27 septembre 2005 – Fille du Soleil (ASDE 23)

Fille du Soleil

27 septembre 2005

Je Suis.

L’amour que je porte aux miens est plus fort que tout, ma créature doit tendre vers le pur amour. Mon Église est le fruit de l’amour, l’amour enflammera les cœurs de siècle en siècle. Ma puissance est telle que l’être privé de mon Amour ne pourrait ni se mouvoir, ni exister… l’homme doit vivre dans l’espérance d’un lendemain où la terre sera baignée dans l’amour, le passé noir sera oublié. Les plantes fleuriront dans le désert aride et exalteront un parfum de paix, l’homme conversera avec son Créateur, Ciel et terre seront un. L’espérance n’a pas dit son dernier mot, elle est l’étincelle qui rend les cœurs joyeux, la promesse des jours heureux.

Jésus est le pain de vie. Par le sacrifice eucharistique, il prend possession du pain fabriqué par l’homme, pour se donner en nourriture à l’âme.

Je suis Amour, rien n’est au-dessus de l’Amour, je recouvre le monde d’une rosée qui récure ; la pluie est nécessaire pour faire germer les graines, les mauvaises herbes n’empêcheront pas les bourgeons d’éclore. L’Amour est plus fort que la mort, l’Amour est le guerrier vaillant toujours vainqueur, l’homme doit constamment espérer au milieu des épreuves de la vie ; au quotidien, ses pensées doivent être tournées vers l’espérance qui vivifie, régénère et fortifie.

L’espérance est prémices du bonheur, de la réussite. L’espérance engendre la lumière qui jaillit des ténèbres pour tendre vers la Vie. L’âme remplie d’espérance est radieuse, elle s’en remet à Dieu pour le meilleur et pour le pire, elle ne sait pas ce que Dieu sait, mais elle reconnaît que Dieu sait sa création, son aboutissement, son bonheur.

Je suis celui qui sait. L’homme périt faute de connaissance, l’homme doit tendre vers le Savoir absolu, la connaissance lui parviendra par sa docilité envers son Créateur, son Sauveur, son Sanctificateur. En tout temps l’homme doit se plier à mes exigences et respecter ma loi d’Amour. Mon Esprit Saint ne peut investir une âme pécheresse, le repentir profond est la base de l’évolution d’une âme, le règne des ténèbres, du désespoir est supplanté par le règne de la lumière de l’espoir. Mon Esprit Saint se fiance à elle dans la fidélité, la justice et la droiture. L’âme contrite gravit les échelles des valeurs tout en se laissant purifier par son noble cavalier qui lui dévoile progressivement la connaissance des mystères selon son  degré de pureté.

Fille du Soleil, la recherche de l’Amour est le plus beau des marathons… Je me laisse trouver par l’âme qui me cherche… Je me laisse aimer par celle qui m’aime ; l’Amour se donne à celle qui veut le cultiver et, lorsque je suis en elle, le divin apprivoise l’humain ; de ce dernier baigné dans un torrent de grâces, je fais un petit paradis sur terre avant de conduire l’âme dans mes demeures éternelles. Ah ! Si chaque âme pouvait comprendre que loin de mon Souffle d’Amour, elle ne peut prétendre ni à la plus haute dignité ni à la plus petite sainteté… alors sur terre ma gloire resplendirait sans tarder.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :