Votre passage sur terre est comme un voyage – Maria Buttini (ASDE 16)

Vie de Marie à Nazareth

(Guliana Buttini)

 

Votre passage (sur terre) est comme un voyage

long et difficile.

Ce qui compte, c’est d’arriver au but.

30 avril 1983

 

« Immi, au cours d’une nuit romaine, tu parleras à des personnes qui t’aimeront… »

 

Je n’ai pas compris à ce moment-là. Je sais maintenant que votre amour m’attire et attire les créatures qui sont déjà en Dieu et heureuses avec Nous pour toujours. Et vous les écoutez, sans le savoir, mais la paix vous habite en ces moments-là.

 

En ce temps-là, Jésus, jeune garçon me parlait aussi comme Dieu de ce qui allait arriver. Il vous connaît depuis toujours et Il sait tout de vous. Parfois vous vous interrogez sur ce que vous ne comprenez pas. Les pensées de Dieu ne sont pas vos pensées, mais elles visent toujours votre plus grand bien.

 

Votre passage en ce monde est comme un voyage, long ou bref, aisé ou difficile. Arriver au but, le Royaume que Jésus vous a promis, est ce qui compte.

 

Je me souviens d’un soir de ce temps-là. Nous étions dans la petite roseraie. La lune brillait et le visage de Jésus était éclairé par Son Esprit qui est celui du Père. La Trinité est mystère pour vous qui êtes dans le temps. Au-delà du temps, dans le Royaume, vous comprendrez dogmes et mystères. Là, il n’y aura plus votre foi, mais la vraie vie, faite de certitude.

 

Je revois le visage de Jésus ce soir-là. J’écoutais ces paroles :

 

« Immi, tu parleras aussi à ceux que je vois maintenant unis par l’amitié au cours d’une nuit romaine. Ce sera un don pour eux, une grâce afin de faire grandir leur fraternité, pour les rendre meilleurs et les affermir dans la foi. »

 

Je connais Rome pour en avoir entendu parler… une cité lointaine, et un temps lointain… Je ne pouvais pas comprendre :

 

« Takini, si tu le dis, tout cela arrivera. Tu es Dieu, pour toi, rien n’est impossible. »

 

Et vous, quand vous avez des soucis et des difficultés, que vous êtes mélancoliques et que vous souffrez, dites à mon Fils : « Jésus, je te confie mes soucis, mes difficultés, ma mélancolie, mes douleurs ! Aide-moi, je sais, je sens que tu peux tout ! »

 

Et vous serez entendus, exaucés si vous demandez des choses justes selon la pensée de Jésus. Vous devez avoir une grande foi et aussi une entière confiance en Lui.

Après la Résurrection et après cette douleur de la Croix, je vivais avec Johanan et je parlais beaucoup de Jésus.

 

Johanan me rapportait toutes les paroles que Jésus lui avait dites au cours de sa prédication.

 

« Johanan, tu dois avoir en toi la certitude que Je suis Dieu, né de Dieu. Sois-en sûr, alors tout ce que tu me demanderas avec foi et confiance, Je le demanderai pour toi au Père. Mon Père est un vrai Père qui aide et fait des dons à ses enfants. »

 

« Johanan, Je dirai à beaucoup d’autres ce que tu me dis. Paroles de Jésus, Paroles de Dieu ! »

 

Et maintenant, je le dis à vous : ayez confiance en Dieu, demandez avec amour à Jésus et vous aurez toujours son secours. Parfois vous n’êtes pas tout de suite exaucés, d’autres fois le secours est immédiat. Les pensées de Jésus ne sont pas vos pensées. S’il n’exauce pas l’une de vos demandes c’est qu’elle n’est pas un bien pour vous, même si vous pensez le contraire.

 

« Mon Royaume n’est pas de ce monde. »

 

Il sera votre Royaume. Il est mon Royaume et votre vie terrestre est un arc que vous devez garder tendu en permanence vers le Royaume des cieux !

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :