Lettre du 10 septembre – Sœur Beghe (2022)

Lettre du 10 septembre 2022

Mes très chers enfants,

Cette lettre est pour tous et aussi pour ceux qui M’ont écrit sans recevoir encore de réponse. Cette réponse viendra et ne vous découragez pas.

Je veux dire à tous Mes enfants que Je les aime comme seul leur Créateur peut les aimer puisqu’Il a voulu les faire vivre et leur donner Son Amour, le plus bel Amour, celui de Dieu fait homme. Quand Dieu aime, Il le fait avec Ses propres qualités et Ses propres attributs : parfaitement, complètement, sans rien garder pour Lui. L’Amour divin est si exceptionnel que Ses créatures ne peuvent L’apprécier parfaitement qu’au Ciel. Les créatures qui n’atteindront pas le Ciel ne Le connaîtront jamais.

Y a-t-il des créatures qui ne Le connaîtront jamais ? Oui, Mes enfants, et cette réalité est malheureusement occultée aujourd’hui. Le Ciel existe, oui, merveilleusement oui, mais l’enfer existe aussi, malheureusement oui. Ce lieu reçoit les créatures qui n’ont pas voulu se rallier à l’Amour.

Qu’est-ce que le véritable Amour ? Est-ce celui qui accueille tout le monde, indifféremment et quelle que soit leur propre volonté ? Non, Mes enfants, or ils sont si nombreux ceux qui ne veulent pas de Mon Amour. J’accueille ceux qui viennent à Moi mais comment pourrais-Je accueillir ceux qui se détournent de Moi ? Il est dit trop souvent « Dieu est Amour » ; il est vrai, tellement vrai, que Je suis l’Amour éternel, l’Amour monumental, l’Amour extraordinaire ; cependant, Je ne suis pas l’Amour benêt, l’Amour qui donne sans recevoir en retour, l’Amour simplet. Non, pas du tout, Je donne le premier, oui, mais Je ne réponds ensuite que dans la mesure où celui qui dit M’aimer ne Me prive pas de cet amour qu’il dit avoir, ou qu’il Me refuse.

L’Amour n’est pas à sens unique. J’aime Mes créatures : celles qui ne Me connaissent pas et celles qui Me connaissent, mais dès lors qu’une créature Me donne son amour, J’y réponds au centuple. J’aime Ma création, les poissons, les oiseaux, les mammifères, mais Je les aime sans en attendre le retour. J’aime tous les hommes car Je leur conserve la vie mais s’ils ne Me connaissent pas, comment pourraient-ils entrer dans Ma Demeure ? N’entrent dans Ma Demeure, le Ciel, que Mes amis, Mes défenseurs, Mes combattants de la foi, non ceux qui ne Me connaissent pas ni ceux qui Me combattent.

La foi est un don de Dieu et ne la reçoivent que ceux qui Me la demandent. Les baptisés la reçoivent mais après un baptême d’enfant, celui-ci en grandissant doit s’en revêtir volontairement.

Mes enfants, vous oubliez souvent que vous vivez dans un monde retenu par le démon : il a péché personnellement et ensuite il occasionne les si nombreux péchés des hommes. Il refuse l’Amour divin et sa plus grande faute a été de vouloir Me supplanter. Ensuite, par rage, il cherche à M’ôter Mes enfants, à les empêcher de venir à Moi. Ceux qui se laissent entraîner tournent le dos au Ciel et ils sont malheureusement, très malheureusement innombrables.

Je vous demande de prier votre Mère céleste, Marie, Ma très sainte Mère, car elle a reçu le don maternel de retourner les cœurs. Elle est si bonne, si douce, si aimante que de nombreuses V âmes sont sauvées par elle, mais il faut aimer le Seigneur Dieu, le Dieu trinitaire, pour parvenir à Sa Gloire.

Je vous bénis, Mes enfants, et signez-vous car Je vous bénis vraiment : au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ; ainsi soit-il.

Votre divin Maître

Source : SoeurBeghe.blog – Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle (srbeghe.blog)

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :