J’ai besoin de secours. Padre Pio

Ils ont vu le purgatoire

Un ouvrage de Jean Mathiot

J’ai besoin de secours.
Padre Pio
(1887-1968) Italie. Saint Giovanni Rotondo

Padre Pio confia à l’abbé Anastasio : « Un soir, pendant que je priais, seul au sanctuaire, j’entendis un bruissement ; je vis ensuite un jeune moine affairé autour du maître-autel, époussetant les candélabres et rangeant les porte-bouquets. J’étais convaincu que c’était le moine Leone. Comme c’était l’heure de dîner, je m’approchai de la balustrade et luis dis : « Le moine Leone va-t-il dîner ? Ce n’est plus l’heure d’épousseter et de ranger l’autel. » « Je ne suis pas le moine Leone. » Qui donc es-tu ? lui demandai-je. Il me répondit : « Je suis votre confrère ; j’ai fait mon noviciat ici. Par obéissance, je dois tenir le maître-autel propre et y mettre de l’ordre pendant un an. En de nombreuses occasions, malheureusement, j’ai manqué de respect envers Jésus, au Saint-Sacrement, en passant devant l’autel sans m’incliner. Par suite de ce manquement, je suis encore au purgatoire. Dieu, dans sa bonté infinie, m’envoie chez vous parce que vous êtes en mesure d’établir jusqu’à quand je devrai souffrir dans ces flammes d’amour. Je me recommande à vous… » Pensant me montrer généreux envers cette âme souffrante, je lui dis : « Tu resteras jusqu’à demain matin, à l’heure de la messe conventuelle. » Mais l’âme s’écria : « Cruel ! », puis disparut. Je ne pourrai jamais oublier ce cri, qui m’atteignit au cœur. En effet, au lieu d’obtenir aussitôt à cette âme le Paradis, je l’ai condamnée à une autre nuit de purgatoire. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :