Jean, Messager : Résurrection (2ème message)

La Résurrection (08.04.04)

 

 

Livre Tome 4 : Le temps presse, rallumez vos lampes… 

Page 123 à 126 : Pâques message du 4 avril 2004 

 

En cette fête de la Pâque, il est fait mémoire de la mort et de la Résurrection de Jésus. Ce passage dans l’éternité est ouvert à tous, mais à la seule condition de ne pas avoir renié Dieu et, pour entrer au paradis, d’être transparents. Aussi, pour beaucoup, un passage en purgatoire sera nécessaire.

 

Que vos problèmes soient physiques, sentimentaux ou spirituels, si ce n’est moraux, regardez plus loin et confiez-les au Christ, en vous laissant envahir par l’espérance de la Vie Éternelle qui a triomphé en Lui.

 

La Résurrection est le jour extraordinaire qui supplante toute tristesse et toute épreuve.  Laissez donc l’amour du Christ traverser vos vies et réchauffer vos cœurs. C’est ce qui donne tout son sens aux chrétiens que vous êtes.

 

La Résurrection de Jésus n’a été effective que lorsque le signe en a été donné par l’événement de Pâques. En reprenant contact avec ses apôtres, le Christ a terminé son passage sur terre en fondant l’Église et en rendant possibles les sacrements, entre son corps glorifié et vos corps mortels.

 

Vous vivrez également une première résurrection à votre mort, qui demeurera en attendant la résurrection complète : Cette Résurrection aura lieu lors du retour du Christ Jésus en pleine gloire. Sur terre, vous êtes dans l’incapacité de porter le poids de la vérité.

 

Par contre, le monde de Dieu qui vous attend est celui de la Lumière et de la transparence, Vous n’y entrerez que lorsque vous serez, vous aussi, devenus transparents et lumineux. Vous comprenez ainsi que l’existence du purgatoire n’est pas une volonté arbitraire de Dieu, mais un nécessaire lieu de purification.

 

Le regret de vos fautes est comparable à une brûlure, mais également à une joie d’entrer dans la lumière et la vie.

 

Dans sa patience infinie, Dieu attend votre conversion totale à l’amour. Aussi, dorénavant, comportez-vous en enfants de Dieu !

 

Dieu est amour, mais l’homme a le choix de ne pas L’aimer, ce qui préfigure l’idée d’un enfer. Constatez ce qui se passe actuellement sur votre terre, où le démon se déchaîne et entraîne dans son sillage ceux qui ne veulent pas écouter leur ange gardien, qui se manifeste dans leur conscience ou parfois même ouvertement, ceux qui refusent tout amour.

 

Si votre liberté refuse Dieu de manière définitive, vous ne pouvez entrer dans le Royaume des Cieux. Selon le dessein universel de Dieu, cela n’empêche pas d’espérer que tous les hommes soient sauvés.

 

Avant tout, considérez que, dans la Jérusalem Céleste, la joie du Ciel est l’amour pur, ouvert aux hommes dans une communion toujours plus grande des hommes avec Dieu et des hommes entre eux.

 

Tout ce que vous avez réalisé de bien sur terre sera compté et continué dans l’éternité, où vos actions se poursuivront. C’est pourquoi, dans tous vos actes et vos pensées, vous devez œuvrer, à votre niveau, au salut du monde.

Partout où des hommes se convertissent, où ils renoncent à leur péché, partout où la justice, la liberté et le respect progressent, est symbolisée l’anticipation du Ciel sur terre. Ces signes ne sont que la face visible de cette gestation cachée du Royaume des cieux parmi vous.

 

La vie chrétienne est un long combat spirituel contre un ennemi caché, qui profite de la moindre faille ou faiblesse pour vous entraîner à la chute… Heureusement que la miséricorde de Dieu demeure disponible pour vous relever et même pour tirer un plus grand bien de vos faux pas, pourvu que vous reveniez humblement vers Lui. 

 

Au Ciel, qui est votre devenir, vous trouverez toutes vos affections transfigurées et vous aimerez comme vous auriez toujours voulu le faire, c’est-à-dire de manière divine.

 

Alléluia ! Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité !

 

Jean, messager de La Lumière

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :