Pour le Pape François, « les aboiements de l’OTAN » ont peut-être provoqué l’offensive russe en Ukraine

Dans un entretien au quotidien italien Corriere della Sera, mardi 3 mai, le Pape François a reconnu que certains des griefs invoqués par Moscou pourraient justifier les causes de la guerre en Ukraine. Le chef de l’Église catholique a fait valoir que « les aboiements de l’OTAN à la porte de la Russie » auraient, en effet, pu pousser Moscou « à mal réagir et à déclencher le conflit » – « une colère, ajoute-t-il, dont je ne sais dire si elle a été provoquée, mais peut-être facilitée ».

Une déclaration du pontife qui s’inscrit dans une volonté de diplomatie avec la Russie. Celui-ci se dit avec insistance « prêt à aller à Moscou » pour rencontrer Vladimir Poutine. Il explique lui avoir transmis ce souhait mi-mars, « après vingt jours de guerre ». « Nous n’avons pas encore reçu de réponse et nous continuons à insister, même si je crains que Vladimir Poutine ne puisse et ne veuille pas de cette rencontre pour l’instant », déplore-t-il, cependant.

Voir aussi : Russie-Ukraine : selon l’ex-président brésilien Lula, Volodymyr Zelensky « voulait la guerre »

Au moment du déclenchement du conflit en Ukraine, le pape a dénoncé à plusieurs occasions l’intervention de l’armée russe, adjurant les belligérants de mettre un terme au combat. Pour autant, si d’autres représentants du Saint-Siège désignaient la Russie comme coupable d’avoir causé cette guerre, lui-même s’en est souvent tenu à des formulations plus diplomatiques.

Le Pape François ne se rendra pas à Kiev « pour l’instant »

Le pape argentin s’est montré très explicite dans les colonnes du Corriere della Sera en proposant au grand jour ses services de médiation. Aussi, il explique qu’il a décidé de ne pas se rendre à Kiev « pour l’instant » – hypothèse un temps « sur la table », car ce serait immanquablement perçu comme un acte hostile par le Kremlin. « D’abord, je dois aller à Moscou, d’abord je dois rencontrer Poutine […]. Je fais ce que je peux. Si Poutine ouvrait la porte… »

Le pape argentin fait part, en revanche, de son « pessimisme ». Comme il l’a affirmé à plusieurs reprises depuis le début de son pontificat, les guerres sont à ses yeux le fruit du commerce des armes, qui débouche sur une course aux armements. Lors de son message de Pâques, François avait fait référence au manifeste en faveur du désarmement signé en 1955 par le philosophe Bertrand Russell (1872-1970) et par Albert Einstein. Dans un livre en langue italienne paru le 14 avril et intitulé Contre la guerre (Contro la guerra, Solferino et Librairie éditrice vaticane), il déclarait que « l’Ukraine a été agressée et envahie », mais précisait un peu plus loin que « la guerre n’est pas la solution ».

Faut-il livrer des armes à l’Ukraine, comme le font de nombreux pays de l’OTAN ? À cette question, François n’apporte pas de réponse : « Je ne sais pas comment répondre, je suis trop loin. » « Ce qui est clair, poursuit-il, c’est que des armes sont testées là-bas. […] C’est pour cela qu’on fait des guerres : pour tester les armes que l’on produit. »

Le pape jésuite confirme aussi dans cet entretien que la rencontre avec le chef de l’Église orthodoxe russe, qui aurait dû se tenir à Jérusalem le 14 juin, est reportée sine die.

Source : FranceSoir

Ukraine : l’OTAN a peut-être provoqué l’offensive russe pour le Pape François

Source : lanouvelletribune.info

Le Pape François a accordé une interview à un média italien. Interview au cours de laquelle le Pape François a affirmé qu’il veut toujours rencontrer le Président après une demande sans avoir eu de retour du Kremlin. Au cours de la même interview, le pape a estimé que les actions de l’OTAN ont peut-être conduit à l’offensive russe en Ukraine.

[…] Pour le souverain pontife, le conflit en Ukraine est créé par d’autres Etats mais il n’a pas spécifié le nom de ces états. « En Ukraine, ce sont d’autres États qui ont créé le conflit », a déclaré le Pape François. Le Pape François a fait un parallèle entre la situation en Ukraine et d’autres conflits qui, à l’en croire étaient fomentés par des intérêts internationaux : « Syrie, Yémen, Irak, (…) ».

Le souverain pontife est allé plus loin en [pointant l’OTAN du doigt]. Pour lui, les actions de l’OTAN près de la Russie ont peut être poussé le pays dirigé par Vladimir Poutine à mener une offensive en Russie, rapporte le Washington Post. Il a par ailleurs dit qu’il ne sait pas s’il est juste de livrer des armes à l’Ukraine. « Je ne sais pas comment répondre (…) s’il est juste de fournir des armes aux Ukrainiens », a affirmé le pape. « Ce qui est clair, c’est que sur cette terre, des armes sont testées… Des guerres sont menées pour cela : tester les armes que nous avons fabriquées », a lancé le pape.

Information connexe

La Réalité que l’on ne vous montre pas sur l’Ukraine !

Un reportage de la journaliste Anne-Laure Blondel (fortement censurée) qui est depuis des années sur le terrain en Ukraine. Et elle nous montre une réalité à l’opposé de ce que les gouvernements et les médias occidentaux, racontent. Pour la protéger, son documentaire doit être vu et partagé par le plus grand nombre.

Donbass : Le ministre russe des Affaires étrangères accuse Emmanuel Macron de censurer la reporter de guerre Anne-Laure Bonnel.

Voir aussi :

Avis aux personnes sensibles : certaines images et certains témoignages sont difficiles à voir et glacent le sang. Mais la vérité doit être sue ! Une situation qui perdure depuis 2014 (le reportage ci-dessous date de 2015) ! Et les responsables ne sont pas ceux que la propagande occidentale cherche à nous faire croire aujourd’hui.

Intervenant depuis le Donbass, elle a dénoncé avec vigueur un conflit qui « dure depuis huit ans » : « C’est quelque chose de grave, qui visiblement a échappé [aux Européens] : la population russophone du Donbass a été ciblée par son propre gouvernement, a été bombardée par le gouvernement de Kiev. […] Aujourd’hui, du côté où je suis [séparatiste, ndlr], les exactions sont ukrainiennes. […] Côté Donbass, près de la ligne de front, c’est l’armée ukrainienne. […] Le film que j’ai fait en 2015 est une preuve de ces crimes contre l’humanité […]. » Pascal Praud : « Le Donbass est bombardé par les forces ukrainiennes depuis des années ? » Réponse d’Anne-Laure Bonnel : « 13 000 morts depuis 2014. »

— Anne-Laure Bonnel, lors de son passage, le 1er mars 2022, dans l’émission de Pascal Praud sur CNews ; liberation.fr

« La seule chose c’est de prier, c’est notre seul salut. Parce que nous nous sommes détournés de Dieu. Nous avons oublié Dieu. Et c’est le prix de nos péchés. »

— Une femme ukrainienne blessée de guerre et hospitalisée (06:52)

Source : https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f/censure:91

Ukraine, révélations explosives

Ukraine, révélations explosives (odysee.com)

Source de l’ensemble de l’article : Pour le Pape François, « les aboiements de l’OTAN » ont peut-être provoqué l’offensive russe en Ukraine – Pierre et les Loups (pierre-et-les-loups.net)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :