Lorsqu’une âme est éprise de moi, Je l’élève à des hauteurs que moi seul connais – Fille du Soleil (ASDE 22)

Fille du Soleil

  

5 septembre 2006

 

Béni sois-tu, Seigneur.

 

Je pose un regard de tendresse sur mes enfants de bonne volonté, leurs louanges atteignent mon Cœur… Soyez persévérants dans vos prières et vos efforts, regardez l’humanité avec bonté, recherchez toujours ma gloire… Je vous bénis, enfants de mon Sacré-Cœur, je combats avec vous tout ce qui ne vient pas de moi, soyez toujours dociles, j’aime les âmes qui se laissent transformer par mes mains puissantes.

 

Reconnaissez-vous pécheurs, vos péchés, je les connais. Dans le secret de votre cœur, demandez-moi mon pardon chaque jour lorsque vous enfreignez mes volontés… N’attendez pas le jour de la confession pour le recevoir, vous oublierez beaucoup, lorsque vous vous présentez devant un de mes ministres pour recevoir l’absolution, avant de terminer ce que vous avez à dire, demandez-moi de vous pardonner aussi les fautes que votre mémoire ne vous permet pas de vous souvenir… Je sonde les reins et les cœurs, soyez toujours sincère, c’est ainsi que je désire que vous procédiez.

Que mes petits se détournent des pièges de mon adversaire, que l’on obéisse à Pierre à qui j’ai donné autorité sur mon Eglise… J’ai des droits sur mon Peuple, je ferai sentir ma Toute-Puissance sur cette terre impie. Mes brebis qui me cherchent me trouveront, je leur indiquerai la route à suivre, je serai pour elles un Père, rien ne pourra les séparer de moi. Je viens ôter l’ivraie pour que mes enfants puissent jouir d’une paix profonde, j’accorderai cette grâce à qui fera appel à moi, le séjour des morts ne prévaudra pas !

 

Mon Peuple, renonce à ta misère et offre-la moi, je ferai sortir de ton néant un éclat merveilleux de ma Beauté, je viens redonner Vie aux fleurs sans vie pour qu’elles exaltent un doux parfum de sainteté… Enfants de la liberté, vous avez conquis mon Cœur… je languis de vous avoir auprès de moi pour que nous puissions ensemble, jouir de l’éternité bienheureuse… Qu’il en soit de même pour vous, aspirez de tout votre cœur à ce moment merveilleux où vous connaîtrez enfin le vrai bonheur.

 

Lorsqu’une âme est éprise de moi, Je l’élève à des hauteurs que moi seul connais, rien ni personne ne peut arrêter l’élan de mon Cœur pour construire son bonheur… Je lui prépare une place de choix dans mon Royaume, elle ne sera jamais séparée de moi… parce qu’elle m’aime, Je lui promets la Vie éternelle à mes côtés… Je le dis et Je le ferai… qu’elle ne doute jamais de mes paroles.

 

Qu’elles soient toutes aimantes, je les veux amour, ainsi je verrai en elles un reflet de moi-même, mon plaisir sera de les regarder et de me contempler en elles… qu’elles soient toutes à mon image et à ma ressemblance, Je les ai créées pour me plaire, qu’elles me demandent sans scrupules, de faire d’elles des doubles de moi-même… ma Puissance serait-elle limitée ? J’ai créé l’Homme libre… lorsqu’une âme me donne la liberté d’agir, son fiat et sa confiance, je la transfigure à un tel point que son rayonnement dépasse les limites de la terre et attire à elle les esprits bienheureux célestes, le ciel se complaît à la vue d’une telle âme.

 

Les âmes de mon Sacré-Cœur ne connaissent pas leur bonheur.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :