Il suffit que celui qui le retient soit écarté. Aujourd’hui, je vous le dis : Celui qui le retient, c’est Saint Joseph ! (1ère partie)

Ma traduction de la dernière prophétie du Père Michel Rodrigue.

Message reçu de saint Gabriel Archange. Une prophétie décisive pour notre temps.

Illustration : Bernadette Carstensen – Saint Joseph, Terreur des Démons

Du blog de Daniel O’Connor : dsdoconnor.com (un théologien catholique américain, ami de Mark Mallett)

Je traduits ci-dessous la prophétie du Père Michel ainsi que le commentaire de Daniel O’Connor. Vous pouvez lire le texte préliminaire sur le blog de l’auteur (traduction française automatique)

* * *

Nouvelle prophétie du Père Michel Rodrigue

(Daniel O’Connor 🙂 Je viens de recevoir une lettre du Père Michel Rodrigue à propos d’un message qu’il a reçu de saint Gabriel Archange en mars de cette année. Le Père Michel pense que c’est son « dernier message pour le monde », et cela concerne le 8 décembre 2021.

Veuillez prier pour que le Saint-Esprit vous éclaire avant de lire ce qui suit, afin que vous sachiez exactement comment Dieu veut que vous receviez ce message. Et rappelez-vous que, même pour les prophètes authentiques, les temps et les heures ne sont pas figés dans le marbre ; il est du souverain droit de Dieu de prolonger le Temps de la Miséricorde s’Il le désire. Continuez donc à être fidèle à tous les devoirs de votre état de vie, et ne faites aucune prévision sur l’avenir. Vivez l’instant présent. En ce temps d’extrême confusion dans l’Église et dans le monde, il est de plus essentiel que vous ne preniez aucune décision de revirement majeur dans votre vie à moins que — ou jusqu’à ce que — vous soyez certain que celles-ci soient la Volonté de Dieu pour vous. Toute stratégie humaine qui n’est pas guidée par la Volonté de Dieu échouera immanquablement, peu importe à quel point elle peut vous sembler « éclairée par les prophéties », et peu importe les efforts stratégiques que vous avez déployés pour l’élaborer.

C’est un message plus long que d’ordinaire, et après l’avoir partagé, je vous résumerai ses éléments clés.

Mars 2021 – Message de Saint Gabriel Archange au Père Michel Rodrigue concernant le mois de décembre 2021

(Père Michel 🙂 Dans la nuit du 17 au 18 mars 2021, l’Ange du Seigneur (plus tard j’ai compris que c’était Saint Gabriel Archange) est venu vers 2h30 du matin pour me parler de la Sainte et Grande discrétion de Saint Joseph envers le Sainte Famille et le rôle qu’il tient à la fin de ces temps de tribulation. Je dis « fin de ces temps de tribulation » pour exprimer une période différente de celle du retour glorieux du Christ à la fin de l’histoire.

Cette expérience que je vais relater, je l’appelle un rêve. Gabriel s’est d’abord présenté sous la forme d’une splendide et éclatante lumière. Peu à peu, j’ai distingué la forme d’un être de lumière, ayant derrière le dos ce qui ressemblait à des ailes de lumière. Il émanait de son être une clarté qui me procurait à la fois de la joie et une paix très profonde en Dieu. La contempler était pour moi comme de pénétrer une partie du Ciel. Puis sa voix se fit entendre :

« Je viens vous révéler quelle fut la discrétion de saint Joseph depuis le moment où je lui ai parlé [ndtr, au moment de la conception de Jésus] jusqu’au jour où il dut quitter la terre. Il assuma son rôle de protecteur et gardien de la Sainte Famille avec une grande sérénité et une grande confiance en Dieu le Père Éternel. A Lui comme à la Très Sainte Vierge Marie fut donné d’être les premiers à entrer dans la très sainte connaissance du Mystère de la Trinité du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Sa libre acceptation de prendre la Vierge Marie pour épouse lui donna la joie de jouir d’une connaissance infuse de la divinité de Jésus empreinte d’une relation vivante et paternelle avec Lui — Son Créateur, Son Roi et Son Dieu d’Amour. Cette connaissance, Joseph la reçut en conséquence de l’amour qu’il avait pour Marie son Épouse et de la Volonté du Père Tout-Puissant. A partir de ce moment, Joseph prit Marie sous son toit et concrétisa le Ministère de son amour pour la Sainte Vierge et l’Enfant-Jésus.

« Le drame qui se produisit le jour de la naissance du Sauveur soulève la considération de sa grande autorité qui permit de préserver l’Enfant-Dieu et Sa Mère de tout présage qui aurait pu révéler et mettre en péril l’identité de l’Enfant, et permettre au diable et ses serviteurs de nuire à Jésus et à Sa Mère. Sa force et son amour permirent de tenir à distance le diable et ses hommes de main. Jusqu’au jour de la naissance de l’Enfant-Roi, même Hérode et son entourage ne surent rien à son sujet. Pourtant des Signes apparurent dans le ciel, les Mages marchaient déjà à la rencontre de l’Enfant-Dieu et les bergers, les plus petits parmi le peuple, furent instruits par la voix des anges !

« Au moment où Hérode complota de tuer l’Enfant-Dieu, j’avertis Joseph en songe, par la Volonté du Père Éternel, de prendre l’Enfant et sa Mère et de fuir en Egypte. Il y resta jusqu’à la mort du tyran. De retour à Nazareth, la Sainte Famille y demeura pendant toute l’enfance et la jeunesse de Jésus. Personne ne soupçonna qui étaient Jésus et sa Mère. La discrétion de Joseph était parfaite, évitant ainsi d’attirer l’attention du Malin et ainsi d’entraver le dessein de Dieu notre Père. La paternité putative de Joseph couvrit l’enfant et sa mère d’une manière si grande que nul ne peut l’exprimer ou la concevoir. La tendresse paternelle de Joseph fut comme les entrailles du Rocher protégeant l’Enfant et sa Mère du climat hostile de ce monde. Cette discrétion se poursuivra dans le Silence et la prière, dans le labeur quotidien et même dans les moments de repos afin de ne pas laisser suspecter l’existence du Messie de Dieu. L’obéissance de Joseph à faire la Volonté du Père éternel avec un cœur humble et pur fit de lui la figure masculine la plus représentative sur terre, au centre de la Sainte Famille. Sa Paternité et sa Masculinité étaient semblables à celles désirées par Dieu depuis l’aube de la Création. Ainsi, tout comme saint Joseph protégeait l’Enfant et sa Mère, il protège l’Église dans sa croissance historique. Et ce, de manière même encore plus solennelle en ces temps qui sont les vôtres.

« Les temps actuels nécessitent que soit levé le voile de la discrétion de Dieu relative au rôle que tient saint Joseph vis-à-vis de l’Église du Christ. Il est désormais temps de vous révéler le mystère de la deuxième lettre aux Thessaloniciens, qui fut caché depuis le début de l’Église. En effet, la figure mystérieuse, qui retient ou empêche la manifestation et la domination de l’Antéchrist, doit maintenant être dévoilée pour permettre à tous les justes de comprendre les événements qui se déroulent en ce moment. Vous devez vous tenir prêts et garder vos lampes allumées pour l’heure de la manifestation du Fils de l’Homme. »

Voici ce que dit le Texte Sacré de la deuxième lettre de saint Paul aux Thessaloniciens, chapitre 2 :

Frères, nous avons une demande à vous faire à propos de la venue de notre Seigneur Jésus Christ et de notre rassemblement auprès de lui : si l’on nous attribue une inspiration, une parole ou une lettre prétendant que le jour du Seigneur est arrivé, n’allez pas aussitôt perdre la tête, ne vous laissez pas effrayer. Ne laissez personne vous égarer d’aucune manière. Car il faut que vienne d’abord l’apostasie, et que se révèle l’Homme de l’impiété, le fils de perdition, celui qui s’oppose, et qui s’élève contre tout ce que l’on nomme Dieu ou que l’on vénère, et qui va jusqu’à siéger dans le temple de Dieu en se faisant passer lui-même pour Dieu. Ne vous souvenez-vous pas que je vous en ai parlé quand j’étais encore chez vous ? Maintenant vous savez ce qui le retient, de sorte qu’il ne se révélera qu’au temps fixé pour lui. Car le mystère d’iniquité est déjà à l’œuvre ; il suffit que soit écarté celui qui le retient à présent. Alors sera révélé l’Impie, que le Seigneur Jésus supprimera par le souffle de sa bouche et fera disparaître par la manifestation de sa venue. La venue de l’Impie, elle, se fera par la force de Satan avec une grande puissance, des signes et des prodiges trompeurs, avec toute la séduction du mal, pour ceux qui se perdent du fait qu’ils n’ont pas accueilli l’amour de la vérité, ce qui les aurait sauvés. C’est pourquoi Dieu leur envoie une force d’égarement qui les fait croire au mensonge ; ainsi seront jugés tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui se sont complus dans le mal. Quant à nous, à tout moment nous devons rendre grâce à Dieu à votre sujet, frères, vous qui êtes aimés du Seigneur, puisque Dieu vous a choisis en premier pour être sauvés par l’Esprit qui sanctifie et par la foi en la vérité.

2 Th 2: 1-13

A suivre…

Source : https://pierre-et-les-loups.net/il-suffit-que-celui-qui-le-retient-soit-ecarte-aujourd-hui-je-vous-le-dis-celui-qui-le-retient-c-est-saint-joseph-935.html?show=

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :