Quand l’occasion de pécher se rapproche – de Mark Mallet

Publié le 8 février 2013 by Mark

Il est une prière simple mais belle appelée «L’acte de contrition» priée par le pénitent à la fin de la confession:

Ô mon Dieu, je regrette de tout mon cœur d’avoir péché contre toi. Je déteste tous mes péchés à cause de ta juste punition, mais surtout parce qu’ils t’offensent mon Dieu, qui sont tous bons et qui méritent tout mon amour. Je décide fermement, avec l’aide de ta grâce, de ne plus pécher et d’éviter le proche occasion de péché.

La «proche occasion du péché». Ces quatre mots peuvent vous sauver.

LA CHUTE

L’occasion proche du péché est la clôture qui nous sépare entre le pays de la vie et le désert de la mort. Et ce n’est pas une exagération littéraire. Comme l’écrit Paul, 

Car le salaire du péché, c’est la mort… (Romains 6:23)

Avant qu’Adam et Eve n’aient péché, ils marchaient souvent au sommet de cette clôture sans même le savoir. Telle était leur innocence, non réveillée par le mal. Mais l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal s’est développé le long de cette clôture. Tentés par le serpent, Adam et Eve ont mangé de l’arbre, et soudain perdu leur équilibre, tombant tête baissée dans le désert de la mort.

À partir de ce moment, l’équilibre dans le cœur humain a été blessé. L’humanité ne pouvait plus marcher au sommet de cette clôture sans perdre son équilibre et tomber dans le péché. Le mot pour cette blessure est concupiscence: l’inclinaison vers le mal. Le désert de la mort est devenu le désert de la distraction, et bientôt les humains y tomberaient non seulement par faiblesse, mais beaucoup choisiraient de se lancer.

LA BARRIÈRE

Le baptême, en donnant la vie de la grâce du Christ, efface le péché originel et ramène l’homme vers Dieu, mais les conséquences pour la nature, affaiblie et encline au mal, persistent dans l’homme et le convoquent au combat spirituel. Catéchisme de l’Eglise catholique405

Si un météore s’approche trop près de la Terre, il est entraîné dans la gravité de la planète et finalement détruit en brûlant dans l’atmosphère. De même, de nombreuses personnes n’ont aucune intention de pécher; mais en se mettant à proximité de situations séduisantes, ils sont entraînés car la gravité de la tentation est trop forte pour résister.

Nous allons à la confession, nous repentons sincèrement… mais ne faisons rien pour rectifier le style de vie ou les situations qui nous ont causé des ennuis en premier lieu. En peu de temps, nous quittons les chemins sûrs de la Volonté de Dieu dans la Terre des Vivants et commençons à escalader la clôture de la tentation. Nous disons: «J’ai confessé ce péché. Je lis ma Bible maintenant. Je prie le chapelet. Je peux gérer ça! Mais alors nous devenons hypnotisés par le glamour du péché, perdons notre pas à travers la blessure de la faiblesse, et tombons tête la première dans l’endroit même où nous avons juré de ne plus jamais y retourner. Nous nous trouvons brisés, culpabilisés et secs d’esprit sur les sables brûlants du désert de la mort.

LES FAITS

Nous devons déraciner ces choses qui nous amènent à l’occasion proche du péché. Le plus souvent, nous avons encore des affections envers nos inclinations pécheresses, que nous l’admettions ou non. Malgré nos résolutions, nous ne faisons vraiment pas confiance à la promesse de Dieu selon laquelle ce qu’il a pour nous est infiniment meilleur. L’ancien Serpent connaît notre condition de faible confiance et fera de son mieux pour nous convaincre de laisser ces choses telles qu’elles sont. Il le fait généralement en pas nous tentant tout de suite, créant la fausse illusion que nous sommes plus forts que nous ne le sommes vraiment. 

Quand Dieu a mis en garde Adam et Eve au sujet de l’arbre interdit dans le jardin, non seulement il a dit à pas mangez-en mais selon Eve:

«Vous ne devez pas… même y toucher, de peur de mourir.» (Genèse 3: 3)

Et donc, nous devons quitter le confessionnal, rentrer à la maison et briser nos idoles de peur que nous ne les «touchions». Par exemple, si regarder la télévision vous entraîne dans le péché, laissez-le de côté. Si vous ne pouvez pas le laisser, appelez le câblodistributeur et coupez-le. Idem avec l’ordinateur. Si vous avez de sérieux problèmes de pornographie ou de jeux d’argent en ligne, etc., déplacez votre ordinateur dans un endroit visible. Ou si ce n’est pas une solution, débarrassez-vous-en. Oui, débarrassez-vous de l’ordinateur. Comme Jésus l’a dit,

… Si votre œil vous fait pécher, arrachez-le. Mieux vaut entrer dans le royaume de Dieu d’un seul œil que de deux yeux pour être jeté dans la Géhenne. (Marc 9:47)

Si vous avez un groupe d’amis qui vous conduisent à des activités pécheresses, alors poliment sortir de ce groupe

Ne vous laissez pas induire en erreur: «Une mauvaise compagnie corrompt les bonnes mœurs.» (1 Co 15, 33)

Évitez de faire vos courses lorsque vous avez faim. Achetez avec une liste, plutôt que de manière compulsive. Suivez un autre chemin pour vous rendre au travail pour éviter les images lubriques. Anticipez les propos incendiaires des antagonistes et évitez de les tirer. Réduisez la limite de votre carte de crédit ou coupez complètement la carte. Ne gardez pas d’alcool dans votre maison si vous ne pouvez pas contrôler votre consommation d’alcool. Évitez les conversations oisives, idiotes et risquées. Évitez les potins, y compris ceux dans les magazines de divertissement et les émissions-débats à la radio et à la télévision. Parlez uniquement lorsque cela est nécessaire – écoutez davantage.

Si quelqu’un ne se trompe pas dans ce qu’il dit, c’est un homme parfait, capable de brider tout le corps également. (Jacques 3: 2)

Ordonnez et disciplinez votre journée autant que possible pour éviter la compulsivité. Reposez-vous et nourrissez-vous correctement.

Ce sont tous des moyens par lesquels nous pouvons éviter l’occasion proche du péché. Et nous devons, si nous voulons gagner la «bataille spirituelle».

LA ROUTE ÉTROITE

Mais le moyen le plus puissant d’éviter le péché est peut-être celui-ci: suivre la Volonté de Dieu, à chaque instant. La Volonté de Dieu consiste en des sentiers qui traversent le Pays de la Vie, un paysage accidenté d’une beauté brute avec des ruisseaux cachés, des bosquets ombragés et des panoramas à couper le souffle qui mènent finalement au Sommet de l’Union avec Dieu. Le désert de la mort et de la distraction pâlit en comparaison, tout comme le soleil éclaire une ampoule.

Mais ces chemins sont les routes étroites de la foi.

Entrez par la porte étroite; car la porte est large et le chemin facile qui mène à la destruction, et ceux qui y entrent sont nombreux. Car la porte est étroite et le chemin difficile qui mène à la vie, et ceux qui la trouvent sont peu nombreux. (Matthieu 7:13)

Pouvez-vous voir à quel point le Christ vous appelle à être radical?

Oui! Sortez du monde. Que l’illusion soit brisée. Laissez la vérité vous libérer: le péché est un mensonge. Laissez un feu divin brûler dans votre cœur. Le feu de amour. Imitez le Christ. Suivez les saints. Soyez saints comme le Seigneur est saint!  

Nous devons nous considérer comme des «étrangers et des voyageurs»… ce monde n’est pas notre maison. Mais ce que nous laissons derrière nous n’est rien comparé à ce que Dieu réserve à ceux qui empruntent ces chemins de sa volonté. Dieu ne peut pas être en reste en générosité! Il a des joies incomparables qui nous attendent que nous pouvons encore expérimenter par la foi.

Ce qu’aucun œil n’a vu, ni oreille n’a entendu, ni le cœur de l’homme conçu, ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment (1 Co 2: 9)

Enfin, rappelez-vous que vous ne peut pas gagner cette bataille spirituelle sans Dieu. Et ainsi, approchez-vous de Lui dans la prière. Chaque jour, vous devez prier avec le cœur, passer du temps avec Dieu, le laisser infuser votre âme de toutes les grâces dont vous avez besoin pour persévérer. Comme notre Seigneur l’a dit, 

Celui qui reste en moi et moi en lui portera beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. (Jean 15: 5)

En effet, nous prions de tout notre cœur les paroles de l’Acte de Contrition: «avec l’aide de ta grâce » .

Le diable est comme un chien enragé attaché à une chaîne; au-delà de la longueur de la chaîne, il ne peut saisir personne. Et vous: restez à distance. Si vous vous approchez trop près, vous vous laissez prendre. Souvenez-vous que le diable n’a qu’une seule porte par laquelle entrer dans l’âme: la volonté. Il n’y a pas de portes secrètes ou cachées.  —St. Pio de Pietrelcina

Publié pour la première fois le 28 novembre 2006.

Source : La prochaine occasion du péché – Le mot maintenant (markmallett.com)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :