Qui est Sœur Marie-Lataste ? – 1ère Partie (ASDE 25)

Marie-Lataste,
mystique catholique
(1822-1847)

Avant de poursuivre la rédaction des écrits de Sœur Marie Lataste, le Livre 2 ayant été terminé dans le numéro du mois de novembre, il m’a semblé bon de parler quelque peu de cette religieuse qui a vécu au XIXème siècle et nous a laissé de si beaux enseignements qui lui ont été donnés par Notre Sauveur lui-même. Ces enseignements ont figuré rapidement parmi les textes que nous reprenons dans la revue. J’ai trouvé digne et utile de les reprendre et pour que vous soyez rassurés quant à leur contenu, quoi de plus naturel que de s’étendre davantage sur cette humble religieuse et de reprendre ce que d’autres en ont dit.

Les écrits de Marie Lataste ont été mis en ordre par l’abbé Pascal Darbins, son curé et conseiller spirituel, qui n’y a rien ajouté. En 1862, il a publié en trois tomes « Marie Lataste » avec l’approbation de monseigneur l’Évêque d’Aire et de Dax, qui écrit en avoir « trouvé la doctrine conforme à la sainte Écriture et à l’enseignement de l’Église » et en a donc « autorisé la publication, jugeant que la lecture de ces écrits, faite dans un esprit de modestie et de piété, peut être fort utile aux âmes chrétiennes ». (CD)

Dieu, la Sainte Trinité, Soeur Marie Lataste (Livre 1) - YouTube

Nous, Louis-Marie ÉPIVENT, Évêque d’Aire et de Dax,

Ayant fait examiner avec soin La Vie et les Œuvres de Marie Lataste, soumises à notre approbation, et les ayant parcourues nous-même, en avons trouvé la doctrine conforme à la sainte Écriture et à l’enseignement de l’Église, sauf quelques points de détail où l’expression a paru manquer d’exactitude et sur lesquels nous ont été présentées des observations. C’est pourquoi ayant ordonné que ces observations fussent jointes à l’ouvrage nous en avons autorisé la publication, jugeant que la lecture de ces écrits, faite dans un esprit de modestie et de piété, peut être fort utile aux âmes chrétiennes, et porter d’heureux fruits d’édification.

Nous n’entendons pas au reste, par cette approbation, nous pronon­cer sur le caractère surnaturel des révélations auxquelles ces écrits se rapportent comme à leur origine.

Donné à Aire, en la fête de Sainte Lucie, le 13 décembre 1862.

  † Louis-Marie, Évêque d’Aire.

Plusieurs éditeurs ont repris depuis l’édition de ces cahiers sous différentes formes. On peut les retrouver assez aisément sur Internet en tout ou en partie. Une prédiction étonnante peut être relevée, que nous indique le site internet « Voiemystique.fre.fr » :

En 1974, les Éditions Téqui firent paraître une cinquième édition pour répondre au vœu d’un prêtre qui voulait consacrer sa vie à faire connaître Sœur Marie Lataste. Dans cette édition, on découvre une étonnante prédiction concernant le dogme de l’Immaculée Conception qui fut promulgué par l’Église en 1858. Or, Marie Lataste est morte en 1847 et la première édition de ses œuvres date de 1852.

Voici cette prédiction donnée par Jésus à Marie Lataste : « Quand Jésus fut dans mon cœur, il me dit ainsi : ‘Ma fille, vos hommages ont été agréés par ma Mère et aussi par moi. Je veux vous remercier de votre piété par une nouvelle qui vous fera plaisir. Le jour va venir où le ciel et la terre se concerteront ensemble pour donner à ma Mère ce qui lui est dû dans la plus grande de ses prérogatives. Le péché n’a jamais été en elle, et sa conception a été pure et sans tache comme le reste de sa vie.

Les visions de Sœur Marie Lataste (Oeuvres Complètes, Édition de 1866 revue  et annotée): Livres et lettres (French Edition): Darbin, Abbé Pascal, du  Pèlerin, La Caverne, Bosco, Mario: 9781659699807: Amazon.com: Books

Je veux que sur la terre cette vérité soit proclamée et reconnue par tous les chrétiens. Je me suis élu un pape et j’ai soufflé dans son cœur cette résolution. Il aura toujours, dans sa tête, cette pensée, pendant qu’il sera pape. Il réunira les évêques du monde pour entendre leurs voix proclamer Marie, Immaculée dans sa conception et toutes les voix se réuniront dans sa voix. Sa voix proclamera la croyance des autres voix et retentira dans le monde entier. Alors, sur la terre, rien ne manquera à l’honneur de ma Mère. »

Je reprends ci-après la présentation succincte que nous donne Gracienne Benoît, l’une des éditrices récente (belge) des œuvres de Marie Lataste – Editions Gracienne Benoît –, qui a également fait paraître les lettres rédigées au cours de sa vie par cette religieuse française. Une grande partie de ces lettres sont adressées à son conseiller spirituel.

Marie Lataste est née le 21 février 1822 dans le petit village de Mimbaste, troisième fille d’une famille pauvre de la population rurale des Landes.

Elle n’a pas eu d’autre institutrice que sa mère, qui avait été à l’école jusqu’à l’âge de dix ans et qui a appris à ses enfants le peu qu’elle savait, notamment le catéchisme.

Âgée de dix-sept ans, le jour de l’Épiphanie de l’année 1840, pendant la messe, après la communion, Marie, levant les yeux vers l’autel, y vit Jésus plein de gloire et de majesté, qui lui souriait avec bonté. Jusqu’à la fin de 1842, chaque fois qu’elle assista à la messe, Jésus lui apparut pour l’instruire.

Son directeur spirituel ordonna à Marie Lataste de mettre tout cela par écrit. Elle avait alors dix-neuf ans et elle écrivit pendant deux ans selon ce que sa mémoire lui rappelait des instructions et des paroles du Sauveur.

Marie Lataste (1822-1847; franz. Mystikerin, Ordensschwester des  Sacré-Cœur) - Verlagsbuchhandlung Sabat

Jésus appela Marie Lataste à se faire religieuse du Sacré-Cœur à Paris. En 1844, elle fit ses adieux à sa famille et partit seule sous la protection de Dieu. Elle entra au noviciat au mois de mai. Un an et demi plus tard, elle tomba malade et fut envoyée à Rennes, où quelques Dames du Sacré-Cœur allaient fonder une maison. Dans le catalogue des communautés, en 1846, Marie Lataste est présentée comme infirmière, portière, chargée des lampes, réfectorière de la communauté. Quoique souffrante, elle est ainsi occupée de quatre heures et demie du matin à neuf heures et demie du soir. Elle disait souvent : « Travaillons toute notre vie, nous nous reposerons toute l’éternité ! » Cependant, sa santé ne cessait de décliner. Le 9 mai 1847, elle reçut les derniers sacrements et pu prononcer ses premiers vœux. Elle mourut le 10 mai 1847.

Les écrits de Marie Lataste ont été mis en ordre par l’abbé Pascal Darbins, qui n’y a rien ajouté. En 1862, il a publié en trois tomes La vie et les œuvres de Marie Lataste avec l’approbation de monseigneur l’Évêque d’Aire et de Dax, qui écrit en avoir « trouvé la doctrine conforme à la sainte Écriture et à l’enseignement de l’Église » et en a donc « autorisé la publication, jugeant que la lecture de ces écrits, faite dans un esprit de modestie et de piété, peut être fort utile aux âmes chrétiennes ».

Ce volume rassemble les lettres de Marie Lataste. 

C’est avec joie que je participe à la diffusion de ces écrits.

Gracienne Benoit

VISIONS DE Sœur Marie de Jésus Crucifié…* Le Paradis…L'Enfer Le Purgatoire  Le Prochain L'Humilité L'Eucharistie La Sainteté…La Vierge Marie * |  *Messages-Prophéties-Par les Saints et les Prophètes ......Myriamir(1)

Les qualités d’un directeur spirituel sont très importantes, on peut en retrouver une description dans une lettre du 7 mai 1842 :

Le troisième entretien de Jésus concerne les qualités du directeur. Jésus affirme « qu’un directeur doit montrer la voie, et par conséquent il doit être prudent; il doit enseigner la vérité, par conséquent il doit être savant; il doit fortifier la vie surnaturelle, donc il doit être plein de charité. »

  • 1. La prudence

 » La prudence, dit Jésus, « c’est la première qualité d’un directeur. Sans la prudence, comment un directeur… saurait-il prendre les moyens les plus propres à arrêter le mal, à éviter le péché, à dissiper la tiédeur, à former à une piété franche, solide et pleine de fermeté? Sans la prudence, comment un directeur donnera-t-il conseil dans les diverses positions des âmes?… Agira-t-il vis-à-vis d’un pécheur comme vis-à-vis d’une personne déjà avancée dans la perfection? À l’égard d’une âme faible comme à l’égard d’une âme pleine de vigueur?… « 

  • 2. La science
Versets sur la connaissance de Dieu | L'Évangile de Dieu

 » La seconde qualité d’un directeur, c’est la science… unie à la prudence… Elles sont réciproquement leur aide et leurs secours respectifs. Un directeur peut avoir en lui une certaine rectitude de jugement, une certaine sagesse naturelle qui lui permettra dans les cas ordinaires d’être utile aux âmes qu’il dirige; mais s’il n’est point savant, ne sera-t-il pas arrêté à chaque pas?… Ne ressemblera-t-il pas à un aveugle qui en conduit un autre et qui tombent tous deux dans le précipice? Comment montrera-t-il la vérité, s’il ne la connaît pas lui-même?…  Rien n’est aussi nécessaire que la science à un directeur, car sans la science il perd les autres et se perd lui-même… « 

  • 3. La charité
Pin by Andréa Badiane on Parole de dieu | Pray, God

 » Ma fille, continue Jésus, un directeur doit être plein de charité. Il doit vivre dans la charité de Dieu, pour donner aux autres la vie de la charité qui le rend juste, vertueux, zélé :

– juste, car sa justice lui permet de travailler à la justice d’autrui,

– vertueux, pour engager et exhorter les autres à la vertu,

– zélé, pour ne penser qu’au salut des âmes… Son repos, c’est la fatigue pour ramener vers Dieu une brebis errante; son repos, c’est le salut de cette âme. Il se sacrifie, et ne désire que se sacrifier de plus en plus pour sauver des âmes. « 

A suivre…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :