Aujourd’hui mon Peuple a besoin plus que jamais de ma tendresse – Fille du Soleil (ASDE 19)

Fille du Soleil

 

25 avril 2006

 

Louange à toi Seigneur et merci pour ton Amour pour les âmes !

 

Tes louanges me plaisent, remercie-moi pour la vie que je te donne. Je suis ton Rédempteur, ton Sauveur, nul ne peut aller au Père sans passer par moi. Mon nom est le Saint des saints. Je remplis le ciel et la terre de ma gloire, j’ai les Paroles de Vie éternelle… J’ai mis de belles choses dans le cœur de chacun, tout n’est pas si noir, le peuple marche dans la splendeur de ma gloire, te tiens entre mes mains sa destinée. J’ai pour objectif de les avoir tous avec moi dans la sainte Patrie… Je sais ce qui est bon pour mes petits, ils souffriront encore mais tout rentrera dans l’ordre.

 

Aujourd’hui mon Peuple a besoin plus que jamais de ma tendresse, qu’il se tourne vers moi… Qu’il se tourne vers moi… Je suis sa citadelle, son réconfort… Je suis amour infini, je veux lui prodiguer mon amour, qu’il vienne à moi et me fasse confiance, je l’encouragerai à poursuivre sa voie…

 

Mon Jésus, mon amie m’a demandé pourquoi nous prions la Vierge Marie et les saints ; elle pense qu’il est préférable de s’adresser directement à toi…

 


Les âmes de l’Église militante, souffrante, ou triomphante sont une seule et même famille à des degrés de perfection différents… Sur terre, certains s’adressent directement à moi pour leurs besoins personnels ou ceux de leurs connaissances, d’autres préfèrent faire appel soit à ma sainte Mère, soit aux saints, soit aux âmes du purgatoire ; ma sainte Mère a reçu le titre de Médiatrice de toutes grâces, ses intercessions exaucées surpassent à elles seules toutes les autres réunies…

 

Les âmes du purgatoire sont baignées dans mon amour et ne pèchent plus, elles ne peuvent plus rien pour elles, cependant lorsque vous les aidez, elles sont heureuses et intercèdent auprès de moi pour vous rendre le bonheur que vous leur procurez, beaucoup sur terre ont vu leurs vœux se réaliser grâces à ces âmes aimantes qui ne désirent que faire votre bien…

Il en est de même pour les saints qui ont achevé leur purification, ils désirent que vous soyez tous sauvés, leur bonheur est de faire le vôtre, ils prient avec vous et pour vous quand vous leur demandez ; lorsqu’elles passent par eux, vos prières sont plus pures et plus nobles. J’agrée leurs demandes lorsqu’elles ne vont pas à l’encontre de mon plan divin.

 

Je connais les besoins de chacun, je connais tout de vous, néanmoins cette façon de demander aux autres d’intercéder pour vous auprès de moi me plaît… Un père ne se laisse-t-il pas attendrir par son enfant qui demande à sa mère, ou à ses frères et sœurs d’intercéder en sa faveur auprès de lui ? Un ouvrier n’est-il pas plus vite exaucé lorsque sa demande passe par l’intermédiaire de son chef direct qui a plus d’influence auprès de son directeur ? Je suis particulièrement touché lorsqu’il y a un geste d’amour d’un tiers à l’encontre de l’un de mes petits dans le besoin. Mes enfants, prier ma sainte Mère, les saints et les âmes du purgatoire est un acte d’amour envers eux parce qu’ils vous aiment et veulent votre bien. Je les aime, ils sont amour dans mon Amour… N’ayez pas peur… Vous qui êtes encore pêcheurs, je vous écoute lorsque vous me priez pour votre entourage ou vous-mêmes, pourquoi ne serais-je pas attentif aux demandes des âmes du purgatoire à votre égard, ou à celles de ma sainte Mère et des saints qui eux, sont déjà unis à l’Esprit Saint et rendus parfaits. Je désire qu’il y ait une entière communion entre tous mes enfants et moi-même. Je Suis.

 

Un jour, mon mari et nos enfants étions partis sur la côte belge en compagnie de ma belle-sœur, son mari et leurs enfants. Nous nous étions promenés longtemps sur la plage et avant notre retour, nous avions parcouru la ville à pied. Au moment du départ, mon mari s’aperçut qu’il avait perdu les clefs du véhicule. Nous refîmes le chemin inverse et parcourûmes la plage en se donnant tous la main et en ayant tous la même réflexion : c’était aussi difficile que de retrouver une aiguille dans cent meules de foin. Comme je prie beaucoup pour la délivrance des âmes du purgatoire, je me suis permise ce jour-là de demander de nous aider à retrouver les clefs, ma belle-sœur a prié saint Antoine de Padoue… Notre demande a été entendue, peu de temps après, nous étions sur le chemin du retour.

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :