Nous vivrons tous les deux l’un de l’autre – dom Ottavio Michelini

Confidences de Jésus à ses prêtres

Don Ottavio Michelini

Nous vivrons tous les deux l’un de l’autre

Je suis Marie, la Mère de mon et ton Jésus.

Ceux qui aujourd’hui, dépassant toutes les limites d’une juste prudence, n’acceptent pas les nombreuses interventions de mon divin Fils dans son Eglise en vue de leur éviter de devenir la proie convoitée par Satan et ses innombrables légions, en vue d’éviter à tant de mes consacrés la dangereuse route de la perversion qui mène à l’enfer, ceux qui, pour des raisons de tranquillité, sous prétexte de prudence, vertu merveilleuse et si recommandée mais si souvent mal utilisée, ne croient pas à mes interventions nombreuses sur la terre, est-ce qu’ils ont tout fait pour que ces interventions de mon Fils Jésus et de Moi apportent aux âmes les fruits espérés ? Oh non, au contraire, ils ont tout fait pour étouffer les effets bénéfiques qui en seraient résultés. La prudence invoquée par eux fut un simple prétexte pour masquer la vraie raison cachée sous le couvert de la prudence. Tout le monde sait que l’incrédulité s’est généralisée, c’est-à-dire répandue parmi tous les peuples, chrétiens et non chrétiens. Le fait d’admettre, par conséquent, des faits et des évènements qui transcendent les lois de la nature, signifierait heurter un monde que l’on ne veut pas heurter, que l’on ne veut pas choquer, même au détriment de la foi et donc du surnaturel.

Celui qui se plonge de lui-même dans les ténèbres se prive de la lumière

Les ennemis de Dieu étant forts de la faiblesse de l’Eglise du Christ, « l’Eglise » de Satan, encouragée par l’acquiescement de ceux qui devraient être disposés à donner leur vie pour la défense de la vérité, devient de plus en plus audacieuse et agressive et passe à l’offensive sur les deux fronts des principes et de la morale.

Hérésies fomentées et répandues avec abondance de moyens ; pornographie répandue avec autant d’abondance de moyens (presse, cinéma, mode) ; corruption qui déborde de tous côtés comme un torrent en crue entraînant sur son passage l’innocence des petits, l’adolescence, la famille, les institutions religieuses ; divorce, avortement, voilà la victoire de l’Eglise de Satan rendue forte et agressive par la torpeur, la peur, le respect humain, le fonctionnarisme, qui a remplacé l’apostolat dans l’Eglise de Dieu. De là, fils, viennent les nombreux maux qui ont atteint l’Eglise de mon divin Fils.

A ceux qui te reprocheront de dire toujours les mêmes choses, tu répondras que les maux sont toujours les mêmes. Celui qui se plonge de lui-même dans les ténèbres se prive de la lumière, et les ténèbres ce sont les ambitions, la soif du pouvoir, la frénésie de se distinguer à tout prix, pour le grand préjudice de ceux qui n’aiment pas ni ne veulent les ténèbres…

Fils, il est tout simplement absurde le comportement de ceux qui, dans mon Eglise, occupent des postes de responsabilité et n’arrivent pas à comprendre que Dieu, Créateur et Seigneur de toutes choses, ne peut être indifférent, étranger à Lui-même et aux affaires de son Eglise qu’Il aime tant, puisqu’Il est l’Amour.

L’Eglise est sacrement d’amour, sortie de Lui qui est Amour, et ce qu’on doit dire de Lui, on doit le dire aussi de Moi-même.

L’obscurité, qui aujourd’hui enveloppe l’Eglise, est orgueil, péché de Satan

Fils, que de choses la Bonté divine n’a-t-elle pas portées à la connaissance ces jours derniers ! Ne crains pas ! Ne t’a-t-il pas dit à plusieurs reprises que c’est l’heure des ténèbres, que l’obscurité enveloppe l’Eglise ? Encore une fois Je te rappelle que l’obscurité est l’orgueil, péché de Satan, personnifié par l’Eglise de Satan qui est la Franc-maçonnerie, régnante dans le monde et même dans mon Eglise.

Fils, ce n’est pas un secret : beaucoup de consacrés ont été victimes de cette pieuvre monstrueuse, qui étend partout ses tentacules avec la diabolique préoccupation de ne laisser échapper aucune de ses victimes et avec la perfide volonté d’en agripper d’autres. Fils, telle est la vérité ! La réaction incontrôlée que suscite la mise à jour de cette vérité chez un certain nombre de mes consacrés est la confirmation que ceux-ci en font partie.

Ne te préoccupe pas de leurs menaces plus ou moins voilées ; ne te préoccupe de rien ! Moi, Mère de Dieu et votre Mère, Je vous confirme que vous êtes sous mon manteau, de sorte que personne ne pourra rien sur vous.

En avant, fils, prie, répare, aie à cœur une seul chose : la gloire de Dieu et le salut des âmes.

Je te bénis, Je vous bénis, maintenant et toujours.

8 juin 1978

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :