« Cette consécration me sera faite lorsque des événements sanglants seront désormais en voie de réalisation » – 3ème Partie

Article publié le mercredi 18 août 2021

Voici quelques messages de Notre Dame adressés au Père Stefano Gobbi, dans lesquels la Sainte Vierge confirme que le Ciel attend toujours la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé (ainsi que notre propre consécration personnelle). Nous y verrons également les liens entre cette demande de Consécration et le 3ème Secret de Fatima, dont la mission prophétique, d’après Benoît XVI, n’est pas achevée.

3ème Partie

Le Plan de Fatima

Source : The Fatima Center

Introduction

Ce qui suit est un plan qui relate, de manière condensée, les événements-clés de la longue saga à la suite des Apparitions de la Mère de Dieu à Fatima en 1917, où Elle a confié à trois jeunes bergers – Lucie, Jacinthe et François – un profond Message, un terrible avertissement et une glorieuse promesse à l’Eglise et à toute l’humanité. La saga de Fatima continue aujourd’hui et semble parvenir à son chapitre final.

Mais pourquoi faut-il, pourrait-on se demander, tenir compte de cette « apparition » soi-disant « privée » ? La réponse, c’est qu’elle n’est pas privée, mais qu’elle concerne, au contraire, sur toute la surface de la terre, tout homme, toute femme et tout enfant. Comme nous l’a dit le Pape Jean Paul II, le Message de Fatima « s’adresse à tout être humain » (Homélie de Fatima, 13 mai 1982). Dans un discours à Fatima en 2010, le Pape Benoit XVI a également déclaré : « Il se trompe celui qui croit que la mission prophétique de Fatima est terminée ».

Le Cœur Immaculé de Marie - Wikiwand

Et quelle est cette mission prophétique ? Rien de moins que le salut de millions d’âmes et la suppression d’un châtiment divin pour le monde entier dont on voit les effets dans cette partie du Troisième Secret qu’a publiée le Vatican en l’an 2000 : la vision d’un futur Pape exécuté sur une colline près d’une cité dévastée remplie de cadavres.

« Si Mes requêtes sont honorées, la Russie sera convertie et l’on aura la paix ». C’est ce que la Sainte Vierge a promis à Fatima si le Pape et les Evêques consacraient cette nation à Son Coeur Immaculé. Mais, presque cent ans plus tard, cette consécration n’a pas encore été faite et nous voilà face aux conséquences d’avoir failli à honorer la requête de la Vierge. « Sinon, elle (la Russie) répandra ses erreurs à travers le monde, causant guerres et persécutions contre l’Eglise. Les bons seront martyrisés; le Saint Père aura beaucoup à souffrir; plusieurs nations seront anéanties. » Plusieurs nations seront anéanties. Pas seulement conquises ou ravagées par la guerre, ce qui est déjà un mal, mais encore disparues de la surface de la terre (*).

Il ne faut pas croire que la fin de la Seconde Guerre Mondiale marquait la fin des guerres mondiales. « Même aujourd’hui, après le second échec d’une guerre mondiale », disait le Pape François […], « on peut parler peut-être de troisième guerre, fragmentée, avec crimes, massacres et destruction. »

(*) Note de Pierre et les Loups : selon moi, cet anéantissement peut également s’interpréter dans le sens de la perte de nos souverainetés nationales. Si nos nations perdent leur souveraineté et deviennent des blocs de la nouvelle URSS (la première Bête ou Nouvel Ordre Mondial dont le siège, selon Jacques Attali lui-même, serait à Jérusalem), elles sont anéanties et disparaissent de facto en tant que nations sans nécessairement être détruites physiquement.

Le message de Notre-Dame de Fatima - Vers Demain

Pourquoi faudrait-il tenir compte du Message de Fatima ? Le Pape Jean Paul II, dans un discours à Fatima en 1982, a donné à cette question une réponse définitive : « Le Message de Notre Dame à Fatima demeure toujours approprié – même encore plus approprié qu’il y 65 ans – Il est encore plus urgent. »

Le successeur de Pierre nous apparaît ici également comme témoin de l’immensité de la souffrance humaine, témoin des menaces presque apocalyptiques qui se profilent au-dessus des nations et de l’humanité dans son ensemble.

Si vous avez le souci du destin du monde, de votre nation, de votre communauté, de votre famille et de vous-même, alors il est essentiel pour vous de lire ce qui suit. Comme elle-même, la Mère de Dieu, l’a déclaré à Fatima, c’est par l’accomplissement de sa requête que s’accomplira la glorieuse promesse qu’elle a faite à l’Eglise et au monde.

« A la fin, Mon Coeur Immaculé triomphera. Le Saint Père Me consacrera la Russie et elle sera convertie et sera accordée au monde une période de paix. »

Oui, à la fin, le Cœur Immaculé de Notre Dame triomphera. Mais que le monde évite le grand châtiment de l’anéantissement des nations, cela dépend si l’accomplissement de Sa Requête pour la Consécration de la Russie se fait en temps voulu.


« Fais savoir à mes ministres que puisqu’ils suivent l’exemple du Roi
de France en remettant à plus tard l’exécution de Ma Requête, ils le suivront
dans son infortune [la mort du Pape].

Lire la suite dans le document « Le Plan de Fatima »

Il est intéressant de lire également dans ce document (page 25) ce qui y est dit au sujet de deux papes dont l’un, dans le 3ème Secret de Fatima est décrit comme « un Évêque vêtu de blanc », ce qui confirmerait que ce secret concerne notre époque :

En ce qui concerne « l’Evêque vêtu de Blanc », le texte de Soeur Lucie à propos de la vision déclare que les voyants ont eu seulement « l’impression que c’était le Saint Père. » […] Ensuite, le même texte cite cependant sans ambiguïté « Le Saint Père » pour celui qui est exécuté par une bande de soldats.

Notre Dame parle-t-elle donc de deux personnes différentes: un Evêque en blanc qui a seulement l’apparence du Pape [*], et un autre, le Saint Père, qui est nettement exécuté ? S’il est certain que « l’Evêque vêtu de blanc » soit le Pape, pourquoi Soeur Lucie écrirait-elle que les voyants ont seulement eu « l’impression » que c’était le Pape ?

[*] Note de Pierre et les Loups : cela ne signifie pas que François n’est pas Pape mais que dans la Providence divine, il possède une mission particulière qui le distingue des papes qui l’ont précédé. Ce qui expliquerait aussi le nom de « Pierre le Romain » qui distingue le dernier pape de tous ceux qui l’ont précédé (tout en faisant partie de la liste des papes), dans la prophéties des derniers papes de saint Malachie. Rappelons-nous que Benoît XVI a dit renoncer à sa charge active (en tant qu’Evêque de Rome) mais (implicitement) non pas à sa charge passive. Il reste donc Pape. (Lire Le pape François, l’évêque de Rome avant tout)

… l’Ange, indiquant la terre avec sa main droite, dit d’une voix forte: Pénitence! Pénitence! Pénitence! Et nous vîmes dans une lumière immense qui est Dieu — “Quelque chose de semblable à la manière dont se voient les personnes dans un miroir quand elles passent devant” — un Évêque vêtu de Blanc, “nous avons eu le pressentiment que c’était le Saint-Père”. Divers autres Évêques, Prêtres, religieux et religieuses montaient sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts, comme s’ils étaient en chêne-liège avec leur écorce; avant d’y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d’un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu’il trouvait sur son chemin; parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches; et de la même manière moururent les uns après les autres les Évêques les Prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes. Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges, chacun avec un arrosoir de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s’approchaient de Dieu.

— Le Message de Fatima, 13 juillet 1917 ; vatican.va

Beaucoup d’encre a coulé au sujet de la possibilité que le 3ème Secret de fatima n’ait pas encore été intégralement révélé (voir notamment dans le document PDF « Le Plan de Fatima »). Il me semble évident que Satan — agissant notamment par le biais des loups au sein du Vatican — a tout intérêt à nous faire croire que le 3ème Secret fait partie du passé (ce qu’a démenti Benoît XVI) et que la Russie a bien été consacrée pour que surtout rien ne soit jamais entrepris pour que cette consécration se fasse tel que le demande le Ciel. Car dans ce cas cela signifierait immédiatement la fin du règne de Satan. Mais nous savons que cette consécration se fera — tardivement mais elle se fera — que le Cœur Immaculé de Marie finira par triompher et que Dieu accordera au monde un temps de paix.

Le troisième secret de Fatima | *Messages-Prophéties-Par les Saints et les  Prophètes ......Myriamir(1)

Quant à savoir si ce 3ème Secret a été ou non intégralement révélé en l’an 2000, il me semble que ces paroles de Jean-Paul II nous permettent assez clairement de le dire :

S’il y a un message dans lequel il est dit que les océans inonderont des parties entières de la terre ; que, d’un moment à l’autre des millions de personnes périront… il ne sert plus à rien de vouloir publier ce message secret … (Le Saint Père prit son Rosaire et dit 🙂 Voici le remède contre toutes ces calamités ! Priez, priez et ne demandez rien d’autre. Mettez tout dans les mains de la Mère de Dieu !

— Fulda, Allemagne, novembre 1980, publié dans le magazine allemand Stimme des Glaubens ; lire Fatima, et la Grande Secousse

Il est probable que ce secret, hormis le fait d’annoncer la perte massive de la foi, décrit de façon concrète les catastrophes qui finiraient par se produire sur terre si le monde ne revient pas d’urgence vers Dieu. Pour autant, le Saint Père a probablement estimé préférable de ne pas dévoiler cette partie pour éviter que les fidèles et le monde n’y accordent un intérêt purement sensationnaliste, passant du coup à côté du cœur de ce message qui est l’appel à la pénitence et à la conversion personnelle et collective.

Pénitence! Pénitence! Pénitence!

Pourquoi faire pénitence ?

Rappelons aussi ces mots de Benoît XVI le 11 mai 2010, au cours d’un pèlerinage au Sanctuaire de Fatima au Portugal. Dans l’avion qui le transportait au Portugal, le Pape répond à une question sur le Troisième Secret. Le Secret, révèle-t-il, va…

« … bien au-delà de cette grande vision de la souffrance du Pape », c’est-à-dire, parle de « réalités futures de l’Eglise qui apparaissent et se dévoilent peu à peu. » (…) « Au-delà du moment indiqué dans la vision, ce qui se dit, ce qui se voit, c’est la nécessité d’une passion de l’Eglise. » (…) « Les attaques contre le Pape et l’Eglise ne proviennent pas de l’extérieur seulement mais les souffrances de l’Eglise viennent précisément de l’intérieur de l’Eglise, des péchés qui existent dans l’Eglise. On a toujours connu cela, mais aujourd’hui, nous le voyons de manière effroyable: la plus grande persécution de l’Eglise ne vient pas d’ennemis extérieurs, mais elle dérive du péché dans l’Eglise. »

Cette réponse du Pape révèle des éléments du Secret qui n’apparaissent pas dans la vision en elle-même et qu’il faut donc trouver dans le texte d’accompagnement dont on a déjà démontré l’existence (lire « Le Plan de Fatima »), où la Vierge explique, en Ses propres termes, la signification et le contexte historique de la vision.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :