Le grand fossé, de Mark Mallett, du 16/06/2022

Je suis venu mettre le feu à la terre,
et comme je voudrais qu’il soit déjà flamboyant !…
Pensez-vous que je sois venu établir la paix sur la terre ?
Non, vous dis-je, mais plutôt la division.
A partir de maintenant, un ménage de cinq personnes sera divisé,
trois contre deux et deux contre trois…

(Luc 12: 49-53)

Ainsi, une division s’est produite dans la foule à cause de lui.
(Jn 7: 43)

Le grand fossé

J’aime cette parole de Jésus : « Je suis venu mettre le feu à la terre et comme je voudrais qu’elle soit déjà en feu ! » Notre Seigneur veut un Peuple qui brûle avec amour. Un Peuple dont la vie et la présence incitent les autres à se repentir et à rechercher leur Sauveur, élargissant ainsi le Corps mystique du Christ.

Et pourtant, Jésus suit cette parole avec un avertissement que ce Feu Divin sera en fait diviser. Pas besoin d’être théologien pour comprendre pourquoi. Jésus a dit, «Je suis la vérité» et nous voyons chaque jour comment sa vérité nous divise. Même les chrétiens qui aiment la vérité peuvent reculer lorsque cette épée de vérité transperce leur propre cœur. Nous pouvons devenir fiers, défensifs et argumentatifs face à la vérité de nous-mêmes. Et n’est-il pas vrai qu’aujourd’hui, nous voyons le Corps du Christ être brisé et divisé à nouveau de la manière la plus flagrante possible alors que l’évêque s’oppose à l’évêque, le cardinal se dresse contre le cardinal – tout comme Notre-Dame l’avait prédit à Akita ?

La grande purification

Au cours des deux derniers mois, alors que je faisais de nombreux allers-retours entre les provinces canadiennes pour déménager ma famille, j’ai eu beaucoup d’heures pour réfléchir à mon ministère, à ce qui se passe dans le monde, à ce qui se passe dans mon propre cœur. En résumé, nous traversons une des plus grandes purifications de l’humanité depuis le Déluge. Cela signifie que nous sommes également tamisé comme du blé — tout le monde, du pauvre au pape.

Et ce n’est pas seulement pour l’amour de Ses enfants; c’est aussi pour le plaisir de Dieu.

La volonté, l’intellect, la mémoire, combien d’harmonies et de bonheurs ne contiennent-ils pas ? Il suffit de dire qu’ils font partie du bonheur et de l’harmonie de l’Éternel. Dieu a créé Son Éden personnel dans l’âme et le corps de l’homme — un Éden tout céleste ; puis Il lui a donné l’Éden terrestre comme résidence. —Jésus à la Servante de Dieu Luisa Piccarreta, Volume 15, 29 mai 1923

Ainsi, c’est un moment magnifique et terrifiant – un peu comme les douleurs du travail acharné qui inaugurent une nouvelle naissance.[2] Il y a de grandes souffrances ici et à venir en raison de l’apostasie rampante, et pourtant, une grande joie doit suivre. Et tout comme un bébé « divise » la mère en passant par le canal de naissance, nous assistons également à la division douloureuse de l’humanité, un tamisage aux proportions cosmiques.

La grande division

Les divisions entre nous sont l’une des key signes des temps – bien plus que les tremblements de terre, les événements météorologiques, les fléaux d’origine humaine ou même la «famine» fabriquée qui suit maintenant ses talons (causée, en grande partie, par des actions imprudentes et blocages immoraux). Ce qui a été le plus choquant pour de nombreux profanes, scientifiques et travailleurs de la santé, c’est la rapidité avec laquelle les masses ont remis leur corps au gouvernement pour qu’il soit expérimenté au nom de la « sécurité » et du « bien commun » dans ce qui a été décrit comme un « psychose de formation de masseou forte illusion » .[3] Mais c’était un mensonge dès le départ puisque le bien commun n’est jamais servi par l’injustice ; le bien commun n’est jamais avancé par le contrôle et la coercition. Le résultat ne pouvait être qu’une rupture massive du tissu social et en fait un grand préjudice au bien commun. Je dis cela non pas pour mépriser mes lecteurs « vaccinés », mais pour nous avertir tous du précipice sur lequel nous nous tenons maintenant. 

Le champ de bataille est encore chaud, après la guerre du Canada contre les non-vaccinés. Les mandats ont cessé et les deux parties retombent dans quelque chose qui ressemble à l’ancienne normalité – sauf qu’il y a une blessure fraîche et actuelle faite aux personnes que nous avons essayé de briser. Et personne ne veut en parler.

Il y a seulement quelques semaines, c’était l’objectif avoué de nos propres dirigeants de rendre la vie invivable pour les non-vaccinés. Et en tant que collectif suppléant, nous avons multiplié par la force cette douleur, portant le combat dans nos familles, nos amitiés et nos lieux de travail. Aujourd’hui, nous sommes confrontés à la dure vérité que rien de tout cela n’était justifié – et, ce faisant, nous découvrons une précieuse leçon.

Ce fut un glissement rapide de la droiture à la cruauté, et même si nous pouvons blâmer nos dirigeants pour la poussée, nous sommes responsables d’être tombés dans le piège malgré un meilleur jugement.

Nous savions que la diminution de l’immunité mettait un grand nombre de personnes entièrement vaccinées à égalité avec la minorité décroissante de non vaccinés, mais nous les avons marqués pour une persécution spéciale. Nous avons dit qu’ils n’avaient pas « fait ce qu’il fallait » en remettant leur corps aux soins de l’État – même si nous savions qu’une opposition de principe à une telle chose n’a pas de prix en toutes circonstances. Et nous nous laissons vraiment croire qu’entrer dans un autre verrouillage inefficace serait de leur faute, pas de la faute d’une politique toxique.

Et c’est donc par l’ignorance délibérée de la science, de l’éducation civique et de la politique que nous avons comprimé les non-vaccinés dans la mesure où nous l’avons fait.

Nous avons inventé une nouvelle rubrique du bon citoyen et, à défaut d’en être une nous-mêmes, nous nous sommes amusés à prendre comme boucs émissaires ceux qui n’étaient pas à la hauteur. Après des mois de verrouillages artificiels, avoir quelqu’un à blâmer et à brûler faisait tout simplement du bien.

Nous ne pouvons donc pas garder la tête haute, comme si nous pensions avoir la logique, l’amour ou la vérité de notre côté alors que nous souhaitions vicieusement la mort des non-vaccinés. Le mieux que nous puissions faire est de nous asseoir dans la conscience de notre inhumanité enragée pour en avoir mis tant de côté. —Susan Dunham, Ce que nous avons appris en haïssant les non vaccinés

Beaucoup ont capitulé devant le «récit» par peur pour leur réputation, peur de perdre leur style de vie, peur d’être «annulé» ou peur d’être ridiculisé et de ne pas appartenir. Il s’agit d’un phénomène mondial qui a révélé les vulnérabilités et la dépendance des milliards sur une poignée de milliardaires puissants et de méga-corporations. St. John a averti qu’un jour, des hommes puissants avec une richesse massive utiliseraient la « sorcellerie » ou pharmacie (« l’utilisation de médecine, drogues ou sortilèges ») pour tromper et contrôler les nations.

… Vos marchands étaient les grands hommes de la terre, toutes les nations ont été égarées par votre sorcellerie. (Apoc 18:23 ; la version NAB dit « potion magique » ; cf. Le symbole du caducée)

Là encore, les propos de St. John Newman gagnent en pertinence d’heure en heure, d’autant plus que de nouvelles « vagues » et même de nouveaux virus deviennent l’obsession des gouvernements qui se sont alignés sur le Forum économique mondial.

Satan peut adopter les armes de tromperie les plus alarmantes — il peut se cacher — il peut tenter de nous séduire par de petites choses, et ainsi d’éloigner l’Église, non pas d’un coup, mais peu à peu de sa vraie position. je le fais pense qu’il a beaucoup fait de cette manière au cours des derniers siècles… C’est sa politique de nous séparer et de nous diviser, de nous déloger progressivement de notre rocher de force. Et s’il doit y avoir une persécution, peut-être le sera-t-elle alors; puis, peut-être, quand nous sommes tous, dans toutes les parties de la chrétienté, si divisés, et si réduits, si pleins de schisme, si proches de l’hérésie. Lorsque nous nous sommes jetés sur le monde et que nous dépendons de sa protection, et que nous avons renoncé à notre indépendance et à notre force, alors [l’Antéchrist] fera irruption sur nous avec fureur autant que Dieu le lui permet. Puis soudain l’Empire romain peut s’effondrer, et l’Antéchrist apparaît comme un persécuteur, et les nations barbares qui l’entourent font irruption. -St. John Henry Newman, Sermon IV: La persécution de l’Antéchrist

J’ai des émotions mitigées en marchant dans la nouvelle ville où nous vivons. D’un côté, je revois de beaux sourires – mais ce sont des sourires hésitants. Beaucoup de gens ont encore peur de se serrer la main, d’échanger le « signe de paix », voire même d’être proches les uns des autres. Nous avons été forés pendant deux ans à voir l’autre comme une menace existentielle (même si le taux de survie est égal et même supérieur à la grippe saisonnière[4] ). Et nous savons que ce sursis actuel va bientôt disparaître puisqu’il est désormais établi que des milliards peuvent être rassemblés et contrôlés d’un simple geste de la main présidentielle. C’est devenu la tempête parfaite pour démanteler cet ordre actuel afin de « reconstruire en mieux » – disent les globalistes d’une voix harmonieuse et âcre. En effet, le Canadien[5] et UK[6] Les autorités ont toutes deux admis repousser les limites pour voir jusqu’où les gens peuvent être manipulés. La réponse est très loin. Et cela a préparé le terrain pour le Great Divide… 

Les grands diviseurs

Jésus n’est pas venu apporter la paix mais division. En d’autres termes, le vérité de l’Evangile diviserait les familles, les communautés et les nations – même si cela les libérerait.

Mais il y en a un autre qui divise et c’est l’Antéchrist. Paradoxalement, il prétendra apporter paix pas division. Mais précisément parce que son règne est fondé sur des mensonges et non sur la vérité, ce sera une fausse paix. Il divisera néanmoins. Car Jésus exige que nous renoncions aux inclinations de notre nature déchue — la excessif l’attachement à la propriété, à la famille et même à sa propre vie — afin d’être son disciple. En retour, Il offre une part de Son Royaume éternel en communion avec les saints. L’Antéchrist, d’autre part, exige que vous remettre votre propriété, vos droits familiaux et votre liberté afin de participer dans son royaume — dans une « égalité » froide et stérile avec tout le monde.[7] Nous en avons déjà un avant-goût, de la tentation de simplement « suivre » le programme. C’est pourquoi je crois que les temps de l’Antéchrist ne sont pas loin : une grande partie de l’humanité a déjà prouvé qu’elle était prête à échanger son autonomie contre une fausse paix et sécurité. Et le infrastructure car un tel système est presque complètement en place alors que nous passons à une monnaie numérique.[8]

Quand les gens disent: «Paix et sécurité», un désastre soudain s’abat sur eux, comme les douleurs de l’accouchement sur une femme enceinte, et ils n’échapperont pas. (1 Thessaloniciens 5: 3)

En fin de compte, cependant, ce ne sera pas seulement notre liberté, mais l’Église et ses enseignements qui seront annulés. En fait, lorsque le Seigneur a parlé dans mon cœur il y a des années qu’une grande tempête allait passer sur la terre, il a indiqué le chapitre six de l’Apocalypse – les sept « sceaux » – comme étant cette tempête.[9]Mon Seigneur, comment nous voyons cela se dérouler littéralement maintenant avec la guerre, l’inflation, les pénuries alimentaires, de nouveaux fléaux, et bientôt, une persécution mineure de l’Église qui éclatera (gardez un œil sur l’Amérique, surtout si la Cour suprême des États-Unis États renverse Roe contre Wade) avant le sixième sceau – le Attention,. La violence, les incendies d’églises et la haine que nous avons vus jusqu’à présent pâliront en comparaison. De plus, nous commençons déjà à assister à la fracture du Corps du Christ alors que des évêques et des prêtres capricieux encouragent ouvertement et hardiment un faux Évangile et Anti-miséricorde. Cependant, cela a se passer; la Grande Divergence doit venir comme l’étape finale dans la purification des obstinés et des rebelles de la surface de la terre. 

La venue de celui qui est sans loi par l’activité de Satan se fera avec toute la puissance et avec de prétendus signes et prodiges, et avec toute la tromperie méchante pour ceux qui doivent périr, parce qu’ils ont refusé d’aimer la vérité et d’être ainsi sauvés. C’est pourquoi Dieu envoie sur eux une forte illusion, pour leur faire croire ce qui est faux, afin que tous soient condamnés qui n’ont pas cru à la vérité mais ont pris plaisir à l’iniquité. (2 Th 9: 5-12)

Alors, cher chrétien, vous devez vous préparer – non pas en accumulant des armes – mais en rejetant complètement vos peurs et votre anxiété sur le Seigneur.[10] En augmentant l’amour, sans le retenir. Mais lutter pour l’unité et la communion les uns avec les autres, ne pas les retirer.

S’il y a un encouragement en Christ, une consolation dans l’amour, une participation à l’Esprit, une compassion et une miséricorde, complétez ma joie en étant du même esprit, avec le même amour, unis de cœur, pensant une chose. Ne rien faire par égoïsme ou par vaine gloire ; considérez plutôt humblement les autres comme plus importants que vous-mêmes, chacun ne veillant pas à ses propres intérêts, mais [aussi] chacun à ceux des autres. (Phil 2:1-4)

En d’autres termes, allumez les feux de l’amour maintenant. Pour ceux qui restent fidèles,[11] une nouvelle ère de paix — la vraie paix — se lèvera.[12] Et un feu divin fera rage d’un océan à l’autre…

Le vainqueur, celui qui gardera fidèlement mes oeuvres jusqu’à la fin, Je donnerai autorité sur les nations. (Ap 2:26)

Le vainqueur portera des vêtements blancs ; jamais je n’effacerai son nom du livre de la vie ; son nom, je le proclamerai devant mon Père et devant ses anges. (Ap 3: 5)

Du vainqueur, je ferai une colonne dans le sanctuaire de mon Dieu ; il n’aura plus jamais à en sortir, et je graverai sur lui le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu… (Ap 3: 12)

Le vainqueur, je lui donnerai de siéger avec moi sur mon Trône… (Ap 3: 20)


Notes
↑1cf. La Véritable filiation
↑2cf. La grande transition et Les douleurs du travail sont réelles
↑3« Il y a une psychose de masse. C’est semblable à ce qui s’est passé dans la société allemande avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, où des personnes normales et décentes ont été transformées en aides et une mentalité de type « suivant simplement les ordres » qui a conduit au génocide. Je vois maintenant ce même paradigme se produire. (Dr Vladimir Zelenko, MD, 14 août 2021; 35:53, Spectacle de ragoût Peters).« C’est un trouble. C’est peut-être une névrose de groupe. C’est quelque chose qui est venu à l’esprit des gens partout dans le monde. Tout ce qui se passe se passe dans la plus petite île des Philippines et de l’Indonésie, le plus petit village d’Afrique et d’Amérique du Sud. C’est tout de même, c’est venu dans le monde entier. (Dr Peter McCullough, MD, MPH, 14 août 2021; 40:44, Perspectives sur la pandémie, épisode 19).« Ce qui m’a vraiment choqué l’année dernière, c’est que face à une menace invisible, apparemment sérieuse, une discussion rationnelle est sortie par la fenêtre… Quand nous revenons sur l’ère COVID, je pense que cela sera perçu comme d’autres réponses humaines à des menaces invisibles dans le passé ont été considérées comme une période d’hystérie de masse. » (Dr John Lee, pathologiste ; Vidéo déverrouillée; 41h00).« La psychose de formation de masse… c’est comme l’hypnose… C’est ce qui est arrivé au peuple allemand. » (Dr Robert Malone, MD, inventeur de la technologie des vaccins à ARNm Kristi Leigh Télévision; 4h54). « Je n’utilise normalement pas de phrases comme celle-ci, mais je pense que nous nous trouvons aux portes mêmes de l’Enfer. » (Dr Mike Yeadon, ancien vice-président et scientifique en chef des maladies respiratoires et des allergies chez Pfizer ; 1:01:54, Suivre la science ?)
↑4Voici les statistiques stratifiées par âge du taux de mortalité par infection (IFR) pour la maladie COVID-19, récemment compilées par John IA Ioannides, l’un des bio-statisticiens les plus prestigieux au monde.0-19: .0027% (ou un taux de survie de 99.9973 % )
20-29 014% (ou un taux de survie de 99,986 % )
30-39 031% (ou un taux de survie de 99,969 % )
40-49 082% (ou un taux de survie de 99,918 % )
50-59 27% (ou un taux de survie de 99.73 % )
60-69 59% (ou un taux de survie de 99.31 % )https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.07.08.21260210v1
↑527th de septembre, 2021, ottawacitizen.com
↑63 janvier 2022, sommetnews.com
↑7cf. La prophétie d’Isaïe au sujet du communisme mondial
↑8cf. La grande concentration des masses
↑9cf. Brace pour l’impact
↑10cf. 1 Animal domestique 5: 7
↑11cf. Aux Vainqueurs
↑12cf. Se préparer pour l’ère de paix

Source : La grande division – Le mot maintenant (markmallett.com)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :