Ma rencontrer avec le Christ 5

MA RENCONTRE AVEC LE CHRIST

Après, plus rien ne fut pareil !

Charly Buttafuoco

 

Première Partie, 1E Mon passage de la mort à la Vie !

 

LE GRAND JOUR (suite et fin)

 

Oui Dieu est Bon ! Dieu est Bon même au sens d’une nourriture spirituelle absolument nécessaire à la survivance éternelle de l’âme et à la résurrection de… la chair ! Car Dieu est la Véritable Nourriture Eternelle de l’homme. « Moi, je suis le pain vivant, descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra pour toujours. Et le pain que je donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde… En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson. Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. » (Jean 6, 51-57).

 

Et c’est par l’Eucharistie qu’Il nous donne cette Nourriture céleste ! Le Corps, le Sang, l’Âme et la Divinité du Fils Unique de Dieu en nourriture ! Car l’homme ne peut et ne pourra subsister s’il ne se nourrit pas aux deux sources Divines, l’Écriture Sainte et l’Eucharistie : « Ce n’est pas de pain seul que vivra l’homme, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » (Matthieu 4, 4). Oui, Dieu se laisse goûter et manger ! « Vous avez goûté que le Seigneur est bon. » (1 Pierre 2, 3).

 

J’ai ensuite fréquenté durant quelques années cette petite communauté Protestante évangélique pour laquelle je ne remercierai jamais assez Dieu de me l’avoir fait connaître avant de revenir à l’Eglise Mère, tant j’allais apprendre à quel point ces évangéliques aiment le Seigneur Jésus, possèdent l’amour fraternel et surtout l’amour de la prière et l’attachement amoureux à la Parole de Dieu, Sa Révélation, La Vérité. J’allais apprendre beaucoup grâce à eux ! J’ai aussi continué à « bûcher » la Bible car j’avais hâte d’en savoir plus sur la merveilleuse Personne de Jésus…

 

Rien n’est laissé au hasard par Dieu. Pourquoi le Seigneur a-t-il voulu que tout se passe pour moi juste devant la Cathédrale et juste avant mon rendez-vous chez le Pasteur Protestant évangélique ? Je l’ai su quelques années plus tard, j’en parlerai plus loin, mais je voudrais quand même dire quelques mots ici à propos de la symbolique de la Cathédrale de Liège.

 

La Cathédrale est l’église de l’évêque. Qui est l’évêque et que représente-t-il ? « L’évêque, dit Saint Ignace d’Antioche, est le représentant du Christ sur la terre et le garant de l’union du croyant avec le Christ. » Ainsi, toutes les circonstances et les détails divins de ce jour-là étaient prophétiques. Le Seigneur allait plus tard m’en donner la lumière, car sans celle-ci jamais je ne serais devenu Catholique !

 

Avant de terminer cette première partie, je voudrais aussi préciser certaines choses à propos de cette Voix que je savais être celle de Jésus. Ce n’était pas une voix quelconque et encore moins la mienne ! (ce que voudrait nous faire croire la psychanalyse rationaliste). Ma propre voix, je la connais fort bien, elle n’est pas tendre et impériale à la fois comme celle que j’ai entendu ce jour-là. Ce que cette Voix dit doit être exécuté et on lui obéit, mais sans contrainte ! Ma propre voix n’est pas non plus maternelle, comme une mère pleine de tendresse pour son enfant. De plus, les évènements racontés plus haut, je n’aurais jamais pu les imaginer ou les inventer moi-même, comment donc s’avouer qu’en réalité nous sommes morts alors que notre propre illusion c’est de se croire vivants sans Dieu ! C’était l’illusion dans laquelle j’étais jadis et dans laquelle la plupart des hommes sont également avant de naître de nouveau.

 

Comment donc se donner soi-même cette Joie et cette plénitude de l’Être intégral ?! Nous ne possédons pas par nous-mêmes et en nous-mêmes ces « choses » divines qui viennent d’un autre monde, Le Ciel. Elles sont totalement étrangères à ce monde-ci : « Mon Royaume n’est pas de ce monde » dit Jésus, ces « choses » sont des dons célestes donnés par Dieu aux hommes qui se tournent vers Son Fils Unique : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais ait la vie éternelle » (Jean 3, 16).

 

Recevoir dès ici-bas la Vie éternelle procure cette Joie qui ne vient pas de ce monde ni des biens matériels, mais de Dieu Lui-même : « Je vous ai dit cela pour que Ma Joie soit en vous et que votre joie soit parfaite. » (Jean 15, 27 11). Notre 
joie humaine touchée par La Joie Divine devient félicité dès ici-bas !

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :