Laudato Si – Sœur Beghe

Laudato Si' - Tout est connecté ! - Une semaine pour célébrer le 5e  anniversaire | The Society of Jesus

Lundi 7 septembre 2020

Laudato Si

Je suis le Maître des Cieux et, à cause de cette réalité considérable, Je suis le Maître de la vie, de la terre, des hommes et de tout ce qui est. Les animaux sont à Moi tout autant et bien qu’ils ne M’adorent pas, Je les conduis néanmoins dans leur quotidien. Je leur laisse leur liberté car toute créature a sa part de liberté mais la liberté des hommes est plus importante. Ils façonnent la terre que Je leur ai donnée mais, à cause du péché originel, ils ne lui font pas de bien. Ils la tarissent, ils l’exploitent de trop, ils se lassent du bien qu’elle leur donne et ils la rigidifient dans ce qu’ils désirent d’elle. La terre elle-même est diminuée à cause du péché originel, elle en est moins riche et les hommes l’appauvrissent encore.

Invitation à relire l'Encyclique "Laudato Si" du pape François - Paroisse  Sainte Jeanne d'Arc En Chinonais

L’encyclique du pape « Laudato Si » n’est pas exempte de vérités mais elle part du principe que sans les hommes, la terre serait naturelle or ce n’est pas exact. La terre a été abimée dans sa nature à cause du péché originel et tout le bien que l’homme pourrait lui faire ne lui rendrait pas sa richesse originelle. Le péché originel est oublié dans cette encyclique et la terre a un rôle différent : elle a été créée pour être l’environnement naturel de l’homme et il devrait l’exploiter avec mesure et soumission. Quand elle paraît riche, c’est une grâce de Dieu, quand elle est pauvre, c’est encore et toujours une grâce divine.

La terre existe pour les créatures qu’elle porte sur elle, elle n’a pas été créée pour diriger mais pour être dirigée. La terre est exploitable mais c’est la vertu de la créature qui doit l’exploiter, non sa cupidité. La créature est la maîtresse du sol, chaque échelon de la création étant subalterne au niveau qui lui est supérieur ; et le supérieur, l’homme, doit par elle honorer Dieu et Lui savoir gré de tout ce qu’Il a mis à sa disposition.

La gestion en bon père de famille est une gestion saine, propre mais non dite écologique, car la nature doit servir et non être servie. L’écologie est le retournement des valeurs naturelles. L’écologie ne peut exister pour elle-même, et l’homme qui prie recevra toujours de Dieu de quoi se nourrir, de quoi se vêtir, de quoi acquérir la sainteté. L’écologie a renversé la nature des choses : ayant soi-disant trop consommé, l’homme devrait maintenant se priver. Ce n’est pas ainsi que Dieu agit : il donne à qui Le prie, Il peut ne pas donner à celui qui ne prie pas. La nature a été créée par Dieu pour être le support environnemental de l’homme qui peut certes la détruire, mais ce qui est mauvais est de vouloir plus que ce qu’elle peut donner naturellement. Les engrais chimiques sont nocifs, les très grandes étendues qui ne peuvent être cultivées naturellement devraient être réduites afin que les familles puissent se nourrir de leurs propres productions ; la terre est pour l’homme, or elle a été industrialisée pour le profit et là où Mammon s’est manifesté, là est la mort de la nature.

Laudato Si aurait dû reprendre la loi divine et les desseins de Dieu, or cet écrit a été influencé par des positions humaines inexactes. Laudato Si est une encyclique, malheu-reusement, qui a omis le dessein divin et elle ne sera pas retenue dans le livre de la vie.

Comprendre une église : l'ambon, le pupitre réservé à la lecture de la  parole de Dieu

Que la Parole divine soit lue et acceptée, telle est la volonté de Dieu pour tout l’univers. Une parole non conforme à la direction de Dieu est à supprimer car tout ce qui ne vient pas de Dieu vient d’ailleurs. Or le « ailleurs » par rapport à Dieu est unique : c’est toujours le même ennemi qui, par de grandes ou moins grandes objections, déplaît à Dieu, ment et désobéit.

Le menteur est toujours présent sur la terre, ne l’oubliez pas, Mes enfants, il rôde cherchant qui dévorer, et la Sainte Eglise catholique est sa cible première. Tout ce qui la concerne le concerne mais, à l’inverse de Dieu, c’est pour son malheur, non pour son bonheur.

Il est devenu virulent en ce XXIe siècle et c’est pourquoi, J’ai désiré parler à Mes enfants par le support de ce site internet, qui est MON site et non celui de qui que ce soit d’autre.

Mes enfants, propagez-le, faites-le connaître, c’est Jésus-Christ qui vous parle et Il est la Vérité, la Voie, la Vie. Ce qu’Il vous dit est à lire, à relire, parce que les temps vont devenir difficiles, votre vie quotidienne sera chahutée, vos habitudes changées et vous-mêmes serez dans l’inquiétude.

Conservez votre ardeur dans la foi, elle seule vous gardera de toute méprise, elle seule vous apportera de l’assurance, elle seule sera votre ancre, votre port d’attache à la patrie céleste.

Je vous bénis, Mes enfants, Je vous aime et suis auprès de vous.

Source : https://srbeghe.blog/2020/09/07/laudato_si/

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :