Fatima et l’Apocalypse – 1ère Partie

Bien-aimés, ne soyez pas surpris
d’être plongés dans la fournaise de l’épreuve,
comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange.
Dans la mesure où vous communiez
aux souffrances du Christ,
réjouissez-vous, afin d’être dans la joie et l’allégresse
quand sa gloire se révélera.

(1 Pierre 4: 12-13)

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

1ère Partie

Il arrivera dans tout le pays – oracle du Seigneur – que deux tiers en seront retranchés, périront, et que l’autre tiers y restera. Je ferai passer ce tiers par le feu ; je l’épurerai comme on épure l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Lui, il invoquera mon nom, et moi, je lui répondrai. Je dirai : « C’est mon peuple ! », et lui, il dira : « Le Seigneur est mon Dieu ! »

Za 13: 8-9 (ajout)

Dieu nous aime tel que nous sommes - Jésus est Seigneur

Le Seigneur vous aime. Et c’est pourquoi les souffrances de cette heure présente sont si intenses. Jésus prépare l’Église à recevoir une « nouvelle et divine sainteté » qui, jusqu’à ce jour, ne nous avait jamais encore été révélée. Mais avant de pouvoir revêtir Son Épouse de ce nouveau vêtement (Ap 19: 8), il lui faut dépouiller Sa bien-aimée de ses vêtements souillés. Comme l’affirmait vigoureusement le cardinal Ratzinger :

Souvent, Seigneur, ton Église nous semble une barque prête à couler, une barque qui prend l’eau de toute part. Et dans ton champ, nous voyons plus d’ivraie que de bon grain. Les vêtements et le visage si sales de ton Église nous effraient. Mais c’est nous-mêmes qui les salissons ! C’est nous-mêmes qui te trahissons chaque fois, après toutes nos belles paroles et nos beaux gestes. Prends pitié de ton Église : en elle aussi, Adam chute toujours de nouveau. Par notre chute, nous te traînons à terre, et Satan s’en réjouit, parce qu’il espère que tu ne pourras plus te relever de cette chute ; il espère que toi, ayant été entraîné dans la chute de ton Église, tu resteras à terre, vaincu. Mais toi, tu te relèveras. Tu t’es relevé, tu es ressuscité et tu peux aussi nous relever. Sauve ton Église et sanctifie-la. Sauve-nous tous et sanctifie-nous.

— Cardinal Ratzinger, 24 mars 2005, prière du Vendredi saint sur la troisième chute du Christ ; news.catholique.org

Notre Seigneur lui-même l’a exprimé ainsi :

Tu dis : « Je suis riche, je me suis enrichi, je ne manque de rien », et tu ne sais pas que tu es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu ! Alors, je te le conseille : achète chez moi, pour t’enrichir, de l’or purifié au feu, des vêtements blancs pour te couvrir et ne pas laisser paraître la honte de ta nudité, un remède pour l’appliquer sur tes yeux afin que tu voies. Moi, tous ceux que j’aime, je leur montre leurs fautes, et je les corrige. Eh bien, sois fervent et convertis-toi.

Ap 3: 17-19

Le dévoilement

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img-1637493114-143.jpg

Le mot « apocalypse » signifie « dévoilement ». Et par conséquent, le Livre de l’Apocalypse est véritablement un dévoilement de beaucoup de choses. Cela commence lorsque le Christ dévoile aux sept églises leur condition spirituelle, une sorte de douce « illumination » qui donne à l’Église le temps de se repentir (Ap 2-3 ; cf. Les cinq corrections et L’illumination des consciences). Ensuite, nous voyons le Christ, l’Agneau de Dieu, démasquer ou desceller le mal enraciné au cœur des nations alors qu’elles commencent à récolter une série de désastres provoqués par l’homme lui-même ; de la guerre à l’effondrement économique, en passant par les épidémies et de violentes révolutions (Ap 6: 1-11 ; cf. The Seven Seals of Revolution). Cela aboutit, dans un acte universel et dramatique, à une « illumination des consciences », lorsque tout homme et toute femme sur la terre, depuis les princes juqu’aux plus pauvres d’entre nous, se voient montrer la condition réelle de leur âme (Ap 6: 12-17 ; cf. The Great Day of Light). Il s’agit d’un Avertissement ; une dernière chance de se repentir (Ap 7: 2-3) avant que le Seigneur ne dévoile les châtiments divins qui aboutiront à la purification du monde et à une Ère de Paix (Ap 20 : 1-4 ; Dear Holy Father… He is Coming). N’en voyons-nous pas un avant-goût dans le message donné aux trois enfants de Fatima ?

Dieu… va punir le monde de ses crimes par le moyen de la guerre, de la faim et des persécutions contre l’Église et le Saint-Père. Pour empêcher cette guerre, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis. Si on accepte mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix; sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l’Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites. À la fin, mon Cœur immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie, qui se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix.

— Le Message de Fatima, Vatican.va ; lire « Cette consécration me sera faite lorsque des événements sanglants seront désormais en voie de réalisation »

Maintenant, nous pourrions être tentés de dire : « Attendez une minute. Ces choses étaient conditionnelles et pouvaient ne pas se produire si l’humanité avait écouté les demandes du Ciel. Le « temps de paix » n’aurait-il pas pu venir plus tôt si nous avions daigné y répondre ? Et si oui, pourquoi suggérez-vous que les événements de Fatima et de l’Apocalypse sont une seule et même chose ? »

3me Prophtie de Fatima Secret de Fatima Sil

Pourtant, le message de Fatima ne dit-il pas en substance la même chose que les lettres adressées aux églises dans l’Apocalypse :

Mais j’ai contre toi que ton premier amour, tu l’as abandonné. Eh bien, rappelle-toi d’où tu es tombé, convertis-toi, reviens à tes premières actions. Sinon je vais venir à toi et je délogerai ton chandelier de sa place, si tu ne t’es pas converti.

Ap 2: 4-5

Ceci aussi est un avertissement conditionnel qui, de toute évidence, ne sera en grande partie pas écouté comme en témoigne le reste du Livre de l’Apocalypse. À cet égard, l’Apocalypse de saint Jean n’est pas un livre de fatalisme où les événements de notre temps seraient inscrits dans le marbre, mais disons plutôt que saint Jean a entrevu l’obstination et la rébellion qui deviendraient générales à notre époque — en conséquence de nos choix libres.

Note de Pierre et les Loups : C’est ce qui est assez incroyable avec les événements annoncés dans le Livre de l’Apocalypse. Rien n’est déterminé d’avance. Si cette vision de saint Jean n’est pas conditionnelle (ces événements se réaliseront avec certitude), cela vient du fait que Dieu savait dans Sa prescience qu’il arriverait un moment, à la fin des temps, où l’humanité abandonnerait la foi et tomberait massivement dans l’apostasie. Et c’est cela que le Seigneur a fait voir à saint Jean. Il ne s’agit donc pas d’attendre aujourd’hui ces événements dans une sorte de mentalité fataliste, les bras croisés, mais de comprendre que ce sont nos choix libres qui y aboutiront. L’Apocalypse est donc davantage un appel à la conversion.

Nous pourrions très bien vouloir après coup changer le cours des choses et tenter de faire mentir les visions de saint Jean. Mais Dieu savait, il y a 2000 ans, que nous ne le ferions pas, et ce malgré tous les avertissements que le Ciel nous donnerait à travers les siècles, notamment les deux derniers. Dieu voyait dans Sa prescience que les avertissements de Sa Sainte Mère, à Fatima (pour tenter de modifier le cours des événements), ne seraient pas pris au sérieux par notre génération et celles qui l’ont précédée, que la Russie ne serait pas consacrée, et que l’humanité finirait par s’embarquer dans un système communiste mondial.

Apocalypse 13 : 18 : Le nombre de la bête: 666 - Le livre de l' Apocalypse  expliqué verset par verset

C’est la raison aussi pour laquelle tant de chrétiens ne voient pas arriver la marque de la Bête aujourd’hui (et ils ne reconnaîtront pas davantage l’Antéchrist quand il se présentera à eux), malgré qu’ils sont supposés connaître la vision de saint Jean à ce sujet, et donc être les premiers à voir ses signes avant-coureurs et à y résister. Leur aveuglement spirituel est tel qu’ils refusent de le voir et donc ils attestent par leur égarement, et par leurs choix libres, que la vision de saint Jean est vraie.

Imaginons que l’Eglise aurait écouté la demande du Ciel et que le Pape aurait consacré la Russie au Cœur Immaculé de Marie. Imaginons que l’humanité en ce XXIè siècle aurait été humble et fidèle et non pas orgueilleuse et impie. Imaginons que dès lors, la Russie (l’ex-URSS) n’aurait pas propagé ses erreurs dans le monde grâce aux fruits de cette Consécration, nous ne vivrions pas les événements tels qu’ils se déroulent actuellement, il n’y aurait pas d’Antéchrist non plus à attendre. Et nous serions probablement actuellement en train de jouir de l’Ère de Paix. Et en définitive, saint Jean aurait eu des visions totalement différentes ! Et bien d’autres livres de la Bible qui annoncent les événements des derniers temps — notamment le livre de Daniel ou d’Isaïe — auraient été écrits différemment eux aussi.

En effet, Jésus dit à la Servante de Dieu Luisa Piccarreta que si l’humanité avait accueilli Sa Miséricorde, Il aurait immédiatement fait advenir l’Ère de Paix, sans avoir à passer par Sa Justice — mais les hommes en ont voulu autrement !

Ma volonté veut triompher, et aimerait triompher par le biais de l’Amour pour que s’établisse Mon Royaume. Mais l’homme ne voulant pas venir à la rencontre de cet Amour, il me faut désormais passer par Ma Justice.

— Jésus à la servante de Dieu, Luisa Piccarreta ; 16 novembre 1926

Fatima — l’accomplissement de l’Apocalypse

Mgr Pavol Hnilica raconte ce que saint Jean-Paul II lui a dit un jour :

Regardez, Medjugorje est une continuation, une extension de Fatima. Notre Dame apparaît dans les pays communistes principalement à cause de problèmes qui proviennent de la Russie.

— Dans un entretien pour le magazine mensuel catholique allemand PUR, 18 septembre 2005 ; wap.medjugorje.ws

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img-1637493115-343.jpg

En effet, les apparitions de Fatima avaient pour but de nous avertir que les « erreurs de la Russie » se répandraient à travers le monde — en un mot, le communisme. Les prophéties d’Isaïe, qui reflètent les événements décrits dans le Livre de l’Apocalypse, parlent également de la façon dont un roi [l’Antéchrist] viendrait d’Assyrie pour éliminer les frontières nationales, saisir les propriétés privées, détruire la richesse et écraser [toutes nos libertés] (lire La prophétie d’Isaïe au sujet du communisme mondial) :

L’instrument de ma colère, le bâton de mon courroux. Je l’envoie contre une nation impie, je lui donne mission contre un peuple qui excite ma fureur, pour le mettre au pillage et emporter le butin, pour le piétiner comme la boue des chemins. Mais [l’Assyrien] ne l’entend pas ainsi, ce n’est pas du tout ce qu’il pense (*) : ce qu’il veut, c’est détruire, exterminer quantité de nations. Car le roi [d’Assyrie] a dit : « C’est par la vigueur de ma main que j’ai agi, et par ma sagesse, car j’ai l’intelligence. J’ai déplacé les frontières des peuples, j’ai pillé leurs réserves ; fort entre les forts, j’ai détrôné des puissants. J’ai mis la main sur les richesses des peuples, comme sur un nid. Comme on ramasse des œufs abandonnés, j’ai ramassé toute la terre, et il n’y a pas eu un battement d’aile, pas un bec ouvert, pas un cri. »

Isaïe 10: 6-14

(*) Ndtr : c’est-à-dire que l’Antéchrist (préfiguré par le Roi d’Assyrie) n’est qu’un instrument de châtiment entre les mains du Seigneur. Cet instrument peut avoir ses propres desseins, une volonté de nuire qui n’est pas celle de Dieu (qui ne veut que discipliner Ses enfants), et à ce titre il sera lui-même châtié (et anéanti) une fois qu’il aura servi le but pour lequel le Seigneur l’utilise. C’est ce que nous lisons en Isaïe 10: 15-16 : « Mais le ciseau se glorifie-t-il aux dépens de celui qui s’en sert pour tailler ? La scie va-t-elle s’enfler d’orgueil aux dépens de celui qui la tient ? Comme si le bâton faisait mouvoir la main qui le brandit, comme si c’était le bois qui brandissait l’homme ! C’est pourquoi le Seigneur Dieu de l’univers fera dépérir les soldats bien nourris du roi [d’Assyrie], et au lieu de sa gloire s’allumera un brasier, le brasier d’un incendie. » (cf. Ap 19: 20)

Nous pouvons clairement déjà entrevoir les premières douleurs du travail d’enfantement à mesure que la « Bête » accélère ses efforts pour dévorer notre économie, notre liberté d’expression et notre liberté de mouvement. Cela se passe si vite… peut-être comme saint Jean l’avait entrevu :

Et la Bête que j’ai vue ressemblait à un léopard…

Apocalypse 13: 2

Récemment, Notre Dame a confirmé une fois de plus, comme elle l’a fait dans ses messages au Père Stefano Gobbi, le parallèle entre Fatima et l’Apocalypse, dans un message adressé à la voyante italienne Gisella Cardia :

Les temps annoncés depuis Fatima sont arrivés — personne ne pourra dire que je ne vous avais pas avertis. Beaucoup de prophètes et de voyants ont été choisis pour vous annoncer la vérité et les dangers de ce monde, malheureusement beaucoup n’ont pas écouté et n’écoutent toujours pas. Je pleure sur ces enfants qui se perdent ; l’apostasie de l’Église est de plus en plus claire — mes fils de prédilection (les prêtres) ont refusé ma protection… Enfants, pourquoi ne comprenez-vous toujours pas ?… lisez l’Apocalypse et vous y trouverez la vérité pour cette époque.

— cf. countdowntothekingdom.com

Ainsi, le Livre de l’Apocalypse consiste en une prophétie, donnée il y a 2000 ans, dont le but est de nous révéler de quelle façon l’homme, malgré chaque occasion qui lui serait donnée de se repentir de son plein gré, refuserait de le faire. Et qui peut démentir cela ? Qui peut prétendre que les événements présents étaient inévitables, au-delà de la capacité que l’homme a de changer ? Qu’avec la glorieuse période d’expansion que l’Église a connue à travers le monde au cours des derniers siècles… avec les révélations du Sacré-Cœur et de la Divine Miséricorde… les innombrables apparitions de Notre Dame… le « renouveau charismatique » … […] le pontificat du grand saint Jean-Paul II… et la vérité largement accessible aux quatre coins de la terre par une simple recherche sur Internet… Dieu n’a pas fait tout Son possible pour amener le monde à la réconciliation avec Lui ? Dites-moi, y a-t-il une seule chose qui fut jamais gravée dans la pierre ? Rien. Et pourtant, nous attestons, par nos propres choix quotidiens, que la Parole de Dieu est infailliblement vraie.

Par conséquent, Fatima et l’Apocalypse doivent aujourd’hui s’accomplir.

Photo libre de droit de Ilgrims Ramper À Genoux Vers Le Sanctuaire De  Fatima Portugal banque d'images et plus d'images libres de droit de Fatima  - Portugal - iStock

Mark Mallett
Fatima and the Apocalypse

Traduction Pierre et les loups

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :