Jésus-Christ Revient ! 2ème Partie

Jésus-Christ Revient ! 2ème Partie

 

 

 

Jésus-Christ revient ! Sommes-nous prêts à Le rencontrer ? 

Réalité ou fiction ? Au lecteur d’en juger
 

 

Assurément nous sommes bien en train de vivre une période prophétique et eschatologique d’une extrême importance dans le calendrier de Dieu : celle de la fin des derniers temps. Et ce n’est pas nous qui l’affirmons, comme si nous étions poussés par une fièvre d’illuminisme, mais c’est la plus haute Autorité dans l’Eglise qui l’affirme, nous allons le voir !

 

Tout d’abord notons que la fin des derniers temps n’a rien à voir avec la fin du monde comme beaucoup le pensent à tort, et comme nous le rappelait encore en 1984 le Cardinal Joseph Ratzinger (alors Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi), quand il évoqua lui-même le thème des « derniers temps » lorsqu’il fut questionné par le journaliste écrivain italien bien connu, Vittorio Messori pour l’élaboration d’un article intitulé : « Voici pourquoi la foi est en crise ». Une importante insertion était consacrée à Fatima et à son troisième Secret. Et à la question du journaliste au Cardinal : « Avez-vous lu le troisième Secret de Fatima ? » le Cardinal répond : « Oui, je l’ai lu ».  « Pourquoi, reprend le journaliste, ce Secret n’est-il toujours pas révélé ? » (nous étions en 1984). « Parce que, cela n’ajoute rien d’autre à tout ce qu’un Chrétien DOIT savoir de la Révélation (concernant les prophéties eschatologiques des derniers temps).

   
Et voici que le Cardinal va les énumérer avec une telle force que ses déclarations concernant le troisième Secret de Fatima n’ont plus besoin d’explication tant les choses sont claires, nous sommes bel et bien dans cette phase finale !  Reprenons la dernière phrase du Cardinal en la faisant suivre de ses propres déclarations : « Parce que, dit-il, cela n’ajoute rien d’autre à tout ce qu’un Chrétien doit savoir de la Révélation, c’est-à-dire : Un appel radical à la conversion, la gravité absolue de l’histoire, les périls qui menacent la foi et la vie du Chrétien et donc du monde, l’importance des derniers temps. Les choses contenues dans le troisième secret de Fatima correspondent à ce qu’annonce l’Ecriture. » Référence de cet article en italien : « Ecco perché la fede è in crisi » dans la revue « Jésus », p.79, année 1984.

    
« Un appel radical à la conversion » dit le Cardinal. 

          
Or, depuis 2000 ans l’Eglise prêche la Parole et appelle à la conversion, mais ici le Cardinal renforce et radicalise cette prédication de l’Eglise : « Un appel radical… »  Autrement dit cet appel à la conversion ne peut plus « souffrir » d’attendre : C’est maintenant qu’il faut changer, qu’il faut se convertir, attendre c’est trop tard !

« La gravité ABSOLUE de l’histoire »

 
Certes, on savait que l’histoire de l’humanité était grave, mais le Cardinal précise que cette gravité à notre époque est ABSOLUE ! Qu’est-ce à dire sinon que l’histoire des nations est dans sa toute dernière phase historique. Rien ne sera plus comme avant lorsque le Christ reviendra instaurer le royaume de Dieu, mais auparavant le monde entier devra passer par une gigantesque purification, d’où cette « gravité ABSOLUE de l’histoire ! » Dès maintenant, ou nous sommes à Dieu ou au démon, il n’y a pas de position neutre !

Ainsi le Cardinal Ratzinger lui-même emploie ce terme eschatologique « les derniers temps » en appuyant fortement sur leur proximité !

« Parce que, dit-il, cela n’ajoute rien d’autre à tout ce qu’un Chrétien DOIT savoir de la Révélation… » 

       
Mais tous les chrétiens savent-ils ce qu’ils devraient savoir de la Révélation comme le suggère le Cardinal Ratzinger ? Chrétien, sais-tu ce que dit l’Écriture au sujet du temps que nous vivons actuellement, c’est-à-dire LES DERNIERS TEMPS ? Le Cardinal vient de nous le rappeler en quelques mots lapidaires : « la gravité absolue de l’histoire et l’importance des derniers temps. », sous-entendu : la gravité de notre histoire contemporaine, celle de NOTRE génération ! Ces choses ne sont donc pas dites à la légère, et qui plus est, ne sont pas dites par n’importe qui, mais par celui qui est devenu le Pape Benoît XVI !

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :