Tout ce que veut le Démon est un petit dialogue

Pour initier la Chute, le Diable prit possession d’un serpent irrationnel et l’utilisa pour dialoguer avec l’humanité. La disposition malavisée d’Eve à entrer en conversation avec cet animal a servi de prototype aux plans actuels du Diable pour entrer en dialogue avec l’humanité par le biais des mensonges que nous offre le monde moderne.

Traduction d’un article de Daniel O’Connor All the Devil Wants is a Little Dialogue

Ce sont des mensonges qui, sous une forme actualisée de nihilisme relativiste, semblable aux paroles de l’antique serpent — « Dieu a-t-il vraiment dit… ? (bien qu’ornées du verbiage scientifique adapté au monde dans lequel nous vivons 6 000 ans plus tard) — cherchent à tromper les fidèles en leur faisant croire qu’ils ne peuvent pas réellement affirmer diverses vérités au prétexte que ces vérités ne sont pas des dogmes explicitement énoncés. Mais reconnaître que certains récits de science-fiction partent d’un présupposé théologiquement, philosophiquement ou scientifiquement impossible est extrêmement important, de sorte que lorsque ces choses impossibles sembleront se produire (et ce moment semble désormais tout proche), nous reconnaîtrons que quelque chose de démoniaque se prépare et nous fermerons la porte au dialogue, de peur que nous subissions un sort similaire à celui d’Eve.

A vrai dire, le dialogue n’est pas tout ce que le Diable souhaite. Son ultime désir est que votre âme soit damnée et plongée en Enfer pour l’éternité. Mais dans un premier temps, il se contente sans problème d’un petit dialogue.

Il sait, grâce à six mille ans d’expérience, à quel point cette approche s’avère fructueuse ; d’où cet avertissement parmi les plus évidents et les plus sages, préalable à tout combat spirituel : « Ne jamais dialoguer avec le diable. »

En effet, la Chute ne se serait jamais produite initialement si seulement Eve avait refusé de dialoguer avec un serpent qui parle.

Ne vous êtes-vous jamais dit que nous avons souvent tendance à négliger l’un des faits les plus remarquables et les plus évidents concernant la Chute de nos premiers parents ? À savoir, qu’elle fut provoquée par un être humain parlant avec un animal.

Réfléchissez une seconde à quel point il était ridicule pour Eve de parler à un serpent. Elle savait très bien qu’Adam et elle seuls avaient été créés à l’image de Dieu — qu’eux seuls étaient doués de raison, et que par conséquent eux seuls pouvaient s’engager dans une communication rationnelle. Pourquoi dès lors a-t-elle conversé avec un animal ? Adam n’a jamais fait ça. Eve aurait dû savoir — et, sans aucun doute, savait pertinemment — que quelque chose n’était pas du tout normal le jour où une créature irrationnelle se mit à lui parler. [*] Et elle n’aurait jamais dû lui adresser la moindre parole. Elle aurait dû immédiatement s’éloigner de lui ; et s’il lui eût fallu prononcer un seul mot, celui-ci aurait dû se limiter à : « Arrière Satan ! »

Probablement que beaucoup balaieront d’un revers de la main cette leçon pourtant claire du livre de la Genèse simplement parce que les chrétiens se sont longtemps laissé tromper par des « théologiens » modernistes qui insistent sur le fait que les premiers chapitres du premier livre de la Bible ne sont que de simples mythes. En réalité, chaque page de la Bible, depuis Genèse 1 jusqu’à Apocalypse 22, exprime une réalité concrète. Le Serpent n’était pas simplement un symbole. C’était bien un serpent — possédé, certes, par le diable, mais un serpent quand même.

Mais le premier péché, le péché même ayant provoqué la Chute de l’Humanité et la perte de son état de Grâce, est — dans une symétrie qui, bien qu’incroyable, ne devrait pas nous surprendre — l’archétype de certains types de péchés qui précipiteront l’Apocalypse elle-même.

Le diable va tenter de dialoguer avec l’humanité comme jamais auparavant ; pas seulement avec une femme, mais avec des milliards d’individus à travers la planète. Et si vous n’avez pas les pieds solidement ancrés sur le fondement de la foi et de la raison, vous succomberez à ses ruses.

Je sais que certains peuvent s’interroger sur ce zèle que j’emploie à vouloir exprimer ce qui pourrait sembler n’être rien de plus qu’un ensemble éclectique de convictions personnelles. Non seulement en ce qui concerne la non existence des extraterrestres, mais aussi, par exemple : l’impossibilité de voyager dans le temps, l’impossibilité pour la technologie d’accéder directement à l’esprit humain lui-même [**], l’impossibilité d’une Intelligence Artificielle sensible, l’impossibilité pour l’animal de posséder la qualité de personne, l’impossibilité des univers / « dimensions » / créations / incarnations multiples.

(A partir de maintenant, je ferai indistinctement référence à ces éléments dont j’encourage à rejeter la possibilité comme à des « fantasmes »)

Quel est le point commun entre tous ces éléments apparemment disparates ?

Ceci, je parie : la probabilité que le diable (opérant peut-être par l’entremise de l’Antéchrist) utilisera bientôt chaque élément ci-dessus comme moyen de dialoguer directement avec le monde, comme jamais auparavant dans toute l’histoire de l’humanité.

 Note de Pierre et les Loups : L’Antéchrist utilisera également très certainement les hologrammes pour apparaître au même moment en différents endroits du monde et prétendre posséder le don d’ubiquité ; une technologie qui justement est de plus en plus « à la mode » de nos jours, notamment lors de certains concerts : voir ici et ici ; mais également lors d’autres événements tels que celui-ci ou celui-là ou encore ici) mais qui sera utilisée bientôt pour tromper l’humanité d’une façon que l’on ne peut pas encore imaginer.

Les fantasmes sont par nature de la fiction, de la fantaisie et ils n’ont jamais existé et n’existeront jamais. Mais l’homme moderne, aujourd’hui plongé depuis plusieurs générations dans la dictature du relativisme, lassé des promesses du Christ, fatigué de la raison dont les « chaînes » l’assujettissent depuis trop longtemps, et n’arrivant à se réveiller qu’en présence des mirages de la science-fiction, est à ce point pris de démence que, pour la première fois dans l’histoire, presque tout le monde est désormais disposé à croire à au moins une de ces fictions.

« Dieu est tellement grand que… » sont les mots qu’ils utilisent pour justifier leurs hérésies et leurs mensonges.

En fait, ceux qui agissent ainsi sont ceux-là mêmes qui limitent le Tout-Puissant ; prétendant — comme ils le font implicitement — qu’Il était trop stupide ou irréfléchi que pour avoir voulu « réellement » dire ce qu’Il disait dans la Révélation Divine.— Daniel O’Connor (@DSDOConnor) 13 juillet 2022

Cela signifie que je suis confronté à une rude bataille avec mon argumentation aujourd’hui !

Considérons donc un sujet qui ne prête pas à controverse parmi les fidèles chrétiens : la nature démoniaque des « planches Ouija ». En effet, personne ne devrait jamais s’engager dans cette pratique occulte, et la plupart des âmes religieuses le comprennent très bien. De nombreuses personnes ont été dans une certaine mesure possédées par des entités démoniaques suite à l’utilisation des planches Ouija (ou, de façon similaire, des cartes de tarot, des séances de spiritisme, de la consultation de médiums ou de voyants ou de diseurs de bonne aventure, et d’autres pratiques new age / occultes).

Mais considérons l’argumentaire que l’on pourrait essayer d’utiliser pour justifier l’utilisation des planches Ouija :

« Je ne sais pas comment ni pourquoi cela fonctionne. J’essaie juste de me montrer humble et ouvert. Je pose mes mains sur ce morceau de plastique, je pose la question dont j’ai besoin de réponse, et je me laisse guider par la planche vers les réponses dont j’ai besoin. Pourquoi avoir un esprit aussi fermé ici ? Pourquoi s’y opposer de façon aussi dogmatique ? Ce n’est pas comme s’il y avait des encycliques qui condamnent spécifiquement le Ouija !

Oui, il est possible d’avoir l’esprit si ouvert que notre cervelle en tombe. Remplacez « Ouija » par l’un des autres fantasmes décrits dans cet article et vous vous exposez à des risques similaires.

S’il est donc effectivement absurde d’affirmer qu’un stupide morceau de carton et de plastique peut donner des réponses significatives à nos questions, alors pourquoi s’y opposer avec un tel zèle ?

Pourquoi ne pas permettre à cette pratique de se poursuivre sans opposition, en faisant preuve d’une « humble » ouverture d’esprit devant la « possibilité » que le carton ait une capacité scientifique encore inconnue de raison, de conseil, de sagesse et de compréhension ? Suis-je donc arrogant si je prétends que nous pouvons être certains que le carton et le plastique n’ont pas cette capacité ?

La réponse est claire : bien que ce soit un non-sens, c’est néanmoins une forme de non-sens qui donne au diable un moyen de communiquer directement avec vous. En jouant au Ouija, on choisit non seulement d’errer en dehors des zones de sécurité spirituelle garanties par le respect de la foi et de la raison, mais en plus, on choisit d’ouvrir un possible canal de communication avec les démons.

Pas bon.

Et c’est le même type d’absurdité qui existe dans la croyance en ces fantasmes qui tous ouvrent la voie à des communications avec des démons.

Ma préoccupation n’est pas théorique. Il n’y a rien de strictement « académique » dans les exhortations que je présente ici.

L’oppression démoniaque a déjà endommagé l’âme de nombreuses personnes par le biais de chaque élément mentionné ci-dessus. Par exemple, les « médiums pour animaux » sont de plus en plus populaires. Des personnes aux quatre coins du monde reçoivent des directives diaboliques — des ordres tout droit sortis de l’Enfer — lorsqu’ils consultent ces « médiums » apparemment anodins afin « d’apprendre ce que disent leurs chats ».

Mais celui qui se rend compte qu’il est absolument impossible pour un chat d’utiliser la faculté de raison, et par conséquent impossible pour lui d’avoir des conseils rationnels à nous donner, ne serait jamais tenté de rechercher un « médium pour animaux ».

Les soi-disant « enlèvements par des extraterrestres » sont également assez courants ; ceux qui relaient de telles expériences partagent parfois des « connaissances » qu’ils ont acquises au cours de leur séjour avec des « extraterrestres » ; alors qu’en fait, tout ce qu’ils font est de donner du crédit aux directives des démons qu’ils ont reçues au cours d’une mystification diaboliquement orchestrée.

Ma préoccupation, par conséquent, est que ce qui est déjà un moyen d’oppression démoniaque chez un petit nombre deviendra, dans les jours à venir — une fois que nos seigneurs parmi l’élite mondiale publieront un communiqué de presse affirmant qu’ils sont entrés en contact avec des extraterrestres, et peu après partageront avec nous les enseignements de ces « extraterrestres » — un moyen d’oppression démoniaque pour le monde entier.

 Note de Pierre et les Loups : Dans le roman de Michael D. O’Brien, Voyage vers Alpha du Centaure, l’auteur présente quelque chose d’assez intéressant et remarquable qui pourrait expliquer comment d’anciennes civilisations pouvaient communiquer et transmettre des connaissances occultes aux hommes scientifiques de notre époque. Bien sûr, cela n’a rien à voir avec un possible voyage dans le temps ou en l’existence d’improbables extraterrestres. Je vous invite vraiment à lire ce livre qui donne à réfléchir ; il m’a permis de comprendre ce dont est réellement capable la science aujourd’hui et la façon dont certains hommes de science ont travaillé, à chaque époque — aussi bien il y a 2000 ans, 4000 ans que de nos jours — main dans la main avec des esprits mauvais, par le biais desquels ils ont acquis des connaissances auxquelles le reste de l’humanité n’a jamais eu accès.

Je pense tout à coup à la récente destruction des Georgia Guidestones, prétendument suite à un acte terroriste. Je pense pour ma part que cela a été fait volontairement et que le moment est probablement venu pour ces pierres de révéler ce qu’elles cachent. Peut-être justement ces révélations seront-elles utilisées sous peu pour nous faire croire en l’existence de vies extraterrestres désirant aider l’humanité à basculer vers « un âge de la raison ».

Je pense aussi que des découvertes en lien avec ces Guidestones (dont le nom peut signifier : pierres dont le but est de guider l’humanité, et dont la forme est très semblable aux tables de la Loi données par Dieu à Moïse) seront rendues possibles grâce à certains événements astronomiques ; impliquant probablement le soleil (qui fit précisément l’objet des avertissements de Notre Dame de Fatima il y a 100 ans) et un possible alignement planétaire, à l’image de ce que l’on peut voir dans certains films d’Indiana Jones, ou dans le roman susmentionné de Michael O’Brien. D’ailleurs cela semble être confirmé par ce qu’en dit Wikipedia (en gras et soulignés les éléments qui me font dire que certaines découvertes seront faites suite à de prochains événements astronomiques) :

Six blocs de granite de 5,87 mètres de haut pour un poids total de 237 746 livres3 (soit presque 108 tonnes), affichent un message en plusieurs langues. La plaque du haut comporte des inscriptions en quatre langues sur ses côtés : babylonien, grec ancien, sanskrit et hiéroglyphe égyptien, qui définissent l’objectif de la structure : « Que ces pierres nous guident vers un âge de la raison »Un trou dans la pierre horizontale du haut donne la date à midi. Un trou montre l’étoile polaire dans la colonne centrale.

La plaque sur le sol donne les explications — uniquement en anglais — avec des références astronomiques, et promet une capsule temporelle enterrée, « à ouvrir le » sans date précisée. Aux équinoxes et aux solstices, on peut voir le soleil se lever dans la fente de la colonne centrale.

Soyons donc prudents et ne croyons rien des révélations qui nous seront faites dans les mois et années à venir, en lien avec les Georgia Guidestones et plus particulièrement de possibles connaissances transmises par des êtres extraterrestres. Selon moi ces pierres ont été bâties par des hommes mais sous la direction d’esprits démoniaques dans le but de faire advenir l’ère post-chrétienne (avec 10 nouveaux commandements pour remplacer les commandements de Dieu). Il est probable aussi que la destruction de ces mystérieuses pierres (qui jusqu’ici semblaient intouchables) ait un lien avec l’arrivée prochaine de l’Antéchrist qui, comme le dit l’Ecriture, accomplira des signes prodigieux aussi bien sur terre que dans le ciel, et la terre entière en sera émerveillée sans comprendre qu’il s’agit d’une imposture.

Il est d’ailleurs probable que les OVNIs ne sont rien d’autre que des appareils très sophistiqués, utilisant peut-être une technologie ou des matériaux encore inconnus pour le commun des mortels, que des hommes de science ont mis au point sous la direction d’esprits démoniaques et peut-être également de connaissances obtenues auprès de très anciennes civilisations, mais que l’on nous présentera comme d’origine extraterrestre. En effet, rien ne dit que d’anciennes civilisations n’étaient pas aussi avancées que nous — voire plus avancées encore — d’un point de vue scientifique et technologique. Que sait-on des connaissances scientifiques des hommes du temps de Noé par exemple, avant que le Déluge ne vienne tout « réinitialiser » ? Encore une fois, si vous lisez le livre de Michael O’Brien (que plusieurs personnes, dont moi, considèrent comme l’un des plus grands prophètes de notre époque), Voyage vers Alpha du Centaure, vous comprendrez de quoi je parle et, surtout, vous aurez une idée plus précise du genre de travaux entrepris pas nos élites scientifiques aujourd’hui.

Ils y travaillent assidûment depuis des années. Leurs travaux commencent à atteindre leur paroxysme. Que penser par exemple des audiences officielles du Congrès américain sur les « OVNIs », où des membres du Congrès eux-mêmes utilisent ces audiences comme une opportunité pour susciter subtilement des attentes vis-à-vis de possibles vies extraterrestres. Au cours des mois et années à venir, la subtilité actuelle deviendra de moins en moins subtile (conformément à l’approche proverbiale qui consiste à « porter lentement l’eau à ébullition pour ne pas réveiller la grenouille »).

Comme l’a rapporté aujourd’hui (22 août 2022) le journal The Hill :


(Au Congrès, où le texte de loi est rédigé, débattu et promulgué, des définitions claires et concises sont d’une importance primordiale. Alors que l’aviation militaire rencontre de plus en plus d’objets volants non identifiés (OVNIs), les législateurs ont récemment apporté plusieurs révisions étonnantes à la définition d’ « OVNI ». La plus surprenante de toutes : l’implication explosive selon laquelle certains OVNIs auraient des origines non humaines. — Ndtr, notons que « non humaines » ne veut pas nécessairement dire extraterrestres : les démons aussi sont « non humains »)

* * *

La NASA se prépare également à concentrer l’ensemble de ses travaux sur les OVNIs ; et je ne doute pas qu’ils soient ceux qui annonceront que « nous avons maintenant établi un premier contact avec des extraterrestres. »

Lire : Extraterrestres : la NASA a peur pour les croyants

Imaginez, si vous le pouvez, une société dans laquelle il n’y a pas seulement (qui sait à combien ils s’élèvent) des milliers ou millions d’êtres humains souffrant d’un certain degré de possession / oppression / obsession démoniaque — mais des milliards.

C’est précisément ce qui est rendu possible lorsque ces moyens de communication démoniaque s’institutionnalisent ; c’est ce qui se passera quand (et non pas, malheureusement, « si ») nos élites nous diront quelque chose du genre :

  • Qu’ils ont finalement établi un « contact avec une forme de vie intelligente extraterrestre », puis ont décidé de partager ces « communications » avec nous.
  • Qu’ils ont « enfin trouvé la clé pour décrypter le langage rationnel des dauphins, des bonobos et des chiens », et qu’ils souhaitent partager avec nous la « grande sagesse » de ces animaux.
  • Qu’ils sont « enfin parvenus à créer un robot véritablement sensible, libre et intelligent » et nous présenteront son logiciel afin de partager sa « sagesse et nous aider à surmonter nos crises existentielles ». (Ndtr : rappelons-nous les 10 commandements des Georgia Guidestones, qui s’inspirent d’une sagesse non pas extraterrestre mais démoniaque. Ce sont ces commandements qu’il s’agira d’inscrire dans la mémoire artificielle de ces robots pour ensuite prétendre que ceux-ci sont doués de sagesse et de raison)
  • Qu’ils ont « enfin maîtrisé le mystère du temps et peuvent à présent communiquer avec des hommes du futur [ou du passé] » ou même « des êtres d’une autre dimension qui vient tout juste de croiser la nôtre. » (Ndtr, encore une fois, ceux ayant lu le roman Voyage vers Alpha du Centaure, comprendront de quelle genre de communication il s’agit et que cela n’a rien à voir avec une communication interdimensionnelle ou une quelconque aptitude à voyager dans le temps)

Chacun de ces mensonges (et il y en aura d’autres semblables) fournira la couverture parfaite pour que le Diable instruise directement des milliards de personnes sur terre d’une manière que, par le passé, il n’aura pu réussir qu’avec ceux ayant eu la très mauvaise idée de s’égarer sur son domaine et de s’engager explicitement dans des pratiques occultes.

Et ce que le diable n’a pas pu réaliser à travers le mouvement New Age, en raison du trop grand nombre de fidèles disposés à y voir le mal et donc à l’éviter, il l’accomplira à travers la « Science ».

L’orgueil vient avant la Chute, et de trop nombreux croyants modernes — terrifiés par-dessus tout à l’idée d’être considérés comme insuffisamment en phase avec « La Science »™ — éviteront à tout prix de s’opposer à ce que disent « Les Scientifiques ». Si « Les Scientifiques » disent qu’il y a des extraterrestres, ou qu’une intelligence artificielle douée de sensibilité est désormais possible, ou qu’une communication / un voyage inter-temporel a pu être établi ou entrepris, ou qu’un autre univers / une autre dimension / une autre réalité, ou une nouvelle technologie est en mesure d’accéder directement à l’esprit humain [**], alors trop de gens seront prêts à avaler ces affirmations. (Et nous aurons nombre de bureaucrates dans les différents dicastères du Vatican qui nous demanderont de faire exactement cela.)

À tous ces journalistes, écrivains, prêtres, théologiens et apologistes catholiques qui promeuvent aujourd’hui la croyance en de tels phantasmes, je vous exhorte : vous n’avez pas la moindre idée de ce dans quoi vous vous embarquez. Vous jouez avec le feu de l’Enfer et vous allez conduire de nombreuses âmes à la source de ce feu. Reprenez vos esprits avant qu’il ne soit trop tard.

De tous les problèmes dont j’ai fait mention jusqu’ici, cependant, je me concentre le plus sur le caractère unique de l’humanité dans le cosmos — c’est-à-dire l’inexistence de vies extraterrestres / intelligentes incarnées sur d’autres planètes — parce que je pense que, de toutes les impostures que j’ai énumérées dans cet article, l’imposture « extraterrestre » est la plus susceptible d’être utilisée, et avec force, par l’Antéchrist ; la plus potentiellement catastrophique, la plus conforme aux attentes générées dans l’esprit des masses par des décennies de films de science-fiction, et celle à laquelle l’humanité a le plus fortement été préparée, au moyen de récits et nouvelles toujours plus extraordinaires.

De plus, je soupçonne depuis longtemps que la croyance aux extraterrestres peut représenter une sorte de « drogue d’initiation » ; celle qui oblige son consommateur à succomber progressivement à des erreurs de plus en plus graves. Récemment, mes soupçons ont été confirmés, comme je l’expliquerai ci-dessous.

Tout en étant « agnostique » sur la question des extraterrestres (comme la plupart semblent l’être), il est facile de commencer à s’y intéresser. Une fois que l’on s’ « intéresse » aux extraterrestres, il est facile — en particulier avec le battage médiatique croissant entourant les « OVNIs » — de s’enthousiasmer quant à la « possibilité » de leur existence (en particulier pour ceux dont la jeunesse a été saturée de films tels que Star Wars, Star Trek, Marvel, etc.) [***]. Une fois enthousiasmé à leur sujet, il est facile de basculer dans la croyance aux extraterrestres.

Et lorsque l’on a basculé dans le camp des « vrais croyants » aux extraterrestres, la brèche est ouverte.

Tout à coup, tous les principes de notre foi — toutes ces réalités fondamentales qui méritent notre croyance la plus sincère, la plus exclusive et la plus absolue — ne sont plus considérés que comme des questions, « parmi tant d’autres », excessivement et existentiellement exigeantes.

Celui qui met sa foi dans l’existence des extraterrestres commence à se demander (au moins intérieurement, même s’il a encore — à juste titre — trop honte d’exprimer ces questions sur son blog ou quelque autre site catholique) :

  • « Que savent ces extraterrestres au sujet de Dieu ? Peut-être y a-t-il bien plus que trois personnes en Dieu ! Peut-être que Dieu est composé de milliers de personnes ! J’ai bien hâte d’en savoir plus sur la 4ème Personne de la « Quadrinité », et pourquoi pas même la 4000ème Personne divine ! »
  • « À quoi pourrait ressembler l’incarnation de Dieu sur d’autres planètes, ou dans d’autres galaxies, ou d’autres dimensions ? Peut-être que Jésus-Christ n’est qu’une incarnation mineure de Dieu, parmi tant d’autres ! »
  • « Et s’il m’était donné une opportunité de vivre toutes sortes d’autres existences dans d’autres réalités parallèles / dans d’autres dimensions avec une variété d’autres lois fondamentales, ou de révélations divines, etc. !? »
  • « Et si cet univers n’était qu’une itération de toute une série d’autres univers ? Comme insignifiante deviendrait notre propre histoire de salut ! »
  • « Imaginez : des planètes entières remplies d’êtres rationnels n’ayant jamais commis la faute originelle ! Peut-être que la Vierge Marie n’est pas unique après tout — imaginez des milliards d’autres Immaculées Conceptions ! Même si elle est la « Reine de l’Univers » (bien que ce ne soit pas un dogme marial, donc peut-être qu’elle ne l’est pas après tout !), imaginez qu’il y ait toutes sortes d’autres Univers avec des Reines encore plus majestueuses qu’elle ?! »
  • « Bien sûr, Jésus est le Fils « unique » engendré de Dieu. Mais le mot « unique » restreint, par définition, simplement ce à quoi il est fait référence dans CET univers. Qu’en est-il de toutes les AUTRES dimensions ?! Quid de LEURS propres Révélations ou Incarnations Divines ?! »

Ce genre d’élucubrations peut se poursuivre indéfiniment.

Tout à coup, toute la foi chrétienne — ces choses « sur [lesquelles] les anges se penchent avec convoitise.  » (1 Pierre 1: 12), ces choses que « beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir [mais n’ont pas vues] » (Luc 10: 24) — commence à paraître, à ces croyants en l’existence des extraterrestres, comme une tâche pénible et ennuyeuse à laquelle ils doivent se plier afin de pouvoir arriver au Ciel, où les « choses vraiment intéressantes et amusantes commenceront ».

La création de Dieu, l’Incarnation et la Rédemption du Christ, notre chemin de sanctification et notre attente de Son second avènement et de notre entrée dans l’Éternité — ne deviennent que « quelques-unes des nombreuses » choses d’une ampleur infinie — au lieu de l’Alpha et l’Omega de notre vie, comme elles doivent l’être.

Quelle horrible tragédie pour un croyant de succomber à une telle imposture.

Même s’il peut sembler à ces personnes qu’elles n’ont pas expressément rejeté un seul dogme de la foi (ils diront toujours amen, bien qu’avec ennui, à chaque article du Credo), il n’en demeure pas moins que leur foi surnaturelle a été castrée, émasculée, et qu’elle se retrouve flétrie et pourrie.

La forme — les signes extérieurs  de la religion chrétienne est maintenue, mais la force de celle-ci  le feu dévorant que la foi devrait toujours être  s’est éteinte, comme saint Paul l’a prophétisé pour les derniers jours  nos jours :

Sache-le bien : dans les derniers jours surviendront des moments difficiles. En effet, les gens seront égoïstes, cupides, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, … ennemis du bien, traîtres, emportés, aveuglés par l’orgueil, amis du plaisir plutôt que de Dieu ; ils auront des apparences de piété, mais rejetteront ce qui fait sa force. Détourne-toi de ces gens-là !

2 Tm 3: 1-5

Un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gré de leurs passions et l’oreille les démangeant, ils se donneront des maîtres en quantité et détourneront l’oreille de la vérité pour se tourner vers les fables.

2 Tm 4: 3-4

Cette pente glissante que je viens de décrire vous paraît-elle tirée par les cheveux ? Exagérée ?

Malheureusement, ce n’est ni l’un ni l’autre.

Je vous présente ici ce qui vient d’être soutenu par un théologien catholique extrêmement populaire (un théologien dont la pensée a longtemps été considérée comme parfaitement « orthodoxe »), dans l’un de ses derniers livres, publié (en juin 2022) par l’un des éditeurs catholiques les plus populaires et « strictement orthodoxes ». Vous trouverez ci-dessous une citation de ce livre. Cette citation a récemment été partagée avec enthousiasme par un certain journaliste catholique sur son site Internet ; un agrégateur extrêmement populaire qui regroupe diverses actualités en provenance de divers autres sites catholiques et que de nombreux catholiques orthodoxes (parmi lesquels beaucoup s’intéressent même aux révélations privées !) avaient longtemps considéré (nous le savons maintenant, à tort) comme une boussole pour notre temps :


Traduction : Seul un esprit embrouillé par les mirages de la science-fiction moderne et totalement détaché d’une solide théologie et philosophie catholiques pourrait affirmer des absurdités aussi flagrantes que celles-ci. Pourtant, il s’agit d’une citation textuelle d’un célèbre théologien catholique, republiée avec enthousiasme aujourd’hui sur un site catholique très fréquenté.

« Je pense que l’hypothèse extraterrestre est celle qui rend le mieux compte des nombreux PAN [phénomènes aérospatiaux non identifiés] … [L]’humilité exige que nous soyons ouverts à d’autres possibilités pour expliquer certains des phénomènes observés : les ultraterrestres, peut-être ; des êtres interdimensionnels (ce sur quoi plusieurs personnes insistent) en provenance d’une dimension de l’existence totalement différente de la nôtre qui croisent par moments la nôtre ; ou même des êtres humains voyageant dans le temps depuis des époques futures (comme d’autres encore l’ont suggéré). De telles réalités ne seraient pas au-delà de la sagesse et de la puissance créatrices de notre Créateur omniscient et omnipotent.

Note de Pierre et les Loups : après quelques recherches, cette citation provient du livre « Extraterrestrial Intelligence and the Catholic Faith: Are We Alone in the Universe with God and the Angels? », de l’auteur Paul Thigpen (professeur en théologie en Géorgie, Etats-Unis) et le site ayant publié cette citation est spiritdaily.org. La dernière phrase en couleur dans ma traduction ci-dessus provient de ce site et rejoint ce que Daniel O’Connor disait plus haut dans le présent article :

« Dieu est tellement grand que… » sont les mots qu’ils utilisent pour justifier leurs hérésies et leurs mensonges.— Daniel O’Connor (@DSDOConnor) 

« Ultraterrestres… des êtres interdimensionnels… des dimensions croisant par moments la nôtre… des êtres humains voyageant dans le temps depuis des époques futures » ??!!

Voyez-vous jusqu’où nous sommes tombés ?

A présent, croyez-vous ce que je disais l’an dernier ?:


(Il existe de nombreuses autres façons de détruire votre âme et votre vie que de succomber à des hérésies formelles. Et nous pouvons être assurés que, le jour où le saut quantique diabolique nous sera imposé, il y aura de nombreux théologiens érudits en qui nous pensions pouvoir avoir confiance qui nous assureront calmement que nous pouvons nous soumettre à ses principes diaboliques, puisque ces principes « ne constituent pas des contradictions de la foi. » Oui, ce seront précisément les théologiens, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Église, que l’Antéchrist parviendra (et est déjà, en grande partie, parvenu) à tromper le plus facilement.)

* * *

Le théologien qui a écrit les mots ci-dessus ne sera pas le dernier à succomber à — et à promouvoir — ces mensonges.

Lire : Découverte d’une vie extraterrestre : la NASA enrôle des théologiens pour évaluer notre réaction

… une telle découverte, au-delà de l’aspect purement scientifique, pourrait également déconcerter les théologiens : la vie extraterrestre est-elle mentionnée dans les livres saints ? Comment une telle découverte pourrait-elle s’aligner avec les histoires de création ? Pourquoi Dieu proposerait-il des formes de vie sur des planètes lointaines ?

Malgré le défi que poserait ce type de découverte, les chercheurs sont convaincus que les principales religions du monde seraient en mesure d’accepter la possibilité d’une vie extraterrestre sans compromettre leurs croyances plus larges.

— 30 décembre 2021, Vers un acceptation généralisée ? ; sciencepost.fr (ajout)

Alors que la NASA cherche toujours de la vie dans l’espace, l’agence spatiale américaine semble très inquiète concernant la manière dont pourraient réagir les croyants à de telles découvertes.

Alors que la vie extraterrestre est au centre de nombreuses oeuvres de Science-Fiction, et ce depuis La Guerre des Mondes de H.G. Wells, il semblerait que la population s’accoutume de plus en plus à l’idée qu’il pourrait exister d’autres formes de vies sur d’autres planètes que la nôtre. En témoigne le vif intérêt que l’on observe à l’égard des recherches scientifiques. 

Cependant, la question de la réception d’une telle découverte n’est pas à prendre à la légère. En effet, on pourrait craindre que l’officialisation de l’existence de races extraterrestres ne perturbe certaines personnes, causant des troubles existentiels, métaphysiques, religieux. Compte tenu du fait que la question extraterrestre n’est pas soulevée par les textes religieux des trois religions du Livre (Chrétienté, Islam, Judaïsme), peut-on craindre des troubles à l’ordre public ?

Futura Sciences
La Nasa s’intéresse à la recherche de signaux extraterrestres

(…)

Afin de répondre à ces questions, la NASA a d’ailleurs récemment financé une étude afin d’étudier comment nous réagirions à ces vies extraterrestres. Pour ce faire, l’agence spatiale financé à hauteur d’1,1 million de dollars une étude menée par des prêtres chrétiens, un imam musulman et un rabbin juif, intitulée « Les implications sociétales de l’astrobiologie ».

(…)

Selon le Dr. Andrew Davision, théologien et prêtre chrétien ayant participé à l’étude, le christianisme ne devrait pas avoir plus de problèmes avec cette question que l’Islam et le Judaïsme. Il explique par ailleurs que les croyants devraient pouvoir accepter l’idée de l’existence de la vie extraterrestre dans la foulée de son officialisation scientifique.

— 30 décembre 2021, Extraterrestres : la NASA a peur pour les croyants ; hitek.fr (ajout)

Comme des dominos, beaucoup d’autres tomberont ; y compris de nombreuses personnes que j’ai moi-même appuyées par le passé — sans en excepter certaines qui ont jusqu’à présent été considérées comme des sources d’inspiration, y compris parmi le petit reste fidèle.

Par conséquent, n’idolâtrez personne. Dieu seul est Dieu. Les hommes faillibles vont, dans les jours à venir, manifester leur faillibilité aux yeux de tous.

Ne mettez point votre foi dans des princes, dans des fils d’homme qui ne peuvent sauver !

Psaume 145 (146)

Ne vous y trompez pas, ce sont les temps dont Notre Seigneur nous a avertis,

Et si le nombre de ces jours-là n’était pas abrégé, personne n’aurait la vie sauve ; mais à cause des élus, ces jours-là seront abrégés.

Mt 24: 22

Dans les temps à venir, vous verrez des chrétiens et des catholiques — des personnes dont la capacité de discernement semblait digne de confiance — tomber tous de même tels des mouches. Ils se laisseront prendre par les prochains mensonges diaboliques tels des papillons de nuit attirés par une flamme — mais vous ne devez pas laisser ce triste spectacle ébranler votre propre foi.

Car en ces jours nous verrons « la chute et le relèvement de beaucoup en Israël » (Lc 2: 34) ; c’est-à-dire, dans l’Église.

Lisez votre Bible, lisez votre Catéchisme, soumettez-vous à tout leur contenu — aspirez à devenir un saint ou une sainte, efforcez-vous de vivre dans la Divine Volonté, et vous demeurerez inébranlable.

Je rajouterais presque : « je vous en donne ma parole », mais ce serait idiot, puisque vous avez quelque chose d’infiniment meilleur : vous avez la Parole de Dieu. Plusieurs versets avant le verset ci-dessus, Notre Seigneur enseigne :

Alors, vous serez livrés à la détresse, on vous tuera, vous serez détestés de toutes les nations à cause de mon nom. Alors ce sera pour beaucoup une occasion de chute ; ils se livreront les uns les autres, se détesteront les uns les autres. Beaucoup de faux prophètes se lèveront, et ils égareront bien des gens. À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira. Mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé.

Mt 24: 9-13

L’Abomination de la Désolation arrive

Et elle sera étroitement liée aux nombreux principes de ce que j’appelle le Saut Quantique Diabolique. Bien qu’il sera tentant de succomber à ses promesses, je sais — parce que le Christ l’a promis — que celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Pour succomber à l’Antéchrist, vous devrez consciemment choisir de le faire.

Les « extraterrestres » n’étaient, auparavant, pas un sujet auquel je voulais consacrer trop de temps. Mais maintenant, je comprends que c’est quelque chose que je vais devoir aborder beaucoup plus à l’avenir.

Je travaille sur un nouvel article, et si celui que j’ai écris l’an dernier n’a pas réussi à vous convaincre qu’il n’y a pas d’extraterrestres, alors le prochain y parviendra.

Restez à l’écoute.

En attendant, je vous laisse avec une adaptation du Pari de Pascal, selon le sujet qui nous préoccupe :

Laissant de côté les nombreuses raisons qui nous font conclure qu’il n’y a pas d’extraterrestres — que gagnez-vous ou perdez-vous à adhérer à cette croyance ?

À gagner ?

Rien.

Vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin pour votre salut dans la Révélation Publique.

Vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin pour votre plus grande sanctification dans notre Sainte Tradition bimillénaire […].

Votre salut et votre sanctification sont tout ce dont vous avez besoin, et aucun des deux ne gagne quoi que ce soit à cette croyance aux extraterrestres.

De plus, vous n’avez nul besoin des connaissances scientifiques, technologiques ou autres révélations d’ordre purement temporel que les « extraterrestres » serait supposés posséder. La technologie ne résout pas les problèmes ; elle en crée au contraire de nouveaux (et de pires).

Et qu’avez-vous à perdre en croyant aux extraterrestres ?

Tout.

Une perte tout à fait incommensurable. Comme je l’ai décrit ici aujourd’hui. Comme je l’ai décrit ici ou encore ici. Vous mettez gravement en péril votre salut et votre sanctification. Vous risquez de tomber dans l’hérésie. Vous mettez en danger votre santé mentale. Vous risquez une crise existentielle personnelle. Vous risquez de succomber aux tromperies de l’Antéchrist. Vous risquez de divertir les démons. Vous risquez tellement.

Quels arguments étranges justifieraient que vous preniez de tels risques ?

Daniel O’Connor
All the Devil Wants is a Little Dialogue


Notes de bas de page

[*] Il y a bien sûr quelques exemples tirés de l’Ecriture et de la Tradition où l’on peut voir des animaux parler de façon miraculeuse. Par exemple, Balaam s’est vu réprimander par un animal — « Il reçut une leçon pour sa transgression : une bête de somme sans voix s’est mise à parler avec une voix humaine et s’est opposée à la folie du prophète. » (2 P 2: 16). Mais ces cas n’impliquent aucunement une capacité à raisonner de la part de l’animal. C’étaient des exemples extraordinaires où Dieu Lui-même parlait à quelqu’un et décidait d’utiliser un animal comme instrument (tout comme Il pouvait tout aussi bien utiliser un nuage, ou un buisson ardent, ou n’importe quoi d’autre.) D’un autre côté, les exorcistes ont beaucoup d’histoires vraies à raconter sur ce que les animaux ont fait sous influence démoniaque. Dans les deux cas, ce n’est jamais la volonté de l’animal qui provoque ces phénomènes. Il y a aussi des cas comme avec saint François admonestant le loup, ou saint Antoine « prêchant » aux oiseaux et aux poissons. Mais aucun de ces exemples ou d’autres semblables ne consistait en un être humain s’engageant réellement dans une tentative de discussion rationnelle avec un animal. Chacun de ces cas extraordinaires consistait uniquement en une brève communication à sens unique. De toute évidence, les humains peuvent diriger des animaux par la voix (avez-vous jamais demandé à un chien de s’asseoir ?). Cela n’implique pas non plus un discours rationnel, même si toute une série de mots sont utilisés. Un entraîneur de chevaux peut calmer un cheval indiscipliné avec des mots ; non pas parce que le cheval comprend ou même pourrait saisir le raisonnement dans les mots utilisés, mais seulement parce qu’il est plus facile pour l’homme de consoler avec des mots, selon le mode d’expression qu’il connaît le mieux ; c’est le ton, le langage corporel, etc., qui apaisent.

[**] La technologie ne peut accéder à l’esprit que par les sens. Le diable, d’un autre côté — bien qu’il ne puisse pas davantage accéder directement à l’esprit humain (c’est-à-dire lire parfaitement dans nos pensées ou contrôler complètement notre esprit) — peut lui suggérer des choses sans avoir besoin d’utiliser nos sens de la manière habituelle, et il peut bien sûr nous soumettre à des tentations. Je n’ai aucune idée de comment cela fonctionne exactement. Mais la technologie ne peut certainement pas s’approcher même de loin de ce que le diable lui-même a du mal à accomplir. Lorsqu’ils prétendent avoir conçu une « technologie permettant d’accéder à l’esprit humain », ils n’y sont en réalité pas du tout parvenu, et toute opération apparente d’une telle technologie n’est rien d’autre qu’une ruse pour favoriser les initiatives des démons.

[***] Je ne veux pas être un grincheux ici — il n’y a rien de mal à apprécier certaines œuvres de fiction, même si leur contenu est contrefactuel ! Je ne reproche certainement à personne de s’y intéresser. J’ai moi-même apprécié la lecture de la Trilogie Cosmique de C.S. Lewis ; j’ai beaucoup aimé le film « Signes » (qui parlent tous deux d’extraterrestres), et il existe de nombreux autres exemples. Le fait est simplement que nous ne devons pas permettre à des thèmes fictifs contrefactuels de nous servir de lentille à travers laquelle nous nous laissons entraîner à imaginer ce qui est réellement possible ou plausible dans la réalité. Je dirai, cependant, que je n’aime aucune fiction impliquant des « voyages dans le temps », car ce thème est non seulement contrefactuel, mais la logique ne tient pas la route. Affirmer que les actes objectifs du passé peuvent changer [et saint Thomas d’Aquin enseigne à juste titre que Dieu Lui-même ne peut pas le faire] est contraire aux premiers principes de la raison ; cela implique l’affirmation incohérente selon laquelle l’effet d’une cause peut lui-même être la cause de cette cause, et à partir de cette absurdité qui réfute toute causalité, aucune histoire logique et sensée ne peut être écrite (pourtant toute bonne histoire doit au moins être logiquement cohérente).

Source : Tout ce que veut le Démon est un petit dialogue – Pierre et les Loups (pierre-et-les-loups.net)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :