Le grand miracle du renouveau – Sœur Beghe (2021)

Jeudi 25 février 2021

Le grand miracle du renouveau

Je vous donne des paroles de joie. Quand Je reviendrai en établissant Mon Règne, beaucoup le sauront et ils seront dans la joie : la joie d’un naufragé qui aperçoit la terre ferme, la joie d’un équilibriste qui atteint l’autre versant.

Ce moment d’établissement de Mon Règne sera un grand, un très grand moment. Tout sera remis en ordre, les courbes seront redressées et les angles nivelés. Ceci veut dire que la loyauté et la droiture seront retrouvées, l’hypocrisie et le mensonge seront bannis. Les hommes se relèveront après de grandes épreuves, convertis et disposés à vivre en fervents chrétiens. La foi sera de nouveau la norme et la référence de toute action, l’amour du prochain sera habituel et la confiance des uns envers les autres retrouvée.

Quand J’aurais enfermé Satan dans l’Abîme, la terre sera délivrée de sa puissance malsaine, tous les hommes seront religieux ou convertis et religieux. Le monde sera pieux, la terre sera saine et les cieux ensoleillés. Il pleuvra aussi mais ce sera salutaire, et quand il ne pleuvra pas, c’est le soleil qui réconfortera les âmes et les cœurs. La terre appauvrie par trop d’années d’engrais et de pesticides, sera de nouveau saine parce que Je la voudrai ainsi. Elle sera fertile de même que les hommes, de nombreux hommes seront convertis.

Les hommes et la terre seront restaurés dans la foi et la joie de Dieu. Ce temps, Mes très chers enfants, est votre temps. Vous le verrez ce temps et, si vous êtes des Miens et que vous ne le voyez pas, c’est que vous aurez beaucoup mieux : Mon Paradis avec Ma joie et Ma bienveillance dans le cœur.

Cette période de transformation sera courte, rapide car lorsque Dieu rénove, Il le fait sans tarder. Il pense, Il dit et Il fait. Ce Règne de mille années, c’est le terme utilisé par Mon apôtre Jean (Ap 20), sera la dernière étape de la vie sur la terre. Elle équivaut à l’église de Philadelphie, annoncée par l’Apocalypse, chapitre 3, et Je vous demande, Mes chers enfants, de relire ce qui concerne cette église, la 6e de la liste donnée par saint Jean. C’est dans cette église qu’aura lieu la conversion de ce peuple qui fut Mon peuple élu et qui perdit ce statut par la mise à mort de Son Dieu et Messie. Ce peuple y est appelé « ceux de la Synagogue de Satan » (verset 9), car c’est par eux que Satan a cru M’abattre en Me clouant à la Croix, et c’est par ce déicide que Ma faveur se tourna vers ceux qu’on appelait alors les Gentils. Je les ai rassemblés, ces Gentils, par toute la terre et s’il en reste encore beaucoup à convertir, c’est par les épreuves auxquelles Je soumettrai la terre que Je les attirerai à Moi.

Mes enfants, ce temps de l’épreuve qui va fondre sur le monde est pour votre temps immédiat mais ne le craignez pas. Il doit commencer rapidement et quand vous le verrez arriver, ne craignez pas, au contraire, soyez dans la joie. « Lorsque les feuilles du figuier poussent, vous vous rendez compte que l’été est proche (Mt 24, 32-33) ». Soyez donc dans la joie parce que le Règne de Dieu est proche. Et vous qui y entrerez, vous serez dans la joie de Dieu qui vous aura convertis, protégés et fait parvenir dans un monde nouveau, duquel les parasites, les poisons et les méchants auront été enlevés. Ils ne seront plus car l’Ange tenant à la main la clef de l’Abîme les y aura enfermés (Ap .20, 1-3).

Quand viendra la première épreuve, celle qui est déjà là mais qui n’a pas encore déployé tous ses effets, vous serez interloqués, beaucoup ne comprendront pas, beaucoup ne l’imagineront même pas ; mais ils seront touchés par la maladie et la mort, la leur ou celle de leurs proches.

La deuxième épreuve, Mes très chers enfants, sera la guerre, une guerre inattendue mais dévastatrice. La troisième épreuve, Mes enfants, viendra comme la conséquence de la seconde : la faim, la disette, l’approvisionnement difficile dans les villes tandis que les habitants des campagnes seront moins éprouvés. La quatrième épreuve, mes doux enfants, sera l’épreuve de la foi. Gardez vos convictions catholiques, conservez votre foi en Jésus-Christ et en Notre Dame, votre douce Mère, protectrice et toujours accessible.

Puis viendra le grand Avertissement, celui que Ma Mère a révélé aux jeunes filles à Garabandal en Espagne. Dans la désolation mondiale, vous verrez le feu du ciel tomber sur la terre et ce feu d’une autre nature que celui de la terre inondera votre âme et votre connaissance. Vous verrez votre état réel, votre état de pécheur, d’égoïsme, de matérialisme, de personnalisme. Vous comprendrez votre responsabilité dans les plaies de Jésus-Christ, le Seigneur, sur la Croix et vous serez profondément repentants.

Ceux qui reviendront vers le Seigneur seront nombreux mais d’autres ne Le voudront toujours pas. La conversion est un chemin de regrets et de pénitence, d’amour et d’humilité. Ceux qui ne se convertiront pas, comme le Seigneur l’aurait espéré, n’entreront pas dans le Règne de Dieu.

Ce Règne sera un nouveau temps et la Main de Dieu, aidée de Ses Anges, rénovera toute chose. Ce sera le grand miracle du renouveau, sans lequel rien ne se pourrait. La belle terre sera pour tous les chrétiens, ceux qui ont gardé la foi et ceux qui y seront venus. Que la Main de Dieu soit bénie, que Ses Anges soient loués et que la très sainte Mère de Dieu soit récompensée. Amen, amen, amen.

Source : https://srbeghe.blog/2021/02/25/le_grand_miracle_du_renouveau/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :