Extrait de Divins Appels, de Marie Sevray – 50 : Abandon confiant

 

Extraits de « DIVINS APPELS »

Travail intérieur de Dieu dans l’âme

 

Abandon confiant en face du lendemain voilé

 

Je veux ma créature toute abandonnée à Moi. Pourquoi ai-Je tenu à la laisser dans l’ignorance complète de son lendemain ? Ah ! C’est encore par un raffinement du désir d’être aimé d’elle…

 

S’il s’en trouvait une qui se jetât, les yeux absolument fermés, dans ce lendemain que Je lui voile, qui s’y jetât par la force de son Amour pour Moi, de sa confiance sans borne ! Ah ! Combien elle Me glorifierait ! Elle séduirait mon Cœur.

 

Mon Cœur déborde d’Amour, et il ne se trouve personne qui veuille en recueillir les sublimes battements.

 

Si Je puis ainsi dire, tant donné que pour Moi, tout est présent : mon Amour pour ma créature humaine est à son comble, parce que (Je le répète encore), Je vois venir la fin des Temps, la fin de cette création. Et, Je voudrais en jouir au maximum…

 

Le Monde M’a beaucoup offensé, le Monde souffre en ce moment, il faut qu’il souffre encore, car vraiment il fait déborder la mesure des iniquités. Mais si ma Mère Me demandait de ne plus permettre que le fléau se prolonge, Je le ferais.

Qu’on la prie donc avec ardeur et toute douce confiance !

  

En chaque âme, Je voudrais réaliser mes Vouloirs quels qu’ils soient, et Je Me heurte à la volonté de l’homme ! Que de plus en plus Je sois libre en mes créatures ! Hélas ! Hélas ! Que je suis loin de l’être…

 

Mêmes les âmes que Je veux entraîner dans mon intimité, celles-là aussi trouvent trop souvent de spécieuses raisons pour paralyser mon Elan. Cet obstacle vient d’elles ou de ceux qui sont autour d’elles. Ah ! Dans la formation qu’on leur donne, que l’on s’imprègne davantage du besoin que J’ai de trouver des âmes souples et Me suivant sans mille et mille raisons contraires !

 

Les pêcheurs de jadis, dont Je voulais faire mes Apôtres, ont laissé là leurs filets et M’ont suivi…

 

Oh ! La belle, l’indispensable chose que la correspondance à la Grâce !

 

 

Extrait de « Divins Appels » aux éditions du Parvis

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :