les atteignent.

 

Les seconds sont attentifs à l’accomplissement des choses que Dieu a annoncées concernant la fin des temps. Ils ont l’esprit éveillé capable de discerner les signes dont Jésus a parlé.

 

Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire. Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. Luc 21.25

 

Le discours du Seigneur contient un message d’avertissement et d’espérance pour ceux qui attendent son avènement.

Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche.

  

Et il leur dit une comparaison : Voyez le figuier, et tous les arbres. Dès qu’ils ont poussé, vous connaissez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l’été est proche. De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.

Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste ; car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre.

Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme.

 

L’apôtre Paul souligne l’importance des instructions divines en rapport avec ce qui doit arriver.

 

Cela importe d’autant plus que vous savez en quel temps nous sommes : c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru.

La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière. Romains 13.11

 

 

Les incrédules trouvent toutes sortes de raisons pour dire que les bouleversements terrestres sont naturels et qu’un Dieu quelconque n’a rien à y voir. Il est vrai que les scientifiques peuvent maintenant connaitre et expliquer les causes des phénomènes sismiques et autres catastrophes géologiques. Cependant il y a une raison plus profonde qui leur échappe.

Un texte mystérieux semble faire le lien entre le péché et les convulsions de la terre.

Car les écluses d’en haut s’ouvrent, Et les fondements de la terre sont ébranlés. La terre est déchirée, La terre se brise, La terre chancelle. La terre chancelle comme un homme ivre, Elle vacille comme une cabane ; Son péché pèse sur elle, Elle tombe, et ne se relève plus. Esaïe 24.18-20

 

Il apparait que l’ampleur des catastrophes va de pair avec l’accroissement du péché et de la corruption du monde. Cependant nous devons veiller à ne pas faire d’amalgames injustes concernant une plus grande culpabilité des régions touchées, comme le précise Jésus.

En ce même temps, quelques personnes qui se trouvaient là racontaient à Jésus ce qui était arrivé à des Galiléens dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices.

Il leur répondit : Croyez-vous que ces Galiléens fussent de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu’ils ont souffert de la sorte ? Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.

Ou bien, ces dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu’elle a tuées, croyez-vous qu’elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?

Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. Luc 13.-5

Depuis que le péché est entré dans le monde les choses sont différentes de la situation originelle et même les lois qui régissent l’univers ont été déréglées.

De plus nous devons admettre que les hommes contribuent largement à bouleverser ces lois par leurs comportements destructeurs : déforestation, consommation d’énergie excessive, pollution atmosphérique, couche d’ozone fragilisée, augmentation de la radioactivité due pour beaucoup aux expériences atomiques et à l’utilisation du nucléaire, ondes électromagnétiques dangereuses à cause de l’utilisation accrue des nouvelles technologies, sans compter la culture intensive et forcée par des engrais chimiques et l’utilisation de pesticides.

Les hommes jouent aux apprentis sorciers, ils croient maitriser les choses, mais la nature blessée et agressée leur donne toujours tort.

Des phénomènes extraordinaires se produiront dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les peuples seront saisis d’angoisse. Quand la mer se déchaînera avec un bruit effroyable et que ses flots déferleront avec puissance, personne ne saura plus que faire.

 

 

Des gens mourront de peur dans l’attente anxieuse des malheurs qui menacent le monde entier, car les lois qui régissent le ciel seront déréglées et les forces qui maintiennent l’univers seront déchaînées. Luc21.25

Des jours de grande détresse. Devant les reportages tragiques que la télévision nous montre je ne puis m’empêcher de penser à la prophétie de Jésus :

Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Matthieu 24:21

 

Les paroles du prophète sont d’une effrayante actualité :

Quand la mer se déchaînera avec un bruit effroyable et que ses flots déferleront avec puissance, personne ne saura plus que faire. Où est Dieu ?

 

 

Tout être humain sensé, qui ne se contente pas de formules toutes faites mais qui réfléchit attentivement à ces événements est en droit de se poser des questions.

Des hommes et des femmes aussi croyants que nous, et souvent plus, ont interpelé Dieu sur ses sentiments lorsque le malheur les atteignait.

Bien sûr, si nous sommes croyants nous savons que Dieu est juste, bon, miséricordieux, bienveillant, mais nous savons aussi qu’Il a laissé aux humains la liberté de leurs choix, la responsabilité de leurs actes, avec les conséquences qui s’ensuivent.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :