Un statisticien américain commente le rapport Sauvé

Un ami américain me signale ce post passionnant du statisticien William Briggs sur le rapport Sauvé. J’y lis notamment – ce que j’ai toujours pensé, mais que les médias dominants occultent volontiers ces derniers jours – que les chiffres, aussi effrayants soient-ils (car le Christ, comme les fidèles, réclament de saints prêtres et non des pervers) des clercs prédateurs sexuels sont bien plus faibles que ceux des prédateurs dans la société en général. Mais, avant de regarder ces chiffres, gardons en tête cet avertissement de l’auteur:

De toute façon, personne ne conteste qu’il y avait et qu’il y ait des prêtres pervers. Le nombre proportionnel est inférieur ou égal à celui du grand public, comme nous le disent les compagnies d’assurance, mais il devrait être égal à zéro, comme le Seigneur le commande. Même si les chiffres sont équivalents, voire en faveur des prêtres, nous attendons toujours les importants commissions et rapports sur les enseignants pervers, les politiciens pervers ou les médecins pervers. Comme ceux-ci pourraient être un peu long à venir, regardons le nombre de victimes revendiquées dans le rapport français.

Mais venons-en aux chiffres. William Briggs rappelle que le chiffre de 330 000 victimes qui a beaucoup circulé ne concerne pas les victimes avérées de clercs, mais l’ensemble des victimes estimées dans un cadre catholique (dont plus d’un tiers n’ont rien à voir avec un clerc).

Et, surtout, il rappelle que ces estimations s’inscrivent dans un cadre plus général de 5,5 millions de victimes estimées dans l’ensemble de la société. Ce qui fait qu’environ 4% des victimes sont liées à des clercs. C’est 4% de trop, mais cela ne fait pas – il s’en faut de beaucoup! – de l’Eglise l’institution la plus dangereuse de la société comme certains n’ont pas hésité à le prétendre. Et, en particulier, 7,5% des victimes ont été agressées dans le cadre familial, soit deux fois plus que par des clercs – allons-nous, pour autant, supprimer la famille, demande Briggs.

Un article à lire avec attention – et qui appelle de nombreux développements (que semble promettre l’auteur).

Source : https://www.lesalonbeige.fr/un-statisticien-americain-commente-le-rapport-sauve/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :