Lettre du 4 juillet – Sœur Beghe (2022)

Lettre du 4 juillet 2022

Chers Frères, chères Sœurs,

Le Seigneur a désiré interrompre Ses messages sur la toile mais ce n’est pas pour autant qu’Il veut se taire. Il veut vous écrire personnellement, à chacun de vous en particulier, et c’est pourquoi Il désire opter pour un format courrier. Tous ceux qui Le liront sont concernés personnellement, car c’est à eux qu’Il écrit :

Mes enfants,

En cessant de faire publier Mes paroles sur internet, Je désire ne pas Me laisser enfermer dans un système qui lâchera lorsque des ombres plus profondes envahiront la terre. Ces heures sombres arrivent, n’en doutez pas, mais gardez la vertu d’Espérance en vos cœurs et en vos âmes. Quand ces jours difficiles viendront, certains d’entre vous ne craindront pas parce qu’ils auront confiance en Dieu et parce que le Seigneur est Tout-Puissant, même lorsqu’Il permet que le mal semble inonder la terre.

Votre espérance vous permettra d’aborder ces difficultés dans le calme de vos âmes, avec la paix intérieure que Je vous offre et qui vous permettra d’échapper à l’anxiété et à l’inquiétude de ceux qui sont sans espérance. Vous M’aimez, Je vous aime et vous expérimenterez cet amour par votre confiance en Moi, par votre sérénité et par votre maîtrise de vous-même, à l’inverse de tous ceux qui ne mettent pas leur confiance en Moi.

Vous vivrez prochainement des événements inattendus, la France et l’Europe seront plus particulièrement touchées mais vous, Mes enfants, vous ne faiblirez pas. Vous Me prierez avec constance et vous vous abandonnerez à Moi, c’est-à-dire à Ma divine Providence. Vous ne devrez pas fléchir, vous ne devrez pas M’abandonner, vous ne devrez pas vous laisser prendre par l’inquiétude de vos proches : au contraire, vous devrez les encourager, être présents auprès d’eux et votre sérénité et votre calme seront contagieux.

Mes enfants, lisez l’Ancien Testament et voyez combien Yahvé, ce Dieu d’Israël, a été puissant et comme Il a si souvent envoyé des chefs pour tirer d’affaire Son peuple. Et puis comme ce peuple Lui a été infidèle jusqu’à mettre à mort Jésus-Christ, Son Fils unique, Son Verbe, parce qu’ils ne voulaient pas L’entendre.

Ainsi en est-il encore aujourd’hui : Son peuple s’est élargi à la terre entière mais les nations autrefois chrétiennes, qui ont bâti des cathédrales pour honorer Dieu Tout-Puissant, ces nations L’ont oublié, elles se sont détournées de Lui, elles ont apostasié et le Nom de Dieu n’a plus sa place dans les assemblées gouvernementales. Le laïcisme odieux s’est installé à la place qui aurait dû être celle du Tout-Puissant, qui n’en demeure pas moins Tout-Puissant et parfaitement Miséricordieux. Malgré cela, Dieu ne se laisse pas enfermer dans le mutisme qu’on veut Lui imposer, Il ne se laisse pas évincer malgré Sa chaise vide qu’on a voulu remplacer par des assemblées populaires totalement déconnectées de la foi, de la seule religion vraie et des lois divines.

Mes enfants, lorsque Dieu est mis de côté, les démons s’en enchantent et ils prennent toute la place. Que fait alors le démon ? Il se prend pour le Roi parce qu’il est le Prince de ce monde et il veut qu’on le sache. C’est pourquoi il s’affirme en revanchard et pour montrer sa puissance, il détruit, il oppose et il combat. C’est ainsi que Notre-Dame de Paris a été incendiée, que la V cathédrale S.-Pierre-et-S.-Paul de Nantes a été incendiée, que de nombreuses églises sont vandalisées et que la religion catholique est particulièrement attaquée. Les lois scélérates qui touchent la famille sont son œuvre et tant qu’il peut casser, obstruer, légiférer, il s’y appliquera puisqu’il est le Prince de ce monde et que les hommes le veulent ainsi aussi.

Même Rome est touchée, elle, la cité sainte, la cité lumière du monde, le siège des successeurs de l’apôtre Pierre, et la Sainte Vierge Marie à La Salette en 1846 l’avait prédit : « Rome perdra la foi ».

Mes très chers enfants, il est dur de voir clair, il est dur d’être autonome, de ne pas être influencé par le qu’en-dira-t-on, par la soi-disant bien-pensance, par le politiquement correct, par la parole médiatique qui a envahi les foyers par la radio, la télévision et les réseaux sociaux. Et pourtant, il est possible, il est même urgent d’être catholique, de croire profondément en la seule vraie foi, en l’unique religion vraie, celle qui a été enseignée par le Verbe de Dieu, Moi-même, votre Seigneur Jésus-Christ, qui vous parle par cette lettre. Je suis venu par Ma parole sur internet et vous ai parlé de février 2020 à mars 2022, soit pendant 2 années et 2 mois, et depuis mon dernier message du 20 mars, Je Me suis tu.

En reprenant l’évangile de ce dernier jour de parole sur internet, le 3e dimanche de carême, vous lirez la narration du Seigneur qui chasse un démon muet et qui est accusé de le faire au nom de Beelzéboub (Lc 11, 14-23) et Lui de répondre, entre autres paroles : « Qui n’est pas avec Moi est contre Moi, qui n’amasse pas avec Moi dissipe » (Lc 11, 21).

Je reste le Maître même lorsqu’on Me renie, Je reste le Maître bien qu’on se détourne de Moi. J’ai institué la Sainte Eglise dans le Sang de la Croix Rédemptrice et elle perdurera quels que soient ses gouvernements, qu’ils soient saints ou parjures, qu’ils soient fidèles ou infidèles. Mon Eglise, sainte, catholique et apostolique – c’est-à-dire bâtie sur Mes apôtres – demeurera même si elle meurt, de même que la mort que J’ai endurée ne M’a pas vaincu parce que Je suis la Vie et la Vie a triomphé de la mort.

A l’image de son Epoux, la sainte Eglise aura le même destin, elle mourra mais elle ressuscitera glorieuse et lumineuse et ses fidèles ne devront jamais désespérer d’elle. Aujourd’hui elle souffre, elle est maltraitée, elle est malmenée, mais elle vit de la Vie de son Epoux et, comme Lui, elle réapparaîtra auprès des Siens, ceux qui Lui seront restés fidèles et qui n’auront pas désespéré.

Gardez la foi, Mes très chers enfants, gardez Mon enseignement, celui que vous avez reçu de Ma Sainte Eglise et qui n’a pas été dévoyé, celui de Mes apôtres et de Mes Saints, et ne vous y trompez pas, Dieu est grand, Il est Tout-Puissant et Il sera vainqueur.

Je vous bénis et Je reste auprès de vous. J.

Je reprends la main et vous assure, chers Frères, chères Sœurs, de mon religieux dévouement.

Le crayon de notre divin Maître
srbeghe@gmail.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :