Le grand mensonge du changement climatique, de Mark Mallett – 1ère Partie

J’ai reçu une lettre en juin 2017 d’un homme qui a travaillé pendant des décennies avec de grandes entreprises en tant qu’agronome et analyste financier agricole. Il m’écrivait ceci :

C’est à travers cette expérience que j’ai remarqué que les tendances, les politiques, la formation en entreprise et les techniques de gestion allaient dans une direction curieusement absurde. C’est cet éloignement de tout bon sens et de toute raison, qui m’ayant conduit à me poser certaines questions et à chercher la vérité, m’a mené à me rapprocher davantage de Dieu …

Traduction Pierre et les Loups

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Article du 1er juin 2017, publié pour la première fois en décembre 2015

LE MÉMORIAL DE
SAINT AMBROISE ET
LA VEILLÉE DU JUBILÉ DE L’ANNÉE DE LA MISÉRICORDE

Iconographie chrétienne : Ambroise de Milan

Partie 1

D’un côté, je ne suis pas surpris par ce qui se passe autour de nous — l ‘« éclipse complète de la raison » avec cette intolérance qui l’accompagne — puisque je me sens appelé à y préparer mes lecteurs depuis des décennies. D’un autre côté, je suis parfois surpris par l’ampleur avec laquelle l’humanité à notre époque à abandonné toute logique. Il y a un aveuglement réel, tangible et horrifiant aujourd’hui. Cela aide donc, de temps à autres, de recevoir un rappel de ce qui se passe actuellement.

Il y a quelque temps, j’ai rêvé d’un énorme tsunami s’approchant du rivage. C’était tellement réel et puissant que j’étais littéralement emporté dans ce cataclysme imaginaire. Ce n’est que plus tard dans la journée que je me suis souvenu de mon article Le Tsunami Spirituel sur la « puissance d’égarement » en cours et qui va en s’intensifiant au sujet de laquelle Saint Paul nous avait mis en garde. En effet, plus tard dans la matinée ce jour-là, j’ai reçu un courriel d’une de mes connaissances, un prêtre qui est un théologien solide et de grande renommée. « Comme tu le sais, écrivait-il, l’apostasie (l’esprit de rébellion) dont parle Paul dans 2 Thess 2: 3-8 est en train de devenir réalité devant nos yeux. C’est une question d’années avant que l’impie (l’Antéchrist) ne soit révélé au monde. »

Confusion et illusion

Dans certains de mes précédents écrits (tels que The Parallel Deception) depuis la renonciation du Pape Benoît XVI, j’ai partagé avec vous un puissant avertissement que j’ai reçu dans la prière sur une période de plusieurs semaines, selon lequel nous sommes « entrés dans des jours dangereux » et « une époque de grande confusion. » Mais ceci n’a rien de nouveau. Soeur Lucie de Fatima a parlé d’une « désorientation diabolique » imminente. Et Jésus a dit à la servante de Dieu Luisa Piccarreta :

A présent, nous sommes arrivés approximativement à la troisième période de deux mille ans, et il y aura un troisième renouveau. C’est la raison de la confusion générale, qui n’est rien d’autre que la préparation pour le troisième renouveau. Si dans le second renouveau, j’ai manifesté ce que Mon humanité a accompli et souffert, et très peu ce que Ma divinité accomplissait, aujoud’hui, dans ce troisième renouveau, après que la terre aura été purifiée et une grande partie de la présente génération détruite … Je réaliserai ce renouveau en manifestant l’action de Ma divinité au sein de Mon humanité.

– Journal XII, 29 janvier 1919; Vivre dans la Divine Volonté, Rév. Joseph Iannuzzi, note de bas de page n. 406 ; version française reprise du blog leraton-laveuretl-aigle.blogspirit.com

En gardant à l’esprit que « avec le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans comme un jour » (2 P 3: 8), le prophète Osée a écrit :

Venez, retournons vers le Seigneur ! il a blessé, mais il nous guérira ; il a frappé, mais il nous soignera. Après deux jours, il nous rendra la vie ; il nous relèvera le troisième jour : alors, nous vivrons devant sa face.

Os 6: 1-2

Face aux abus, les évêques de France s'engagent à de profondes  transformations - Vatican News

Tout cela pour dire : ne paniquez pas et ne perdez pas votre espérance en voyant cette confusion s’intensifier et se propager de plus en plus largement. Vous devez avoir une foi invincible en Jésus. Comme disait ce prêtre plus haut, je pense que nous commençons à voir les premiers signes de cette force d’égarement dont parlait Saint Paul et qui est la conséquence directe de L’Heure de l’Impiété à laquelle nous vivons aujourd’hui.

… le jour du Seigneur [n’est pas encore] arrivé … il faut que vienne d’abord l’apostasie, et que se révèle l’Homme de l’impiété … C’est pourquoi Dieu leur envoie une force d’égarement qui les fait croire au mensonge ; ainsi seront jugés tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui se sont complus dans le mal … du fait qu’ils n’ont pas accueilli l’amour de la vérité, ce qui les aurait sauvés.

2 Thess 2: 2-3, 11, 10

Nous devons être conscients — pas effrayés, mais conscients — de ce qui se passe au-delà de la surface de certains événements. Ici, je vais me concentrer sur deux d’entre eux : le Pape François et le « changement climatique. » Soyez attentifs — vous comprendrez où tout cela nous mène …

Le Pape François et le « Changement climatique »

L’un des mensonges les plus dangereux en ce moment, à mon avis, est la suspicion soutenue par un nombre croissant de Catholiques que le Saint-Père serait un anti-pape. Cette suspicion a été alimentée davantage encore par le fait que le Pape François semble donner de la voix à la théorie du « réchauffement climatique » provoqué par l’homme. Dans sa récente encyclique il écrit :

… de nombreuses études scientifiques signalent que la plus grande partie du réchauffement global des dernières décennies est due à la grande concentration de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane, oxyde de nitrogène et autres) émis surtout à cause de l’activité humaine … La même logique qui entrave la prise de décisions drastiques pour inverser la tendance au réchauffement global, ne permet pas non plus d’atteindre l’objectif d’éradiquer la [misère].

– Laudato si ‘, n° 23, 175

En effet, selon l’agence de presse Reuters, le Pape François est allé jusqu’à dire récemment que, si rien n’est fait à Paris par rapport au réchauffement climatique, le monde sera « à la limite du suicide ».

Ettore Ferrari / Piscine Photo via AP

Bien sûr, le changement climatique est une réalité. Une réalité que la terre connaît depuis ses origines. Cependant, la question ici est de savoir si nous assistons à un « réchauffement climatique d’origine humaine. » Puisque c’est une question de science, il n’est pas nécessaire d’être d’accord avec l’opinion du Pape sur le sujet, même si cela figure dans une encyclique. La raison en est que la science ne fait pas partie de la mission que le Christ a confiée à son Eglise. Bien que je sois entièrement d’accord avec le Pape concernant le fait que l’humanité provoque des dommages irréversibles à la planète (lire The Great Poisoning), il nous faut être plus prudents quand il s’agit d’accepter la théorie du « réchauffement climatique » comme un fait « établi. » En fait, je pense que le « réchauffement climatique » est une distraction diabolique par rapport aux dommages réels qui sont provoqués à la planète à travers des pratiques agricoles non durables et essentiellement par « le terrorisme pratiqué par les grandes corporations » qui fait passer les profits avant la santé de la planète. Et pourtant, nous n’entendons pas un mot de la part des dirigeants du monde sur ces crises qui sont bien réelles. Oui, suivez les traces que laisse l’argent derrière lui et vous comprendrez pourquoi.

Maintenant, je tiens à faire remarquer que François n’est pas le premier Pape à commenter des sujets scientifiques controversés. Saint Jean-Paul II a également mis en garde contre « la destruction de la couche d’ozone » dans un message pour la célébration de la Journée Mondiale de la Paix :

La destruction progressive de la couche d’ozone et l’ « effet de serre » qu’elle provoque ont atteint désormais des dimensions critiques par suite du développement constant des industries, des grandes concentrations urbaines et de la consommation d’énergie. Les déchets industriels, les gaz produits par la combustion des carburants fossiles, la déforestation incontrôlée, l’usage de certains types de désherbants, de produits réfrigérants et de combustibles de propulsion, tout cela, on le sait, nuit à l’atmosphère et à l’environnement … Alors que, dans certains cas, les dégâts sont désormais irréversibles, dans bien d’autres cas, ils peuvent encore être contrôlés. C’est donc un devoir pour toute la communauté humaine – pour les individus, les Etats et les Organisations internationales – de prendre au sérieux leurs responsabilités.

1er janvier 1990 ; vatican.va

Bien que cette « crise » semble avoir été évitée, il est débatu aujourd’hui pour savoir s’il s’agissait ou non d’un cycle naturel (observés bien avant que les « CFC », aujourd’hui interdits, ne soient utilisés comme réfrigérants), ou d’un plan pour enrichir les professionnels de l’environnement et les entreprises chimiques.

Mais l’essentiel est ici : François et Jean-Paul II ont tous deux correctement identifié que l’humanité pollue l’environnement. (lire The Great Poisoning) Voilà la véritable crise environnementale : ce que nous déversons dans nos océans et notre eau douce ; ce que nous pulvérisons sur nos plantes et notre sol ; ce que nous libérons dans l’atmosphère au-dessus de nos villes ; quels produits chimiques nous ajoutons à nos aliments ; ce que nous injectons dans nos corps ; comment nous manipulons les gènes, etc.

La violence qu’il y a dans le coeur humain blessé par le péché se manifeste aussi à travers les symptômes de maladie que nous observons dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans les êtres vivants.

– PAPE FRANCOIS – Laudato si ‘, n° 2

Mais apparemment, le « réchauffement climatique d’origine humaine » — pas cet empoisonnement dont parle le Pape François, ni le terrorisme islamique, ni encore la dette qui paralyse nos nations, ni même la « troisième guerre mondiale » ou les cyberattaques — apparaît comme étant « la plus grande menace pour les générations futures, » selon les mots de l’ancien Président Obama. (cf. CNSnews.com ; Jan. 20th, 2015)

… comme si des terroristes musulmans passaient leur temps à concevoir des plans infâmes en Syrie pour rejeter du dioxyde de carbone dans l’atmosphère, tout en maudissant la nouvelle Alliance Mondiale Contre les Pets de Vache.

– Ben Shapiro, le 30 novembre 2015 ; Brietbart.com

Oublions ce genre de sarcasme. Il nous suffit de remettre sereinement en question le réchauffement climatique d’origine humaine, d’examiner d’autres opinions ou d’explorer des rapports scientifiques allant dans un autre sens pour être considérés comme des « négationistes » ou des « climatophobes. » (voir The Reframers) Comme le rapporte The Australian, (cf. climatedepot.com) Il y a un « Appel pour que les délégués ayant des opinions contraires soient éjectés des pourparlers de l’ONU. » Est-ce moi, ou est-ce l’approche la moins scientifique dont vous ayez jamais entendu parler ? Les mots de St Paul me viennent à l’esprit :

… le Seigneur, c’est l’Esprit, et là où l’Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté.

2 Cor 3: 17

Que ceci soit le premier indice qu’il y a peut-être un autre esprit opérant à cette heure de l’histoire. Aussi, laissons le Saint-Père un moment et analysons « la plus grande menace pour les générations futures. »

Le coup de froid du réchauffement climatique

J’ai passé huit ans dans le journalisme télévisé ; j’ai reçu la nommination du meilleur documentaire canadien de l’année 1997. (cf. What in the World is Going On ?) Je dis cela parce que je me suis toujours efforcé à cette époque, et encore aujourd’hui, d’être objectif ; d’examiner soigneusement les revendications et les faits, qu’ils soient religieux ou temporels.C’est pourquoi l’adhésion inconditionnelle à la théorie du réchauffement climatique « d’origine humaine », sans aucune place pour la moindre contestation, est inquiétante. La raison en est que l’origine de cette hypothèse et les preuves scientifiques qui se trouvent derrière sont à la fois douteuses et obscures. Commençons par la science …

On nous dit qu’il est établi que « 99,5% des scientifiques et 99% des leaders mondiaux » sont d’accord pour dire que le réchauffement climatique est d’origine humaine. (Président Barack Obama, 2 décembre 2015, CNSnews.com) Et pourtant, les scientifiques du changement climatique ont été pris en flagrant délit de falsification de données dans le tristement célèbre scandale « Climategate » qui a rapidement été balayé sous le tapis. [1] De plus, comme le soulignait récemment dans le Washington Times le Président de la Commission des Sciences, de l’Espace et de la Technologie de la Chambre des Représentants des États-Unis, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA – en français : l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique) exclut délibérément des données satellite cruciales de ses projections climatiques.

Les données satellite atmosphériques, considérées par beaucoup comme étant les plus objectives, n’ont clairement montré aucun signe de réchauffement au cours des deux dernières décennies. Ce fait est bien documenté, mais a été embarrassant pour une administration déterminée à faire adopter des régulations environnementales coûteuses.

– Lamar Smith, The Washington Times, 26 novembre 2015

Mise à jour (4 février 2017) : A présent, « il y a des preuves inroyables que l’organisation qui est la principale source de données climatiques (NOAA) s’est empressée de publier un document historique exagérant le réchauffement climatique et qui avait pour but d’influencer l’accord historique de Paris sur le climat. » [2] Et ceci de la part du Dr John Bates, qui était le principal scientifique du National Climatic Data Center (centre national de collecte des données météorologiques) de la NOAA. [3] Pourquoi ? Pourquoi des scientifiques et des politiciens inventeraient-ils des données ou adopteraient-ils une position dictatoriale concernant la théorie du changement climatique d’origine humaine ? Une réponse surprenante fut directement donnée par le cofondateur de Greenpeace, un groupe écologiste radical.

Le changement climatique est devenu une force politique puissante pour de nombreuses raisons. D’abord, c’est universel ; on nous dit que tout sur Terre est menacé. Deuxièmement, il invoque les deux motivations humaines les plus puissantes : la peur et la culpabilité … Troisièmement, il existe une puissante convergence d’intérêts entre les principales élites qui soutiennent le « récit » du changement climatique. Les écologistes propagent la peur et recueillent des dons ; les politiciens nous font croire qu’ils cherchent à sauver la Terre de la catastrophe ; les médias s’en donnent à coeur joie du sensationnalisme et des conflits en tous genres ; les institutions scientifiques collectent des milliards de dollars en subventions, créent de nouveaux départements et attisent une frénésie de scénarios effrayants ; les entreprises veulent « montrer mains vertes » et obtenir d’énormes subventions publiques pour des projets qui représenteraient autrement des pertes économiques, tels que les parcs éoliens et les panneaux solaires. Quatrièmement, la gauche considère le changement climatique comme un moyen parfait de redistribuer les richesses des pays industrialisés vers les pays en voie de développement et vers la bureaucratie de l’ONU.

– Dr Patrick Moore, PhD, co-fondateur de Greenpeace ; « Pourquoi je suis un sceptique du changement climatique », 20 mars 2015 ; new.hearttland.org

Dans un nouveau documentaire intitulé « Climate Hustle » (l’arnaque du Réchauffement climatique), une trentaine de célèbres scientifiques et experts du climat se sont levés pour contester les affirmations souvent frauduleuses et l’approche non scientifique du changement climatique. En fait, plusieurs scientifiques très respectés, étudiant les cycles à long terme et énigmatiques du système solaire, suggèrent que la Terre pourrait se diriger vers une période de refroidissement climatique, pour ne pas dire une mini-période glaciaire. [4] Mais ces études scientifiques sont le plus souvent ignorées. L’une des raisons est qu’il n’y a pas d’argent à se faire sur le « refroidissement climatique ». Par ailleurs, à la fin de l’année 2017, une nouvelle étude à partir de données satellite ne montre aucune accélération du réchauffement climatique sur les 23 dernières années. [5]

National Climatic Data Center — Wikipédia

Mise à jour : Le National Climatic Data Center (NOAA) a été surpris en train de traffiquer les chiffres, de truquer les données relatives aux températures extrêmement froides qui ont balayé l’Amérique du Nord en 2017-2018 : « NOAA a ajusté les températures du passé pour les faire paraître plus froides qu’elles ne l’étaient et les températures récentes pour apparaître plus chaudes qu’elles ne l’ont été. » (cf. Brietbart.com)

A suivre…

Mark Mallett

[1] cf. “Climategate, the sequel : How we are STILL being tricked with flawed data on global warming” ; The Telegraph
[2] cf. ailonline.com, 4 février 2017
[3] cf. science.house.gov
[4] cf. “L’activité étrange du Soleil risque de provoquer une nouvelle ère glaciaire”, 12 juillet 2013 ; The Irish Times ; voir aussi The Daily Caller
[5] cf. The Daily Caller, 29 nov. 2017
[6] cf. theglobeandmail.com
[7] cf. LifeSiteNews.com, Dec. 2nd, 2015
[8] cité par Terence Corcoran, “Global Warming: The Real Agenda,” Financial Post, 26 décembre 1998 ; du Calgary Herald, 14 décembre 1998
[9] cf. The National Review, August 12th, 2014
[10] cité dans le The National Review, 21 août 2014 ; cité dans The National Journal, 13 août 1988
[11] cf. discours.vie-publique.fr
[12] lire The Great Poisoning ; et aussi your newswire.com et geoengineeringwatch.org
[13] cf. ZENIT, 4 décembre 2015

Un avis sur « Le grand mensonge du changement climatique, de Mark Mallett – 1ère Partie »

  1. C’est un fake il y a longtemps que nous aurions dû prendre conscience de cela peut-être déjà dans les années 1960 mais je ne sais pas du tout pour le reste bien entendu c’est un bouleversement tous azimuts que l’on regarde n’importe où il est important qu’il y ait creusetde la purification divine….. Je pense qu’il a un combat chacun de faire du mieux qu’il peut en justement ne pensant que le temps présent puisque le reste n’existe pas Diru n’a-t-ll pas dit
    JE SUIS CELUI QUI EST.
    Donc,vivons chacun l’un vers l’autre avec ce Rosaire puissant, véritable arme contre la confusion totale dans laquelle chaque chrétien ou non croyant en sera imbibé…. Ne se sont pas de dire Jésus j’ai confiance en Toi.
    Aimons de tout notre cœur et de toute notre force Celui Qui nous a créés, Son Fils et surtout demandons l’aide de l’Esprit Saint….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :