VVP: « Les US veulent détruire nos valeurs » : Dénazification de l’Ukraine en cours

Le président russe a décidé l’option militaire à propos de l’Ukraine. Suite aux fins de non recevoir du clan occidental relatives aux revendications russes concernant les républiques autoproclamées de Donetz et Lugansk et plus générales de l’Ukraine, que restait-il comme options pour le dirigent russe ? Quels que soient les réactions de l’Occident, force est de constater que les accords de Minsk qui prévoyaient une forme d’autonomie pour les deux républiques séparatistes n’ont pas été respectés. Les candidats à l’élection française pour un nouveau président, messieurs Mélenchon et Zemmour, l’ont fait remarquer en insistant sur le fait de se poser les bonnes questions sur ce sujet. Lors d’une émission politique télévisée sur LN24, lundi soir ou mardi soir, l’un des intervenants mettait la même question sur le tapis, un autre intervenant acquiesçant de même.

Lors de son message à la nation, le président Vladimir Poutine insistait sur les termes génocides et dénazification. On peut mieux comprendre l’utilisation du terme génocide en tenant compte de ce qui suit :

« En quelques semaines, depuis la conclusion d’une trêve entre Kiev et les miliciens dans l’Est de l’Ukraine, plusieurs fosses communes ont été découvertes dans la zone occupée par les unités de la Garde nationale. Des corps d’hommes et de femmes, habillés et nus, ligotés et avec des traces de balles, ont été jetés dans des fosses et légèrement recouverts de terre. Pour l’heure, on en a recensé plus de 400. Quand les autorités des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk ont procédé à l’exhumation, des détails encore plus horribles des crimes perpétrés par les militaires ukrainiens ont été découverts. Des cadavres ont été retrouvés dans lesquels il n’y avait pas d’organes à l’intérieur. »

Quant à la dénazification du pays, les médias y voient la référence à la grande guerre patriotique menée pas l’URSS contre l’Allemagne nazie, et au bien fondé de leur action déterminante contre les forces allemandes de l’époque. Ils se donneraient ainsi bonne conscience et la référence à ce terme serait de nature à unifier le peuple russe dans l’intervention du pouvoir en place (président et la douma, …) dans son action en Ukraine. Le terme porterait également sur des volontaires ukrainiens ayant rejoint les forces allemandes pour lutter contre l’URSS, moyennant un retour politique dans la perspective de l’après guerre.

Rappelons qu’en 2014, a été créé le bataillon Azov, composé essentiellement de volontaires ukrainiens, dit d’extrême-droites, se revendiquant d’inspiration néo-nazie. Ce bataillon, de quelques centaines d’hommes au départ, s’est très rapidement vu devenir une force conséquente de plusieurs milliers d’hommes avec des volontaires issus d’autres pays, avec une idéologie peut recommandable. Ce bataillon est une sorte de milices indépendantes, essentiellement financée par des oligarques, mais sous la tutelle du ministère de l’intérieur ukrainien. Ils sont à l’origine de nombreuses exactions en territoire du Donbass. Une deuxième milice du même type a vu le jour par la suite.

La meilleure option était-elle une intervention armée ? C’est en tout cas celle qui a prévalu auprès des dirigeants russes, le président Vladimir Poutine en tête. Nul doute que ce dernier, avec son état major, ont calculé le pour et le contre de cette intervention, et ceci à tout point de vue. L’avenir nous le dira.

Il est difficile de dire ce qui en résultera en fin de compte, car les suites d’un déroulement armé peuvent déboucher sur des conséquences dramatiques. Il ne m’appartient pas de juger du bien fondé ou non de l’action entreprise par les russes. Néanmoins, il me semble nécessaire d’apporter un point de vue différent de celui que les médias on commencé à nous abreuver dès hier. Aussi, plusieurs articles vous seront proposés. A chacun d’examiner les évènements au vu de ceux-ci et de ce que vous entendrez plus communément.

N’oublions pas une chose, à la chute de l’URSS, les US y ont vu l’opportunité de s’accaparer les immenses richesses dont regorgent la Russie, essentiellement au niveau énergétique. Le but était de diviser cet immense empire (territorial essentiellement), en petites régions aisément contrôlable. L’arrivée de Poutine a déjoué tous ses plans…

Enfin, tout conflit armé s’accompagne de drames humains innommables, avec de nombreuses victimes et des dégâts considérables. Espérons que la paix revienne bientôt dans ce pays d’Europe et que la sagesse finisse par s’imposer dans les différents camps concernés. C’est ce que tout observateur extérieur souhaite vivement.

CD

VVP : « Les US veulent détruire nos valeurs »
Dénazification de l’Ukraine en cours

Ce matin à 5h30 (Moscou) Vladimir Poutine s’est adressé au peuple russe. En voici les grandes lignes :

* « Les US veulent détruire nos valeurs », après avoir élargi l’OTAN jusqu’à nos frontières ils ont pris l’Ukraine en otage pour créer une plateforme avancée d’attaque de la Russie; la Russie ne peut y rester indifférente.

* Au Donbass, nous avons tout tenté (diplomatie) depuis 8 ans (coup d’état en Ukraine) sans succès. « Nous sommes le seul espoir du Donbass. »

* Aujourd’hui l’Ukraine menace de s’équiper d’armes nucléaires. « Ils ont franchi la ligne rouge »; « la Russie ne peut se développer avec cette menace permanente »; « La confrontation entre la Russie et les néo-nazis est inévitable »;

* « J’ai décidé de lancer une opération militaire spéciale. Nos plans n’incluent pas une occupation de l’Ukraine. Notre but est sa dénazification et démilitarisation ».

* Appel à l’armée ukrainienne de cesser les combats, « tous les militaires déposant les armes pourront rentrer chez eux »

* Si quiconque crée des menaces envers notre peuple, notre réponse sera immédiate et aura des conséquences que vous n’imaginez pas. Toute attaque contre notre pays entrainera la déroute de nos agresseurs. Toutes les décisions ont déjà été prises.

En prélude : Cette nuit l’armée ukrainienne était entrée dans les faubourgs de Donetsk. Ceci aura été leur dernière opération contre la population civile, puisque au petit matin la Russie a lancé son opération militaire spéciale.

Des attaques cybernétiques ont déconnecté l’Ukraine des réseaux électriques internationaux et ont mis hors service les sites gouvernementaux et banques. Vers 2h (Moscou) la Russie a annoncé interdire toute circulation aérienne dans la région. Des attaques de missiles ont visé les infrastructures militaires et centres de commandement dans l’ensemble du pays et les troupes russes ont investi l’Ukraine tant par le sud depuis la Crimée que par les frontières de Biélorussie et de Russie. On notera que les néonazis du tristement célèbre « Bataillon Azov » ont déguerpi sans tirer un coup de feu… Il est plus facile de brûler des civils dans un immeuble que de se battre contre nos forces!

Apres à peine quelques heures: La marine ukrainienne a été mise hors service, Odessa et plusieurs autres villes sont déjà aux mains des forces russes. L’ensemble des moyens de défense aériens de l’Ukraine est maintenant désactivé, les forces aériennes ukrainiennes neutralisées.

Je ne ferai pas de liste des villes « prises », je ne diffuserai pas de vidéos : Ce n’est pas un spectacle. C’est une action de salubrité qu’il fallait entreprendre aujourd’hui pour pouvoir, peut-être, éviter demain une guerre civilisationnelle avec les Etats-Unis. Et comme l’a dit le Président Poutine, le but n’est pas l’occupation de l’Ukraine. C’est en quelque sorte de libérer l’Ukraine actuellement otage des américains.

Les réactions occidentales sont celles que nous attendions : Couinements, invectives et menaces de… « sanctions ». Aucune importance: La défense de notre civilisation passe avant tout.

Boris Karpov
https://boriskarpov.tvs24.ru

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :