Qui Me voit, voit le Saint Esprit – Sœur Beghe (2021)

Mardi Saint 30 mars 2021

Qui Me voit, voit le Saint Esprit

Je suis toujours heureux des Miens lorsqu’ils s’entraident à cause de Moi, quand ils se rencontrent à cause de Moi et de tout ce qu’ils font pour Moi, avec Moi et à cause de Moi.

La charité est la vertu qui demeure éternellement, au Ciel la charité est le diapason de toutes choses. Dieu est charité, là où Il est, là est la Charité : « Ubi caritas, et amor, Deus ibi est.[1]« 

Oui, Mon Amour est si grand, si profond que J’aime Mes créatures avec une intensité dont elles n’ont aucune idée. J’aime avec bonté, avec prévenance, avec discernement, avec paix et tendresse, avec fermeté parce que Je n’abandonne pas l’être aimé ; avec justesse aussi parce que Mon Amour n’est pas niais, il est bon, rigoureux et toujours présent. J’ai pour Mes créatures un Amour de bon sens et Je les aime avec réalisme, connaissant leurs qualités et leurs faiblesses, leurs limites et leur bonne ou moins bonne volonté. Je les connais mieux qu’elles ne se connaissent elles-mêmes et Je les aime dans le but de les améliorer, de les rendre saintes et de les élever jusqu’à Moi.

Je suis le Très Haut et, en prenant leur humanité, Je les élève à Ma divinité. Sur la terre, il ne vous est pas possible d’atteindre cette perfection car la créature est finie tandis que Dieu est infini. Dans le Ciel, vous serez d’un autre acabit, vous n’aurez plus les freins de votre nature temporelle, votre corps ressuscité à la fin du monde sera de la même substance que le corps ressuscité et glorieux de Jésus-Christ. Vous ne serez plus tributaires de la gravité, du temps, de l’espace. Sans être statiques, vous serez dans un éternel présent, à l’intérieur duquel vous évoluerez, vous adorerez votre Père céleste, vous adhèrerez à Ses innombrables Vertus, à Ses actions extraordinaires, à Ses Entreprises innombrables ; tels de bons enfants d’un Père incomparable, vous L’aimerez, vous Le soutiendrez, vous L’épaulerez, vous vous mettrez en peine pour Lui rendre tous les services possibles et Il vous épaulera et vous guidera en toutes choses.

Vous serez Ses enfants bien-aimés et Il sera votre Père toujours accessible, toujours bienfaisant, toujours présent. La louange et l’adoration sera votre état permanent mais vous serez si heureux, si bien-pensants, si perméables à la divine Action que vous serez comme les fils et les filles bien-aimés d’un Père très Excellent, de Dieu, vous-mêmes fils et filles de Dieu.

Jésus-Christ, Fils de Dieu, Dieu Lui-même, sera votre Frère Aîné et, comme dans toute famille, l’aîné est un modèle, un être cher et familier qui a toute votre confiance.

Et le Saint Esprit vivificateur, Dieu Lui-même, le Paraclet, c’est-à-dire le Consolateur, vous donnera Lui aussi tout ce qu’Il est. Il vous accompagnera de Ses sept Dons et tout ce que vous accomplirez portera Son empreinte divine. Il vous insufflera Sa Sagesse, Sa Force, Son Intelligence, Sa compréhension de toute chose, Son Imagination, Son Conseil, Ses Connaissances et Sa Précision, et tant de qualités encore car Il les possède toutes. Le Saint Esprit est Un avec le Père et le Fils et, de même que Jésus-Christ est une Personne que nous pensons bien connaître, Lui aussi est une Personne bien réelle, bien autonome et toujours Présent. Il est le Présent, l’éternel Présent, comme le Père et le Fils, et Sa Réalité est incomparable. Il est le Vivificateur, Celui qui donne la vie, Il est l’Esprit de Dieu, le Pur Esprit divin qui est au-dessus de toute chose. Sa Personne est unique et, de même que Jésus-Christ s’est montré à l’humanité dans Sa nature humaine et qu’Il a dit : « celui qui Me voit, voit le Père » (Jn 14, 9), ainsi « celui qui Me voit, voit le Saint Esprit ». Il s’est montré aux hommes sous l’aspect d’une colombe parce qu’Il est insaisissable, mais au Ciel Il apparaît aux habitants de la Demeure de Dieu sous Sa forme véritable qui est la Troisième Personne de la Très Sainte Trinité et « … qui Me voit, voit le Père, et qui Me voit, voit le Saint Esprit… » ; l’Unité divine est telle que les Trois Personnes divines, bien que distinctes, sont inséparables, leur Volonté est Une, leur Action est Une, leur Expression est Une.

Telle est la Grandeur exquise de Dieu qui ne veut que le Bien, le Meilleur, le Grandiose, et à laquelle nous sommes appelés pour l’Eternité si nous le désirons et nous appliquons à en être dignes par les mérites de la Croix du Seigneur Jésus-Christ.

Qu’Il soit aimé, loué, béni et adoré, Amen, Alléluia.


[1] Cantique du Lavement des pieds le Jeudi Saint : « Là où sont la charité et l’amour, Dieu demeure »

Source : https://srbeghe.blog/2021/03/30/qui_me_voit_voit_le_saint_esprit/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :