Ce n’est pas une baguette magique, de Mark Mallet – 02/07/2022

La Consécration de la Russie du 25 mars dernier fut un événement monumental, dans la mesure où il répond à la demande explicite de Notre Dame de Fatima. [1]

À la fin, mon Cœur immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie, qui se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix ».

— Le Message de Fatima, vatican.va

Un article de Mark Mallett, titre original : « Not a Magic Wand »

Cependant, ce serait une erreur de croire que cela revient à agiter une sorte de baguette magique qui ferait disparaître tous nos problèmes. Non, la Consécration ne remplace pas l’impératif biblique que Jésus a clairement proclamé :

Repentez-vous et croyez en l’Évangile.

Marc 1: 15

Lire : Par cette consécration, le Seigneur abrégera les jours de tribulation
par lesquels Il a décidé de punir les nations de leurs crimes

Une période de paix viendra-t-elle si nous continuons de faire la guerre les uns avec les autres — dans nos mariages, nos familles, avec nos voisins et entre nations ? La paix est-elle possible alors que les plus vulnérables, depuis le ventre maternel jusqu’au tiers-monde, sont quotidiennement victimes d’injustices ?

La paix n’est pas seulement absence de guerre et elle ne se borne pas à assurer l’équilibre des forces adverses. La paix ne peut s’obtenir sur terre sans la sauvegarde des biens des personnes, la libre communication entre les êtres humains, le respect de la dignité des personnes et des peuples, la pratique assidue de la fraternité. Elle est « tranquillité de l’ordre ». Elle est œuvre de la justice et effet de la charité.

— Catéchisme de l’Église catholique, n° 2304

C’est pourquoi la « dévotion réparatrice des cinq premiers samedis » faisait également partie de la demande de Notre Dame — un appel au Peuple de Dieu pour que nous menions le monde à la repentance.

Et pourtant, nous devrions prendre la Sainte Vierge au mot : un « certain temps de paix » viendra — mais [la façon dont nous y entrerons] ne se fera pas comme le Ciel l’avait espéré. Répétons-le :

Ma volonté veut triompher, et aimerait triompher par le biais de l’Amour pour que s’établisse Mon Royaume. Mais l’homme ne voulant pas venir à la rencontre de cet Amour, il me faut désormais passer par Ma Justice.

— Jésus à la Servante de Dieu, Luisa Piccarreta ; 16 novembre 1926

… le Maître attend avec grande patience, pour les châtier, que [les nations] aient atteint le comble de leurs péchés… [Mais] jamais il ne nous retire sa miséricorde : tout en éduquant son peuple par des événements, il ne l’abandonne pas.

2 Maccabées 6: 14, 16

Ce que la Consécration fera, c’est ouvrir un nouveau canal de grâce pour hâter le prochain Triomphe et le « temps de paix ». La paix viendra en effet — mais à présent, par le biais de la Justice divine. Il doit en être ainsi. Le cancer à ses débuts peut être facilement traité ; mais lorsqu’il métastase, il nécessite une intervention chirurgicale majeure et des protocoles de traitement. [2] Et c’est ce à quoi nous faisons face : nous n’avons pas écouté Notre Dame, et par conséquent, les « erreurs de la Russie » ont eu un siècle pour se répandre à travers le monde, permettant aux semences philosophiques du communisme de prendre racine à travers le globe. Comme l’a indiqué Notre Dame dans un message à la voyante italienne, Gisella Cardia :

Avec vos prières et une foi authentique, vous pouvez éviter la troisième guerre mondiale, mais vous êtes toujours enfermés dans vos coquilles et ne voyez pas au-delà ; les catastrophes arrivent, mais n’abandonnez pas les sacrements. Malgré mes larmes, vos cœurs sont durs et vous ne laissez pas entrer la lumière. Je demande que votre foi ne soit pas seulement en paroles, mais aussi en actes. Vous avez l’arme la plus puissante, la prière du Saint Rosaire : priez. D’ici peu de temps, la foi chrétienne ne sera plus professée et vous serez contraints de vous cacher : préparez-vous également à cela. Le communisme progresse rapidement. Tout cela aura lieu et sera une punition pour les hérésies, les malédictions et les blasphèmes qui ont été proférés jusqu’à présent. Maintenant, ma fille, je te laisse avec ma bénédiction maternelle, au Nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

— 24 mars 2022

Elle nous a dit ceci la veille de la Consécration — le même jour que la première lecture de la messe du 24 mars 2022 :

Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont suivi les mauvais penchants de leur cœur endurci ; ils [m’]ont tourné leur dos et non leur visage… j’ai envoyé vers vous, inlassablement, tous mes serviteurs les prophètes. Mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont raidi leur nuque, ils ont été pires que leurs pères. Tu leur diras toutes ces paroles, et ils ne t’écouteront pas. Tu les appelleras, et ils ne te répondront pas. Alors, tu leur diras : « Voilà bien la nation qui n’a pas écouté la voix du Seigneur son Dieu, et n’a pas accepté de leçon ! La vérité s’est perdue, elle a disparu de leur bouche. »

cf. Jr 7: 23-28

Une époque de miracles

En l’an 2000, j’ai consacré ma vie et mon ministère à Notre Dame de Guadalupe, étoile de la nouvelle évangélisation. Le lendemain matin, la seule chose qui avait changé était que, désormais, j’avais une Mère à qui il fut donné de me prendre sous son aile. Mais les mêmes défauts et faiblesses de la veille subsistaient. Au cours des deux décennies suivantes, je peux attester que, sans aucun doute, j’ai vu comment Marie a eu une main si puissante pour susciter une conversion plus authentique dans ma vie. Avant chacun de mes écrits, je lui demande d’être dans mes paroles, et mes paroles dans les siennes pour qu’elle nous prenne tous sous son manteau. C’est, je le sens, l’un des fruits de cette consécration personnelle.

De la même façon, la Russie — déjà en cours de conversion à travers les consécrations précédentes, bien qu’accomplies « imparfaitement » par nos précédents papes [3] — doit encore devenir cette nation qui sera un instrument de paix, plutôt que de guerre.

L’image de l’Immaculée remplacera un jour la grande étoile rouge au-dessus du Kremlin, mais seulement après une grande et sanglante épreuve.

— Saint Maximilien Kolbe, Signs, Wonders and Response, Père Albert J. Herbert, p. 126

Le réconfort que nous devrions retirer de cette Consécration, faite en la fête de l’Annonciation, est que Dieu a encore un plan. Même si nous l’avons contrecarré et retardé par notre désobéissance (comme les Israélites l’ont si souvent fait), Dieu sait comment s’y prendre pour que toutes choses concourent au bien de ceux qui l’aiment. [4]

Une parole prophétique qui me fut adressée personnellement au tout début de cet apostolat, il y a environ dix-sept ans, m’est revenue à l’esprit récemment :

Ce n’est pas le temps du confort mais le temps des miracles.

Cette Consécration ouvrira, en effet, la voie aux miracles du Ciel — en particulier, ce qu’on appelle « l’Avertissement » ou l’Œil de la Tempête. [5] Notre rôle en tant que chrétiens fidèles est plus crucial que jamais : 

… le pouvoir du mal est contenu encore et encore… [et] encore et toujours, la puissance de Dieu lui-même se fait voir à travers la puissance de la Mère et la maintient active. L’Eglise est toujours appelée à faire ce que Dieu a demandé à Abraham, à savoir veiller à ce qu’il y ait suffisamment d’hommes justes pour réprimer le mal et la destruction. J’ai compris mes paroles comme une prière pour que les énergies du bien retrouvent toute leur vigueur. Alors on pourrait dire que le triomphe de Dieu, le triomphe de Marie, sont silencieux, mais ils sont cependant bien réels.

— Pape Benoît XVI, Lumière du monde, p. 217, Conversation avec Peter Seewald (Bayard) ; traduction depuis la version anglaise (Ignatius Press, p. 166)

A cet égard, la Consécration de la Russie à Notre Dame est un appel aux armes adressé à sa petite cohorte. Grâce au Saint Rosaire, nous avons surtout l’occasion de hâter la venue de son Triomphe, qui inaugurera finalement la nouvelle Ère de Paix et le règne de Jésus jusqu’aux extrémités de la terre à travers ce qu’il restera d’une Église qui aura été profondément purifiée.

En des moments où la chrétienté elle-même était menacée, ce fut à la force de cette prière qu’on attribua l’éloignement du danger, et la Vierge du Rosaire fut saluée comme [celle dont l’intercession apporte le] salut.

— PAPE SAINT JEAN-PAUL II, Rosarium Virginis Mariae, n° 39

Puissions-nous ne pas être comptés parmi les nuques raides de cette génération !

« Sanctifiez-vous, car demain le Seigneur fera des merveilles au milieu de vous. » … Ainsi, tous les peuples de la terre sauront combien est forte la main du Seigneur, et vous craindrez le Seigneur votre Dieu chaque jour.” » … Car, pendant quarante ans, les fils d’Israël avaient marché dans le désert, jusqu’à ce que tombent tous les hommes [qui] n’avaient pas écouté la voix du Seigneur. Et le Seigneur avait juré de ne pas leur laisser voir la terre qu’il avait promis à leurs pères de nous donner, une terre ruisselant de lait et de miel.

Jos 3: 5 ; 4: 24 ; 5: 6 (ajout)

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? « Ne fermez pas votre cœur comme au désert, comme au jour de tentation et de défi, où vos pères m’ont tenté et provoqué, et pourtant ils avaient vu mon exploit. »

Ps 94 (95): 7-9

Il arrivera dans tout le pays – oracle du Seigneur – que deux tiers en seront retranchés, périront, et que l’autre tiers y restera. Je ferai passer ce tiers par le feu ; je l’épurerai comme on épure l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Lui, il invoquera mon nom, et moi, je lui répondrai. Je dirai : « C’est mon peuple ! », et lui, il dira : « Le Seigneur est mon Dieu ! »

Za 13: 8-9 (ajout)

De nombreuses années difficiles nous attendent ; mais ce qui est certain, c’est qu’un « temps de paix » suivra. Bien que le Ciel soit toujours notre objectif, qui ne peut pas aspirer à connaître cette ère où les épées seront transformées en socs de charrue et où le loup se couchera avec l’agneau ?

Oui, un miracle a été promis à Fatima, le plus grand miracle de l’histoire de l’humanité, après la Résurrection. Et ce miracle sera une ère de paix qui n’a jamais vraiment été accordée auparavant au monde.

— Cardinal Mario Luigi Ciappi, théologien pontifical de Pie XII, Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul Ier et Jean-Paul II, 9 octobre 1994 ; Family Catechism (9 septembre 1993), p. 35

Quand cela arrivera, ce sera une heure solennelle, avec de grandes conséquences non seulement pour la restauration du Royaume du Christ, mais aussi pour la pacification du… monde. Nous prions avec la plus grande ardeur et demandons pareillement aux autres de prier pour cette pacification tant désirée de la société.

— PAPE PIE XI, Ubi Arcani dei Consilioi « De la paix du Christ dans le Règne de Dieu », 23 décembre 1922 ; traduction depuis l’anglais

Nos nombreuses blessures pourront enfin être guéries en profondeur, et toute justice renaîtra avec l’espoir de voir restaurée l’autorité [de l’Église] ; la paix retrouvera un éclat renouvelé, les glaives et les armes tomberont des mains des hommes, qui reconnaîtront enfin l’empire du Christ et se soumettront avec joie à Sa parole, et toute langue confessera que le Seigneur Jésus-Christ est dans la Gloire de Dieu le Père.

— PAPE LEON XIII, Annum SacrumConsécration du monde au Sacré-Coeur de Jésus, mai 1899

Il est temps de faire ce que Vous avez promis de faire. Votre divine loi est transgressée ; Votre Évangile est abandonné ; les torrents d’iniquité inondent toute la terre et entraînent jusqu’à Vos serviteurs ; toute la terre est désolée ; l’impiété règne en maître… Tout deviendra-t-il, à la fin, comme Sodome et Gomorrhe ? Vous tairez-Vous toujours ? Tolérerez-Vous toujours tout ceci ? Ne faut-il pas que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel, et que Votre règne arrive ? N’avez-Vous pas montré par avance à quelques âmes, qui Vous sont chères, une future rénovation de Votre Eglise ? … Toutes les créatures, même les plus insensibles, gémissent sous le poids des péchés innombrables de Babylone, et demandent Votre venue pour rétablir toutes choses.

— St Louis de Montfort, Prière pour demander à Dieu des Missionnaires, n° 5

Le sentiment le plus accrédité et qui paraît le plus conforme aux saintes Écritures, c’est qu’après la chute de l’Antéchrist, l’Église catholi­que entrera encore une fois dans une ère de prospérité et de triomphe.

— Fin du monde présent et mystères de la vie future, Père Charles Arminjon (1824-1885) ; deuxième conférence : De la persécution de l’antéchrist et de la conversion des juifs

Mark Mallett
« Not a Magic Wand »

* * *

« Je joue avec les projets des hommes ; ma main droite prépare des miracles et mon nom sera glorifié dans le monde entier. Plus la terre sera hostile à tout ce qui est surnaturel, plus Je me complairai à briser l’orgueil des impies, le fait en sera autant plus admirable et extraordinaire… On reconnaîtra que ni le pouvoir humain, ni les démons, ni le génie de l’industrie ne mettront fin à la guerre, mais celle-ci ne se terminera que lorsque la réparation sera consommée. Prends courage ! Car le royaume de Dieu approche. Il commencera par quelque chose d’aussi soudain qu’inespéré. »

— Paroles prophétiques de Marthe Robin, rapportées par le Père Yannick Bonnet


[1] cf. Did the Consecration of Russia Happen?
[2] cf. The Cosmic Surgery
[3] cf. The Late Consecration
[4] cf. Rm 8: 28
[5] cf. The Great Day of Light

Traduction Pierre et les loups

Source : Ce n’est pas une baguette magique – Pierre et les Loups (pierre-et-les-loups.net)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :