Avertissements sérieux, de Mark Mallett – 5ème Partie

La science peut contribuer beaucoup à l’humanisation du monde et de l’humanité.
Cependant, elle peut aussi détruire l’homme et le monde si elle n’est pas orientée par des forces qui se trouvent hors d’elle…

— PAPE BENOÎT XVI, Spe Salvi, n. 25-26

En mars 2021, j’ai commencé une série intitulée Avertissements sérieux. Des scientifiques des quatre coins du monde nous ont mis en garde contre cette vaccination massive de la planète au moyen d’une thérapie génique expérimentale. [1] Parmi les avertissements relatifs aux injections elles-mêmes, celui du Dr Geert Vanden Bossche se démarqua en particulier.

Traduction Pierre et les Loups

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Note de Pierre et les Loups : je traduis ici la 3ème partie de cette série, que Mark vient de publier sur son blog. Pour lire les deux autres parties (en anglais ou traduit automatiquement en français), vous pouvez suivre ces liens :

Pour ceux qui n’ont pas encore lu le roman, à la fois passionnant et terrifiant, de Michael O’Brien, « Voyage vers Alpha du Centaure » (« Voyage to Alpha Centauri » en anglais), je vous invite vivement à vous le procurer. Il décrit, dans un contexte différent, les catastrophes inimaginables qu’est capable de provoquer la science si elle perd de vue sa boussole morale et recherche de façon obsessionnelle dans les nouvelles technologies des moyens d’acquérir des pouvoirs qui n’appartiennent qu’à Dieu.

Se déroulant à la fin du XXIè siècle, ce roman de Michael O’Brien raconte une expédition envoyée depuis la planète Terre vers Alpha du Centaure, l’étoile la plus proche de notre système solaire. Le Kosmos, un grand vaisseau que le personnage central, Neil de Hoyos, décrit comme une ville volante, est de taille immense et capable de se déplacer à plus de la moitié de la vitesse de la lumière.

Hoyos est un physicien lauréat du prix Nobel ayant joué un rôle majeur dans la conception du vaisseau. Hoyos s’est engagé en tant que passager parce qu’il souhaite échapper au gouvernement totalitaire qui contrôle tout sur sa planète d’origine. Les surprises qui l’attendent au cours du voyage — et à destination — briseront toutes ses hypothèses et le mèneront vers un tout nouvel horizon.

Notre fascination pour les pouvoirs quasi-angéliques des nouvelles technologies, ses avantages et ses dangers, son potentiel d’obsession et de catastrophe, soulève des questions vitales que cette oeuvre explore quant à la nature humaine et au cosmos, l’image que l’homme se fait de lui-même et le but qu’il cherche à atteindre — et pourquoi il y tend.

* * *

Une terrible erreur

Le Dr Vanden Bossche, expert certifié en microbiologie et maladies infectieuses et consultant en développement de vaccins, est un ancien employé de la Fondation Bill et Melinda Gates et de GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et l’immunisation). Sa collaboration avec Gates l’a rendu immédiatement suspect — Gates, le « philanthrope » qui s’est vanté que ses investissements dans les vaccins lui avaient procuré un rendement de 20 pour 1. [2] Néanmoins, bien qu’étant particulièrement « pro-vaccin », le Dr Vanden Bossche est résolument contre les types d’injections actuellement utilisées et l’ensemble de ce concept consistant à vacciner des populations entières en temps de pandémie. Voici ce qu’il avertissait à l’époque :

… ce type de vaccins prophylactiques sont complètement inappropriés, et même très dangereux, lorsqu’ils sont utilisés dans des campagnes de vaccination de masse pendant une pandémie virale. Les vaccinologues, les scientifiques et les cliniciens sont aveuglés par les effets positifs à court terme des brevets individuels, mais ne semblent pas s’inquiéter des conséquences désastreuses pour la santé mondiale. À moins que je ne me trompe scientifiquement, il est difficile de comprendre comment les interventions humaines actuelles empêcheront les variants circulants de se transformer en monstre sauvage… Fondamentalement, nous serons très bientôt confrontés à un virus super-infectieux qui résiste complètement à notre mécanisme de défense le plus précieux: le système immunitaire humain. De tout ce qui précède, il devient de plus en plus difficile d’imaginer comment les conséquences de l’intervention humaine étendue et erronée dans cette pandémie ne vont pas anéantir une grande partie de notre population humaine. On ne pouvait penser qu’à très peu d’autres stratégies pour atteindre le même niveau d’efficacité en transformant un virus relativement inoffensif en une arme biologique de destruction massive.

— Lettre ouverte, 6 mars 2021 ; samyrabbat.com

J’avais mentionné alors que le Dr Vanden Bossche travaillait également sur un autre type de vaccin, aussi il nous faut considérer l’éventualité d’un possible conflit d’intérêt.

Cependant, le célèbre lauréat français du prix Nobel, le Dr Luc Montagnier, a fait la même mise en garde quelques mois plus tard. Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il pensait de la « vaccination de masse par rapport aux traitements qui fonctionnent et ne coûtent pas cher », [3] il a répondu : « C’est impensable. »

C’est une énorme erreur, n’est-ce pas ? Une erreur scientifique aussi bien qu’une erreur médicale. C’est une erreur inacceptable. Les livres d’histoire le montreront, car c’est la vaccination qui crée les variants… Vous le voyez dans chaque pays, c’est la même chose : dans chaque pays, les décès suivent la vaccination. Je suis cela de près et je fais des expériences à l’institut avec des patients qui sont tombés malades du Corona après avoir été vaccinés. Je vais vous montrer qu’ils sont en train de créer les variants qui sont résistants au vaccin… Il est clair que les nouveaux variants sont créés par une sélection médiée par les anticorps due à la vaccination.

— entretien avec la Fondation RAIR, rumble.com, 18 août 2021 ; cf. profession-gendarme.com

Le problème avec ce type de « vaccin » en particulier, disent-ils, est qu’ils n’ont jamais été conçus pour arrêter la transmission du virus, comme l’ont fait remarquer à maintes reprises plusieurs autorités publiques. [4] Au lieu de cela, « ils ont été testés dans l’optique d’éviter une maladie grave — pas pour prévenir l’infection. », a déclaré l’administrateur de la santé publique américaine, Jerome Adams. [5] Et donc, lorsque vous les utilisez pendant une pandémie, vous retirez la pression évolutive qui s’exerce [naturellement] sur le virus dans le but de le rendre moins mortel. C’est ce qu’on appelle un « leaky vaccine » (ndtr, lit. vaccin qui fuit), car il ne neutralise pas le virus, mais le force à muter d’une manière qui crée potentiellement un variant plus mortel. Ce n’est pas le cas lorsque les virus sont exposés à une réponse immunitaire naturelle — ils deviennent plus contagieux mais moins mortels. Ceci fut documenté dans une étude il y a six ans :

Nos données montrent que les vaccins conçus pour éviter une maladie mais qui n’empêchent pas la transmission peuvent créer des conditions qui favorisent l’émergence de souches pathogènes qui causent une maladie plus grave chez les hôtes non vaccinés.

— « Une vaccination imparfaite peut renforcer la transmission d’agents pathogènes hautement virulents », 13 juillet 2015 ; ncbi.nlm.nih.gov

Mais comme l’a dit le Dr Montagnier, ce ne sont pas seulement les personnes non vaccinées mais, avec ce type d’injection, les personnes vaccinées également. En effet, on constate aujourd’hui que dans les pays les plus vaccinés, les hospitalisations concernent majoritairement des personnes complètement vaccinées. [6] Et les issues graves de l’infection sont pires pour les personnes vaccinées d’après cette étude britannique :

157.400 cas d’infection au variant Delta parmi les personnes complètement vaccinées (26,52% du total des cas) et 257.357 cas d’infection au variant Delta parmi les non vaccinés (43,36% du total des cas). Cependant, en ce qui concerne les issues graves, 63,5% des décès concernaient le groupe des personnes entièrement vaccinées.

— Étude au Royaume-Uni, 17 septembre 2021 ; assets.publishing.service.gov.uk

Par conséquent, la diabolisation des « non vaccinés », grossièrement déplacée et injustifiée, est en train de créer de terribles divisions, d’inciter à la diffamation, à l’exclusion sociétale, provoquer des pertes d’emploi et même la persécution des fidèles par le clergé lui-même. En effet, le monde est en train de devenir un apartheid sanitaire. [7] et cela doit cesser immédiatement.

Cependant, de tels appels tombent dans les oreilles d’individus sourds et endoctrinés. En mars 2020, le Dr Vanden Bossche — comme tous les scientifiques à travers le monde qui ont mis en doute le bien-fondé de ce qui se passait — a été censuré et ridiculisé par des complices rémunérés du système et des vérificateurs de faits anonymes, dont certains possèdent des conflits d’intérêts. [8]

Bien qu’il n’y ait pas de temps à perdre, je n’ai reçu aucune réaction jusqu’à présent. Les experts et les politiciens sont restés silencieux… Alors que l’on peut à peine faire des déclarations scientifiques incorrectes sans être critiqué par ses pairs, il semble que l’élite des scientifiques qui conseillent actuellement nos dirigeants mondiaux préfère rester silencieuse. Des preuves scientifiques suffisantes ont été mises sur la table. Malheureusement, elles ne sont pas prises en compte par ceux qui ont le pouvoir d’agir. Combien de temps peut-on ignorer le problème alors qu’il existe actuellement des preuves massives que l’évasion immunitaire virale menace désormais l’humanité ? Nous pouvons difficilement dire que nous ne savions pas – ou que nous n’avons pas été avertis… Pour l’amour de Dieu, est-ce que personne ne se rend compte du genre de désastre vers lequel nous nous dirigeons ? »

— Dr Geert Vanden Bossche, Lettre ouverte, 18 mars 2021 (Voyez de quelle façon le Dr Vanden Bossche est un « Moshé-Le-Bedeau » contemporain dans Notre 1942) ; sa dernière phrase vient de sa page Linkedin

Mais maintenant, une nouvelle étude a émergé, confirmant vraisemblablement les avertissements du Dr Vanden Bossche, du Dr Montagnier et d’autres de leurs confrères. Une étude publiée le 25 août 2021 affirme qu’il existe une « prédominance des variants du SRAS-CoV-2 résistants aux anticorps dans les cas d’infections post-vaccinales en provenance de la région de la baie de San Francisco, en Californie ».

Ces résultats suggèrent que les cas d’infections post-vaccinales sont surtout causés par des variants du SRAS-CoV-2 résistants aux anticorps, actuellement en circulation, et que les personnes infectées et symptomatiques peuvent potentiellement transmettre le COVID-19 aussi efficacement que les personnes infectées non vaccinées, quelle que soit l’origine de l’infection.

— Servellita, Morris, et. Al; medrxiv.org, Cf. theconservativetreehouse.com

Cela étant dit, il est toujours vrai que l’immunité naturelle associée à un traitement précoce efficace et éprouvé pour contrer même ces nouveaux variants s’est avérée réduire les hospitalisations jusqu’à 75 %, même chez les personnes présentant des troubles de santé préexistants. [9] L’idée selon laquelle seul un vaccin peut sauver l’humanité est totalement erronée.

Ce que nous savons, c’est que si vous avez eu le COVID, vous avez une très bonne immunité — non seulement pour le même variant, mais aussi pour d’autres variants. Et même, grâce à l’immunité croisée, pour d’autres types de coronavirus.

— Dr Martin Kulldorff, 10 août 2021, Epoch Times

Et le Dr McCullough, quant à lui, déclarait :

Vous ne pouvez pas surpasser l’immunité naturelle. Vous ne pouvez pas vacciner par-dessus cette immunité naturelle en espérant la renforcer.

— Dr Peter McCullough, 10 mars 2021 ; cf. documentaire Suivre la science ?

Lors d’un discours que je vous encourage vraiment à écouter, le Dr Peter McCullough expose tout ce qui a été dit ci-dessus en citant les données et les études les plus récentes. Les quinze premières minutes sont cruciales ; la première demi-heure est captivante, et l’heure entière est brillante et incontestable. Malheureusement c’est en anglais…

https://odysee.com/$/embed/Winning-the-War-Against-Therapeutic-Nihilism—Trusted-Treat/d3d6edb4c3e32fa53f878778e8af181a0290317d?r=E2HctQApcTiffQETwmMLLzwUBeyxE2a9

Mais peu importe, les politiciens commencent à redoubler d’efforts pour poursuivre ce programme irresponsable, tout en mettant en pièces nos libertés de mouvement et d’expression. Pourtant, ceci n’est qu’une partie de la tragédie.

Territoire inconnu

L’autre face de ce film d’horreur qui se déroule en ce moment est que les thérapies géniques elles-mêmes provoquent un nombre sans précédent d’effets indésirables, de blessures permanentes et de décès. Nous avons récemment mis à jour notre page récapitulant les effets secondaires et décès de ces expérimentations vaccinales avec de nouvelles informations provenant du programme d’assurance américain, Medicare. Ces données révèlent que 19.400 personnes de moins de 80 ans sont décédées dans les 14 jours après avoir reçu le vaccin COVID-19, et 28.065 personnes de plus de 80 ans sont décédées, pareillement, dans les deux semaines suivant l’injection.

C’est un total de 48.465 décès. [10] Les décès et les blessures vaccinales vont de caillots sanguins à des convulsions, en passant par la paralysie, le brouillard cérébral (brain fog), l’épuisement, les accidents vasculaires cérébraux, les crises cardiaques, la myocardite et les infections cutanées. Et ce ne sont là que les effets immédiats. Les scientifiques s’inquiètent de ce qui peut se passer dans les années à venir en raison de « l’aggravation dépendante des anticorps » (antibody-dependent enhancement) dans laquelle la maladie est en fait aggravée par l’exposition à un virus sauvage ou à de futures injections de rappel, pouvant entraîner la mort… ou des aberrations génétiques chez les générations futures.

Je suis indigné par le fait que nous voulions vacciner les enfants, car alors nous affectons réellement une génération future. Nous sommes en territoire inconnu et [cependant] nous proclamons la vaccination obligatoire pour tout le monde. C’est de la folie. C’est une folie vaccinale que je condamne absolument… Il pourrait peut-être y avoir des effets secondaires à long terme qui affecteront aussi les générations futures, mais plus probablement au cours de notre génération dans 5 à 10 ans. C’est tout à fait possible. Notamment, ce que nous appelons maladie neurodégénérative.

— Dr Luc Montagnier, le 29 mai 2021 ; fondationrair.com

Ou la maladie à prions, qui affecte le cerveau. J’ai déjà noté cela dans la partie 2 :

Il a été découvert que les vaccins provoquent une multitude d’événements indésirables chroniques à développement tardif.

— « COVID-19 RNA Based Vaccines and the Risk of Prion Disease Classen Immunotherapies », J. Bart Classen, MD ; 18 janvier 2021; scivisionpub.com

En effet, l’une des déclarations les plus alarmantes que j’ai entendues lors des audiences de la FDA (Food and Drug Administration) était la réponse à la question de savoir si ces injections d’ARNm avaient le potentiel de modifier l’ADN humain. La réponse était simplement « nous ne le pensons pas. » [11] Vraiment ? Vous n’êtes pas sûrs ? Bien sûr que non, puisque les essais cliniques de ces vaccins sont toujours en cours jusqu’en 2023 et, par conséquent, ils sont encore en train de collecter les données de sécurité [12] — et vous et moi sommes censés être leurs cobayes de laboratoire.

Dans une lettre parfaitement scientifique concernant les vaccins et leurs effets sur le corps humain, cet auteur fait écho à l’avertissement du Dr Montagnier. Bien qu’assez technique, vous en comprendrez néanmoins l’essentiel :

On nous a dit que les vaccins à ARNm du SRAS-CoV-2 ne peuvent pas être intégrés dans le génome humain, car l’ARN messager ne peut pas être retransformé en ADN. C’est faux. Il existe des éléments dans les cellules humaines appelés rétrotransposons L1, qui peuvent en effet intégrer l’ARNm dans un génome humain par transcription inverse endogène. Étant donné que l’ARNm utilisé dans les vaccins est stabilisé, il persiste à l’intérieur des cellules pendant assez longtemps, ce qui augmente les chances que cela se produise. Si le gène du SARS-CoV-2 Spike est intégré dans une partie du génome qui n’est pas silencieux et exprime en réalité une protéine, il est possible que les personnes qui prennent ce vaccin expriment en continu le SARS-CoV-2 Spike à partir de leurs cellules somatiques pour le reste de leur vie. En inoculant aux populations un vaccin qui provoque l’expression de protéines Spike par leurs cellules, on leur inocule en fait une protéine pathogène. Une toxine qui peut provoquer une inflammation, des problèmes cardiaques et un risque accru de cancer. À long terme, elle peut également potentiellement conduire à une maladie neurodégénérative prématurée. Absolument personne ne devrait être contraint de prendre ce vaccin en aucune circonstance, et en fait, la campagne de vaccination doit être arrêtée immédiatement.

— Institut pour le renseignement à but non lucratif sur l’émergence du coronavirus, La lettre de Spartacus, p. 10. Voir aussi Zhang L, Richards A, Khalil A, et al. « ARN SARS-CoV-2 rétrotranscrit et intégré dans le génome humain », 13 décembre 2020, PubMed; « Une étude du MIT et de Harvard suggère qu’un vaccin à ARNm pourrait altérer définitivement l’ADN après tout » Droits et liberté, 13 août 2021; cf. La fraude par injection – Ce n’est pas un vaccin – Rapport Solari, 27 mai 2020

Pourquoi la Tempête est inévitable

Il devrait être clair pour le lecteur que quelque chose d’horrible se déroule en ce moment à très grande échelle. Nous avons entendu de nombreux voyants à travers le monde nous dire qu’une grande purification est aujourd’hui imminente. [13] C’est aussi un thème sur lequel j’ai écrit plusieurs fois. [14] Mais pourquoi ? Parce que l’humanité cherche à se prendre pour Dieu, au point d’altérer le génome humain, peut-être de manière irréversible.

Mais il n’y a pas que ça. Nous apprenons aujourd’hui les détails d’un rapport massif sur les scandales d’abus sexuels parmi le clergé et par des religieux en France. [15] Les détails sont angoissants — et déchirants, s’ils sont vrais. La pire maladie au monde est la maladie de l’âme. Car on peut mourir d’un cancer et aller au Ciel ; mais vous ne pouvez pas mourir en état de péché mortel et espérer la même issue. Le péché, cette maladie qui gangrène l’Église s’est métastasée. Le monde en est scandalisé. Et maintenant, elle doit être purifiée. [16]

Les jours à venir vont être difficiles. Mais cette semaine, je ne cesse d’entendre les tendres paroles de Notre Seigneur dans mon cœur :

Puisque tu as gardé mon appel à persévérer, moi aussi je te garderai de l’heure de l’épreuve qui va venir sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre. Je viens sans tarder : tiens fermement ce que tu as, pour que personne ne prenne ta couronne.

Ap 3: 10-11

C’est pourquoi nous entendons aussi des voyants et des saints parler de « refuges ». [17] C’est parce que la purification du monde qui arrive et qui a déjà commencé est universelle, et sans la Providence et la protection de Dieu, l’Église disparaîtrait complètement dans cette révolution mondiale satanique.

… il faut que la révolte et la séparation viennent (cf. 2 Th 2: 3) … et que cesse le Sacrifice (cf. Dn 12: 2) … et qu’à grand-peine le Fils de l’homme trouve la foi sur terre (cf. Lc 18: 8) … Tous ces passages s’entendent de l’affliction qu’apportera l’Antéchrist dans l’Église … toutefois l’Église ne périra point, mais sera nourrie dans les solitudes et déserts, comme le dit l’Écriture (cf. Ap 12).

— Saint François de Sales, Les Controverses : défense de l’autorité de l’Église, cf. Article IV, n° 6 et XV

Tous les droits seront violés, et la terre sera comme exposée à un brigandage général et abandonnée au pillage. Alors les défenseurs de la vérité se sépareront des méchants et s’enfuiront dans les solitudes.

— Père de l’Église, Lactance, Les Instituts divins, Livre VII, Ch. 17

Il est nécessaire qu’un petit troupeau subsiste, aussi petit soit-il.

— PAPE SAINT PAUL VI, Paul VI Secret, Jean Guitton, p. 152-153, Référence (7), p. 10

Et donc, je vais continuer à me montrer franc avec ce petit troupeau, la petite cohorte de Notre Dame, car il vaut mieux savoir ce qui s’en vient que d’être pris par surprise par les événements. Comme Jésus le disait souvent aux apôtres :

Quant à vous, prenez garde : je vous ai tout dit à l’avance… Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme.

Marc 13: 23, Luc 21: 34-36

Alors ce soir, n’ayez pas peur — mais soyez docile. Dites à nouveau à Jésus que vous l’aimez, aussi imparfaits que soient vos mots pour le lui dire. Dites-lui que vous lui faites confiance, aussi petite que votre foi puisse paraître. Dites-lui que vous voulez être fidèle et que sans Lui, vous ne pouvez rien faire. Dites-lui que vous êtes prêt à tout laisser derrière vous pour le posséder Lui seul. Car comme Notre Seigneur l’a dit dans cette prophétie donnée à Rome en 1975 [18] :

Et lorsque vous n’aurez plus rien à part Moi, vous aurez tout : des terres, des champs, des foyers, et des frères et soeurs et de l’amour et une joie et une paix plus que vous n’en aurez jamais eus auparavant. Soyez prêts mon peuple, Je veux vous préparer… »

Je vous laisse avec cette puissante prophétie du Serviteur de Dieu, le Père Dolindo Ruotolo (1882-1970) :

Dieu seul ! (Dio solo)

C’est moi, Marie Immaculée, Mère de la Miséricorde.

C’est moi qui dois vous ramener à Jésus parce que le monde, tellement empêtré dans la misère, s’est éloigné de Lui et ne parvient plus à retrouver le chemin du retour ! Seule une grande miséricorde peut faire sortir le monde de l’abîme dans lequel il est tombé. Oh, […] vous n’avez pas idée de l’état dans lequel le monde se trouve et ce que sont devenues les âmes ! Ne voyez-vous pas que Dieu est oublié, qu’Il est devenu le grand inconnu, que la créature en est arrivée à s’idolâtrer elle-même ? … Ne voyez-vous pas que l’Église est languissante, qu’elle a enseveli toutes ses richesses, que ses prêtres sont oisifs, souvent mauvais, et qu’ils souillent la vigne du Seigneur ?

Le monde est devenu un champ de mort, aucune voix ne pourra le réveiller à moins qu’une grande miséricorde ne le relève. Vous, mes [enfants], devez donc implorer cette miséricorde en vous adressant à moi qui en suis la Mère : « Je vous salue Sainte Reine, Mère de la miséricorde, notre vie, notre douceur et notre espérance ».

Qu’est-ce que la miséricorde pour vous ? Ce n’est pas simplement une indulgence mais aussi un remède, un médicament, une opération chirurgicale.

La première forme de miséricorde dont ce pauvre monde a besoin, et l’Église en premier lieu, consiste en une purification. N’ayez pas peur, ne craignez pas, mais il faut qu’un terrible ouragan passe d’abord sur l’Église puis sur le monde !

L’Église semblera presque désertée et partout ses ministres l’abandonneront… même les églises devront fermer ! Par sa puissance, le Seigneur rompra tous les liens qui aujourd’hui la lient [l’Église] à la terre et la paralysent !

Ils ont négligé la gloire de Dieu et lui ont préféré la gloire humaine, le prestige terrestre, la pompe extérieure, et toute cette pompe sera engloutie par une nouvelle et terrible persécution ! Ensuite, nous verrons ce que valent les prérogatives humaines et combien il aurait été préférable de s’appuyer uniquement sur Jésus, qui est la vraie vie de l’Église.

Quand vous verrez les pasteurs destitués de leurs charges [cf. Ez 34et réduits à habiter des logis misérables, quand vous verrez des prêtres privés de tous leurs biens, quand vous verrez s’effondrer leurs grandeurs extérieures, dites-vous que le Royaume de Dieu est imminent ! Tout cela est un acte de miséricorde, pas un mal !

Jésus a voulu régner en répandant Son amour et si souvent ils l’y ont empêché. Par conséquent, Il dispersera tout ce qui ne lui appartient pas et frappera Ses ministres [cf. Mt 26: 31] afin que, privés de tout soutien humain, ils puissent vivre en Lui seul et pour Lui !

Voilà ce qu’est la vraie miséricorde et Je n’empêcherai pas ce qui semblera être un terrible revers mais qui est en réalité un grand bien, car Je suis la Mère de la miséricorde !

Le Seigneur commencera par Sa maison [l’Église] et de là, Il poursuivra avec le monde…

Ayant atteint son paroxysme, l’iniquité s’effondrera et se dévorera elle-même…

Mark Mallett
Grave Warnings – Part III


[1] « Actuellement, mRNA est considéré comme un produit de thérapie génique par la FDA. » — Déclaration d’enregistrement de Moderna, p. 19, sec.gov
[2] cf. The Case Against Gates
[3] Lire les remarques sur l’Ivermectine, etc. dans ma Lettre ouverte aux évêques catholiques
[4] cf. Open Letter to the Catholic Bishops
[5] Good Morning America, 14 décembre 2020 ; dailymail.co.uk ; écouter aussi les explications du Dr Christina Parks
[6] cf. Just Sing a Little Louder
[7] cf. Open Letter to the Catholic Bishops
[8] lifesitenews.com
[9] « Des méta-analyses basées sur 18 essais contrôlés randomisés de traitement de l’Ivermectine dans le COVID-19, ont trouvé des réductions importantes et statistiquement significatives de la mortalité, du temps de récupération clinique et du temps de clairance virale. De plus, les résultats de nombreux essais contrôlés de prophylaxie font état de risques considérablement réduits de contracter le COVID-19 avec l’utilisation régulière de l’Ivermectine. » (« Examen des données probantes émergentes démontrant l’efficacité de l’Ivermectine dans la prophylaxie et le traitement de la COVID-19 », ncbi.nlm.nih.gov) L’un des auteurs de cette étude a témoigné devant une audience du Comité sénatorial de la sécurité intérieure des États-Unis : « Des montagnes de données ont émergé depuis de nombreux centres et pays à travers le monde, montrant l’efficacité miraculeuse de l’ivermectine. Il empêche tout simplement la transmission de ce virus. Si vous le prenez, vous ne tomberez pas malade. » (Dr Pierre Kory, audience du Sénat, 8 décembre 2020 ; cnsnews.com) … Lire la suite de cette note en anglais sur le blog de Mark Mallett
[10] cf. The Tolls
[11] Écouter : Suivre la science ?
[12] clinicaltrials.gov
[13] par exemple, voir iciiciici et ici
[14] cf. The Day of Justice
[15] ici.radio-canada.ca ; lemonde.fr ; sudouest.fr
[16] cf. Chirurgie cosmique
[17] cf. Le temps des refuges
[18] La prophétie à Rome

Source : Pierre et les loups

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :