L’âme surnaturelle – Cénacle de la Divine Volonté (ASDE 050/2)

Août 2014                        CAPSULE No. 2

CÉNACLE VIVANT DE LA DIVINE VOLONTÉ

Mission d’Amour sans frontières

THÈME : COMMENT APPRIVOISER LE SILENCE

(Je vous encourage à lire un sujet par jour et de l’approfondir)

 

 

6ème jour – L’Âme surnaturelle

« SAIS-TU COMMENT MA VIE SE FORME DANS L’ÂME ? »

 

 

Jésus dit à Luisa :

« D’abord, ma Volonté Éternelle devient la volonté de l’âme, ensuite mes Palpitations dans son coeur conçoivent ma Vie en elle. L’AMOUR, les peines et tous les actes accomplis par l’âme dans ma Volonté forment en elle mon Humanité. Ces actes me font croître tellement dans l’âme que je ne peux rester caché et l’âme ne peut s’empêcher de SENTIR MA PRÉSENCE en elle... » (Tome 14, le 10 juillet 1992, p 59)

 

COMME C’EST BEAU ! Et j’étais tellement heureuse de lire un peu plus loin que Luisa explique de quelle façon elle perçoit Jésus en elle, c’est extraordinaire. Lisez ça attentivement :

 

« Je Le perçois presque visible, à la place où se trouve mon cœur. Parfois, je sens qu’Il prie et je prie avec Lui. Quand il souffre, je sens Sa Respiration, je Le sens dans ma propre respiration, au point que je suis portée à respirer au même rythme que Lui. Alors, parce que toutes les créatures sont contenues en Lui, je sens Sa Respiration diffusée, de même que Sa Vie dans tous les mouvements et les respirations des créatures; et je m’y diffuse à l’unisson avec Lui. … En d’autres occasions il dort et laisse en moi un silence profond…. Jésus seul peut dire ce qu’Il produit en moi. Je n’arrive pas à trouver les mots pour l’expliquer. » (Idem)

 

À la dernière Cène au moment de laisser les siens Jésus s’est écrié : « Celui qui m’aime sera aimé de mon Père et je l’aimerai et je me manifesterai à lui » (Jn 14,21)

 

COmment JÉSUS PEUT-IL SE manifester alors qu’il s’éloigne et s’en va pour toujours ?… Il peut le faire parce que la nouvelle révélation n’a pas besoin de sa présence physique. Elle ne sera plus faite des paroles de cette terre, elle se fera par une communication mystérieuse, personnelle et sans images entre l’âme et Lui. Ce sera la révélation donnée à l’être humain par l’Esprit-Saint …une révélation d’une clarté surnaturelle, éternelle et qui nous fera connaître le véritable visage du Père, du Fils et de l’Esprit.

 

« Quand l’âme s’imprègne, se préoccupe entièrement de Dieu et de tout ce qui lui appartient, Dieu se communique totalement à elle. Si au contraire, l’âme s’occupe tantôt de Dieu et tantôt d’autre chose, Dieu ne se communique à elle que partiellement. »

(Tome 4, le 23 mars 1902)

 

QUE FAUDRAIT-IL FAIRE POUR ATTEINDRE LA VIE IDÉALE DE L’ÂME ? Il faudrait vivre dans le SURNATUREL, c’est-à-dire ne pas agir naturellement. Il faudrait prendre conscience que Dieu est au plus intime de nous et tout faire avec Lui. On ne vivrait plus de choses naturelles … on les dépasserait parce que l’âme surnaturelle traite toute chose avec Dieu seulement. À ce moment-là la vie serait simplifiée et elle se rapprocherait de la vie des bienheureux. Tout pour elle serait réduit à l’unique nécessaire. Alors elle serait VRAIMENT LIBRE parce sa volonté serait fusionnée avec celle de Dieu.

 

Ce que Dieu a prévu pour nous autres va au-delà de ce qui est terrestre et des limites de la vie humaine. Dans la relation intime avec l’âme, Dieu dévoile ses Vérités Divines, non pas sous des termes humains, par des images humaines ou des symboles humains, mais en termes sans termes, en image sans images, en symboles au-delà de tout symbole. LA RÉVÉLATION est aux dimensions même de Dieu, c’est une révélation rapide, obscure et surnaturelle.

 

 

MÉDITATION (6ème jour)

 

La VIE A DEUX

Un exemple de la circulation de la vie entre deux personnes

Un couple marié depuis 72 ans subit un grave accident d’auto. Ils ont 90 et 92 ans. Amenés aux urgences, on constate leur état critique. Les médecins décident de les installer côte à côte aux soins intensifs, sur deux lits adjacents, pour qu’ils se tiennent par la main. Le mari meurt et sa femme une heure après lui, toujours en le tenant par la main. Le fils est consterné de voir que son père ne respire plus mais que son moniteur cardiaque fonctionne encore faiblement. C’est que sa femme le tenait par la main et le moniteur du mari captait son battement de cœur à elle. La vie de l’un a déteint sur l’autre jusqu’au bout. Il en est pareil dans la circulation de la vie durant le silence de la contemplation.

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :