Le pain de vie – Jean, Messager

Le pain de vie : l’Eucharistie

 

Livre Tome 4 : Le temps presse, rallumez vos lampes 

page 53 : Le pain de vie. L’Eucharistie – message du 2 août 2003- 

 

Si vous cherchez à mieux connaître une personne, posez-lui simplement la question suivante : Si vous aviez à choisir votre vie sur terre, qu’auriez-vous préféré être ?

 

La réponse laissera entrevoir le côté « mystère » de cette personne : j’aimerais être oiseau, chien, loup, nuage, source, mer, ou telle ou telle fleur, tel arbre ou encore telle personne… 

 

La réponse pourra parfois vous surprendre !

 

Lisez les Évangiles, et entre autres, vous découvrirez que Jésus se dit « pain ». Le choix est déjà en lui-même tout un mystère. N’est pas pain qui veut ! Le symbole est certes rude, mais si exigeant, et, en le méditant, vous découvrirez un précieux enseignement.

 

Écrasé et moulu par le meunier, pétri par le boulanger, le blé se transforme avec l’eau et le feu. Passé au four, il devient réellement pain. Et le pain est fait pour être mangé, métamorphosé, en définitif devenir l’autre, les autres et vous…

 

Le pain réalise tout ce qui est nécessaire pour vivre… Partagé, il a goût de famille, d’amitié et même d’unité. Vous-mêmes avez reçu de vos parents le respect du pain, et ensuite vous l’avez appris à vos enfants.

 

Dans l’Évangile, le sacré et la vie spirituelle commencent par le pain.

 

L’essentiel du message de Jésus sur le Pain de Vie est de vous dévoiler sa personne. Vous apprenez qu’Il est la Parole qui révèle le Père, donc la pensée du Père. Le pain quotidien est la nourriture de l’âme, il est relié directement au Père du Ciel.

 

Jésus se définit Lui-même comme le Pain vivant descendu du Ciel. Il est le don que le Père vous fait pour que vous soyez nourris d’une nourriture qui ne périt pas et qui vous fait participer à la seule vraie vie : la Vie Éternelle…

 

Et le Père vous fait don du trésor infiniment précieux : son propre Fils donné aux hommes en Pain de Vie. En vous nourrissant de ce Pain Vivant, vous aurez la vie éternelle, c’est-à-dire la vie en Dieu. Il s’est fait chair et Il est venu demeurer parmi vous. Jésus est l’image matérielle de sa présence au milieu de vous. Vous vivez une dimension qui dépasse toute réalité visible.

 

C’est bien par le fruit de votre besogne que vous vous nourrissez, ainsi vous êtes une présence qui communique, qui partage, qui s’intéresse à ce qui est en dehors de vous. De cette manière, vous aurez, par le Pain de Vie qui sert à vous nourrir et à nourrir tous ceux qui jalonnent votre vie, cette possibilité merveilleuse d’expulser tout ce qui est mauvais pour le rendre plus humain, et donc plus divin…

A Cana, Jésus a réalisé son premier miracle en changeant l’eau en vin. Ainsi Il a familiarisé ses disciples à son pain et à son vin, jusqu’au temps où Il leur donna son Corps et son Sang.

 

Pour entretenir le corps de tout homme, autant le pain et le vin sont nécessaires. Et pour le chrétien est en plus indispensable à l’esprit, le don du Corps et du Sang de Jésus dans l’Eucharistie. 

 

Jésus a distribué et donné gratuitement ses dons, et dans l’Eucharistie, Il vous cajole avec une infinie affection. Il vous demande d’aller à Lui afin que vous receviez ce bien, ce trésor si grand qu’est l’Eucharistie. Cette nourriture est remplie de la présence de Dieu, parmi vous.

 

N’oubliez jamais cette réalité de la présence vivante de Jésus dans l’Eucharistie.

 

 

Il ne vous suffit pas d’y penser, mais d’en vivre, vivre de la présence réelle de Jésus au milieu de vous. Le pain eucharistique, vous le recevez en nourriture, chaque fois que vous prenez la Sainte Communion.

 

Voilà pourquoi la communion fréquente est non seulement conseillée, mais tellement recommandée.

 

Jean, messager de La Lumière

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :