Le jour du Seigneur – de Mark Mallett

Le Jour du Seigneur

Car le jour de l’Éternel est proche dans la vallée de la décision. Le soleil et la lune sont obscurcis et les étoiles retiennent leur éclat. L’Éternel rugit de Sion, et de Jérusalem élève sa voix; les cieux et la terre tremblent, mais l’Éternel est un refuge pour son peuple, une forteresse pour les enfants d’Israël. (Les samedis Première lecture de messe)

C’est le jour le plus excitant, dramatique et crucial de toute l’histoire de l’humanité… et il est proche. Il apparaît à la fois dans l’Ancien et le Nouveau Testament; les premiers Pères de l’Église ont enseigné à ce sujet ; et même la révélation privée moderne l’aborde.

Les prophéties les plus marquantes concernant les «derniers temps» semblent avoir une fin commune, annoncer de grandes calamités qui menacent l’humanité, le triomphe de l’Église et la rénovation du monde. –Encyclopédie Catholique, Prophétie, www.newadvent.org

Le Jour du Seigneur approche. Tout doit être préparé. Préparez-vous dans le corps, l’esprit et l’âme. Purifiez-vous. -St. Raphael à Barbara Rose Centilli, 16 février 1998; 

Parle au monde de ma miséricorde; que toute l’humanité reconnaisse Mon insondable miséricorde. C’est un signe pour la fin des temps; après cela viendra le jour de la justice. —Jésus à Sainte-Faustine, Miséricorde divine dans mon âme, Journal, n. 848 

Dans les Écritures, le « jour du Seigneur » est un jour de jugement(1) mais aussi la justification.(2) Il existe également une hypothèse naturelle, mais fausse, selon laquelle le Jour du Seigneur est un jour de vingt-quatre heures à la toute fin des temps. Au contraire, saint Jean en parle symboliquement comme d’une période de « mille ans » (Ap 20 : 1-7) suivant la mort de l’Antéchrist puis avant une ultime, mais apparemment brève tentative d’assaut contre le « camp des saints » à la fin de l’histoire humaine (Ap 20 :7-10). Les Pères de l’Église primitive ont expliqué :

Voici, le jour du Seigneur sera de mille ans. —Lettre de Barnabas, Les Pères de l’Église, Ch. 15

L’analogie de cette période prolongée de triomphe est celle d’un jour solaire :

… Notre journée, qui est limitée par le lever et le coucher du soleil, est une représentation de ce grand jour auquel le circuit de mille ans fixe ses limites. —Lactance, Pères de l’Église: Les Instituts Divins, Livre VII, Chapitre 14, Encyclopédie catholique; www.newadvent.org

Mais n’ignorez pas ce fait, bien-aimés, qu’avec le Seigneur un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour. (2 Peter 3: 8)

Les Pères de l'Église | Et maintenant une histoire !

En fait, les Pères de l’Église ont comparé l’histoire humaine à la création de l’univers en « six jours » et à la façon dont Dieu s’est reposé le « septième jour ». Ainsi, enseignaient-ils, l’Église connaîtra aussi un «repos de sabbat » avant la fin du monde. 

Et Dieu se reposa le septième jour de toutes ses œuvres… Ainsi donc, il reste un sabbat de repos pour le peuple de Dieu ; car celui qui entre dans le repos de Dieu cesse aussi ses travaux comme Dieu a fait les siens. (Hé 4:4, 9-10)

Encore une fois, ce repos vient après la mort de l’Antéchrist (connu sous le nom de « sans loi » ou « bête ») mais avant la fin du monde. 

… Quand Son Fils viendra et détruira le temps des sans-loi et jugera les impies, et changera le soleil et la lune et les étoiles – alors Il se reposera en effet le septième jour… après avoir donné du repos à toutes choses, je ferai le début du huitième jour, c’est-à-dire le début d’un autre monde. —Lettre de Barnabas (70-79 après JC), écrite par un père apostolique du deuxième siècle

Ecoutez encore les paroles de saint Paul :

Nous vous demandons, frères, en ce qui concerne la venue de notre Seigneur Jésus-Christ et notre assemblée avec lui, de ne pas être ébranlés soudainement de votre esprit, ou d’être alarmés soit par un « esprit », soit par une déclaration orale, ou par une lettre prétendument de nous à l’effet que le jour du Seigneur est proche. Que personne ne vous trompe de quelque façon que ce soit. Car à moins que l’apostasie ne vienne en premier et que l’impie ne soit révélé, celui qui est voué à la perdition… (2 Th 1-3)

Prière de l'Abbé Charles Arminjon - Site-Catholique.fr

L’écrivain de la fin du XIXe siècle, le P. Charles Arminjon a écrit un classique spirituel sur l’eschatologie — les dernières choses. Son livre a été très apprécié par sainte Thérèse de Lisieux. Résumant l’esprit des Pères de l’Église, il rejette l’« eschatologie du désespoir » répandue que nous entendons fréquemment aujourd’hui, selon laquelle tout va empirer jusqu’à ce que Dieu crie « oncle ! et détruit tout. Au contraire, soutient le P. Charles…

Est-il vraiment crédible que le jour où tous les peuples seront unis dans cette harmonie tant recherchée sera celui où les cieux passeront avec une grande violence – que la période où l’Église militante entrera dans sa plénitude coïncidera avec celle de la finale catastrophe? Le Christ ferait-il renaître l’Église, dans toute sa gloire et toute la splendeur de sa beauté, pour sécher aussitôt les ressorts de sa jeunesse et de son inépuisable fécondité?… Le point de vue le plus autoritaire, et celui qui paraît être le plus en harmonie avec les Saintes Écritures, c’est qu’après la chute de l’Antéchrist, l’Église catholique entrera de nouveau dans une période de prospérité et de triomphe. La fin du monde actuel et les mystères de la vie future, Le P. Charles Arminjon (1824-1885), p. 57-58; Presse de l’Institut Sophia

Résumant tout un siècle de papes qui ont prophétisé ce jour à venir d’unité et de paix dans le monde(3) où Jésus sera le Seigneur de tous et les sacrements seront établis d’un océan à l’autre, c’est feu Saint Jean-Paul II :

Je voudrais vous renouveler l’appel que j’ai lancé à tous les jeunes… accepter l’engagement d’être veilleurs du matin à l’aube du nouveau millénaire. Il s’agit d’un engagement primordial, qui garde sa validité et son urgence alors que nous entamons ce siècle avec de malheureux nuages ​​sombres de violence et de peur qui se dessinent à l’horizon. Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin de personnes qui mènent une vie sainte, de gardiens qui proclament au monde une nouvelle aube d’espoir, de fraternité et de paix. —POPE ST. JEAN PAUL II, «Message de Jean-Paul II au Mouvement des jeunes Guannelli», 20 avril 2002; vatican.va

Ce jour victorieux n’est pas du gâteau, mais comme vous venez de le lire, bien ancré dans la Tradition Sacrée. Il est cependant certain qu’elle est précédée d’une période de ténèbres, d’apostasie et de tribulation « telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, non et ne le sera jamais » (Mt 24 :21). La main du Seigneur sera forcée d’agir dans la justice, qui elle-même est miséricorde. 

Hélas, le jour ! car le jour de l’Éternel est proche, et il vient comme la ruine du Tout-Puissant. Sonnez de la trompette à Sion, sonnez l’alarme sur ma montagne sainte ! Que tous ceux qui habitent dans le pays tremblent, car le jour de l’Éternel vient; Oui, c’est proche, un jour de ténèbres et de ténèbres, un jour de nuages ​​et de tristesse ! Comme l’aube se répandant sur les montagnes, un peuple nombreux et puissant ! Leur semblable n’a pas été depuis les temps anciens, et il ne le sera pas après eux, même jusqu’aux années de générations lointaines. (vendredi dernier Première lecture de messe)

En fait, la désintégration des affaires humaines, l’effondrement dans le chaos, sera si rapide, si grave, que le Seigneur lancera un « avertissement » que le Jour du Seigneur est sur une humanité qui s’autodétruit.(4) Comme nous le lisons dans le prophète Joël d’en haut : « Car le jour de l’Éternel est proche. dans la vallée de la décision.  » Quelle décision ? 

Quels sont les douze messages de Jésus sur la Miséricorde divine transmises  à sainte Faustine ?

Celui qui refuse de passer par la porte de ma miséricorde doit passer par la porte de ma justice... – Jésus à Sainte Faustine, Miséricorde divine dans mon âme, Journal de sainte Faustine, n. 1146

Selon plusieurs voyants à travers le monde, au seuil de ce Jour du Seigneur, un « avertissement » ou « illumination de conscience » sera donné pour ébranler les consciences et leur offrir un choix : suivre l’Évangile de Jésus dans un Ère de Paix, ou l’anti-évangile de l’Antéchrist dans l’ère du Verseau.(5)

Il faut ébranler violemment la conscience de ce peuple bien-aimé pour «mettre de l’ordre dans sa maison»… Un grand moment approche, un grand jour de lumière… c’est l’heure de la décision pour l’humanité. – Servante de Dieu Maria Esperanza, Antichrist et la fin des temps, Fr. Joseph Iannuzzi, p. 37

Pour surmonter les effets énormes des générations de péché, je dois envoyer le pouvoir de percer et de transformer le monde. Mais cette poussée de puissance sera inconfortable, voire douloureuse pour certains. Cela augmentera encore davantage le contraste entre l’obscurité et la lumière. —Barbara Rose Centilli, des quatre volumes Voyant avec les yeux de l’âme, 15 novembre 1996; comme cité dans Le miracle de l’illumination de la conscience par le Dr Thomas W. Petrisko, p. 53

Dans le sixième chapitre de l’Apocalypse, saint Jean semble décrire cet événement même, faisant écho au symbolisme du prophète Joël :

…Il y a eu un grand tremblement de terre; et le soleil devint noir comme un sac, la pleine lune devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre… Puis les rois de la terre et les grands hommes et les généraux et les riches et les forts, et chacun, esclave et libre, caché dans les grottes et parmi les rochers des montagnes, appelant les montagnes et les rochers: «Tombez sur nous et cachez-nous de la face de celui qui est assis sur le trône et de la colère de l’Agneau; car le grand jour de leur colère est venu, et qui peut y résister? (Apo 6: 15-17)

Cela ressemble beaucoup à ce que la voyante américaine, Jennifer, a vu dans une vision de cet avertissement mondial :

Le ciel est sombre et il semble qu’il fasse nuit mais mon cœur me dit que c’est dans l’après-midi. Je vois le ciel s’ouvrir et j’entends de longs coups de tonnerre. Quand je lève les yeux, je vois Jésus saigner sur la croix et les gens tombent à genoux. Jésus me dit alors : «Ils verront leur âme comme je la vois. » Je peux voir les blessures si clairement sur Jésus et Jésus dit alors, «Ils verront chaque blessure qu’ils ont ajoutée à Mon Très Sacré Cœur. » À gauche, je vois la Sainte Mère pleurer, puis Jésus me parle à nouveau et dit: «Préparez-vous, préparez-vous maintenant pour que l’heure approche. Mon enfant, priez pour les nombreuses âmes qui périront à cause de leurs voies égoïstes et pécheresses. » En levant les yeux, je vois les gouttes de sang tomber de Jésus et frapper la terre. Je vois des millions de personnes de nations de tous les pays. Beaucoup semblaient confus alors qu’ils levaient les yeux vers le ciel. Jésus dit, «Ils sont à la recherche de la lumière car cela ne devrait pas être un temps d’obscurité, pourtant c’est l’obscurité du péché qui recouvre cette terre et la seule lumière sera celle avec laquelle je viens, car l’humanité ne réalise pas l’éveil qui est sur le point de lui être accordé. Ce sera la plus grande purification depuis le début de la création.«  -voir www.wordsfromjesus.com, Septembre 12, 2003, Cf. Jennifer – Vision de l’avertissement

C’est le début du Jour du Seigneur…

Parle au monde de ma miséricorde; que toute l’humanité reconnaisse Mon insondable miséricorde. C’est un signe pour la fin des temps; après cela viendra le jour de la justice. —Jésus à Sainte-Faustine, Miséricorde divine dans mon âme, Journal, n. 848 

Déclin de civilisation — Wikipédia

Encore une fois, dans la Bible Chronologie:, il y aura un effondrement complet de la société et une persécution de l’Église qui conduit à ce « choc » d’un monde qui descend dans l’abîme :

J’ai vu toute l’Église, les guerres que les religieux doivent traverser et qu’ils doivent recevoir des autres, et les guerres entre les sociétés. Il semblait y avoir un tollé général. Il semble aussi que le Saint-Père ne se servirait que de très peu de religieux, à la fois pour remettre en ordre l’état de l’Église, des prêtres et autres, et pour la société dans cet état de troubles. Maintenant, pendant que je voyais cela, le bienheureux Jésus m’a dit: « Pensez-vous que le triomphe de l’Église est loin? » Et moi: « Oui en effet – qui peut mettre de l’ordre dans tant de choses qui sont foirées? » Et il: «Au contraire, je vous dis que c’est proche. Il faut un affrontement, mais fort, et donc je vais tout permettre ensemble, entre religieux et séculier, pour raccourcir le temps. Et au milieu de cet affrontement, tout de grand chaos, il y aura un affrontement bon et ordonné, mais dans un tel état de mortification, que les hommes se verront perdus. Cependant, je leur donnerai tellement de grâce et de lumière qu’ils peuvent reconnaître ce qui est mal et embrasser la vérité… » —Servante de Dieu Luisa Piccarreta, 15 août 1904

Don Gobbi – Mouvement Sacerdotal Marial – MSM

Dans des messages suivis par saint Jean-Paul II et des milliers de prêtres et d’évêques à travers le monde, et qui portent la Imprimatur, a dit Notre-Dame au regretté P. Stefano Gobbi :

Chaque personne se verra dans le feu brûlant de la vérité divine. Ce sera comme un jugement en miniature. Et alors Jésus-Christ apportera Son règne glorieux dans le monde. Aux prêtres, les fils bien-aimés de Notre-Dame, 22 mai 1988

Aucune créature ne lui est cachée, mais tout est nu et exposé aux yeux de celui à qui il faut rendre compte. (Aujourd’hui Lecture de la deuxième messe)

Le terme « l’Avertissement » vient des prétendues apparitions à Garabandal, en Espagne. La voyante Conchita Gonzalez a été interrogée quand ces événements viendraient.

Quand le communisme revient tout arrivera. Garabandal – Der Zeigefinger Gottes (Garabandal – Le doigt de Dieu), Albrecht Weber, n. 2 

Ceux d’entre vous qui ont lu et fait des recherches sur la « grande réinitialisation » et la « quatrième révolution industrielle » présentées comme nécessaires maintenant en raison de « COVID-19 » et du « changement climatique » comprennent que cette réémergence impie du communisme est maintenant en cours.(6) Et clairement, nous entendons dans les messages du Ciel sur Compte à rebours pour le Royaume que nous devons nous préparer aux grandes douleurs de l’accouchement qui sont imminent. Nous ne devons pas être effrayés, mais alertes ; préparé mais pas surpris. Comme Notre-Dame l’a dit dans un message récent à Pedro Régis, « Je ne suis pas venu pour plaisanter. » Nous devons vraiment dire « non » au péché, faire des compromis et commencer de tout notre cœur à aimer le Seigneur comme nous le devrions.

Comme l’a écrit saint Paul :

Car vous savez très bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur la nuit. Quand les gens disent : « Paix et sécurité », alors un désastre soudain survient, comme les douleurs de l’accouchement pour une femme enceinte, et ils n’échapperont pas. Mais vous, frères, n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous rattrape comme un voleur. Car vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes pas de la nuit ou des ténèbres. Par conséquent, ne dormons pas comme les autres, mais restons vigilants et sobres. (1 Thess 5: 2-6)

La promesse de Christ au reste fidèle ? Vous serez justifié au Jour du Seigneur.

Amen, je vous le dis, il n’y a personne qui a renoncé à la maison ou aux frères ou sœurs ou à la mère ou au père ou aux enfants ou aux terres à cause de moi et à cause de l’évangile qui ne recevra cent fois plus maintenant dans ce présent âge : maisons et frères et sœurs et mères et enfants et terres, avec persécutions, et vie éternelle dans l’âge à venir. (L’Évangile d’aujourd’hui [alterner])

Un soutien concret… – Shalom Israël

Pour l’amour de Sion je ne me tairai pas, pour l’amour de Jérusalem je ne me tairai pas, jusqu’à ce que sa justification brille comme l’aurore et sa victoire comme une torche ardente. Les nations contempleront ta justification, et tous les rois ta gloire; tu seras appelé d’un nouveau nom prononcé par la bouche de l’Éternel… Au vainqueur je donnerai un peu de la manne cachée; Je donnerai aussi une amulette blanche sur laquelle est inscrit un nouveau nom, que personne ne connaît que celui qui le reçoit. (Ésaïe 62: 1-2; Ap 2:17)

Après purification par l’épreuve et la souffrance, l’aube d’une nouvelle ère est sur le point de se lever. –PAPE ST. JEAN PAUL II, Audience générale, 10 septembre 2003

Récapitulatif

En résumé, le Jour du Seigneur, selon les Pères de l’Église, ressemble à ceci:

Crépuscule (Veillée)

La période croissante d’obscurité et d’apostasie lorsque la lumière de la vérité s’éteint dans le monde.

Minuit

La partie la plus sombre de la nuit où le crépuscule est incarné dans l’Antéchrist, qui est aussi un instrument pour purifier le monde: le jugement, en partie, des vivants.

Aube

La luminosité de l’aube disperse les ténèbres, mettant fin aux ténèbres infernales du bref règne de l’Antéchrist.

Midi

Le règne de la justice et de la paix jusqu’aux extrémités de la terre. C’est la pleine réalisation du « Triomphe du Cœur Immaculé », et la plénitude du règne eucharistique de Jésus dans le monde.

Crépuscule

La libération de Satan de l’abîme, et la dernière rébellion, mais le feu tombe du ciel pour l’écraser et jeter le diable pour toujours en enfer.

Jésus revient dans la gloire pour mettre fin à toute méchanceté, juger les vivants et les morts, et établir le « huitième jour » éternel et éternel sous un « nouveau ciel et une nouvelle terre » physiques.

À la fin des temps, le Royaume de Dieu viendra dans sa plénitude… L’Église… ne recevra sa perfection que dans la gloire du ciel. –Catéchisme de l’Eglise catholique, n° 1042

Le septième jour achève la première création. Le huitième jour commence la nouvelle création. Ainsi, l’œuvre de création culmine dans la plus grande œuvre de rédemption. La première création trouve son sens et son sommet dans la nouvelle création dans le Christ, dont la splendeur dépasse celle de la première création. –Catéchisme de l’Eglise catholique, n. 2191; 2174 ; 349

Source : Ecriture – Le Jour du Seigneur – Compte à rebours vers le Royaume (countdowntothekingdom.com)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :