Un petit nombre demande des choses spirituelles – Maria Butini (ASDE 09)

Maria Buttini

 

Un petit nombre demande des choses spirituelles,

Qui sont toujours accordées

 

Créature, tu entends ma voix et tu perçois mon sourire. Je te vois plus sereine, plus confiante, alors je souris. Armando sourit ainsi que tous ces esprits élus qui sont venus à toi par mon vouloir, pour te consoler de l’affection dans les heures les plus obscures de ton existence terrestre. Ils te sourient et te font une couronne de lumière.

 

La couronne de lumière est l’auréole que nous voyons autour de toi. C’est ta douleur, ton espérance, ta bonté. Souvent tu es rebelle, mais je préfère en toi la rébellion à la crainte.

 

Souvent tu es paresseuse, tu as des faiblesses humaines et parfois tu vis encore des choses de la terre, mais souvent tu es déjà en haut avec les esprits élus ! Tu fais déjà partie du monde auquel tu appartiendras et qui plus tard t’appartiendra. Le monde éternel que nous avons donné aux hommes !

 

Le don le plus grand pour donner aux hommes le vrai bonheur, le seul. N’est-ce pas étrange que je te parle à toi, alors que je ne parle pas à des millions de créatures ? Ce n’est pas étrange. Tu as voulu m’entendre. Tu n’as pas accepté la séparation physique, tu as voulu, tu as espéré et tu as trouvé le moyen de pénétrer dans le monde spirituel, par ta volonté, avec l’aide d’Armando et par notre volonté.

 

C’était ta foi cachée, ta douleur, l’amour. Mon amour qui ne t’a pas laissée dans la douleur, t’a donné l’espérance.

 

Tu as demandé, je t’ai exaucée. Demandez, il vous sera donné !

 

Tous l’oublient, ou demandent des choses qui, tout en paraissant un bien, ne le sont pas. Tous demandent des choses pour un monde qui passe. Un petit nombre demande des choses spirituelles, celles-là sont toujours accordées. Sachez voir les choses que désire votre âme, non les matérielles, et moi je vous les accorderai toujours.

 

Tu as su le faire, je suis près de toi, mon Cœur t’est proche.

 

Créature, je te donne les réponses aux questions des autres, non parce que tu éprouves le besoin de savoir des choses qui ne te sont pas utiles, car il te suffit de m’entendre, mais c’est toujours pour témoigner de moi à travers toi. Je réponds à qui veut te mettre à l’épreuve pour qu’on te croie, qu’on te respecte.

Le péché contre l’Esprit-Saint n’est pas unique ! Beaucoup de péchés offensent et blessent l’Esprit d’Amour. Chaque péché contre l’Amour.

 

La haine envers les hommes, la vengeance, le faux témoignage, le refus volontaire de croire en niant le divin, et tout le mal dû à la transgression des « Commandements ». Bien que donnés au début des temps, ils sont toujours valables, car ils sont la loi, mais peuvent être aussi avertissement et amour.

 

Les péchés sont commis volontairement par l’homme qui, ayant le discernement, peut distinguer le bien du mal. Le Christianisme est grand à cause de ma descente sur terre, moi le Fils Unique du Père de tous. Il est grand parce qu’il a suscité d’éminents témoignages de foi à travers tous les temps, grâce à tous ses saints. Il est grand, car religion d’amour. Je suis venu sur terre, j’ai vécu, je me suis toujours sacrifié par amour et depuis toujours j’ai voulu aider jusqu’au bout mes créatures.

 

Dieu, mon Père, a permis les faiblesses au sein de l’Eglise comme en chacune de ses créatures suivant le libre choix face au bien et au mal. L’Eglise est formée d’hommes. Aucun n’est parfait. Mon Père compatit aux faiblesses des « consacrés », si elles sont légères.

 

Le « consacré », à cause de ses connaissances et de sa foi, est plus responsable que l’homme qui vit dans le monde. Le sang d’Abel est l’humanité souffrante.

L’héritage de mon Père est unique : aime ton Dieu et ton prochain. Embrasse tout. En chacune de mes créatures se retrouve toute la création…

 

Le monde a été créé par un geste d’amour, par le cœur de Dieu et par son Amour. Dieu a créé l’homme à son image et ressemblance. Il l’a créé ainsi que le monde, et l’homme vit dans le temps comme toute la création. Il subit son épreuve terrestre qui est comme un arc, comme la vie de saisons, des années, des mondes. Le monde se reflète en chaque créature.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :