La prophétie d’Isaïe au sujet du communisme mondial, de Mark Mallett – 2ème Partie

Il y a plus de 2700 ans, Isaïe fut l’un des prophètes majeurs à avoir annoncé la future Ère de Paix. Les premiers Pères de l’Église citaient souvent ses œuvres en parlant d’une future « période de paix » sur terre — qui précéderait la fin du monde — telle que l’a également annoncée Notre Dame de Fatima.

Traduction Pierre et les Loups

2ème Partie

Article publié le 17 juillet 2020 sur le site de l’auteur

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Le plan en temps réel

En effet, cet agenda radical de « destruction complète de tout l’ordre religieux et politique mondial » se déroule comme prévu. Le plan d’action des Nations Unies baptisé Agenda 21, initié par l’écologiste radical et influent Maurice Strong et signé par 178 pays membres, a été repris et remanié dans le cadre de la feuille de route actuelle : Agenda 2030. L’Agenda 21 appelait à l’abolition de la « souveraineté nationale » et la dissolution des droits de propriété.

Action 21 : « Les terres… ne peuvent être traitées comme un actif ordinaire, contrôlé par des individus et soumis aux pressions et à l’inefficience du marché. La propriété foncière privée est également le principal instrument d’accumulation et de concentration de la richesse et contribue donc à l’injustice sociale ; si elle n’est pas maîtrisée, elle pourrait devenir un obstacle majeur à la planification et à la mise en œuvre des programmes de développement. »

— « Alabama Bans U.N. Agenda 21 Sovereignty Surrender », 7 juin 2012 ; investors.com

Je suis sûr que le prophète Isaïe nous avertirait avec force s’il était parmi nous aujourd’hui. Surtout quand on considère ce qui se passe de nos jours sous le couvert de la pandémie du COVID-19 et des mesures radicales de confinement et de mise en quarantaine au nom du « bien commun » : l’un des plus grands transferts de richesse de l’histoire. L’analyste de marché, Jim Cramer, fait remarquer que les entreprises et le marché boursier prospèrent de façon douteuse tandis que les petites entreprises « tombent comme des mouches ». [7] La raison en est que la Réserve fédérale (la Banque centrale des États-Unis) et d’autres banques centrales à travers le monde « impriment de l’argent » afin de racheter la dette publique et privée, cachant de ce fait ce qui se passe réellement — l’effondrement de l’économie mondiale et un flux régulier d’actifs vers la Banque centrale. En avril, Bloomberg a rapporté que la Réserve fédérale « achète 41 milliards de dollars d’actifs quotidiennement » ; les analystes de la banque américaine Morgan Stanley estiment que la Réserve fédérale, la Banque centrale européenne, la Banque du Japon et la Banque d’Angleterre accroîtront leurs bilans cumulés de 6,8 milliards de dollars une fois ce processus de transfert terminé. Et l’analyste boursier Greg Mannarino de Traders Choice d’affirmer :

La Réserve fédérale américaine (FED) | CMC Markets

Nous n’avons encore rien vu. Pour que la Réserve fédérale achève son plan [posséder la planète entière] — et nous sommes actuellement au cœur de ce plan— ils acheminent des milliards de dollars à travers le monde vers d’autres banques centrales pour leur permettre d’acheter des actifs.

— 16 juillet 2020 ; shtfplan.com

En d’autres termes, la richesse mondiale est en train d’être concentrée, à une vitesse sans précédent, dans les mains d’une poignée de puissantes familles bancaires, qui toutes appartiennent à la franc-maçonnerie. [8] Considérez les paroles du prophète Michée (première lecture de la messe du samedi 18 juillet 2020) :

Malheur à ceux qui préparent leur mauvais coup et, du fond de leur lit, élaborent le mal ! Au point du jour, ils l’exécutent car c’est en leur pouvoir. S’ils convoitent des champs, ils s’en emparent ; des maisons, ils les prennent ; ils saisissent le maître et sa maison, l’homme et son héritage…

Michée 2: 1-2

À cette époque, la vertu sera rejetée, l’innocence prise en haine, et les gens de bien serviront de proie aux méchants qui les considéreront comme leurs ennemis ; il n’y aura plus ni ordre, ni règle ni discipline… Tous les droits seront violés, et la terre sera comme exposée à un brigandage général et abandonnée au pillage. [C’est alors que] les justes et les disciples de la vérité se sépareront des méchants et s’enfuiront dans les solitudes [refuges].

— Lactance (250-330 AD), Les Institutions divinesLivre 7, ch. 17 (partiellement traduit depuis l’anglais)

Officialisation de la reconnaissance du génocide arménien à la date du 24  avril - Le Salon Beige

C’est sans doute la tragédie la plus triste de notre siècle, tandis que nous commençons à voir des émeutiers brûler des bâtiments, piller, renverser des statues (lire aussi ici), attaquer des policiers, et appeler ouvertement à un règne du marxisme : ils ne font rien d’autre en réalité que de céder le pouvoir à un cartel bancaire qui sont progressivement en train de prendre le contrôle. L’ironie de cette révolution n’a pas échappé à Benoît XVI :

Une nouvelle intolérance se répand, c’est tout à fait manifeste… on fait d’une religion négative et abstraite une [norme] tyrannique [à laquelle tous doivent] se plier. On prend ça pour la liberté uniquement parce que c’est une libération de toutes les valeurs qui existaient jusqu’à présent.

— Pape Benoît XVI, Lumière du monde, Le pape, l’Eglise et les signes des temps, Conversation avec Peter Seewald, page 78

Comme je l’ai déjà écrit, la guerre et les divisions constituent la stratégie de la franc-maçonnerie : attiser les tensions internationales, financer les deux camps adverses, fomenter les conflits raciaux et de genre, mener tout à la ruine pour finalement tout reconstruire… Ordo ab chaos (l’ordre par le chaos) est le mode opératoire de cette société secrète. Comme l’écrivit Thomas Jefferson à John Wayles Eppes Monticello :

L’esprit guerrier et accusateur… depuis la théorie moderne de la perpétuation de la dette, a inondé la terre de sang et écrasé ses habitants sous un fardeau toujours plus lourd.

— 24 juin 1813 ; let.rug.nl

Cela vous semble-t-il familier ?

Pensons aux grandes puissances de l’histoire d’aujourd’hui, pensons aux [intérêts financiers] anonymes qui réduisent l’homme en esclavage, qui ne sont plus chose de l’homme, mais constituent un pouvoir anonyme que les hommes servent, par lequel les hommes sont tourmentés et même massacrés. [Ces intérêts financiers anonymes constituent] un pouvoir destructeur, qui menace le monde.

— PAPE BENOÎT XVI, Méditation lors de la première assemblée générale du synode des évêques pour le Moyen-Orient, 11 octobre 2010 ; Vatican.va

La quatrième révolution industrielle

On ne pouvait terminer cette réflexion autour des paroles prophétiques d’Isaïe sans rappeler un autre aspect essentiel de ce réveil du communisme à l’échelle mondiale : la politique « verte ». Comme l’a admis très franchement un fonctionnaire du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations Unies :

… Il faut se débar­rasser de l’illusion selon laquelle la politique climatique internationale est une politique environ­nementale. Mais il faut dire clairement que, grâce à la politique climatique, nous redistribuons de facto la richesse planétaire…

— Ottmar Edenhofer au sujet du GIEC de l’ONU, fdesouche.com, 19 novembre 2011

Les machines intelligentes, instruments de la quatrième révolution  industrielle - Sanofi

Et encore,

C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que nous nous donnons pour mission de changer intentionnellement, dans un délai déterminé, le modèle de développement économique qui règne depuis au moins 150 ans — depuis la révolution industrielle.

— Christine Figueres, ancienne secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, 30 novembre 2015 ; unric.org ; citée sur skyfall.fr

Écoutez donc l’un des architectes du « nouvel ordre mondial » (dont la mission est de promouvoir précisément ce qu’Isaïe a prophétisé : l’ « ouverture » des frontières des nations) :

C’est la crise de ma vie. Même avant le déclenchement de la pandémie, j’ai réalisé que nous étions dans un moment révolutionnaire où ce qui serait impossible ou même inconcevable en temps normal était devenu non seulement possible, mais probablement absolument nécessaire. Et puis est venu le COVID-19, qui a totalement perturbé la vie des gens et exigeait un comportement très différent. C’est un événement sans précédent qui ne s’est probablement jamais produit dans cette combinaison. Et cela met vraiment en danger la survie de notre civilisation… nous devons trouver un moyen de coopérer pour lutter contre le changement climatique et le nouveau coronavirus.

— George Soros, 13 mai 2020 ; fr24news.comnews-24.fr

C’est le même Soros qui finance ouvertement ces révolutionnaires violents, selon une révélation secrète de Project Veritas. [9]

Lire Le Mouvement conservateur brésilien contre George Soros, agitateur mondial notoire

Soros est le plus grand financier de gauche au monde, qui œuvre en coulisse à la chute des gouvernements et à l’instabilité des nations, avec des propositions allant de la destruction de la culture judéo-chrétienne, à la légalisation de l’avortement, à la théorie de genre, jusqu’à la censure d’Internet. Le moment est venu de lutter solidairement contre la personnification du mondialisme.

— 7 août 2020, cqv.qc.ca (ajout)

L'Ingénieur Arts et Métiers, Leader de la 4e révolution industrielle ? |  Arts et métiers

En effet, nous entrons dans ce que le Forum économique mondial soutenu par les Nations Unies appelle la « Grande Réinitialisation » et la « Quatrième Révolution Industrielle ». Comme nous pouvons le lire sur leur site Internet…

Nous sommes à l’aube d’une révolution technologique qui va fondamentalement changer nos relations aux autres ainsi que notre façon de vivre et de travailler. Ces changements, dans leur importance, leur portée et leur complexité, ne ressembleront en rien à ce que l’humanité a pu connaître jusqu’alors. Nous ne savons pas encore ce qui va se passer, mais une chose est sûre : notre réponse doit être globale et elle doit impliquer toutes les parties prenantes au niveau mondial : le secteur public, le secteur privé, le monde académique et la société civile.

— 14 janvier 2016 ; weforum.org

Quatrième révolution industrielle

Mais avons-nous accepté ou voté pour cela ? Ici, la dernière partie de la prophétie d’Isaïe commence elle aussi à se concrétiser de façon remarquable ; sur « toute la terre… il n’y a pas eu un battement d’aile, pas un bec ouvert, pas un cri ! » Non, cette révolution se produit avec notre entière coopération, toutes les fois où nous nous connectons à « l’Internet des objets » — et que nous renonçons dans le même temps à notre vie privée et notre liberté. Oui, il est remarquable de voir à quelle vitesse les pays, un par un, ont confiné leurs populations en bonne santé — une quasi assignation à résidence — et ce presque sans la moindre résistance de notre part. […] Et quel étrange silence de la part de la hiérarchie de l’Église qui décide de fermer les paroisses sans la moindre réaction de la part des fidèles. Le récit sur les réseaux sociaux est étroitement contrôlé par les géants du web qui passent en mode hyper-censure. Même nos élus ont été étrangement silencieux alors que les émeutiers occupent et détruisent leurs rues au nom de la lutte contre le « racisme ». Et plutôt que de dénoncer leurs tactiques marxistes, beaucoup les ont discrètement rejoints par lâcheté, peur ou ignorance. En effet, les gens ont de plus en plus peur ; on n’entend pas un « battement d’aile », pas un « cri », par crainte d’être bannis, humiliés ou même renvoyés. Isaïe avait apparemment entrevu cela avec une précision étonnante.

Mais plusieurs papes et membres de la hiérarchie l’avaient également annoncé. L’étude menée par le Vatican au sujet du New Age intitulée « Jésus-Christ, le porteur d’eau vive » est un ouvrage prophétique critique qui explique de façon approfondie les avertissements des papes du siècle dernier, par rapport à cette « vision globale » — à l’exclusion du christianisme — inspirée d’un mélange d’environnementalisme, de technologie et d’expérimentation sur l’ADN de la vie.

En mettant fortement l’accent sur le bio-centrisme, l’écologie radicale finit par rejeter la vision anthropologique de la Bible dans laquelle les hommes sont au centre du monde… C’est une tendance très marquée aujourd’hui dans la législation et dans l’éducation… dans les théories qui sont à la base des politiques de contrôle des naissances et des expérimentations de génie génétique, et qui semblent exprimer le rêve des hommes de se créer à nouveau. Comment espère-t-on y parvenir ? En déchiffrant le code génétique, en altérant les lois naturelles de la sexualité, en défiant les limites de la mort.

— Jésus-Christ, le porteur d’eau vive, n° 2.3.4.1

Autrement dit, comme l’ont annoncé avec précision Isaïe, saint Jean, Notre Seigneur et saint Paul, au terme de cette révolution, l’homme tentera de s’emparer du trône de Dieu.

Car [avant le jour du Seigneur] il faut que vienne d’abord l’apostasie [rébellion, révolution], et que se révèle l’Homme de l’impiété, le fils de perdition, celui qui s’oppose, et qui s’élève contre tout ce que l’on nomme Dieu ou que l’on vénère, et qui va jusqu’à siéger dans le temple de Dieu en se faisant passer lui-même pour Dieu.

2 Thess 3-4

Mais son règne sera de courte durée. Le Seigneur détruira les méchants, dit Isaïe, et il sera accordé au monde un certain temps de paix et de justice :

Ne t’indigne pas à la vue des méchants, n’envie pas les gens malhonnêtes ; aussi vite que l’herbe, ils se fanent ; comme la verdure, ils se flétrissent. Fais confiance au Seigneur, agis bien, habite la terre et reste fidèle ; mets ta joie dans le Seigneur : il comblera les désirs de ton coeur... Repose-toi sur le Seigneur et compte sur lui. Ne t’indigne pas devant celui qui réussit, devant l’homme qui use d’intrigues… les méchants seront déracinés, mais qui espère le Seigneur possédera la terre. Encore un peu de temps : plus d’impie ; tu pénètres chez lui : il n’y est plus. Les doux posséderont la terre et jouiront d’une abondante paix. L’impie peut intriguer contre le juste et grincer des dents contre lui, le Seigneur se moque du méchant car il voit son jour qui arrive. L’impie a tiré son épée, il a tendu son arc pour abattre le pauvre et le faible, pour tuer l’homme droit. Mais l’épée lui entrera dans le coeur, et son arc se brisera… les impies disparaîtront comme la parure des prés ; c’en est fini des ennemis du Seigneur : ils s’en vont en fumée… Espère le Seigneur, et garde son chemin : il t’élèvera jusqu’à posséder la terre… [Un] avenir est promis aux pacifiques, [mais] les pécheurs seront tous déracinés, et l’avenir des impies, anéanti. Le Seigneur est le salut pour les justes, leur abri au temps de la détresse. Le Seigneur les aide et les délivre, il les délivre de l’impie, il les sauve, car ils cherchent en lui leur refuge.

Psaume 36 (ajout)

Mark Mallett
Isaiah’s Prophecy of Global Communism


[1] Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, n° 47-48 ; cf. La Nouvelle et Divine Sainteté
[2] « … Parce que ce peuple a rejeté les eaux de Siloé, qui coulent paisiblement et en silence [il a rejeté ce qui pouvait lui apporter la paix], et qu’il a mieux aimé s’appuyer sur Rosin et sur le fils de Romélie, le Seigneur fera fondre sur lui le roi des Assyriens avec toute sa gloire, comme de grandes et de violentes eaux d’un fleuve rapide. Par la figure d’un roi, il veut désigner l’Antéchrist,… » — « Démonstration du Christ et de l’Antéchrist« , n° LVII ; wikisource.org
[3] « La paix règnera sur la terre… [et ils] attaqueront Assur [Assyrie], c’est-à-dire, l’Antéchrist, et le jetteront dans la fosse de Nemrod, c’est-à-dire dans la perdition du Diable. » — Commentaire sur l’Apocalypse, ch. 7
[4] « … l’Antichrist est une personne, un individu, et non une puissance ou un royaume… l’Antichrist sera une
personne singulière, et non pas plusieurs individus agissant ensemble…. Telle était bien l’universelle croyance de l’Église primitive » — Saint John Henry Newman, “Les Temps de l’Antéchrist
[5] Ap 13: 1
[6] cf. Le nouveau paganisme – partie 3
[7] 5 juin 2020 ; markets.businessinsider.com ; une pandémie sélective ? « L’un des plus grands transferts de richesse de l’histoire : les actions ont rebondi parce que la pandémie épargne les grandes entreprises  »
[8] cf. « Century of Enslavement: The History of the Federal Reserve » de James Corbett
[9] thegatewaypundit.com ; cf. fr.theepochtimes.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :