Le grand naufrage, de Mark Mallett

Article du 21 octobre 2020

Traduction Pierre et les Loups

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Le 20 octobre 2020, Notre Dame serait apparue au voyant Brésilien Pedro Regis (qui jouit d’un large soutien de la part de son archevêque) et lui aurait confié un puissant message :

Chers enfants, le grand Navire (*) [subira] un terrible Naufrage ! C’est la [cause de] grandes souffrances pour les hommes et femmes de foi. Soyez fidèles à Mon Fils Jésus. Acceptez les enseignements du vrai Magistère de Son Église. Restez sur le chemin que je vous ai indiqué. Ne vous laissez pas contaminer par la boue des fausses doctrines. Vous êtes la possession du Seigneur et c’est Lui seul que vous devez suivre et servir…

— Lire le message complet ici.

(*) l’Église

Aujourd’hui [22 octobre], à la veille du Mémorial de saint Jean-Paul II, la Barque de Pierre vient de subir une secousse et commence à donner de la bande alors que les gros titres de la presse annoncent en chœur :

« Le Pape François dit « oui » aux contrats d’union civile pour les couples homosexuels,
en décalage avec la position du Vatican »

Dans un documentaire présenté aujourd’hui à Rome, François déclare :

Les homosexuels ont le droit de faire partie de la famille, ils sont les enfants de Dieu, ils ont le droit à une famille. On ne peut pas expulser quelqu’un d’une famille ou lui rendre la vie impossible à cause de cela.

Ces remarques sont suivies dans la vidéo par ces mots :

Ce que nous devons faire, c’est une loi de cohabitation civile, ils ont le droit d’être légalement couverts. J’ai défendu cela.— cf. famillechretienne.frcath.ch ; 21 octobre 2020

Il faut dire que, puisque les séquences brutes ne sont pas disponibles, il est difficile de savoir si ces déclarations sont reconstituées de manière cohérente en accord avec le contexte (c’est-à-dire que ses propos semblent avoir été édités). Cela dit, le contenu de la déclaration (traduction) semble confirmer ce que le titre suggère : François approuve les lois sur l’union ou la cohabitation civile pour les couples de même sexe. Si tel n’est pas le cas, une clarification du Vatican et du Saint-Père serait impérative.

L’enseignement de l’Église sur les unions de même sexe

Il faut préciser tout de suite que ce que l’on entend François dire dans ce documentaire, ou lors de précédents entretiens et déclarations improvisées, ne possède aucune valeur doctrinale du fait que ces paroles sortent du cadre de l’enseignement magistériel ordinaire (certainement, sa déclaration contre la mise à l’écart de ceux qui ont des tendances homosexuelles est juste et conforme à l’enseignement catholique ; voir plus bas). En tant que catholiques, il nous faut être très attentifs quant à ce fait fondamental que chacun des mots prononcés par un pape ne nécessite pas un « assentiment religieux » [1] à moins qu’ils ne relèvent de son Magistère ordinaire (autorité d’enseignement). Par exemple, lorsque Benoît XVI était pape, il a écrit le livre Jésus de Nazareth en déclarant clairement dans sa préface :

Il est clair que je n’ai pas besoin de dire expressément que ce livre n’est en aucune manière un acte du magistère, mais uniquement l’expression de ma quête personnelle de “la face du Seigneur” (Ps 26 [27]: 8).

— Benoît XVI, Jésus de Nazareth, Préface

Néanmoins, cela ne diminue en rien la stature et la fonction de l’homme qui parle et sa capacité à provoquer le scandale par des déclarations erronées ou ambiguës, même si ce ne sont que ses opinions. Il en va de même pour nous tous catholiques qui, en vertu de notre baptême, sommes appelés à être des témoins fidèles, aussi bien par la parole que par l’exemple. Mais combien cela est encore plus vrai pour la hiérarchie de l’Église :

… en tant que seul et unique magistère indivisible de l’Église, le pape et les évêques unis à lui portent la très grave responsabilité de faire en sorte qu’aucun signe ni enseignement ambigu ne proviennent d’eux, au risque de troubler les fidèles ou de les bercer d’un faux sentiment de sécurité.

— Gerhard Ludwig Cardinal Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ; First Thing, le 20 avril 2018

En ce qui concerne l’approbation des unions civiles comme alternative au mariage homosexuel, saint Jean-Paul II a validé les Considérations présentées par Joseph Ratzinger, à l’époque où il était cardinal, et la Congrégation pour la doctrine de la foi sur cette question :

Les lois civiles sont des principes structurants de la vie de l’homme au sein de la société, pour le bien ou pour le mal. Elles « jouent un rôle de grande importance et parfois déterminant dans la formation des mentalités et des habitudes ». Les formes de vie et les modèles qui y sont représentés, non seulement façonnent extérieurement la vie sociale, mais tendent à modifier la compréhension et l’évaluation des comportements dans les nouvelles générations. La légalisation des unions homosexuelles aurait donc comme résultat l’obscurcissement de la perception de certaines valeurs morales fondamentales et la dévaluation de l’institution matrimoniale… tous les fidèles sont tenus à s’opposer à la reconnaissance juridique des unions homosexuelles…

— Considérations à propos des projets de reconnaissance juridique des unions entre personnes homosexuelles ; n° 6, 10

Le Catéchisme est clair à cet égard :

L’homosexualité désigne les relations entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Elle revêt des formes très variables à travers les siècles et les cultures. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que « les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés ». Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.

— Catéchisme de l’Église catholique, n° 2357

Il est totalement de la prérogative de l’État d’accorder des avantages fiscaux à qui il le souhaite. Néanmoins, il existe des lois éthiques et iniques et l’Église a le devoir moral d’appeler l’État à agir conformément à la raison et à la justice.

… la loi civile ne peut entrer en contradiction avec la droite raison sans perdre sa force contraignante sur la conscience. Toute loi humaine est légitime dans la mesure où elle est conforme à la loi morale naturelle, reconnue par la droite raison, et dans la mesure où elle respecte, en particulier, les droits inaliénables de chaque personne.

— Considérations à propos des projets de reconnaissance juridique des unions entre personnes homosexuelles ; n° 6 (traduit depuis l’anglais)

De toute évidence, sur base de ces déclarations magistérielles, les catholiques ne peuvent soutenir aucune initiative qui soutiendrait les unions de même sexe. Que doit-on en conclure ?

Un volte-face ?

Ma boîte de réception déborde de mails de catholiques profondément inquiets et bouleversés par ce documentaire.

Crédit photo: National Catholic Register

D’une part, cette nouvelle déclaration est en contradiction avec les déclarations précédentes de François sur les unions homosexuelles :

La complémentarité de l’homme et de la femme, sommet de la création divine, est remise en question par « l’idéologie du genre » au nom d’une société plus juste et plus libre. Les différences entre homme et femme ne sont pas faites pour la confrontation ou la subordination, ajoute-t-il, mais pour la communion et l’engendrement, toujours à « l’image et la ressemblance » de Dieu. Sans ce don mutuel, aucun des deux ne peut se comprendre en profondeur. Le sacrement du mariage est signe de l’amour de Dieu pour l’humanité et du don de soi du Christ à son Épouse, l’Église.

— Discours devant les évêques de Porto Rico, 8 juin 2015 ; cf. cath.ch

Le Pape François a de nouveau critiqué la « théorie du genre » qui attaque « la différence » et est imposée selon lui par certains Etats comme unique voie culturelle… Cette théorie « veut saper l’humanité dans tous les domaines et dans toutes les déclinaisons éducatives possibles », s’inquiète le souverain pontife, estimant qu’elle est imposée « d’en haut par certains Etats comme seule voie culturelle possible à suivre »… Pour François, la théorie du genre « se propose implicitement de vouloir détruire à la racine le projet de création que Dieu a voulu pour chacun de nous: la diversité, la distinction. Faire devenir tout homogène, neutre ». « C’est l’attaque contre la différence, contre la création de Dieu, contre l’homme et la femme ».

— bfmtv.com ; 11 février 2020

En 2010, alors qu’il était archevêque de Buenos Aires, il s’est battu contre un projet de loi voulant légaliser le mariage homosexuel. Il déclara alors avec vigueur :

L’enjeu est l’identité et la survie de la famille: père, mère et enfants… Ne soyons pas naïfs: il ne s’agit pas seulement d’un combat politique. Il y a [dans ce projet] la prétention de détruire le plan de Dieu. Il faut y voir aussi le dessein du Démon, responsable du péché en ce monde, qui cherche sournoisement à détruire l’image de Dieu: un homme, une femme, qui reçoivent le mandat de croître, de se multiplier, et de dominer la terre.

— ncregister.com, 8 juillet 2010 ; cf. courrierinternational.com

Enfin, [en 2019] lors d’une rencontre avec le groupe italien Forum delle Famiglie (ndtr, une organisation italienne représentant des familles catholiques), le Pape François a fait des remarques largement rapportées dans des publications « gay » :

Il est douloureux de dire cela aujourd’hui : les gens parlent de familles variées, de différentes sortes de famille, mais la famille [composée d’un] homme et [d’une] femme, à l’image de Dieu, est la seule.

— gaytimes.co.uk ; kofc.org

Bien que l’enseignement de l’Église ne prête nullement à confusion, c’est bel et bien le cas de cet apparent volte-face.

Choisir l’Évangile

Les Evangiles

Cependant, l’idée selon laquelle vous devriez désormais « prendre parti » est une tromperie ; un mensonge venu tout droit du gouffre de l’Enfer pour diviser l’Église. Lorsque saint Paul a vu que Pierre ne « marchait par droit selon l’Évangile », il n’a pris aucun parti si ce n’est celui de l’Évangile. Et l’Évangile nous appelle à être des serviteurs les uns envers les autres. Cela signifie enseigner, s’exhorter et se corriger les uns les autres — y compris les papes.

… quand Pierre est venu à Antioche, je me suis opposé à lui ouvertement, parce qu’il était dans son tort… je vis que [celui-ci] ne [marchait] pas droit selon la vérité de l’Évangile…

Ga 2: 11-14

Le Pierre post-Pentecôte… est ce même Pierre qui, par crainte des Juifs, a contredit sa liberté chrétienne (Ga 2: 11-14) ; il est à la fois un rocher et une pierre d’achoppement. Et cela n’a-t-il pas été ainsi à travers toute l’histoire de l’Église que le Pape, successeur de Pierre, a été à la fois Petra et Skandalon — à la fois le rocher de Dieu et une pierre d’achoppement ?

– PAPE BENOÎT XVI, extrait de Das neue Volk Gottes, p. 80ff

Le conseil du cardinal Sarah à ce stade est encore plus d’à-propos.

Nous devons aider le Pape. Nous devons rester avec lui comme nous le ferions avec notre propre père.

— Cardinal Robert Sarah, 16 mai 2016, Lettres du Journal de Robert Moynihan

Être aux côtés du Pape ne signifie pas applaudir sans réfléchir tout ce qu’il dit ou fait, particulièrement quand il sème la confusion avec d’éventuelles conséquences éternelles. Selon les mots du cardinal Raymond Burke :

La question n’est pas d’être ‘pro-‘ Pape François ou ‘anti-‘ Pape François. La question est de défendre la foi Catholique, et cela signifie défendre l’Office de Pierre dont le Pape a la charge en tant que son successeur.

— Cardinal Raymond Burke, The Catholic World Report, 22 janvier 2018

Considérez le propre conseil de François :

J’aurais peur de me sentir plus important, vous savez ? Cela, j’en ai peur, à cause de la ruse du diable ! Il est rusé et vous donne l’impression que vous êtes au pouvoir, que vous pouvez faire ceci et cela… mais comme le dit saint Pierre, le diable rôde comme un lion rugissant. Dieu merci, je n’ai pas encore perdu ça, n’est-ce pas ? Et si jamais vous voyez que je l’ai perdu, dites-le moi s’il vous plaît ; dites-le moi ; et si vous ne pouvez pas me le dire en privé, dites-le moi en public, mais dites-moi : « Regardez, vous devriez changer ! Parce que c’est évident, n’est-ce pas ? »

— La Stampa, 17 septembre 2013

En attendant, les catholiques doivent se rappeler que la stabilité de l’Église ne repose pas sur des déclarations pontificales, aussi énormes soient-elles.

Les chrétiens doivent garder à l’esprit que c’est le Christ qui guide l’histoire de l’Église. Par conséquent, ce n’est pas l’approche du Pape qui détruit l’Église. Ce n’est pas possible : le Christ ne permet pas que l’Église soit détruite, pas même par un Pape. Si le Christ guide l’Église, le Pape de notre époque prendra les mesures nécessaires pour aller de l’avant. Si nous sommes chrétiens, nous devrions raisonner ainsi… Oui, je pense que c’est la cause principale, ne pas être enraciné dans la foi, ne pas être sûr que Dieu a envoyé le Christ pour fonder l’Église et qu’il accomplira son dessein à travers l’histoire, à travers toute personne qui se met à Sa disposition. C’est de cette foi dont nous avons besoin pour parvenir à poser un jugement juste sur toute personne et tout événement qui arrive, et je ne parle pas que du Pape.

— Maria Voce, présidente du mouvement [controversé] des Focolari, Vatican Insider, le 23 décembre 2017

Le grand naufrage

Néanmoins, je ne souhaite nullement diminuer la gravité de ce que l’on entend dans ce documentaire s’il s’agit, en réalité, d’une nouvelle position de François. Dans le message ci-dessus communiqué à Pedro Regis, Notre Dame parle du naufrage de la Barque de Pierre qui est cause de « grandes souffrances pour les hommes et femmes de foi ».

En 2005, j’ai écrit un article sur la question des unions homosexuelles qui, selon moi, serait l’une des causes principales d’une future persécution de l’Église (lire Persecution… and The Moral Tsunami). Plus important encore, il est question ici du salut des âmes — le fait d’approuver objectivement le péché mortel par le biais du droit civil, dans le but d’aider ceux ayant des inclinations désordonnées à ne pas se sentir « exclus ». L’amour doit être enraciné dans la vérité, sans quoi ce n’est qu’un mensonge trompeur. L’Église accepte toujours, toujours les pécheurs dans son sein, mais précisément dans le but de les libérer du péché.

… les hommes et les femmes ayant des tendances homosexuelles « doivent être accueillis avec respect, compassion, délicatesse. À leur égard, on évitera toute marque de discrimination injuste ». Ces personnes sont en outre appelées comme les autres chrétiens à vivre la chasteté. Mais l’inclination homosexuelle est « objectivement désordonnée » et les pratiques homosexuelles sont des « péchés gravement contraires à la chasteté ».

— Considérations à propos des projets de reconnaissance juridique des unions entre personnes homosexuelles ; n° 4

Ceux d’entre vous qui suivent les messages prophétiques sont bien conscients que des voyants aux quatre coins du monde ont annoncé que des événements majeurs commenceraient à se dérouler cet automne (lire Pourquoi maintenant ?). Au cours du seul mois d’octobre 2020, nous avons vu des dirigeants mondiaux décréter de sévères verrouillages tandis que d’autres, curieusement, appellent à une réinitialisation mondiale dans le but de « transformer » le monde. La Chine et les États-Unis sont dangereusement proches d’une guerre, des menaces étant émises tous les quelques jours. Et maintenant cette déclaration de François. Il me semble que des événements majeurs se déroulent déjà.

Quelle est l'importance des Anges dans le message prophétique de  l'Apocalypse ? | religiaodedeus.org

Un autre voyant, sur le site Compte à rebours vers le Royaume, dont nous continuons à discerner l’authenticité, est le prêtre canadien, Père Michel Rodrigue. Le 26 mars 2020, il écrit :

Cher peuple de Dieu, nous passons aujourd’hui une épreuve. Les grands événements de la purification commenceront cet automne. Préparez-vous grâce au Rosaire à désarmer Satan et à protéger notre peuple. Assurez-vous d’être en état de grâce et d’avoir fait votre confession générale auprès d’un prêtre catholique. La bataille spirituelle va commencer. Souvenez-vous de ces mots: Le mois du Rosaire [octobre] verra de grandes choses se produire. »

— Père Michel Rodrigue, countdowntothekingdom.com

Le 3 janvier 2020, Jésus a dit à la voyante américaine Jennifer :

Un grand effondrement se produira bientôt à travers le monde entier.

Et puis le 2 juin 2020 :

Mon enfant, l’effondrement a commencé, car l’enfer n’a pas de limites dans sa volonté de détruire autant d’âmes [que possible] sur cette terre. Car je vous dis que le seul refuge se trouve dans Mon Très Sacré Cœur. Cet effondrement continuera de se produire dans le monde entier. J’ai été réduit au silence pendant trop longtemps. Lorsque les portes de Mon Église restent fermées, cela ouvre à Satan et à ses nombreux compagnons la possibilité de provoquer une grande discorde aux quatre coins du monde. Quand l’humanité ne crie plus à l’injustice devant le meurtre de Mes tout petits, alors elle finit par ne plus non plus respecter la vie en dehors du sein maternel. Gardez votre chapelet à portée de main, car c’est la plus grande arme que vous ayez contre Satan. Il fuira à la seule récitation des grandes prières qui sont [dites] avec une véritable dévotion de cœur. Maintenant en marche ! Car une grande secousse va bientôt se produire et les incendies se multiplieront — Je suis Jésus, et Ma Miséricorde et Ma Justice prévaudront.

— countdowntothekingdom.com

À la voyante du Costa Rica, Luz de María de Bonilla, dont les messages ont reçu l’approbation ecclésiale :

La vie ne sera jamais plus la même ! L’humanité a obéi aux directives de l’élite mondiale et cette dernière continuera à flageller sans relâche l’humanité, ne vous donnant que de brefs moments de répit… Le moment de la purification arrive ; la maladie évoluera et apparaîtra sur la peau. L’humanité tombera encore et encore, flagellée par une science dévoyée ainsi que par le nouvel ordre mondial, qui est déterminé à rendre stérile toute spiritualité pouvant exister au sein de l’humanité.

— Archange Saint-Michel à Luz de Maria, 1er septembre 2020

Gisella Cardia | Twoja walka duchowa

Et à la voyante italienne Gisella Cardia, Jésus aurait dit :

Priez pour que la souffrance soit atténuée, car la lumière dans leurs cœurs est à présent éteinte. Mes enfants bien-aimés, l’obscurité et les ténèbres sont sur le point de descendre sur le monde ; je vous demande de m’aider même si tout doit s’accomplir — la justice de Dieu est sur le point de frapper… Vous avez présenté le bien comme s’il était le mal et le mal comme s’il était le bien… Tout est fini, mais vous ne comprenez toujours pas. Pourquoi n’écoutez-vous pas Ma Mère, qui vous accorde encore la grâce d’être près de vous ?

— Jésus Gisella Cardia, le 22 septembre26 septembre 2020

Avec Jésus dans la barque

Lors d’une méditation du Vendredi saint en 2005, le cardinal Ratzinger déclara que l’Église est comme…

… une barque prête à couler, une barque qui prend l’eau de toute part.

— Cardinal Ratzinger, le 24 mars 2005, méditation du Vendredi saint sur la troisième chute du Christ ; notredamedesneiges.over-blog.com

Aujourd’hui, il semble que la Barque de Pierre ait heurté un haut-fond…

Le temps présent est,
selon le Seigneur,
le temps de l’Esprit et du témoignage,
mais c’est aussi un temps encore marqué par la « détresse »
et l’épreuve du mal qui n’épargne pas l’Église
et inaugure les combats des derniers jours.
C’est un temps d’attente et de veille…
Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale
qui ébranlera la foi de nombreux croyants…
L’Église n’entrera dans la gloire du Royaume qu’à travers cette ultime Pâque
où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection.

— Catéchisme de l’Église catholique, n° 672, 675, 677

Mark Mallett
A Great Shipwreck

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :