Ils font le mal, toujours camouflé sous l’apparence du bien – dom Ottavio Michelini

Confidences de Jésus à ses prêtres

Don Ottavio Michelini

 

Ils font le mal, toujours camouflé sous l’apparence du bien

Précédemment, nous avons parlé de « l’Eglise de Satan », la Franc-maçonnerie, voulue et alimentée par de nouveaux prosélytes. Et combien n’en a-t-elle pas fait en ces dernières décennies ? Un très grand nombre parmi lesquels beaucoup de personnes de haut rang, soit dans le laïcat soit dans l’Eglise.

 

Ils sont tous bien organisés, avec des structures et des moyens de lutte adéquats, dont l’arme principale et le plus puissante est le maléfice, pris comme fait individuel ou pris comme arme de groupe, et tout cela naturellement par opposition à mon Eglise ; prosélytes qui sont persévérants et malignement zélés dans la poursuite du mal, toujours camouflé cependant sous l’apparence du bien.

C’est là une réalité dont il faut avoir conscience et connaissance pour savoir se défendre en y résistant par les moyens que l’Eglise met à la disposition de ses membres, moyens surabondants et d’une richesse que seule elle peut avoir. Mais, pour son grave détriment, il existe une presque totale ignorance chez la majorité de ses membres au sujet de la lutte en cours entre les puissances obscures et ténébreuses du Mal et les hommes qui en sont objet et victimes.

 

 

L’Eglise très riche en moyen de défense,

mais très pauvre en connaissance de l’Ennemi

 

Deux réalités donc en continuelle opposition ; mais l’une d’elle est toujours vigilante et bien exercée, dans un mouvement incessant tendant à circonvenir, piéger et frapper sans arrêt l’autre partie, qui, bien que très riche en moyens de défense est très pauvre en foi et en connaissance de l’ennemi : elle s’est en effet souciée bien peu de connaître sa puissance, sa nature et sa stratégie. La conséquence logique est que les ennemis de l’Eglise ont réussi à y pénétrer, éliminant les défenses, détruisant les forteresses, s’insinuant partout et s’emparant de positions stratégiques, occupant même plusieurs postes de commande aux plus hauts sommets. Or cette capitulation, faite d’ignorance, d’indifférence, d’apathie et d’anémie spirituelle, est le fruit de la plus colossale imposture de l’ennemi, puisque c’est le matérialisme qui a tout obscurci et est en train de tout obscurcir et qui prépare cette heure dont les signes prémonitoires se remarquent déjà à l’horizon.

 

 

Mon fils, il faut qu’au moins toux ceux qui portent le nom de chrétiens soient préparés, car depuis la création du monde invisible, c’est-à-dire depuis le combat entre les esprits demeurés fidèles à Dieu et ceux qui se révoltèrent, il ne s’est jamais vu un affrontement aussi terrible que celui qui se verra à l’heure de la purification, quand se reproduira cet effroyable et gigantesque conflit où seront engagés toutes les forces rassemblées au service de Satan dans son « Eglise » !

 

De tout cela, narquois et incrédules, tant d’hommes y compris beaucoup de ceux qui avaient été appelés à exercer les soldats de mon Eglise contre les puissances obscures de l’enfer, sont eux-mêmes maintenant fortement contaminés. En effet, il ne semble pas que leur vienne même à l’esprit ce qui en des temps désormais proches arrivera dans ce monde si atrocement trompé par l’insidieux artifice de celui qui est le père et le générateur de tout le mal et de tous les maux dont l’humanité souffre et souffrira, comme jamais elle n’en a souffert dans le passé…

 

 

Moi, Je suis l’Amour mais je suis aussi la Justice

 

Par ce message, J’ai voulu donner aux hommes de ce temps la vision réaliste et véridique des deux mondes qui s’affrontent mutuellement : le monde de la Lumière et celui des ténèbres, le monde de la Vie joyeuse et de la Vérité et celui de la mort de la grâce surnaturelle. Deux mondes impliquant un nombre si grand de créatures qu’aucun esprit humain n’est capable de comprendre…

 

L’humanité ne sait pas ce qui est suspendu sur sa tête et cela est terrible… Les hommes doivent savoir, doivent connaître… Voilà le pourquoi de ces messages ! Heureux ceux qui y accorderont foi !

 

Les villes corrompues de la Pentapole ne crurent aux prophètes, mais justement à cause de la dureté de leur cœur, elles furent détruites par un feu descendu du ciel… Elles croyaient pouvoir railler impunément Dieu, mais la Justice divine les frappa durement, au point de disperser au vent même la poussière de leurs os !

 

Moi, J’aime toutes mes créatures. Je les ai aimées tellement que pour elles et pour leur salut, Je n’ai pas hésité à mourir sur la Croix, car Je suis l’Amour, mais Je suis aussi la Justice.

C’est ce que doivent savoir tous ceux qui persistent dans leur aveugle obstination de refus et de résistance à l’Amour qui jusqu’ici a frappé inutilement à la pore de leur cœur !

 

Mon fils, prie ; ne me refuse pas, toi, ton amour et ta prière qui ne me resteront pas sans réponse.

 

Je te bénis et avec toi tous ceux que tu aimes.

 

23 novembre 1978

 

Livre disponible aux Ed. du Parvis

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :