La peine de chaque créature est ma douleur sur la Croix – Maria Buttini (ASDE 20)

La peine de chaque créature

est ma douleur sur la Croix

(Maria Buttini)

 

Mes créatures, chaque chose que vous me demanderez en vue d’une plus grande connaissance, je vous la révèlerai par des paroles humaines. Les paroles vous viennent par grâce, du Père.

 

Elie né d’une femme a été homme et ange.

 

Chaque « juste » depuis la création jusqu’à la fin des temps aura son royaume dans le mien, bien que par des voies diverses. La récompense de ma présence, de celle du Père et de la lumière de l’Esprit Saint, sera la même pour chaque juste qui l’obtiendra par des voies diverses.

 

Chacune de mes créatures entame son chemin que j’ai tracé avec le Père et le Saint-Esprit. Ce chemin sera parcouru par chacun selon mon vouloir, celui du Père et du Saint-Esprit, avec sa liberté d’action, mais avec notre souffle de vie infusé en lui jusqu’à la récompense ou la peine.

 

La peine de chaque créature est ma douleur sur la Croix. Tout homme qui souffre me fait souffrir.

 

Je ne veux que le bien de chacune de mes créatures. Je suis toujours présent en vous depuis que je vous ai créés jusqu’à la fin de votre temps terrestre et ensuite je serai visible et présent parmi vous.

 

Vous êtes mon souffle, vous êtes mes enfants.

 

Qui plus que moi peut vous comprendre, sinon celui qui vous a créés ? Qu’est-ce que je t’attends de vous ? Que vous sachiez m’aimer et me comprendre. A mes enfants, je demande compréhension.

 

Celui qui me comprend à travers un ciel étoilé et en rend grâce, à travers une créature à aimer, celui qui désire une connaissance plus profonde et un témoignage, mais toujours pour fortifier sa foi, me comprend déjà et m’aime.

 

Demandez, je parlerai. Pour cela aussi, je suis à vous comme vous êtes à moi. La vérité est à tous, s’ils savent la demander. Tout ce qui a été écrit est vérité. Les grandes vérités spirituelles !

 

Qui les comprend et veut les approfondir monte plus haut dès la vie terrestre et vit déjà inondé de ma lumière qui sera ensuite la Vérité. A vous je dis ces paroles en vérité ; portez-les dans votre cœur, là où je suis, existe et existerai.

 

Chaque homme est lui, est tous, est Dieu. Qui a eu le don de grâce de l’Eucharistie « Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang » doit passer à travers mon corps. L’acte de force de Jean a été un don du Saint-Esprit.

Pour qui ne sait pas, n’est pas en « règle », mais vit dans la justice, je porte ma parole, il peut donc passer à travers mon corps et mon sang. Ce que vous pensez vous deux (L et M) est juste. Je peux rejoindre l’homme juste qui m’entend de différentes manières, toujours le rejoindre, et il aura ma présence corps et âme.

 

Pour beaucoup, non pour tous ; tous les autres sont ceux que j’ai vus et pour lesquels j’ai pleuré sur le bois de la croix.

 

Ceux que j’appelle « beaucoup », pour qui je ne versais pas de larmes, par eux j’ai eu dans ma douleur la joie de les voir sauvés pour toujours et pour eux je me suis sacrifié selon la volonté du Père et la mienne.

 

Je me suis aussi sacrifié pour ceux qui m’ont fait souffrir, les autres.

 

La vraie vie sera pour « beaucoup ».

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :