En ce jour, 15 juin, nous fêtons Ste Germaine de Pibrac, grande amie de Jean… – Jean, messager de la lumière

En ce jour, 15 juin, nous fêtons Ste Germaine de Pibrac, grande amie de Jean…

 

 

Livre Tome 1 : Jean, Messager de La Lumière – Chapitre 7 – Les anges et les saints –

page 62 à 65 : 2ème partie concernant les saints – extraits de messages de 1997, 98 et 99

Rejetée par sa famille et son entourage, sainte Germaine s’est réfugiée dans les bras du Père, de Jésus et de Marie sa mère du ciel. Elle a eu une vie effacée, elle était rejetée par les siens à cause de sa maladie. Elle n’avait personne à qui confier ses peines si ce n’est Dieu. (15.06.97)

 

Sainte Germaine est ma grande amie du ciel. Comme je l’aimais sur la terre de Pibrac elle me le rend bien. Il faut beaucoup la prier et la faire connaître au pèlerinage. Tu as eu une très bonne idée d’acheter la nouvelle cassette pour la passer dans le car, elle vous en remercie et vous protégera.(05.08.99)   

 

 

 

Livre Tome 1 : Jean messager de la lumière

Page 107 : Orientez vos sens vers Dieu A noter que ce message regroupe une partie des messages reçus du 15.02.99 au 20.08.99

. 

 « Que nous soyons au paradis ou au purgatoire, nous avons cette faculté de vous aimer encore plus et de vous aider dans votre pèlerinage terrestre. Ce sont des myriades d’humains qui sont installés dans l’au-delà de Dieu ! Vous avez les saints connus qui sont pour vous des points de repère, des intercesseurs… Ce sont vos saints patrons que vous avez tendance à négliger ! Il y a ceux de votre parenté, de votre région (sainte Bernadette et sainte Germaine). D’une manière ou d’une autre ils vous connaissent car vous les priez. 

 

Livre Tome 2 : La communion des Saints

Pages : 46 à 48 – 90 à 91 – Messages donnés en 2000

 

 » Les saints en général Dieu vous le demande et c’est essentiel, merveilleux et salutaire, d’invoquer les saintes et les saints que vous connaissez mais également la multitude de ceux à qui vous devez vous adresser.  Une bonne méthode : après le rosaire récitez la Litanie des saints ! Le matin en premier lieu, après votre saint patron, adressez-vous au saint du jour. La méditation sur les saints est capitale. Pourquoi voulez-vous l’ignorer ? Ils sont de si puissants intercesseurs !

 

Dieu est Un, Il aime tant ce qui est uni ! Dans la communion des saints sont soudées l’Église militante et l’Église triomphante. C’est le Seigneur qui les régit, les conduit. Aussi l’invocation des saints est-elle fondamentale et substantielle. Tournez-vous toujours vers le Père Éternel, pensez que sur votre terre, en plus de Son Fils Jésus, par amour, tant de saintes et de saints ont enduré fatigues et peines, toujours moralement mais très souvent physiquement. Considérez toutes les grâces qu’ils ont reçues du Seigneur, grâces qu’ils ont méritées, aussi ayez à leur égard un sentiment d’amour intense. … (04.02.2000)

 

Sainte Germaine : Sainte Germaine, avec sainte Thérèse, est tellement proche de moi ! Ce sont mes plus grandes amies du Ciel… Sur votre terre, elle avait enduré toutes sortes de souffrances : en plus de sa main droite percluse et de ses écrouelles, elle était haïe par la seconde épouse de son père. Elle couchait sous l’escalier de l’étable, vous le constatez si bien quand vous visitez cette maison où elle a tant souffert ! Les animaux étaient mieux traités qu’elle ; elle n’avait que du pain à manger. Chaque jour, chapelet à la main, elle assistait à la messe. Elle laissait ses moutons à la garde de Dieu, ils étaient si bien surveillés par les anges que les loups ne lui en volèrent aucun. Jésus, qu’elle aimait, lui parlait au cœur et la consolait. (6 juin 2000).

 

Livre Tome 4 : Le temps presse, rallumez vos lampes

Page 100 : Un seul Dieu et Père de tous – Message du 22 juillet 2003

 

 « Chacun de vous est un être à part, une personne humaine unique et exceptionnelle. Évidemment, chaque saint garde son identité, son caractère propre dans la recherche de la perfection. Autant sainte Thérèse d’Avila que sainte Germaine, saint Jean de la Croix que le saint Curé d’Ars ont affirmé leur sainteté d’une manière fort différente, mais en étant humbles

 

 

Livre Tome 5 : En route vers la Jérusalem céleste – Page 157 : Extrait du message du 15 juin 2006 concernant Sainte Germaine

 

 » Si vous vous posez des questions sur les mystères du choix de Dieu, sachez qu’il concerne en premier l’humilité et la disponibilité. L’exemple, vous l’avez en sainte Germaine qui était une humble bergère rejetée par sa famille mais aimée des enfants et des pauvres auxquels elle savait si bien faire connaître Dieu.

 

Et toujours elle faisait son maximum pour assister à la messe matinale ! Quand une âme est vraiment choisie, elle est prédestinée à cause de sa soif à aider son prochain et ainsi à tout donner entièrement à Dieu. Et c’est toujours Dieu qui sait, qui appelle et qui sauve. Germaine n’a pas été choisie pour sa fortune, ses dons de la parole, de l’art ou de la culture, ni par la place qu’elle occupait dans la société. Dieu l’a choisie, car Il a sondé le fond de son cœur et a vu en elle un grand désir et l’humilité qui lui ont permis de la diriger pour faire « de grandes choses »…. Oui, de grandes choses !

 

N’est-elle pas la sainte de Toulouse ?

 

Tout comme la douce Germaine soyez les serviteurs toujours modestes, doux et humbles de cœur et vous gravirez plus aisément les sommets de la vie…

 

Jean, votre messager d’amour

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :