Le corps et l’âme – Soeur Beghe

Geneviève Tremblay \ La porte vers l'âme - CORPS, ÂME ET ESPRIT: L'âme est  le pont qui nous relie au monde spirituel. Elle donne un sens à notre vie  en nous guidant,

Mercredi 29 septembre 2021

Le corps et l’âme

Quand une âme quitte la terre parce que son temps de vie en son corps est terminé, le corps se délite et perd toutes ses propriétés. Le cadavre retourne à la poussière et il n’est plus rien. Les tombes conservent les ossements qui ne sont même plus attachés les uns aux autres. Si les corps sont mis en pleine terre, leur durée est encore réduite à peu de chose. C’est ainsi que la nature est renouvelée régulièrement et que le nouveau remplace l’ancien. Il en va ainsi des générations humaines et bien des hommes ne subsistent plus dans la mémoire des vivants. Mais dans la mémoire divine, ils demeurent ; leur âme est immortelle et puisqu’elle vit débarrassée du corps après la mort de celui-ci, cela ne pourrait-il pas signifier qu’elle a une vie d’étapes, l’une avec un corps, et d’autres différemment ? Qu’est-ce qui lie l’âme à un corps ? Qu’est-ce qui les rend inséparables et, d’inséparables, pourquoi l’âme survit-elle sans problème à la mort de celui-ci ? Toutes les âmes sont-elles affranchies de leur corps à la mort de celui-ci ? Les décès accidentels libèrent-ils une âme prête à rencontrer son Dieu au Jugement particulier qui scelle son destin éternel ; l’accident est-il un dommage réparable ou irréparable à une âme immature ?

Les enfants ou les jeunes qui meurent accidentellement sont au terme de leur vie corporelle, certes, mais leur âme est-elle prête pour la vie éternelle ? Certains enfants ou jeunes, oui, ont une maturité spirituelle exemplaire et de jeunes saints, comme saint Louis de Gonzague ou saint Dominique Savio et d’autres encore, sont prêts pour la vie éternelle. De jeunes enfants aussi dont la maturité spirituelle est exceptionnelle sont rappelés à Dieu par l’offrande de leur vie dans la maladie ou par le martyre (Sainte Agnès…) mais ces cas ne sont pas les plus fréquents.

Qu’arrive-t-il à tous ceux qui meurent dans des rixes, des accidents de toutes sortes ? Ces âmes immatures grandissent-elles ultérieurement ? Une belle âme prometteuse est lâchée dans le monde invisible alors qu’elle avait encore tout à apprendre … et une autre âme, moins prometteuse parce qu’établie dans un milieu défavorisé, est lâchée dans le monde invisible sans bagage ni connaissance… Il y en a tant de cette sorte.

Adam et Ève, le mythe du péché originel

Le péché originel en est la cause, oui, mais Dieu, Jésus-Christ, n’est-Il pas venu sur la terre pour nous appeler tous à Lui ? Laisserait-Il tant de millions, de milliards d’âmes à travers les siècles, se perdre par manque de soin ? Or celui qui n’a pas reçu de soin n’est pas fautif et il paraît contraire à la Bonté divine que tant d’âmes, dont le nombre est incalculable, n’aient pas accès au Sauveur.

Le fidèle : Confiant en Votre bonté, en Votre miséricorde, en Votre toute Puissance, en Votre créativité, en Votre connaissance de la faiblesse de Vos enfants et de Vos créatures qui n’ont pas reçu la grâce du baptême, nous ne pouvons imaginer que Vous n’ayez pas conçu un stratagème pour ne pas les abandonner le long du chemin. Le péché originel les a tous écartés de la vie éternelle et Vous-même êtes venu leur ouvrir le Ciel par Votre Sacrifice et Votre Mort sur la Croix. N’avez-Vous, Seigneur, fait un sacrifice divin que pour quelques uns ? Ou bien la création de l’homme n’enferme-t-elle pas quelque secret inconnu parce que se réalisant dans la sphère invisible ? Vous, Seigneur, qui connaissez la création et l’homme mieux que lui-même, pourriez-Vous nous expliquer ce qui arrive à ces innombrables êtres immatures dans la grâce et qui, non baptisés, ne peuvent prétendre à rien dans l’au-delà ?

Mes enfants, cette question a été posée par de nombreux philosophes et théologiens qui se sont essayés à des réponses, mais il en est peu qui se soient approchés de la vérité. Ils ont répondu principalement à des élèves, à des étudiants, à des adultes en quête de connaissance mais le temps n’a pas encore été accordé à l’humanité pour cette instruction. La sainte Eglise catholique possède les réponses destinés à ses enfants et son rôle est d’attirer à elle et à son divin Epoux, le plus grand nombre de fidèles, les convertissant, les instruisant et les nourrissant des sacrements, dépôt et trésor que lui a laissés le Seigneur Jésus-Christ.

Prier pour la conversion des pécheurs - Hozana

Le secret de la vie dans l’au-delà ne lui a pas été révélé, car la sainte Eglise catholique et romaine est une institution voulue par le Seigneur Jésus-Christ pour la terre et seulement pour la terre. Il lui revient de faire naître des enfants à la vie divine, de les instruire, de les faire grandir en sainteté et de veiller sur eux tout au long de leur vie terrestre. Ensuite, dans l’au-delà, elle fait confiance à son Seigneur et Maître, créateur des mondes visibles et invisibles, et ce qui s’y passe n’est plus de sa responsabilité.

C’est pourquoi, s’il plaît au Seigneur de lever le voile sur la réalité dans l’au-delà, Il est le Maître de tout ce qu’Il dévoile et personne, ni sur la terre ni dans les Cieux, ne peut Lui ordonner de se taire ou Le contredire. Il a plu au Seigneur, par les avancées scientifiques et techniques de la médecine, de faire connaître au monde et à un nombre important d’hommes et de femmes certaines réalités invisibles, par le phénomène

appelé EMI (expérience de mort imminente[1]). Ce phénomène a provoqué chez certaines personnes une conversion fulgurante car elles ont approché l’enfer et cette réalité est une grâce du Seigneur ; d’autres, sans connaissance religieuse, se sont sentis en grande harmonie mais sans plus. Ces derniers sont comme des âmes immatures qui doivent se convertir ; si elles ne sont pas mûres pour rencontrer Dieu, Dieu est patient à l’égard de Ses très petits enfants. Le chemin de chaque âme est comme le chemin de chaque corps qui naît, grandit, est adulte, vieillit et puis meurt parce qu’il est mortel. L’âme, née immortelle, grandit aussi, devient adulte, se fortifie et entre dans la Vie éternelle, à moins qu’elle ne refuse Dieu et ne se perde pour l’éternité.

Cinq signes que la vie religieuse pourrait te convenir | VISION Vocation  Network for Catholic Religious Life & Priesthood | English

Le corps a sa vie, l’âme à sa vie et l’esprit a sa vie. C’est la trilogie de la personne humaine, corps-âme-esprit, et chaque élément connu de Dieu intimement peut être expliqué par Lui.


[1]  Le mot ‘imminent’ est inapproprié car la mort du corps est actuelle quand, le cœur s’étant arrêté, l’âme s’en échappe; la mort est devenue réelle, non imminente, même si les médecins ou soignants parviennent à relancer les fonctions vitales, en quel cas l’âme est rappelée dans ce corps qui revient à la vie.

Source : https://srbeghe.blog/2021/11/02/le_corps_l-ame/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :