Extrait de Divins Appels, de Marie Sevray – 52 : Confiance dans la prière

Extraits de « DIVINS APPELS »

Travail intérieur de Dieu dans l’âme

 

Confiance dans la prière

 

Et qu’on ait confiance. Si l’on priait avec ardeur, avec confiance, on obtiendrait.

 

Je demande, Je mendie des intermédiaires entre Moi et les pécheurs !

 

Oui. Je ne demande qu’à verser mes mérites et mon Sang sur cette multitude d’impies et d’orgueilleux pervers. Mais il faut Me supplier, sachant bien que l’on ne peut être exaucé, et qu’on ne le sera que si on en espère bien recevoir ce que l’on demande.

La prière peut davantage, dirais-Je bien, en des temps troublés, car Je n’ai pas promis d’exaucer toujours les intentions temporelles, mais ici, il s’agit surtout de questions spirituelles, dont les temporelles ne sont que la conséquence.

 

C’est surtout une affaire de conversion.

 

Oh ! De conversion qui dépasse ce que l’on peut concevoir, car Je suis offensé bien plus qu’on ne le peut supporter.

 

Je suis très offensé. Je suis très aimé. Je suis à la veille d’être aimé de ceux qui ne M’aimaient pas et qui ne prenaient même pas la peine de chercher à Me connaître. Que l’on prie ! Que l’on supplie ! Que l’on offre ma Passion, ma mort, mon Sang ! Mais qu’on le fasse, non en se disant que l’on n’obtiendra pas, que c’est trop difficile, que l’on ne pourra l’obtenir.

 

Si l’on prie ainsi, l’on n’obtiendra pas, en effet.

 

Mais si l’on prie avec la foi du néophyte, qui sait que Je suis le Tout-Puissant, que les plus inconcevables transformations, c’est pour Moi un jeu de les accomplir ! Et que J’ai dit : « Demandez et vous recevrez ! »

 

Si l’on rapproche ces deux vérités très simples, très claires, et qu’avec des dispositions, l’on se lance dans la prière… alors, Je le dis en vérité, on obtiendra !

 

 

 

Extrait de « Divins Appels » aux éditions du Parvis

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :